VIDEOS

Égypte - la revelation des pyramides



Samedi 27 Octobre 2012

Documentaire complet sur les mysteres et secrets qui nous intrigues depuis des siecles sur les Pharaons et dautres monuments Historiques du monde entier. (Pour ma part,je doi avouer avoir adorer ce documentaire pcq cest le 1er ou j'apprenait du nouveaux tandis que lesa autres documentaires du genre ne fait
que ce répété!! Vous allez apprécier garanti )


Mardi 30 Octobre 2012


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

101.Posté par Columbo le 03/11/2012 02:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Salam Png ,

exact , l'expérience est démontrée dans le lien que j'ai proposé. l'expérience se fait dans deux pyramides en verre . un bout de viande à hauteur à l'échelle de la chambre du roi .l'autre au raz du sol de la pyramide .le premier de vient du carbone en s'asséchant .le deuxième pourrit et se remplit d'asticots .

102.Posté par MAXDEGENNES le 03/11/2012 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

101 post remplis d'humour, on ne perd jamais son temps à venir sur ce site, pour ceux qui sont restés dans la vrai vie, sans faire appel aux djins toniques et aux dimensions parallèles, etc je vous signale à toutes fins utiles le site constructiondepyramide.fr.( Je n'ai aucun intérêt personnel dans ce site !) Vous pourrez parfaire votre culture dans les (vrais) moyens de déplacer une masse de roche. Je vous rappelle humblement qu'il existe plusieurs pyramides non parfaitement terminées qui laissent voir une partie des techniques utilisées. Ca répond pas à la question du pourquoi bien entendu, seulement du comment. Pour finir je vous conseille de lire le texte d'Hérodote sur les pyramides dans son intégralité, pas dans la version light qu'on trouve habituellement. Ouais, c'est sur, après réflexion, adieu le merveilleux, mais faut choisir, ou la vérité ou le merveilleux !!!

103.Posté par Columbo le 03/11/2012 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MAXDEGENNES,
Le site que tu nous proposes , fait partie des dizaines voire des centaines de théories que l'on peut trouver sur le net .
Celui qui propose une telle théorie , la voit avec son conditionnement ,surement un architecte , ou un conducteur de travaux actuel.
A défaut d'etre pleins d' humour , le site que tu nous proposes comporte beaucoup d'erreurs .
je commence à peine à jetter un coup d'eil , je vois une multitude des coffrages qui ne pourront jamais supporter le levage des pierres de 60 tonnes et + et aussi des murs de soutiennement (supposés à l'intérieur ) pour éviter les éventrations latérales .Hors il n'y pas besoin de ces murs , l'espace intérieur est extremement mininimes, la largeur des pierres sont suffisantes.

Ce n'est qu'un début ...

104.Posté par MAXDEGENNES le 03/11/2012 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Justement, la différence avec les théoriciens, c'est que cette personne a expérimenté personnellement avec des blocs de bétons aux dimensions semblables aux blocs des pyramides (donc plus lourds) le déplacement au sol et sur faible rampe. Ensuite il est le seul (à ma connaissance ) à avoir compris l'utilisation de l'objet appelé improprement " berceau oscillant", ainsi que le point d'appui en granit. En ce qui concerne les échafaudages extérieurs, effectivement je partage ta réflexion, le site a été modifié je ne partage pas la conception de l'auteur. (autant pour moi). Il y a quelque temps l'auteur montrait de nombreuses photos de ses manipulations de blocs au sol (tout seul) là je ne les ai pas retrouvées. J'ai fait la remarque sur sa boite mail on va voir s'il remet ses photos...Tout ça pour dire que la manip de pierres en calcaire tendre n'est pas une affaire hors de l'action humaine loin de là. L'extraction du sol d'un obélisque devait être nettement plus ardu. Dernier point, un film sur youtube montre un américain en train de réaliser sur copie du corral castle en utilisant une technique ultrasimple pour lever des monolythes de grande masse. j'ai moi même utilisé cette technique que j'appelle "oscillation sur cale". Lorsqu'un mobile aussi lourd soit il est placé sur une cale près de son centre de gravité il suffit de peu de force sur ses extrémités pour le faire osciller , en plaçant des cales additionnelles lors des ocillations, on a la surprise de voir le monolythe prendre de la hauteur. CQFD pas besoin d'éléments mythiques : )

105.Posté par Columbo le 03/11/2012 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maxdegènnes ,

Tu as des notions de physique élémentaire et c'est très bien .Il ne suffit pas seulement d'étudier des théories mais avoir quelques dons de la physique qui nous entourent s'accumulant avec l'expérience des chantiers et du travail, et je crois que nous sommes sur la meme longueur d'onde .Pour la montée des blocs , comme je l'ai proposé précédement , je pense que la solution la plus plausible était les rampes de terres avec des rails sous formes de poutres de bois ou de granit .A défaut de rondins , il est aussi possible d'enduire les poutres d'huile ou de graisse animale .Le contre poids du coté opposé servait de levier pour avoir le minimum d'effort de traction , ....le presque zéro .

106.Posté par MAXDEGENNES le 03/11/2012 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(Mon post vient de sauter je reprends en plus court) Une rampe en terre nécessite un volume énorme, ensuite il y a la tenue du matériau, dans la vraie vie la gravité n'est pas copain avec les rampes en terre. Ensuite une rampe c'est un seul accès pour monter les matériaux. Un après l'autre les blocs , ça va être dur de tenir le délais de 20 ans !
En ce qui concerne les blocs supposés être de 60 tonnes, rien ne dit qu'ils ont été hissés. Je suppose que l'architecte a pris le soin de réfléchir avant de commencer. Il serait nettement plus rationnel de les disposer au sol dès le début du chantier, et de les monter au fur et à mesure de l'avancée des gradins. Monter 2.5 tonnes à 1.5 m c'est pas un réel exploit à plusieurs avec des cales et des madriers !!! Regarde le film dans you tube sur la réplique de corral castle, tu verras ce que l'on peut bouger avec des cordes et des cales. As tu vu un tonnelier déplacer un tonneau plein, tout seul, c'est inpressionnant. La technique abordée par Hérodote est compatible avec une montée par cale et madriers. Au passage, les ouvriers égyptiens souffraient de carences alimentaires ET de tassements des vertèbres ! Dernier point : Sortir les obelisques du sol devait être nettement plus difficile que de monter des blocs de pierres calcaires. Les rampes ont pu exister pour faire descendre les ouvriers, ce point est jamais abordé, imagine toi descendre 200 fois 1.5 m, bonjour à l'arrivée ! En résume, les pyramides, c'est pas deu travail de précision, c'est de la manut.

107.Posté par Sir Conflexe le 03/11/2012 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam à tous,sherazad,png,columbo,kalix....salut à MaxDeGennes.....
@sherazad,bravo pour ton exposé relayé par @png,@kalix et @columbo.......
Une question me trotte l'esprit,en dehors de la technique de construction,des matériaux utilisés,systèmes de transport et de soulèvement.....: Pourquoi donc a-t-on construit ces pyramides?est-ce qu'elles servaient de demeures,d'habitacles,de palais...ou juste des sanctuaires funéraires?
1)Si tel était le cas,on comprendrait mieux pourquoi les pharaons se faisaient momifier....car dans la mythologie,il est dit que la momification servait à conserver le corps (x temps) jusqu'à sa.......résurrection !
2)ces pyramides ont été construites dans des endroits choisis,comme l'ont expliqué sherazad et png ,c'est à dire des endroits à forte concentration d'énergie,dans un alignement (certainement) astral et cela ne pouvait être le fruit du hasard...
3)la forme et l'endroit choisi nous laissent penser qu'effectivement,les pharaons avaient un moyen de communication ou de connectivité,ce qui laisse supposer que ces pyramides étaient une sorte de "porte ouverte" ,sinon comment expliquer que les anciens égyptiens vouaient un culte à Râ,osiris,horus,etc....qu'ils considéraient comme "dieux"...pourquoi seuls les rois ou pharaons étaient momifiés,quelle promesses avaient-ils reçues,quand à leurs résurrections?
Conclusion:il est fort probable que de simples humains aient participé à la construction de ces pyramides (main d'oeuvre),mais ils ne pouvaient en être les maîtres d'oeuvre ou de l'ouvrage,autrement cela ferait longtemps que les chercheurs et scientifiques auraient percé ce mystère.

108.Posté par MAXDEGENNES le 03/11/2012 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La forme s'éxplique par la stabilité naturelle de la forme pyramidale. L'angle des pentes correspond à un équilibre rationnel entre la contrainte du matériau, l'esthétique etc... Ce qui fait de la pyramide un édifice "universel". Quand au pourquoi, à titre personnel,...je sais pas. Avant que HAWASS fasse retoucher de manière irresponsable l'intérieur de l'édifice, la chambre du "roi" me paraissait bien déguelasse pour un tombeau de roi. C est subjectif, assurément. Il me semble que beaucoup de tombes plus modestes avaient des déco intérieures nettement plus belles. Que la construction soit parfaitement rationnelle n'empêche pas qu'il y aient un ou plusieurs pièces cachées. Le plus humainement possible je dirais toutefois qu'il s'agit " principalement" d'un tombeau, accessoirement (et globalement)l'objet d'une politique dite "de grands travaux" pour occuper le peuple et assurer un minimum vital (le rsa local) à une partie du peuple, lequel était employé seuelment une partie de l'année au chantier !!! Un dernier point n'oubliez pas que le "mystère" des pyramides fait vivre un grand nombre de revue spécialisées (regardez donc le tirage des hors séries spécial égypte).

109.Posté par Columbo le 03/11/2012 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam , salut à tous :

Maxdegennes ,
j'ai déjà vu des tonneliers deplacer des barils de deux kg (deux litres ) avec deux doigts ou de la paume de la main , en effet il faut une certaine dextérité pour le faire rouler sur un seul bord .
les mystères des Pyramides , verra peut un semblant de vérité si le gouvernement égyptien laisse des scientifiques faire des perçages de dix à vingt mm aux murs qui seraient soupçonnés de cacher d'autres cavité ou vide afin d'envoyer de mini caméra .Aucuns gouverment successif égyptien n'a accepté jusqu'à l'heure acutelle d'autoriser les chercheurs pour une telle opération.

110.Posté par Columbo le 03/11/2012 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excusez moi , je vous prie , je voulais dire deux cents litres soit deux cents kg environ .Merci.

111.Posté par Columbo le 03/11/2012 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ps ,
une idée parmis tant d'autres , peut etre saugrenue , :)

si l'expérience du morceau de viande , est véridicte , et que l'on ne trouve aucune trace de dépouile , pourquoi ne pas penser à .....une fabrique de momie .La momie une fois désséchée , presque un amas de carbone , sans pourrir est amenée vers son tombeau , hors de la pyramide.
Peut etre meme + :)..............
le corps à l'agonie était placé dans cette chambre afin de guider la montée de l'ame vers un endroit précis.
là , nous sommes en pleine science fiction . Tout est possible , nous avons vu des tas de croyance dans le monde depuis des milliers d'années plus ou moins farfelues .

112.Posté par Columbo le 03/11/2012 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


"Le Livre des Morts des anciens Égyptiens, également appelé « Livre pour Sortir au Jour » dans l’Égypte ancienne, désigne l’ensemble des formules funéraires qui étaient inscrites sur des rouleaux de papyrus placés à proximité de la momie, parfois même directement recopiés sur les bandelettes, pour accompagner l’âme du défunt – le Ba – dans sa périlleuse traversée des Enfers.

Dans ce domaine, les anciens Égyptiens avaient une imagination des plus fertiles. L’Enfer était une vaste région souterraine coupée de murailles et de portes fortifiées, jonchée de marais boueux, de lacs de feu, de chambres mystérieuses, de routes irrégulières, de portes défendues par des gardiens féroces, le tout grouillant de serpents, de monstres prêts à anéantir les âmes impures ou insuffisamment préparées à cette traversée périlleuse.

Pour en sortir indemne, l’âme avait donc besoin d’un « guide » ou d’une carte : le Livre des Morts remplissait ces deux fonctions, permettant, d’une part de connaître à l'avance le chemin à suivre pour ne pas s'égarer dans les labyrinthes des Enfers, et d’autre part de triompher magiquement des épreuves imposées par les différents gardiens. Mais l'épreuve la plus importante était, à coup sûr, le jugement du mort par le tribunal d’Osiris. Les morts qui échouaient à cet examen se voyaient interdire l’accès à son royaume souterrain, punition suprême car ils étaient alors condamnés à demeurer à tout jamais dans leur tombe, rongés par la faim et la soif.

Prenant comme protagoniste le pharaon Séthi 1er au moment de sa mort, ce docu-fiction retrace son périple à travers les enfers, dévoilant les épreuves et les pièges de ce monde souterrain aussi grandiose que terrifiant.

. Dernier voyage

12 siècles avant la naissance du Christ, le pharaon Séthi 1er rend son dernier souffle. Sa vie sur terre s’achève ; son âme s’envole pour livrer son dernier combat, qui se déroulera dans les Enfers. Mais le corps du pharaon doit être préparé en vue de ce voyage. Pour cela il va être confié aux embaumeurs chargés de le momifier.

La préservation du corps correspond à un besoin d'ordre religieux chez les anciens Égyptiens car elle garantit que l’âme saura le reconnaître dans l’Au-delà et pourra ainsi s’unir de nouveau à lui. C’est la condition nécessaire pour accéder à l’immortalité. En effet, la mort représente la séparation entre le support matériel et les éléments immatériels ; le ba qui correspond à l'âme et le ka qui représente l'énergie vitale. Il faut ainsi que le ba et le ka, au réveil dans la nouvelle vie, puissent réintégrer le corps, préalablement conservé.

Une fois les rites de momification achevés, Sethi est conduit jusqu’à la Vallée des Rois pour y être inhumé. Son combat pour l’immortalité peut commencer. Pour cela, il va devoir entreprendre un voyage à travers l’endroit le plus terrifiant des croyances Égyptiennes : le Monde Inférieur. Le plan dont il a besoin pour y accéder est gravé sur les murs de son tombeau : il s’agit du Livre des Portes.



. Les douze Portes du royaume des Morts

Le défunt est tout d’abord accueilli dans l’Au-delà par un cordon d’âmes mortes. Pour cheminer parmi elles, il a revêtu l’apparence de Ra, le dieu du soleil à tête de faucon. En effet, quand un pharaon meurt, il s’unit avec le soleil et ne forme plus qu’un avec lui, c’est pourquoi la bataille du dieu solaire pour vaincre les ténèbres du Monde Inférieur est aussi celle du pharaon.

Pour les anciens Égyptiens, le soleil est le pilier de leurs croyances religieuses. Il symbolise le recommencement éternel du monde, mourant tous les soirs et renaissant à l’est chaque matin après avoir triomphé du royaume des ténèbres. La symbolique du Monde Inférieur est ainsi calquée sur le trajet du soleil pendant la nuit.

C’est aussi une vision post-mortem du Nil, un fleuve de ténèbres sur lequel le Pharaon navigue dans sa barque funéraire. Son itinéraire va l’amener à franchir 12 portes, une pour chaque heure de la nuit. Chacune de ces portes est gardée par des serpents qui ont pour tâche d’interdire le passage à ceux qui ne sont pas assez purs ou n’ont pas les connaissances magiques nécessaires pour passer d’un niveau à un autre. Séthi ne peut en effet traverser les portes que s’il ne connaît les noms des serpents qui les gardent. En prononçant ces noms, le pharaon prouve aux gardiens qu’il est un initié habilité à poursuivre sa traversée du Monde Inférieur, c’est pourquoi ceux-ci figurent en bonne place dans le Livre des Morts.



. Machines de résurrection

D’une importance cruciale pour le défunt, ce livre est peint et gravé sur les murs du tombeau pour qu’il puisse en apprendre les formules et se remémorer les noms des gardiens des Portes avant de commencer son voyage dans le Monde Inférieur. Au fil des siècles, les Égyptiens élaborent des formules sophistiquées qui visent à rendre ce voyage vers la vie éternelle moins aléatoire.

Pour les puissants, cette quête mobilise des moyens humains et financiers énormes. Il faut nourrir des armées d’ouvriers, de sculpteurs, de peintres, de scribes, qui vont concevoir et décorer les tombeaux monumentaux où est censé débuter le voyage vers l’immortalité. Tout commence en effet dans la tombe, qui est une recréation miniature du cosmos. Les sépultures des anciens Égyptiens sont de véritables machines de résurrection qui permettent à l’esprit de renaître et de réintégrer son corps afin qu’il vive éternellement.

Celle de Séthi 1er a été conçue avec un zèle tout particulier. Les artisans ont passé des années à essayer d’y créer le parfait portail vers l’Au-delà. Chaque centimètre est couvert d’images ou de fresques vectrices de pouvoirs magiques dans le but d’aider le pharaon au cours de son voyage. C’est une véritable carte du Monde Inférieur qui contient des directions destinées à guider le Pharaon et le Dieu Soleil vers la résurrection.



. Épreuves et ennemis

Après avoir franchi sans encombre les deux premières portes du Monde Inférieur en prononçant les noms des gardiens, Séthi arrive en vue de la troisième porte. Il va devoir y affronter une menace bien connue des adeptes de nombreuses religions : les feux de l’Enfer. Pour le pharaon, c’est une épreuve de pureté. Le lac de feu des Égyptiens consume en effet les âmes damnées, seules celles qui sont vierges de toute souillure peuvent le traverser sans dommage. Comme Séthi ne fait qu’un avec le dieu Soleil, il vient à bout du lac de feu sans la moindre difficulté. Cette étape du voyage lui confère même le pouvoir de choisir, parmi les autres âmes qui cheminent à ses côtés, qui sera damné ou sauvé.

Mais la suite du voyage sera plus mouvementée pour le pharaon. Il est en effet guetté par Apophis, l’un des pires démons du Monde Inférieur, maître des forces mauvaises et de la nuit, personnification du chaos, du mal cherchant à anéantir la création divine. Représenté sous la forme d’un serpent gigantesque, il va tenter de faire chavirer la barque du pharaon pour l’empêcher d’atteindre l’issue de son voyage et d’accéder ainsi à l’immortalité.



. Textes millénaires

Heureusement, une fois de plus les inscriptions du Livre des Portes vont aider le pharaon à triompher de cet adversaire redoutable. La première ébauche de ces textes magiques apparaît environ mille ans avant le règne de Séthi, dans la tombe du pharaon Ounas, dernier souverain de la Ve dynastie égyptienne (-2350 avant J.-C.). Surnommés « les textes des pyramides », ce sont les plus anciens récits religieux d’Égypte. Ces écrits sont gravés en colonnes sur les murs des corridors, des antichambres et des chambres funéraires et sont destinés à protéger le voyage du pharaon dans l’Au-delà. Au moment de sa résurrection, le pharaon est censé se relever de son tombeau et recueillir le pouvoir magique de ces inscriptions disposées autour de lui. Il utilise alors cette magie pour sortir de la pyramide et s’unir aux étoiles pour l’éternité.

A l’époque de Séthi, les instructions sont devenues beaucoup plus sophistiquées. Couvrant la totalité des murs de la tombe, elles deviennent une sorte de « mode d’emploi » que le pharaon doit suivre à la lettre en vue d’accéder à la vie éternelle. D’une tombe à l’autre, ces instructions sont différentes car elles reflètent la façon dont chaque pharaon conçoit l’Au-delà et s’y projette pour son dernier voyage. Les conceptions de Séthi traduisent l’évolution sur plusieurs siècles et l’aboutissement du concept de la mort chez les anciens Égyptiens.



. Vie dans l’Au-delà

Les tombes d’Abydos, qui comptent parmi les plus anciennes d’Égypte, livrent de précieuses indications sur la façon dont les premiers pharaons imaginaient la vie dans l’Au-delà. On y découvre ainsi de fausses portes taillées dans le tombeau symbolisant les issues magiques que l’âme doit emprunter pour accéder au Monde Inférieur.

Le pharaon était déposé dans sa dernière demeure avec de la nourriture et des boissons destinés à subvenir à ses besoins tout au long de sa quête dans l’Au-delà. Des esclaves étaient également sacrifiés et enterrés dans des enclos tout autour du tombeau ; ils devenaient ainsi les serviteurs du pharaon au cours de son dernier voyage. Parfois, des proches ou des conseillers faisaient également partie de cette étrange procession d’âmes.

Dans des tombes plus tardives, les archéologues ont retrouvé de véritables villes souterraines, dédales de corridors et de salles creusées sous le tombeau principal et qui étaient censés recréer dans l’Au-delà l’univers familier du pharaon et de ses suivants. A cette époque, les sacrifices d’esclaves avaient été abandonnés. Les serviteurs du pharaon étaient figurés par des ouchebtis, des statuettes qui formaient une partie importante du mobilier funéraire. Ces statuettes désignaient les serviteurs qui devaient répondre à l’appel d’Osiris et remplacer le mort dans les travaux des champs de l’Au-delà.

A cette époque, on ne retrouve pas non plus dans les tombeaux les inscriptions complexes qui fleuriront par la suite et trouveront leur apogée dans le tombeau de Séthi. Pour accéder à l’Au-delà, le défunt se contente de franchir une porte magique figurée sur l’un des murs du tombeau. On retrouve pourtant dans ces rituels funéraires un concept qui sera repris par d’autres religions dans les siècles à venir : celui de la résurrection.



. Ennemi démoniaque

Après avoir laissé derrière lui le lac de feu, le pharaon atteint la quatrième porte et prononce les incantations destinées à lui ouvrir le chemin. Il est toujours suivi à la trace par Apophis, qui guette l’occasion de passer à l’attaque. Cette idée d’un affrontement dans l’Au-delà est très ancienne ; elle exprime la croyance en un jugement final après la mort.

Apophis, le démon principal de la religion de l’Égypte ancienne, présente d’ailleurs une ressemblance troublante avec le concept judéo-chrétien de Satan : un être mauvais qui cherche à détruire l’humanité. C’est l’ancêtre du Diable ; si le pharaon et le dieu Soleil ne peuvent pas le vaincre, alors le recommencement du monde ne pourra pas avoir lieu. Le soleil restera prisonnier de la nuit, marquant la fin du cosmos.

Il n’est pas étonnant qu’Apophis soit représenté sous la forme d’un serpent. Le Monde Inférieur des anciens Égyptiens est rempli de créatures qui s’inspirent de leur environnement naturel : hippopotames, lions, faucons, serpents, scorpions, etc. Transfigurés par l’imagination, ces animaux deviennent les démons polymorphes qui hantent l’Au-delà : hommes à têtes d’hippopotames, femmes serpents, êtres insectoïdes, etc. Apophis est la figure la plus puissante de ce panthéon démoniaque.



. Maître du royaume des morts

Le voyage infernal de Séthi doit se poursuivre tout au long des 12 heures de la nuit. A la quatrième heure de cette traversée du Monde Inférieur, Séthi ressuscite des momies qui attendaient son arrivée. A la cinquième heure, soutenu par une armée de dieux, il combat de nouveau Apophis et parvient à le ligoter. Mais le démon n’est pas vaincu définitivement et reviendra lui tendre une dernière embuscade. Au cours de cette même heure, le pharaon rencontre les quatre races humaines : les Nubiens, les Égyptiens, les Asiatiques, et les Lybiens. Ce cosmopolitisme de l’Au-delà Égyptien montre qu’il avait valeur de réalité universelle à leurs yeux. La totalité des êtres humains s’y retrouvait après la mort.

Séthi s’apprête ensuite à faire face au maître du royaume des morts : Osiris. Il est l’une des plus grandes divinités égyptiennes car il préside au jugement des âmes. Tué par son frère Seth et ressuscité par son épouse Isis, Osiris incarne l’idée du renouveau dans la mort ; lié au Nil, il est aussi le dieu des végétaux et de la nature, dont le cycle de renaissances infinies évoque sa propre destinée. Il est aussi considéré comme le tout premier pharaon d’Égypte, figure indissociable de la royauté et du pouvoir.

Séthi reconnaît ce pouvoir quand, juste avant la sixième heure de son voyage, il se présente dans la salle du tribunal d’Osiris. Là, il va subir l’épreuve que redoutent tous les défunts cheminant dans le Monde Inférieur. Celle-ci consiste à mettre son cœur en balance avec la plume de vérité. Si leur poids est identique, les voyageurs sont autorisés à poursuivre leur chemin. Mais s’il est plus lourd que la plume, il est jeté à Ammout, la dévoreuse des morts, représentée sous les traits d'une créature à tête de crocodile, à corps et pattes avant de lion et à l'arrière-train et pattes arrière d'hippopotame. Ce sort terrifiant réduisait à néant l’âme des malheureux ; pour les anciens Égyptiens, le cœur était en effet le réceptacle du Ba (âme). Mais Séthi n’a pas à subir cette épreuve ; son statut de pharaon lui a permis de fusionner avec Osiris, et c’est donc lui qui préside au jugement des autres défunts.



. Vers la lumière

Après cette étape, le pharaon atteint la sixième heure de son voyage, où il va subir un nouvel assaut d’Apophis. Toujours fusionné avec le dieu Soleil, Ra, il reçoit alors l’aide de nombreux autres dieux pour triompher du démon. Pendant que ceux-ci neutralisent Apophis, Séthi poursuit sa route vers ce qui est sans doute le moment le plus important de la nuit : le retour de son âme – le Ba – dans son corps.

Cette réunification marque une étape cruciale de ce voyage nocturne ; fortifié par son Ba, le pharaon reprend sa route vers l’aube naissante. Il passe alors une autre porte, pénétrant dans la septième heure. Là se trouve un groupe de démons auxquels le pharaon va ordonner de punir les damnés.

Vient ensuite la huitième heure, où les momies se retournent sur leur lit, une étape importante du processus d’immortalité. A la neuvième heure, les âmes des défunts se régénèrent dans les eaux primitives avant de renaître. Au cours de cette même heure, Séthi fait rassembler les ennemis du dieu Soleil et ordonne à un serpent qu’il tient en son pouvoir de les tourmenter en crachant son feu sur eux.



. Ultime combat

Le pharaon approche de la fin de son voyage, mais il va devoir livrer l’ultime combat contre Apophis. Il a en effet atteint la dixième heure de la nuit ; le soleil ne va pas tarder à se lever sur le Nil, mais seulement s’il réussit à échapper au démon qui veut sa perte. Apophis sait que c’est sa dernière chance de dévorer le pharaon, il va jeter toutes ses forces dans ce combat. Séthi fait de nouveau appel à une armée de dieux pour lui venir en aide ; ceux-ci brandissent des filets magiques qui tissent une toile autour du serpent, l’empêchant de s’en prendre à Séthi. Juste avant l’aube, celui-ci triomphe de son adversaire

Il peut alors franchir la onzième porte, accompagné d’un cortège de dieux et de déesses qui proclament sa résurrection sous la forme solaire. La sortie du Monde Inférieur est proche ; c’est aussi l’instant des transformations symboliques. Séthi va ainsi se métamorphoser en griffon, tandis que Ra, le dieu Soleil avec lequel il avait fusionné, va passer de l’apparence d’un faucon à celle d’un scarabée. Pour les anciens Égyptiens, le lever du soleil est une expérience mystique qui marque le recommencement de l’Univers et le renouveau de l’homme. Le roi s’est changé en dieu ; il vient d’acquérir son immortalité. Il a survécu aux ténèbres, aux monstres et aux flammes. Ce périple ce répète tous les soirs, quand le soleil disparaît, jusqu’à ce qu’il se lève à nouveau. Séthi, uni à Ra, traverse le ciel dans la barque solaire et répand sa lumière bienfaisante sur l’Égypte.

Il a pu déjouer toutes les embûches de son voyage dans l’Au-delà grâce aux connaissances et à la magie du Livre des Morts, qui nous décrit les pérégrinations de l'âme dans le Monde Inférieur, le jugement osirien, les dangers qui guettent le voyageur à chaque heure. A la fois clé et carte de ce royaume ténébreux, il contient les formules qui permettent de contourner ses pièges, de résoudre ses énigmes, de triompher de ses gardiens, pour revenir dans le monde des vivants sous une forme immortelle. En fait, s'il n'est pas le moins du monde une « Bible » des anciens Égyptiens, comme on l'a prétendu, et s'il n'a tenu que peu de place dans leur vie, il a en revanche été leur grand compagnon dans l'au-delà, consignant dans ses incantations le témoignage le plus complet sur ce monde des morts si étroitement imbriqué dans celui des vivants.



EN RÉSUMÉ : Reconstituer le périple d’une âme dans le Monde Inférieur des anciens Égyptiens sur la base des textes contenus dans le « Livre des Morts » : l’idée avait de quoi séduire. Elle s’éparpille malheureusement dans une succession d’investigations parallèles mélangeant, sans grand souci d’ordre et de cohérence, histoire, archéologie et mythologie égyptienne.

Sous prétexte d’élargir le sujet en retraçant l’évolution des rites funéraires des anciens Égyptiens, ces enquêtes finissent par perdre de vue le point de départ du film, s’égarant dans de laborieuses investigations, telle l’histoire de cette galerie située sous le tombeau du pharaon Séthi 1er, galerie dont on apprend finalement qu’elle ne mène… nulle part ! Dommage, car le temps consacré à ces séquences raccourcit d’autant les reconstitutions consacrées au périple du pharaon à travers le Monde Inférieur, le terrifiant royaume des morts des Égyptiens. Alors qu’elles auraient pu être le point d’orgue du film, celles-ci sont ravalées à des scènes satellites, s’enchaînant de plus en plus rapidement à mesure que l’on s’approche de la fin et se vidant progressivement de leur contenu.

Ce qu’elles nous disent de l’Au-delà tel qu’il était perçu par les anciens Égyptiens est assez fascinant, mais on ne peut s’empêcher d’éprouver de la frustration face au potentiel d’un tel sujet, qui est ici cruellement sous-exploité. Dommage, car il y avait matière à faire mille fois mieux.













2) La révélation des pyramides




HD on Vimeo by patrice pooyard





LA RÉVÉLATION DES PYRAMIDES HD on Vimeo by patrice pooyard, a photo by jeanmichel.thomasson on Flickr.

Cette vidéo complète bien les articles de mon blog http://monblogdereflexions.blogspot.com libellé "la grande hypothèse".



A voir aussi les vidéos:



mystere-tv.com -les-tresors-d-egypte-et-le-mythe-de-l-atlantidel



mystere-tv.com -et-si-l-homme-etait-a-la-base-d-un-prochain-cataclysme










Que sait-on réellement sur la grande pyramide de Gizeh ? Imaginez un film qui modifie à jamais votre vision du passé. Imaginez que l'on découvre un pan oublié de notre Histoire. Imaginez que cela puisse concerner notre avenir. Imaginez que ce ne soit pas une fiction… Voici tout ce qu'est LA RÉVÉLATION DES PYRAMIDES, l'enquête qui change le monde. Ce film français, qui va sortir dans un grand nombre de pays dans le monde, n'est à ce jour pas encore annoncé en France… J'ai travaillé sur ce sujet pendant près de 10 ans, et la découverte (qui n'est pas la mienne) est réellement extraordinaire. J'ai lu des tas d'articles, de livres, vu des dizaines de films, qui chaque fois promettaient des révélations à couper le souffle… j'imagine donc bien que la suspicion ou le scepticisme puissent vous traverser l'esprit. Une chose est cependant certaine : ce film changera à jamais votre perception du passé de notre planète. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez faire un tour sur la page facebook du film :www.facebook.com/pages/The-Revelation-of-the-Pyramids-the... Watch this video on Vimeo. Video created by patrice pooyard.


113.Posté par Kalix le 04/11/2012 02:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam à Tous !

Columbo ◄ : ) Oui c'est vrai, c'était aller vite en besogne..Dsl J'insinuais seulement que plus on élargit le champs des Hypothèses, plus la boussole perd en acuité.... en gros on perd le Cap,,, sur un sujet bien garni en supposition (sans preuves), même avec une équipe de choc... En tout cas respect à toi, comme de coutume tu approfondis un max, et à tous sur ce fil... la Paix.

114.Posté par Columbo le 04/11/2012 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam , Salut à tous.

La construction des pyramides a bien été faites par la main de l'homme .Les ouvriers batisseurs étaient des égyptiens :""" L'Egypte a exposé lundi une série de tombes datant de plus de 4.000 ans et appartenant semble-t-il à des ouvriers engagés pour la construction des pyramides de Gizeh, contrairement au mythe populaire qui veut que ces monuments aient été bâtis par des esclaves. """

le mythe de "l'esclave juif " est balayé dans les preuves du documentaire que je vous propose .En effet """plusieurs siècles séparent la construction des pyramides de l'histoire des Juifs en Egypte, souligne Dieter Wildung, ancien directeur du Musée égyptien de Berlin. "Le monde ne pouvait tout simplement pas croire qu'on avait construit les pyramides sans avoir recours à l'oppression et au travail forcé, mais grâce à la loyauté envers les pharaons", explique-t-il."""""

Tous les égyptiens participaient à la construction des Pyramides , les croyances étant bien ancrées dzans leur traditions comme vous avez pu le constater dans le commentaire précédent , ou le Pharaon était considéré comme un dieu intercesseur , ayant droit de vie ou de mort ....meme dans l'au-delà .Ceci montre a quel degré les égyptiens avaient peur de Pharaon.
je vous laisse lire ce commentaire ....il n'est pas très long :

Le mythe des esclaves bâtisseurs de pyramides prend un nouveau ...
www.sangonet.com/hist/.../mythe-escl-bat-pyram-ouvriers.html

115.Posté par MAXDEGENNES le 04/11/2012 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En fait de révélations, il y en avait effectivement, c'est rapportés par HERODOTE, et quelques écrivains arabes : les face étaient totalement gravées d'écritures anciennes et formes diverses! Dommage que certains n'aient pas pu s'empécher de voler le parement de calcaire fin où cela était gravé. D'après ces écrits, il y avait tellement de gravure que personne n'a eu le courage de les recopier, de toute façon à cette époque plus personne ne savaient lire ces langues (d'après HERODOTE). C'est rare qu' on parle de cela quand on aborde les pyramides Dommage ...

116.Posté par Milan le 24/11/2012 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Révélation des Pyramides, interview de Jacques Grimault et Patrice Pooyard.

http://youtu.be/1vdySv0YnG4

117.Posté par Columbo le 24/11/2012 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le lien , ils confirment ce que je disais plus bas .Les Pyramides ne sont pas des tombeaux .
Mais certainement , selon leur croyance , je dis bien selon leur croyance , un endroit pour l'élévation de l'ame vers une destination supposée connue , ou bien une préparation du corps pour une longue conservation citée dans l'expérience citée plus bas .

118.Posté par job le 11/01/2014 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A voir ma proposition technique sur la manipulation des pierres de Khéops,, celle aussi de 60 tonnes.
A voir liens sur le journal internet en ligne gillespyramidekheops (20 lettres attachées)
jg

1 2 3
Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires