ALTER INFO

Du grand n’importe quoi : Les républicains abouliques !


Dans la même rubrique:
< >


Paul Craig Roberts
Lundi 18 Novembre 2019




Avec la pressetituée s'efforçant en cœur de transmuter une rumeur de seconde main en infraction punie de destitution, ne vous attendez pas à ce qu’elle sorte les bonnes nouvelles du style :


Zero Hedge : Adam ‘Louche’ Schiff impliqué dans une drogue partie sodomite.





Tête de louche sodomite accro à la chnouf



en Volve : Une bombe : Le gouvernement fédéral enquête sur le ‘comportement inquiétant’ d'Adam Schiff au Bordel de la Mort d'Ed Buck !


Infowars : Le correspondant médical de NBC, ami d’Adam Schiff, arrêté pour texto indécent à gosse de 9 ans.


The Federalist : Le témoin vedette d'Adam Schiff vient d'admettre que la compagnie ukrainienne Burisma devrait faire l'objet d'une enquête pour corruption.


The Epoch Times : Affaire Russiagate, les mises en accusation criminelles sont peut-être en route :  « Tout ça laisse penser que le tribunal de la FISA a été berné criminellement ; que des services de renseignement étasuniens ont fait des divulgations criminelles coordonnées d'informations confidentielles, afin d’interrompre la présidence Trump ; que des services de renseignement ont fait appel en secret à un agent pour piéger un assistant subalterne de la campagne de Trump ; et que le général Flynn a été piégé en lui faisant porter le chapeau d’une altération criminelle de formulaire 302 du FBI, afin d’inventer des crimes fédéraux au moins en partie contre lui.


The Epoch Times : Barr pense que les démocrates et des tribunaux tentent de paralyser le pouvoir présidentiel.


Avec le manque d'intégrité de la presse écrite et télévisée, et du fait de l’importante présence de la CIA, du Département d'État et des sites Internet financés par le lobby israélien, les gens n'ont aucun moyen sûr de savoir à quelles informations se fier. Nous savons que rien n’est sorti de CNN, MSNBC, NPR et que rien n’a été révélé par le New York Times et le Washington Post.


Voici la question à poser et la réponse à donner : De quoi sont capables les démocrates ? Pourquoi ce parti, qui représentait jadis la classe ouvrière, aide-t-il l'État profond à renverser le président élu par la classe ouvrière ? Qu’est-ce qui a poussé la première personnalité du parti démocrate, Hillary Clinton, à traiter la classe ouvrière de « déplorables de Trump » ?


Quand vous commencez à penser à ce genre de faits, d’autres questions déconcertantes vous viennent à l’esprit. Ainsi, pourquoi la direction du Parti démocrate a l’air d’être d’un côté entre les mains de féministes et de gens de couleur, et d'escrocs à la Joe Biden de l’autre. Qu'est-ce qui maintient la cohésion de ce parti aux tendances aussi disparates ?


Pourquoi une puanteur anti-homme blanc émane-t-elle du Parti démocrate, plus précisément des relents anti-homme blanc hétérosexuel ? Pourquoi tous les clients pédophiles d’Epstein sont-ils démocrates ? Le Parti démocrate est-il devenu le Parti de l’invasion d’immigrés et de la perversion sexuelle ?


Les républicains semblent impuissants, désarmés et stupides. Ils étaient là les bras ballants pendant qu’au vu et au su de tous, deux de leurs collecteurs de fonds et conseillers politiques les plus efficaces, Paul Manafort et Roger Stone, étaient condamnés à la prison. Ils sont tombés victimes d’un coup monté de Robert Mueller, le procureur spécial complètement corrompu du Russiagate. Pareilles choses n'arrivent jamais aux démocrates, juste aux républicains. Et l'affaire Epstein qui s’est évaporée à tire d’ailes !


Mueller était habilité à enquêter sur les effets de la coopération entre Trump et les Russes sur l’élection présidentielle. Personne ne lui a dit d’enquêter sur les affaires financières de Manafort et Stone, qui n’avaient rien à voir.


Trump, dont les réactions devant l’impeachment sont des plus indolentes, bien que rien ne justifie sa destitution, a peur de pardonner les victimes de Mueller, condamnées pour des infractions qui n’ont rien à voir avec l’enquête sur l’affaire Russiagate. Les condamnations de Manafort et Stone ont pour but de montrer que les républicains craignent beaucoup de protéger les leurs. Le but de Mueller était de briser les rangs des partisans de Trump, de les retourner les uns contre les autres. Dès que l’un d’eux se fait la malle, les autres suivent.


Trump a d'abord laissé son conseiller en Sécurité nationale, le général Flynn – la seule nomination raisonnable que Trump n’ait jamais faite –, être à tort poursuivi en justice par Mueller. Le général Flynn, ancien chef de la Defense Intelligence Agency, a été piégé au vu et au su de tous, pendant que le président Trump restait là à se sucer le pouce. Le message a été compris partout dans les cercles républicains : Surtout ne pas se compromettre en épaulant le président Trump. Il ne fera rien pour vous épargner les poursuites judiciaires bidons.


Manofort et Stone sont les dernières victimes de Trump. Notez que les victimes sont uniquement des républicains. Il n’y a aucune victime démocrate.


Les mises en accusation de Barr contre les auteurs de la mystification du Russiagate, ne sont toujours pas sorties.


Donald Trump se bat-il seulement pour lui-même ? Si c'est le cas, nous verrons s'il est capable de se sauver tout seul.


Est-ce que l’incapacité de Trump à se battre est due au fait que sa propre équipe fait partie de l'État profond ?



Paul Craig Roberts, 15 novembre 2019


Original : www.paulcraigroberts.org/2019/11/16/impotent-republicans-are-a-joke-the-democrats-dont-take-republicans-seriously/

Adaptation française Petrus Lombard






Lundi 18 Novembre 2019


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires