MONDE

Egypte: Mobilisation monstre, les voyous de Moubarak menacent les manifestants


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Vendredi 4 Février 2011

Egypte: Mobilisation monstre, les voyous de Moubarak menacent les manifestants
Malgré les agressions sans précédent à leur encontre, des centaines de milliers d'Egyptiens affluent à la place Tahrir au Caire et dans d'autres régions du pays pour réclamer le départ du président Hosni Moubarak. Une mobilisation baptisée  "le vendredi du départ".
 
Les organisateurs espèrent mobiliser, comme le 28 janvier, un million de personnes après la prière musulmane hebdomadaire, en début d'après-midi.

Plusieurs activisites ont révélé avoir été menacés de mort par des éléments de Moubarak. Ils ont même forcé plusieurs mosquées à appeler les habitants à ne pas participer aux manifestations.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, sur la place Tahrir, des milliers de manifestants ont de nouveau bravé le couvre-feu nocturne, campant sous des tentes et se réchauffant autour de feux, après une journée d'agressions menées par des éléments du régime Moubarak à l'encontre des manifestants.

Au moins huit personnes ont été tuées et plus de 800 blessées mercredi et jeudi matin suite à ces violences.

Dans le même temps, les autorités optaient pour la manière forte en arrêtant sept jeunes leaders du mouvement contestataire, après leur rencontre avec l'opposant Mohamed ElBaradei, selon des proches.
   
Des dizaines de journalistes étrangers ont également été battus, interpellés ou intimidés par les élements de Moubarak ces deux derniers jours, et aucune télévision n'a diffusé d'images en direct depuis la place Tahrir dans la nuit de jeudi à vendredi.

L'armée, épine dorsale du régime, surveille sans intervenir. Elle n'est intervenue que rarement pour disperser les protagonistes ou tenter de sauver des personnes agressées.

Face à la situation alarmante, le Pentagone a assuré qu'il ne comptait pas cesser ses livraisons d'armes à son allié égyptien. Son soutien militaire annuel se monte à 1,3 milliard de dollars.
 
Moubarak, 82 ans, est accusé de tous les maux dans ce pays de 83 millions d'habitants -pauvreté, chômage, privation de libertés et régime policier.
 
Cette vague de contestation sociale et politique sans précédent a déferlé sur l'Egypte depuis le 25 janvier, après la Tunisie qui a vu la fuite du président Zine El Abidine Ben Ali sous la pression de la rue.


Vendredi 4 Février 2011


Commentaires

1.Posté par le guide supreme appelle à un régime islamque en Egypte le 04/02/2011 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TEHERAN - L'Iran a appelé vendredi les Egyptiens à poursuivre leur révolte jusqu'à l'instauration d'un régime islamique, estimant que les pays arabes étaient en train de suivre "le modèle iranien" qui a abouti à la révolution islamique de 1979.

Les événements actuels en Egypte et en Tunisie constituent un "signe du réveil islamique" dans le monde, a affirmé vendredi le guide suprême d'Iran, Ali Khamenei, dans un discours prononcé en persan puis en arabe à la prière du vendredi à l'université de Téhéran.

"Ne reculez pas avant l'instauration d'un régime populaire fondé sur la religion", a lancé l'ayatollah Khamenei en s'adressant, en arabe, au peuple égyptien.

Il a ajouté que "le clergé devrait jouer un rôle, notamment en soutenant la population lorsqu'elle vient dans les mosquée en criant des slogans" hostiles au pouvoir égyptien, à l'image de ce qui s'était passé en Iran lors de la révolution islamique de 1979 dont Téhéran célèbre cette semaine le 32eme anniversaire.

L'ayatollah Khamenei a également appelé l'armé égyptienne à "rejoindre le peuple". "L'ennemi principal de l'armée est le régime sioniste, pas le peuple", a-t-il affirmé.

"Notre révolution a réussi à devenir un modèle", a affirmé le numéro un iranien. "Cela fait 30 ans que, progressivement, cette idée s'est implantée dans l'esprit des nations, et on voit son apparition aujourd'hui dans ces pays du nord de l'Afrique".

Les mouvements actuels dans le monde arabe constituent "un vrai tremblement de terre", et pourraient entraîner "un échec irréversible de la politique américaine dans la région", a ajouté l'ayatollah Khamenei en attaquant violemment le président égyptien Hosni Moubarak, "valet des sionistes (...) et des Américains", et l'ex-président tunisien Ben Ali, "lié à la CIA".

C'est pourquoi "les Israéliens et les ennemis sionistes sont les plus inquiets de ce qui se passe (...) car ils savent que si l'Egypte cesse d'être leur alliée, ce sera un événement considérable dans la région", a-t-il souligné.

"Les autres peuples nous regardent, et pour eux (l'acquis) le plus important (de la révolution iranienne) est notre indépendance politique et notre résistance face aux ennemis", a-t-il encore estimé.

"Les ennemis ont fait des erreurs qui nous ont aidés, notamment en disant dans l'affaire nucléaire que l'Iran devait reculer", a-t-il poursuivi dans une allusion au bras de fer entre les grandes puissances et l'Iran à propos du programme nucléaire iranien controversé.

"Cela fait sept ans qu'ils font pression, mais deux choses sont devenues claires pour tous les peuples: l'Iran a fait des progrès sans retour (dans le domaine nucléaire, ndlr), et malgré toutes les pressions des Etats-Unis et des autres, l'Iran n'a pas reculé", a-t-il ajouté en évoquant les sanctions internationales sévères frappant le pays.

L'ayatollah Khamenei a également estimé que la nation iranienne était devenue un "modèle" en raison de son "attachement à la démocratie", à la "justice sociale" et à la "lutte contre l'oppression" (ndlr: les Etats-Unis) partout dans le monde musulman.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires