ALTER INFO

ENSEIGNEMENTS DU "PRINTEMPS ARABE" ou nouveau paradigme néo colonial (suite)


Nous avons toujours soutenu Tariq Ramadan, au point de lui consacrer un place prépondérante en page d’accueil de notre site. Même s’il faisait parfois preuve d’un certain manque de perspicacité, voire une carence de vision globale concernant les politiques nationales et la géopolitique mondiale, sa lecture éclairée de l’Islam et ses constats justes de la société occidentale convergeaient avec notre vision. C’est pourquoi nous lui offrions autant de visibilité.
Cependant, au début du ‘’printemps arabe’’ il prît des positions un peu trop hâtives, ce qui servaient malgré lui l’agenda américano-sioniste. Cette attitude dilettante provoqua chez nous une profonde déception qui nous a conduit à ne plus vouloir le publier. De plus, nous avions aussi remarqué une certaine affinité idéologique avec la clique néolibérale de l’AKP (parti populiste turc, pro américain et présenté comme islamiste par la presse occidentalo-sioniste).
Lors de l’une de ses dernières interventions, nous avons constaté avec satisfaction plus de profondeur dans ses analyses, même s’il se défend encore à plusieurs reprises de partager les thèses ‘’conspirationnistes ‘’et éprouve le besoin de se distinguer de certains milieux que la pensée dominante et sa propagande sioniste dénigrent et présentent comme de dangereux extrémistes. Il semble maintenant comprendre en partie les raisons profondes qui sont à l’origine du « Printemps arabe ».
Au début de ces révoltes discerner le vrai du faux, les vérités de raison et de fait, comprendre les motivations des uns et des autres, étaient certes un exercice difficile, mais avec un minimum de hauteur de vue et de réflexion, et a fortiori pour une personnalité publique de sa trempe, on ne pouvait et ne devait pas se permettre une analyse aussi épidermique et superficielle.
Gageons qu’à l’avenir, nos érudits, nos savants et hommes publics puissent faire preuve de plus de sagesse et sauront prendre suffisamment de recul avant de se prononcer et ainsi tromper la perception de la Oumma, qui finalement ne sert que les intérêts de ses ennemis.

Nous publions cette vidéo accompagnée d’un texte rédigé en mars 2011 dont la pertinence échappa à certains de nos lecteurs et n’avait pas reçu l’écho escompté auprès des lecteurs musulmans.
J’ invite nos lecteurs à relire ce texte avec le recul et à l’aune des dernières évolutions en Libye et en Syrie afin de mieux comprendre mes motivations lors de sa rédaction. Vous y constaterez une certaine analogie avec la vision nouvelle de M. Ramadan et les événements récents qui viennent confirmer mes propos qui comme à l’accoutumé, souvent heurtent au début puis se révèlent être d’une redoutable perspicacité. Exceptée l’analyse (encore trop sous l’influence de la propagande US) concernant la Syrie , vous verrez avec les propos de M. Ramadan et ceux de mon texte, une singulière similitude et dans l’analyse et dans la sémantique.




Zeynel Cekici
Lundi 17 Octobre 2011

ENSEIGNEMENTS DU "PRINTEMPS ARABE"  ou nouveau paradigme néo colonial (suite)

Printemps arabe ou nouveau paradigme néo colonial ?

Ce vent de liberté qui souffle du Maghreb au Machrek, gonflé de l‘exaspération et de la colère des peuples trop longtemps opprimés, secoue les régimes arabes et exalte nos passions. Ces révolutions sont elles pour autant spontanées ou s’agit-il d’un nouveau paradigme impérialiste ?
Mon objectif dans cette analyse n’est pas de déprécier le mérite, ni occulter le courage des peuples arabes trop longtemps opprimés et qui à juste titre se soulèvent maintenant contre la tyrannie de leurs dirigeants. Je veux mettre en exergue les manipulations et les récupérations probables, intrinsèques à toutes les révolutions. Au préalable, nous devons tous nous poser quelques questions simples, mais fondamentales, auxquelles je vais essayer de répondre pour que nous puissions voir au-delà des apparences trompeuses:
* L’ère surannée  des tyrans et des dictatures militaires est bien révolue, quel sera le nouveau modèle de gouvernance adopté dans ces pays ?
*Après ces révoltes, les peuples arabes recouvriront-ils définitivement leur souveraineté pleine et entière, seront-ils enfin libre de leur destin ?
*  Comment percevoir le tropisme sioniste dans ces évènements  ?
* Les régimes militaro-oligarchiques vont-ils disparaître ou seulement se muer en démocratie à l’occidentale et dans lequel nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être… ?
* Pourquoi l’utilisation de la force contre la Libye et pas  contre le Bahrein et d’autres monarchies puritaines qui font fi de tous les droits  ?
* Et surtout posons-nous la simple question, cui bono ?

Révolutions arabes et nouveau paradigme néo colonial
 
L’objectif de ces révolutions est d’une clarté - obscure, pour peu que nous ayons un minimum de réflexion, nous pouvons voir en filigrane se dessiner les contours du projet jamais abandonné du « Grand Israël ». Mais avons nous réellement envie de voir cette réalité ou en avons nous tellement peur que l’idée même nous tétanise et paralyse notre bon sens ? Si nous ne parvenons pas à discerner la vérité de la propagande, nous ne pouvons comprendre les objectifs réels qui se cachent derrières ces ‘’révolutions’’ arabes. Nous ne pouvons non plus comprendre ces événements sans avoir poser un certains nombres de postulats géopolitiques et historiques. Pour savoir à qui ces révoltes profitent réellement, Il ne faut pas que nous nous laissions emporter par l’euphorie et la joie. Afin d’avoir une vision globale de la situation, il ne faudrait pas non plus voir en ces révolutions, seulement ce que nous aimerions qu'il advienne. Nous devons prendre garde à ce que nos passions ou nos émotions ne viennent interférer dans nos facultés cognitives, notre affect ne doit pas nous faire perdre ni la raison ni notre sens critique. Il faut garder en mémoire les dimensions socio-économiques comme les portées géopolitiques et stratégiques à l’origine de ces soulèvements. Il est important de se remémorer aussi les grands tournants historiques et notamment ceux qui ont tracé l'ordre mondial actuel.

Avant de poursuivre, j’aimerais ici une nouvelle fois mettre en garde les musulmans contre le complot sioniste et définitivement tordre le cou à certaines idées reçues véhiculées comme vérités universelles par la propagande sioniste: Non, les attentats du 11 septembre 2001 ne sont pas le fait des musulmans ni de Ben Laden, mais sans doute l’oeuvre d’Israël avec la complicité de l’administration Bush. Ben Laden est mort en décembre 2001 des suites d’un dysfonctionnement rénal, d’ailleurs il n’a jamais revendiqué le 11/09. Al Qaida n’a pas été créé par Ben Laden ni par aucun musulman et n’est pas une organisation islamique, mais  bel et bien une officine américano-sioniste. Tous ceux qui parlent au nom d’Al Qaida (Al CIA) et ceux qui en sont ses porte-voix ou les caisses de résonances de ces mensonges sont des agents propagandistes. Mis à part la masse ignorante, ceux qui affirment le contraire sont des incompétents ou de dangereux hypocrites aux services du sionisme.

Après la manipulation et l’instrumentalisation de certains musulmans ‘’extrémistes’’, maintenant c’est avec ces pseudos révolutions que les musulmans ’’modernistes’’ ou dit modérés servent à leur tour la cause impérialo-sioniste. Rappelons-nous de l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS en 1979 (qui d’ailleurs lui sera fatale) et des musulmans bernés et manipulés, la naïveté de Ben Laden qui pensait sincèrement servir l’Islam… Tous les conflits des soixante dernières années dans lesquels les musulmans ont été impliqués, ils l’ont été à l’insu de leur intelligence et toujours à rebours de leurs intérêts. Il en était de même avec les combattant tchétchènes, bosniaques, etc…
L’URSS est volontairement tombé dans le piège des USA et malgré eux, Ben Laden et les valeureux combattants musulmans entre les mains de leurs ennemis ne furent que les objets de réalisation des desseins de ceux qu'ils croyaient combattre. Le malheur des musulmans est de continuer à être les idiots utiles de leurs ennemis tout en « croyant » naïvement et avec sincérité servir leur propre cause.
En Afghanistan, Ben Laden et les combattants pensaient aussi que les USA leur vendaient les armes et la CIA les formaient par sympathie pour leur cause, alors que leur objectif était de disloquer l’Union Soviétique qui cherchait un prétexte pour s’effondrer.
Les impérialo-sionistes n’ont pas d’amis ni d’alliés, il n’ont que des intérêts !

L’épidémie de révolutions colorées ayant touché les pays de l'Est après l’effondrement de l’URSS, comportait déjà les gènes du néo libéralisme. Nous voyons aujourd’hui les dégâts socio-économiques de ce modèle infernal. Celle qui touche les pays arabes a les mêmes objectifs: l’intégration à l’économie de marché de ces pays avec le néolibéralisme comme modèle économique.
Pour savoir qui sont les initiateurs probables de ces révoltes prétendument spontanées, il serait aussi judicieux de les analyser à l'aune de ces révolutions colorées. Ces révolutions n’avaient pas seulement des objectifs géopolitiques et stratégiques comme diminuer la sphère d'influence russe post-URSS, mais il s’agissait aussi et surtout d’intégrer à l’économie de marché en imposant les dogmes néolibéraux aux nouvelles ‘’démocraties ‘’. Les déboulonnages de régimes surannés ayant docilement accepté la domination occidentale ou ceux insoumis aux dictats de l’empire dominant se font toujours par la force d’une diplomatie galvaudée ou de révolutions téléguidées, si ce cela ne fonctionne pas, c’est par l’agression militaire de coalisés croisés et l’aval des Nations Unies (communauté internationale, le club chrétien comme aimait à les appeler mon maître défunt), voyez l’exemple libyen.

Nonobstant le fait que les esprits arabes (22 pays sur 52 pays musulmans) soient plus éveillés et leur conscience politique plus élevée, les révolutions financées par Washington sont toujours très efficientes, parce qu’elles donnent aux peuples le sentiment d’être les acteurs libres de leur destin, pensant être les instigateurs de leur révolution, alors que les scénarios sont écrits à Tel Aviv et la production assurée par la finance internationale - sioniste. Cet empire occidentalo-sioniste change de stratégie, mais étend toujours plus son hégémonie grâce à la mondialisation présentée comme  inévitable et sa future gouvernance mondiale comme une fatalité, rappelez-vous des propos de Sarkozy, quant il ânonnait que rien ni personne ne pouvait s’y opposer.

Créer ou influencer des événement pour en tirer avantage opportunément est un des fondements de l’idéologie sioniste. Pour finaliser le funeste projet du ‘’Grand Israël’’, les adeptes du sionisme s’ils ne sont pas les initiateurs de ces révolutions, ce qui semble peu probable, sauront en tirer tous les avantages. Depuis les premières croisades, cette main invisible n’a eu de cesse de diviser les peuples européens, de semer la discorde au sein du monde musulman (la Fitna), de créer et nourrir des antagonismes factices dans le seul et unique but de maintenir l’humanité dans des conflits perpétuels au nom d’une croyance ‘’illuminée’’.

« Pour que les hommes, tant qu’ils sont des hommes, se laissent assujettir, il faut de deux choses l’une : ou qu’ils y soient contraints, ou qu’ils soient trompés.  (…) Les hommes nés sous le joug, puis nourris et élevés dans la servitude, sans regarder plus avant, se contentent de vivre comme ils sont nés et ne pensent avoir d'autres biens ni d'autres droits que ceux qu'ils ont trouvés ; ils prennent pour leur état de nature l'état de leur naissance.(…) La nature de l'homme est d'être libre et de vouloir l'être, mais il prend facilement un autre pli lorsque l'éducation le lui donne (…) Ainsi, la première raison de la servitude volontaire, c'est l'habitude. Ils disent qu'ils ont toujours été sujets, que leurs pères ont vécu ainsi. Ils pensent qu'ils sont tenus d'endurer le mal, s'en persuadent par des exemples et consolident eux-mêmes, par la durée, la possession de ceux qui les tyrannisent » Etienne de la Boétie (Discours de la servitude volontaire)
Il est indéniable que l’ensemble du monde arabo-musulman est toujours sous l’hégémonie occidentale infectée par l’idéologie sioniste,  et comment peut-il en être autrement ? Il en va de l’existence même de l’Occident.
Après dix siècles de guerres de religions, d’esclavagisme, de barbarie, de colonialisme, d’innombrables crimes contre l’humanité, puis avoir disloqué l’empire ottoman et sonné le glas du Califat, avoir créé des entités artificielles et antagonistes à l’intérieur du monde musulman, avoir placé au pouvoir des autocrates et des monarques soumis à des régimes militaro oligarchiques, l’Occident malade de son sionisme veut maintenant contenir la colère des peuples musulmans par l’illusion démocratique.

Cette démocratie démagogique a déjà servi à enfumer l’esprit des citoyens occidentaux totalement ruiné au point encore  de leur faire croire qu’ils sont réellement libre de leurs destins et de choisir les dirigeants qu’ils souhaitent. Ces révolutions sont parties intégrantes du plan sioniste du "Grand Moyen-Orient", la suite logiques des accords Sykes-Picot (plan de partage de l’empire ottoman et balbutiement de l’entité sioniste).   
L’’empire’’ Ottoman" au sommet de sa puissance et durant quelques siècles avait réussi à calmer l’ardeur belliqueuse et l’envie prédatrice de l’Occident sous influence sioniste. Mais depuis la fin du Califat avec la chute de "l'empire’’ Ottoman, ces prédateurs ont le champ libre pour concrétiser leur funeste projet du « grand israël » et perpétuer leurs innommables crimes. Il serait long et fastidieux de faire une liste exhaustive de toutes les manipulations et des pièges dans lesquels les musulmans sont tombés et continueront encore de tomber tant qu’ils ne seront pas unis et ne feront pas l’effort d’un minimum de réflexion.

Pour résumer, les musulmans ne sont pas ces extra-terrestres ou ces barbares venue d’ailleurs, comme tous les hommes de cette planète, ils sont victimes de leur propre subjectivité. Une partie de la Oumma, un peu trop conciliante, parce que ‘’cultivée’’ est devenue moderniste, en adoptant un Islam  d’interprétation ’’calviniste’’ dont Erdogan et la majorité des musulmans dit "modérés’’ se revendiquent toute honte bue. Ils ont adopté la conception libérale pourtant incompatible avec l’Islam. A l’extrême opposé, on retrouve des musulmans un peu trop radicaux, souvent incultes et/ou ignorants de leur religion. Ils ont une lecture erronée de l’Islam, tombent eux aussi dans le piège sioniste. Les musulmans à cause de leurs comportements inconstants et de leurs attitudes serviles pour certains ou extrémistes et ignorants pour d’autres, ne servent qu’à justifier la propagande islamophobe et la guerre contre l’Islam qui n’a en réalité jamais cessée depuis les premières croisades.

La Libye, le clown Sarkozy et la nouvelle résolution onusienne, bis repetita  du scénario Irakien.

Les scénarios varient selon les pays, les régimes, les niveaux de cultures et les mentalités des peuples, alors que les objectifs sont identiques. Ainsi pour certains ce sera une révolution, pour d’autres un déboulonnage de régime et pour les plus indociles une guerre ‘’en bonne et due forme’’ avec l’aval de la ‘’communauté internationale’’. Dans tous les cas, ceux sont les intérêts et les privilèges sionistes qui priment.
Kadhafi même s’il a eu le mérite de donner à son peuple un niveau de vie relativement correct, contrairement à feu Saddam, semble instable et inconsistant idéologiquement et se rend complice des sionistes à cause de son comportement indigne. Certes, Saddam comme tous les autocrates, était parfois extravagant et a aussi servi la cause sioniste bien malgré lui. Mais contrairement au psychopathe que semble être Kadhafi, Saddam vers la fin de sa vie avait su prendre  la stature du chef d’Etat honorable et responsable, mais surtout il s’était soumis à Dieu.

La Libye n’est certes pas l’Irak, mais les objectifs sont identiques. Bien que Khadafi ne soit pas un leader musulman digne et honorable, rien ne justifie une nouvelle invasion. A fortiori ceux qui derrière les leaders de l’opposition sont pour la majorité des musulmans sincères appartenant à des mouvements islamiques. Mais une de fois de plus, ces musulmans sincères sont devenus de vulgaires instruments, des imbéciles entres les mains des Occidentaux. La majorité des musulmans sont devenus des croyants ‘’calvinistes’’, victimes de leurs appétences consuméristes et matérialistes, partageant la même doctrine néo libérale que Erdogan et la frange compromise des frères musulmans en Egypte. Loin d’être monolithique dans lequel une seule vision dominerait, les mouvement islamiques à l’instar des frères musulmans sont divisés entre souverainistes et mondialistes et d’autres factions mineures. Les déclarations intempestives d'Erdogan exigeant le départ de Kadhafi, sont non seulement contraire aux mœurs de la diplomatie turque, mais surtout dénotent si besoin sa volonté de servir la cause mondialiste. Quoi qu’il en soit, c’est toujours le même refrain et la même chanson coloniale qui est entonnée par tous. Il n’y a rien de bon dans la politique d'Erdogan en Turquie et il en sera de même pour les futurs gouvernements arabes post-révolutionnaires: remplacer la tyrannie des dictatures par l’espoir du modèle occidental de la démocratie et son néo libéralisme, la plus dangereuse de toutes les théories économiques qui plus est.

DEUXIEME PARTIE A VENIR

J’espère pouvoir publier la suite de ce texte, dans lequel certaine notions comme la démocratie et ses illusions, le modèle de gouvernance approprié aux pays musulmans, les règles du commerce et le comportement  prôné par l’Islam par ces temps troubles. En attendant la suite, vous trouvez ci-dessous un début de réflexion sur le sujet.
La Tyrannie ou la servitude volontaire, pourquoi faut-il choisir entre deux extrêmes, alors que les alternatives de gouvernance plus humaines existent ?
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. (...) s'ils arrivent au trône par des moyens divers, leur manière de régner est toujours à peu près la même. Ceux qui sont élus par le peuple le traitent comme un taureau à dompter, les conquérants comme leur proie, les successeurs comme un troupeau d'esclaves qui leur appartient par nature. » (Discours de la servitude volontaire)
 A suivre:
Transition « démocratique » ou nouveau tropisme sioniste ?
La démocratie occidentale:  système de gouvernance idéal ou simple chimère néo féodale?

Texte initialement publié le 22 Mars 2011
Vous pouvez lire les commentaires de ce texte sur le lien suivant:
http://www.alterinfo.net/Printemps-arabe-ou-nouveau-paradigme-neo-colonial_a56596.html







Mardi 18 Octobre 2011


Commentaires

1.Posté par AS le 17/10/2011 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent Zeynel continue ton bonhomme de chemin... tu comprendras aussi qu'apres un certain temps ecoulé, l'analyse devient plus objective et moins passionnelle et se rapproche plus de la réalité... Tariq Ramadan est un excellent analyste, parfois visionnaire, il, sur le terrorisme geo-strategique a une vision trop naive des choses, vision complaisante vis a vis des sionistes, alors qu'il sait ce que les anglais ont fait au mouvement de son grand pere, il en a les preuves... il a vu et entendu

wa Allah swt 'alam

2.Posté par AS le 17/10/2011 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tariq Ramadan si tu lis, la France n'a pas ete depassee par les faits pendant la revolution tunisienne Sarkozy preparait la chute de Al Qaeddafi, au mois de novembre puis decembre 2010... ce sont les clans gaullistes et sionistes qui se battaient pour sauver leurs butins, comme en cote d'ivoire, bataille de franc macons

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires