RELIGIONS ET CROYANCES

Droit de réponse - Tueries de Toulouse : à qui la faute?


Dans la même rubrique:
< >

Anas Ibn Mâlik rapporte : « On trouva une jeune servante dont la tête avait été écrasée entre deux pierres. On lui demanda qui lui avait fait cela en citant plusieurs noms, jusqu’à mentionner un juif, elle acquiesça de la tête. On fit venir le juif qui avoua, et le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wasalam) ordonna qu’on lui écrase la tête entre deux pierres. » [Al-Bukhârî (2413) et Muslim (1672)]


Salafis de l'Est
Jeudi 29 Mars 2012

Droit de réponse - Tueries de Toulouse : à qui la faute?
Voilà un bien étrange hadith pour débuter. Le hadith est authentique et il est une source de loi qu’utilisent les juristes pour établir, entre autres : l’établissement du talion pour l’homicide volontaire commis sans aucun droit, l’exécution obligatoire du meurtrier qui tue par surprise (Al-Ghîlah), car le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a fait exécuter le meurtrier sans le demander à la famille de la servante, la légitimité de l’aveu pour prononcer une condamnation, ou encore qu’on exécute le meurtrier en utilisant le moyen par lequel il a donné la mort, tant que ceci n’est pas illicite, en quel cas on n’utilise pas ce moyen illicite [mais l’épée].

Ce n’est pas pour cette raison que nous le mentionnons ici, mais c’est la tournure des évènements malheureux survenus en France qui nous l’a rappelé. Le hadith mentionne un crime horrible : une jeune servante assassinée, la tête écrasée à coup de pierre par un juif. La réponse du Prophète de l’islam ? Une chasse au juif ? Des mesures répressives sur la communauté juive ? Non. La justice. Le talion. Abû Rimthah rapporte : « Je suis allé trouver le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) en compagnie de mon fils, et il me dit : Qui est-ce ? – Mon fils et j’en témoigne. – Il n’assume pas ton crime, et tu n’assumes pas le sien. » [Abû Dâwud 4495] On ne peut tenir personne responsable pour le crime commis par un autre, qu’il s’agisse ou non d’un proche, même le père pour son fils, et le fils pour son père. On ne tient responsable que le coupable. Allah dit : « Et nul ne portera le fardeau d’autrui » [Al-Isrâ’, v.15] Le fait de tenir responsable une personne pour le crime d’un de ses proches était d’usage à l’époque antéislamique, et l’islam y a mis fin.

« Ô vous les croyants ! Soyez attentifs à être témoins en toute justice pour Allah. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Soyez équitables : cela est plus proche de la piété. » [Al-Mâ’idah, v.8] L’imam Al-Qurtubî dit en commentaire de ce verset : « La mécréance du mécréant n’empêche pas l’équité envers lui, et le fait de ne viser que celui qui mérite le combat et la capture. Il n’est pas permis de chercher à leur rendre la pareille, par exemple s’ils tuent nos femmes et nos enfants, et nous touchent par cela, il ne nous est pas permis de tuer de la même manière, en cherchant à ce que les soucis et la peine les frappent » Voilà la justice qu’a amenée l’islam : même au bout de l’horreur, ne pas transgresser la limite, ne pas répondre à la barbarie par la barbarie, mais s’en tenir à la justice et à la Loi divine.

Shaykh Al-Fawzân dit : « Il faut mettre en garde contre le fait de porter préjudice aux mécréants. Certains ignorants fougueux disent : « Nous ne voulons pas des mécréants » et ils leur portent préjudice dans les pays musulmans, alors qu’ils sont venus pour accomplir une tâche, réaliser un intérêt, et sous la protection des musulmans. Il est donc interdit de leur porter préjudice, car cela est considéré comme une destruction et une violation du pacte des musulmans, et quiconque agit de la sorte, voit s’appliquer à lui la menace : « Quiconque tue une personne avec laquelle les musulmans ont un pacte ne sentira pas le parfum du Paradis. » Cela ne fait aucunement partie du djihad comme le prétendent les ignorants, car Allah dit : « Ne transgressez pas, car Allah n’aime pas les transgresseurs. » [Al-Baqarah, v.190] et Il dit : « Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Soyez équitables : cela est plus proche de la piété. »

L’islam n’est pas une religion de transgression et de barbarie, mais une religion de discipline, d’organisation, et d’intérêt pour les musulmans. Le chaos n’est donc pas permis en cela, il n’est pas permis à un individu ou deux, voire un groupe de dire qu’ils combattent sur le sentier d’Allah et de se rendre sur les lieux de résidence des travailleurs mécréants, aux ambassades, ou sur leurs intérêts pour lesquels les musulmans leur ont permis de s’installer, et d’y faire exploser une bombe ou d’y porter préjudice. C’est une traitrise, et plus encore une injustice et une iniquité, et cela entre dans le cadre de la parole du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « il ne sentira pas le parfum du Paradis » même s’il pense être un combattant sur le sentier d’Allah, il ne fait que désobéir à Allah et Son Messager, et transgresser « et Allah n’aime pas les transgresseurs. »

[…] Les gens doivent revenir à leurs gouverneurs, à leurs savants, et ne pas agir d’eux-mêmes et penser qu’ils représentent les musulmans en cela. Ils disent : « c’est un djihad. » Nullement, mais c’est une transgression et un préjudice porté à l’islam, à la réputation de l’islam et des musulmans. C’est là en réalité l’extrémisme, car cela consiste à transgresser sans aucun droit, et c’est également le terrorisme. Il faut savoir cela et ne pas prendre les choses avec ignorance et irréflexion, car cela nuit à l’islam et aux musulmans, et cela entraine des torts que subissent les musulmans, car les mécréants prennent le dessus sur les musulmans en raison de ces actes, comme c’est l’habitude maintenant de la transgression des mécréants contre les musulmans en raison des actes téméraires de certains qui se réclament de l’islam mais qui, en réalité, ne connaissent pas l’islam et les règles de l’islam, et qui n’ont pas étudié la religion d’Allah ; et ainsi ils ont causé de nombreux maux et préjudices aux musulmans. De même, si le musulman est dans les pays mécréants, il ne doit pas leur porter préjudice, ainsi s’il fait partie des minorités qui y résident, ou de ceux qui s’y rendent pour étudier ou autre, il ne lui est pas permis de porter préjudice aux intérêts des mécréants ou à leurs biens » [Tas-Hîl Al-Ilmâm, 3/389]

Le hadith mentionné plus tôt est le suivant : «« Celui qui tue une personne avec laquelle les musulmans ont un pacte ne sentira pas le parfum du Paradis, alors que l’on peut le sentir à une distance de quarante années [de marche]. » » [Al-Bukhârî, 3166] Les hadiths en ce sens sont très nombreux : Abû ‘Ubaydah Ibn Al-Jarrâh rapporte : J’ai entendu le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wasalam) dire : « La protection accordée par un musulman s’appliquent à tous. » [Ahmad (7/876)]

‘Amr Ibn Al-‘Âs rapporte : « la protection accordée par le plus modeste d’entre eux s’applique à tous » [Al-Irwâ’ (2208)]

‘Alî rapporte : « Le pacte des musulmans est un, il s’applique même accordé par le plus modeste d’entre eux. » [Al-Bukhârî (6755) et Muslim (1370)]

Ibn Mâjah ajoute selon une autre version : « elle s’applique même accordée par le plus éloigné d’entre eux [des honneurs et du pouvoir]. » [Ibn Mâjah (2683)]

Umm Hânî’ rapporte que le Prophète lui dit : « Nous accordons protection à ceux auxquels tu l’auras accordée. » [Al-Bukhârî (357) et Muslim (336)]

Ces hadiths établissent, entre autre que la protection accordée à un individu, une tribu, une caravane ou une place forte est valide, même accordée par un seul musulman.

– Il est permis à certains musulmans d’accorder protection aux mécréants, et sa protection doit être acceptée et respectée par l’ensemble des musulmans, il n’est pas permis d’y porter atteinte et de la rejeter.

– La permission d’accorder protection et de la respecter, qu’il s’agisse d’une protection globale accordée par le gouverneur, ou une protection spécifique accordée par l’émir d’une région, ou un individu parmi les administrés ; sauf si cela porte préjudice aux musulmans, en quel cas la protection accordée n’est pas valide, car il est obligatoire de préserver l’intérêt des musulmans.

– La permission pour un individu musulman d’accorder protection, qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, esclave ou de condition libre, et c’est là l’avis de la majorité des savants.

– Celui qui demande protection pour entendre la Parole d’Allah et connaître les rites de l’islam, il est obligatoire d’y répondre favorablement, puis de le faire parvenir au lieu où il sera en sécurité, en raison de la Parole d’Allah : « Et si un polythéiste te demande protection, accorde-la lui, afin qu’il entende la parole d’Allah, puis fais-le parvenir au lieu où il sera en sécurité » [At-Tawbah, v.6] Al-Awzâ’î a dit : « Ce qui est énoncé dans ce verset s’applique jusqu’au Jour de la Résurrection. »

– Le gouverneur peut accorder une protection globale aux mécréants, alors que les simples individus musulmans ne peuvent accorder protection qu’à une personne ou quelques individus. [Voir Commentaire de Bulûgh Al-Marâm]

Ces hadiths concernent les terres d’islam, où les musulmans sont majoritaires et détiennent le pouvoir, face à des mécréants minoritaires qui sont soit des Gens du Livre auxquels il est permis de résider en terre d’islam (ad-dhimmî), soit des gens auxquels il est accordé protection (al-musta’man), soit des gens avec lesquels les musulmans ont signé un pacte ou une trêve (al-mu’âhad), et la menace qui pèse sur celui qui leur porte atteinte sans aucun droit est immense…alors que dire lorsque c’est le musulman qui se rend ou réside sur les terres de mécréance ? Lorsqu’il fait le choix de rester parmi eux mais bafoue leurs lois, mendie leurs aides, et de surcroit les vole et transgresse en leur endroit ? Où est l’islam en cela ? Comment prétendre à la fierté et l’honneur lorsqu’on mendie ? Comment prétendre « lutter sur le sentier d’Allah » lorsqu’on vole et qu’on ment sur sa déclaration de situation de la CAF ou du Pôle emploi ? Ce sont là des paradoxes qui dépassent l’entendement…

Malgré tout, les musulmans n’ont pas à baisser la tête, ils n’ont pas à s’excuser pour un acte qui leur est totalement étranger. De la même manière qu’on ne fait pas porter à la Gauche la cicatrice des attentats d’Action directe, ou à la Droite les exactions de groupes néofascistes, on ne peut adresser aucun reproche aux musulmans dans leur ensemble pour ces actes de barbarie dont ils sont, eux aussi, des victimes collatérales. Les adeptes de l’orthodoxie musulmane (as-salafiyyûn), plus encore que l’ensemble des musulmans, n’ont pas à faire profil bas ou à se laisser montrer du doigt, alors qu’ils ont été à la pointe de ce combat contre le terrorisme, le massacre d’innocents et les attentats suicides, en Palestine et ailleurs, s’attirant même l’ire d’une partie de la Communauté qui défendait bec et ongle qu’il s’agissait d’un moyen légitime de défense, lorsque cette pratique trouvait un écho parmi la masse des musulmans…Depuis, le vent a tourné, et on n’entend plus ces chantres de la terreur.

Alors, à qui la faute ? La folie meurtrière d’un individu isolé peut-elle tout expliquer ? Non. Malheureusement, contrairement à ce qu’on affirme çà et là, il ne s’agit nullement d’un profil atypique et isolé. Ce n’est pas l’aspect religieux qui prime chez ceux qui en viennent à commettre ces actes de barbarie, où que ce soit dans le monde, mais les rancœurs et haines accumulées. Et lorsqu’on marche jour après jour sur la brèche, un rien s’en faut pour chuter. Si à tout niveau rien n’est fait pour mettre fin aux « discriminations », avant tout raciales et religieuses, il est fort probable que nous connaissions dans l’avenir plusieurs jours sombres.

Alors, à qui la faute ? L’État a beau jeu de s’innocenter, de désigner des « coupables », et d’annoncer le déploiement de tout un arsenal répressif. De deux choses l’une : soit ils n’ont rien compris aux enjeux (ce dont nous doutons), soit la stratégie est clairement de ne rien arranger pour l’avenir. Peut-on se déclarer totalement innocent, alors qu’on a accueilli et soutenu, dans un passé pas si lointain, des dissidents religieux exilés de pays musulmans, dans le but d’alimenter la confusion et la tourmente dans ces pays ? Le chien finit toujours par mordre la main qui le nourrit, et les « chiens de l’enfer » n’y font pas exception.

Depuis 2001, la politique engagée est distinctement celle de « l’asphyxie » : couper les musulmans, et en particulier les jeunes et les adeptes de l’orthodoxie musulmane (as-salafiyyûn) de toute figure étrangère. On a ainsi interdit d’entrée sur le territoire français tout prêcheur étranger, même ceux qui occupent des fonctions officielles dans leurs pays, et n’ont jamais été connus pour aucun trouble à l’ordre public. Ceci alors que les différents colloques et séminaires auxquels ils étaient conviés avant cela avaient pour effet premier d’unifier le mouvement et les individus, donc, par voie de fait d’en faciliter la surveillance. Plutôt que de tarir le mouvement, cette politique a eu pour effet pervers d’amener l’émergence d’une multitude de « petits chefs » sur l’ensemble du territoire, amenant ceux qui les écoutent dans une direction ou dans une autre, avec les dérives sectaires que l’on connaît. Dans le même temps, l’État mettait en place le « Syndicat des musulmans » (CFCM) croyant pouvoir « gérer l’islam » comme on gère une entreprise. Que de mépris pour la tradition musulmane et ses adeptes. Croit-on pouvoir nommer du jour au lendemain des VRP de l’islam que les musulmans sont sommés de suivre ? Croit-on sérieusement que c’est en envoyant dans les prisons des aumôniers en costume trois pièces, à mille lieues des préoccupations des personnes incarcérées, qu’on va pouvoir répondre à leur soif de religiosité et éviter qu’ils ne se fourvoient ? De qui se moque-t-on ?

On a l’impression que la France a vingt ans de retard sur ces questions : la répression ne mènera à rien, sinon à créer du ressentiment. N’y a-t-il pas des leçons à prendre des pays du Maghreb ou du Moyen-Orient qui ont été aux prises avec des problèmes bien plus graves, et qui ont abandonné depuis longtemps la stratégie du tout-répressif pour un accompagnement distancié ? Leur but n’étant plus d’empêcher l’essor du religieux, puisque c’est désormais un état de fait, mais de composer avec lui, de l’encadrer, voire de le « faciliter » puisque les tenants du pouvoir y voient un élément de stabilité et de pérennité. Et lorsque nous disons cela, nous visons plus particulièrement l’essor du mouvement de retour à l’orthodoxie (as-salafiyyah) qui occupe désormais le champ religieux dans bon nombre, si ce n’est la majorité des pays musulmans.

Alors, à qui la faute ? Va-t-on longtemps encore subir les mêmes recyclages stériles d’idées totalement stupides et erronées sur ce qu’est l’orthodoxie musulmane (as-salafiyyah) dans les médias et la sphère politique. N’est-il pas temps que nos « élites » s’instruisent un peu sur cette question et qu’ils interrogent ceux qui savent ? Qu’ils abandonnent un tant soit peu la Corrèze et le Cantal pour voyager un peu et ouvrir les yeux sur un monde qui bouge ? En appliquant leurs « filtres » au monde musulman, on déclarerait la majorité de celui-ci « terroriste » et on s’offusquerait de voir tant de voiles et de barbes. Le souverain saoudien déclarait il y a peu de temps encore qu’il se réclamait complètement de cette voie, mais il ne nous a pas semblé entendre nos responsables politiques lui exprimer leur mépris comme ils le font ouvertement pour nous. Double langage ? N’est-ce pas là, ni plus ni moins, qu’une forme de racisme ? Un sentiment profond de supériorité face à ceux qui ne partagent pas forcément les mêmes valeurs ?

Il nous faut donc encore patienter, inlassablement répéter, expliquer, éclaircir, en nous en remettant au Seigneur et en n’espérant qu’en Lui. « Quand viendra le secours d’Allah ? Certes, le secours d’Allah est proche. » [Al-Baqarah, v.214]

À qui la faute ? Pas qu’aux autres.



Publié par les salafis de l’Est
http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10449


Jeudi 29 Mars 2012


Commentaires

1.Posté par Inco le 29/03/2012 09:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on découvre que les vrai responsable de la déstabilisation du peuple sont les sionistes je peut comprendre certaine personne car faut être fort et avoir une grande foi pour ne pas être en colère contre ces provocateur, manipulateur, saccageur!

2.Posté par Depositaire le 29/03/2012 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article est pour le moins curieux. Il est signé "les salafis de l'est". Il nous parle avec insistance de l'orthodoxie musulmane comme étant la "salafiya". Le language utilisé est lui aussi significatif. Il ne parle des pays ou des peuples non musulmans, que comme des "mécréants" !
On se demande bien ou il veut en venir. Certes, ce qui est dit, dans la mesure où cela s'appuie sur des ahadith, est assez juste.
Mais en regardant de plus près l'article qui est bien enrobé, il s'agit d'une critique de la France qui a refusé la venue de certains imams ou prédicateurs de tendance plutôt extrémiste.
Dieu sait que personnellement je n'approuve pas la poilitique française et que j'estime les politiciens des principaux partis comme un ramassis de crapules et d'hypocrites, pour ne pas dire plus. Et ce ne sont pas des propos haineux, haine que je n'éprouve en aucune manière, mais le constat de faits avérés. Il n'y a juste qu'à se rappeler les comportements et paroles de ces politiciens relativement aux problèmes de Côte d'Ivoire, de la Libye et de la Syrie. Ca se passe de commentaires.
Mais par contre, j'approuve la décision d'interdire le territoire français à ces prédicateurs salafistes. Ce qui m'amène à parler un peu des ces fameux salafis.
Dites-moi un peu, N'était-ce pas des salafis qui ont mis à mort d'une façon aussi infâme Kadhafi ? N'était-ce pas les mêmes qui ont massacrés les noirs en Libye, et qui continuent à le faire ? Et en Syrie, n'y a t-il pas des bandes de salafis qui terrorisent la population , qui massacrent, torturent, égorgent, femmes, enfants, vieillards ? La vérité est que ce fameux "salaf" est issu du wahabisme qui est une hérésie de l'islam et qui instrumentalisent la religion à des fins politiques en se combinant avec les Frères musulmans, dont le procès n'est plus à faire. Si vous voulez revenir à l'Islam pur, revenez à la voie Mouhammédienne. Suivez le véritable modèle qui est celui du Prophète (SSP), pas celui de vos prédicateurs wahabites . Pas celui des souverains saouds ou de l'émir du Qatar. Si ce sont ces gens là vos modèles, on s'en passe très bien !
Et puisque vous vous préoccupez de justice selon l'Islam, comment appelez-vous les interventions armées de musulmans contre leurs frères en Libye et en Syrie, et cette alliance avec les puissances occidentales et Israël, pour massacrer d'autres musulmans ? C'est ça être musulman "salafi" pour vous ? Faites attention que vos propos et références au Coran et à la Sunna ne témoignent pas contre vous !

3.Posté par hassan le 29/03/2012 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

i[Pas celui des souverains saouds ou de l'émir du Qatar. Si ce sont ces gens là vos modèles, on s'en passe très bien ] je suis entierement d'accord avec toi Depositaire.

4.Posté par antips le 29/03/2012 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUE LA HAINE D UN PEUPLE NE VOUS POUSSE PAS A ETRE INJUSTE. SOYEZ JUSTE......
CONCERNANT LA QUESTION DE DEPOSITAIRE SUR LE MEURTRE DE KHADAFI SE SONT DES TAKFIRISTES
LA DIFFERRENCE SONT LES REFERENCES
AMICALEMENT

5.Posté par AS le 29/03/2012 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salaam aleykum,

Benhadj en libye n'est du minhadj salafi il suit l'ecole des ikhwanes... pareille pour al Awlaqi rahimahou Allah, Soral doit travialler plus ses dossiers, de meme que l'argent du Qatar fianance les partis politiques francais pas les jeunes de banlieues, et pour le moment rien n'a été versé aux projets de jeunes issus des banlieues, c'est mentir que de dire et repeter la meme chose sans connaitre la mecoanique de domination coloniale dont le Qatar est un pantin comme Soral doit le savoir et dont l'argent investi en France est de l'argent perdu in finale....

Le minhadj de la salafiya a ete nettoye de ses veritables savants connaisseurs parfait de l'Islaam par des groupes a la solde des sefarades des al saoud.... des al nahyanes, des al sabah et maintenant des al thani du qatar....


le minhdaj de la salafiya n'est deja plus, seuls restent quelques tres rares shouyoukh authentiques et qui posent problemes aux colons sionistes mais qui sont tous en prison dans les pays Musulmans car portant la parole de l'Islaam telle que vehiculée par le prophete saws et les compagnons... et ceux la sont loin tres loin de l'extremisme des sectes du talmud infiltrées dans nos rangs depuis Ryadh ou Dubai.

Ces savants qui eux savent de quoi ils parlent, le reste notamment ceux qui se pretendent ouvertement salafis, sont a 99% aux mains de nos ennemis, rien que le fait de s'appeler ikhwanis, salafis, etc...etc... etc... c'est faire de la fitna et le jeu de l'ennemi, car vous observez que ces gens la se tirent dessus a longueur de journees et affiablissent l'Islaam et la communaute de l'interieur, vous ne trouverez aucun savant ayant reellement ayant etudier le minhadj de la salafiya ou atharya qui oserait dire ce genre de chose absolument stupides et contraire a l'Islaam...

mais les saoud les ont extermine durant les annees 60 jusqu'a nos jours.... ce sont eux qui rassemblaient les Musulmans, les veritables, authentiques resistants, combattants, et tres fins connaisseurs de l'Islaam, rien avoir avec l'Islaam talmudisé venant des pays du Golf... ou meme celui des services francais au maghreb ou d'Afrique dont le soufisme qui n'a absolument rien avoir avec le tasawuf tel que celui connu par les Musulmans.

mais je comprend que les Musulmans se revendiquant du minhadj de la salafiya doivent faire la difference et expliquer ce que dit l'Islaam, la meilleure des choses aurait ete de dire et d'ecrire que tant qu'aucune peuve materielle, concrete n'est produite, Mohammed Merah est un innocent ... sans ce courage, toute explication devient inutile et joue au contraire contre les auteurs du texte car ceux-ci donnent l'impression de se soumettre au gouvernement et a ses mensonges mediatiques... wa Allah swt 'alam

6.Posté par masjiddarwa le 29/03/2012 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Dépositaire ou Alain Soral, tellement le style et l'analyse lui ressemble...

Je ne commente que très peu mais la qualité de votre commentaire mérite que l'on s'y attarde un peu.
Je ne suis pas l'auteur de l'article, l'auteur est Docteur en sciences des médias, encore un salafi-racaille me direz-vous ! Néanmoins je suis celui qui l'ait proposé à Alterinfo. Et oui comme Soral, votre compréhension de la Salafiya est erroné. Vous faites un amalgame entre le fait religieux et le fait politique.
J'aime beaucoup Soral mais le monde musulman est très certainement le sujet qu'il maîtrise le moins bien. Comme beaucoup de musulmans et non-musulmans, il met dans le même sac tout ce qui porte un kamis blanc...
Je cite :

Cet article est pour le moins curieux.
100% Soral... ;-)

Il est signé "les salafis de l'est".
Ce site est LA référence francophone, de part la qualité de ses choix éditoriaux et ses traductions. Le webmaster est loin d'être un salafi-racaille comme je l'ai dejà dit...

Il nous parle avec insistance de l'orthodoxie musulmane comme étant la "salafiya".
Oui le terme existe depuis plusieurs siècles, avant même le "wahabisme", vous vous rendez compte ??

Le language utilisé est lui aussi significatif. Il ne parle des pays ou des peuples non musulmans, que comme des "mécréants" ! On se demande bien ou il veut en venir.
Normal dans la diatribe musulmane, il n'y a pas d'arrière pensée.

Certes, ce qui est dit, dans la mesure où cela s'appuie sur des ahadith, est assez juste.
Encore un préjugé sur les salafy...

Mais en regardant de plus près l'article qui est bien enrobé, il s'agit d'une critique de la France qui a refusé la venue de certains imams ou prédicateurs de tendance plutôt extrémiste.
Dieu sait que personnellement je n'approuve pas la poilitique française et que j'estime les politiciens des principaux partis comme un ramassis de crapules et d'hypocrites, pour ne pas dire plus. Et ce ne sont pas des propos haineux, haine que je n'éprouve en aucune manière, mais le constat de faits avérés. Il n'y a juste qu'à se rappeler les comportements et paroles de ces politiciens relativement aux problèmes de Côte d'Ivoire, de la Libye et de la Syrie. Ca se passe de commentaires.
Mais par contre, j'approuve la décision d'interdire le territoire français à ces prédicateurs salafistes. Ce qui m'amène à parler un peu des ces fameux salafis.

Vous parlez d'un sujet que vous ne connaissez pas. Rien à voir avec l'extrémisme. Disons que le Diable connait où se trouve le danger pour lui, chez qui se trouve la lumière.

Dites-moi un peu, N'était-ce pas des salafis qui ont mis à mort d'une façon aussi infâme Kadhafi ?
Non pas du tout.

N'était-ce pas les mêmes qui ont massacrés les noirs en Libye, et qui continuent à le faire ? Et en Syrie, n'y a t-il pas des bandes de salafis qui terrorisent la population , qui massacrent, torturent, égorgent, femmes, enfants, vieillards ?
Non pas du tout. Revoyez votre définition.

La vérité est que ce fameux "salaf" est issu du wahabisme qui est une hérésie de l'islam et qui instrumentalisent la religion à des fins politiques en se combinant avec les Frères musulmans, dont le procès n'est plus à faire. Si vous voulez revenir à l'Islam pur, revenez à la voie Mouhammédienne. Suivez le véritable modèle qui est celui du Prophète (SSP), pas celui de vos prédicateurs wahabites.
"Salaf" est issu du wahabisme ? Revoyez vos livres d'histoire islamique :

L'imam Al-Asbahani (m.535H) (rahimahullah) a dit: « Le signe distinctif (la caractéristique) de Ahl Sunna est qu'ils suivent les Salaf Salih et abandonnent tout ce qui est innové et nouvellement introduit dans la religion. [Al-Hujja fi Bayanil Mahajja 1/364]

Abû Hanifa (m. 150H) (rahimahullah) a dit: « Adhère au athar (narration) et à la tariqa (voie) des Salaf (pieux prédécesseurs) et prend garde aux choses nouvelles inventées, car elles sont toutes des innovations. » [Rapporté par As-Suyuti dans Sawn al Mantaq wal-Kalam p.32] .

Ibn Taymya (m.728H) (rahimahullah) a dit: « Il n'y a pas d'objection à faire à celui qui proclame la voie des Salaf, qui s'y attache et s'y réfère. Plutôt, il est obligatoire d'accepter cela de lui par ittifaq (consensus unanime ) car la voie (madhab) des Salaf n'est rien que la vérité.[Majmu’ Al-Fatawa 4:149] .

L'imam Adh Dhahabi (m.748H) (rahimahullah) a dit: « Il est rapporté de manière authentique de Daraqutni qu'il a dit: « Il n'y a rien de plus détestable à mes yeux que ‘Ilmul kalam (science de la rhétorique). Je dis: Personne ne doit rentrer dans ‘Ilmul kalam, ni dans l'argumentation logique. Plutôt, il doit être Salafi (suiveur des Salaf). » [Siyar 16/457] .

As-Sam'ani (m.562H) a dit dans Al Insab (3/273) : « As-Salafi : c'est une attribution aux Salaf, et le fait de suivre leur voie, dans ce qui est rapporté d'eux. » Ibn Al Athir (m.630H) a dit dans Al Lubab fi Tahdhibul insab (2/162), en commentant le témoignage précédent de As Sam'ani : « Et un groupe était connu pour cette attribution ». Ainsi la signification de cela est: que le terme Salafi et l'attribution à eux était connu au temps de l'imam As-Sam'ani et avant lui .

Pas celui des souverains saouds ou de l'émir du Qatar. Si ce sont ces gens là vos modèles, on s'en passe très bien !
Notre modèle est le Prophète Mohammed salallah aleyhi wa salam. Voici l'amalgame qui reviens.

Et puisque vous vous préoccupez de justice selon l'Islam, comment appelez-vous les interventions armées de musulmans contre leurs frères en Libye et en Syrie, et cette alliance avec les puissances occidentales et Israël, pour massacrer d'autres musulmans ? C'est ça être musulman "salafi" pour vous ?
L'Islam et la salafiya en particulier est innocent des égarements des musulmans. Votre commentaire concerne la politique en Islam, un sujet plus compliquer que cela ne vous paraisse.

Faites attention que vos propos et références au Coran et à la Sunna ne témoignent pas contre vous !
Vous trouvez beaucoup de réponses à vos questions sur http://www.salafs.com

7.Posté par masjiddarwa le 29/03/2012 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour l'abonnement...

8.Posté par Columbo le 29/03/2012 20:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment voulez vous appliquer la loi du talion , subblinalement vous faites passer , le présumé coupable pour un présumé innocent .

9.Posté par Columbo le 29/03/2012 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

présumé innocent ou présumé coupable c'est pareil on se perd les pédales .Il restera innocent jusqu'à la preuve du contraire .Devant un tribunal , avec tous les acteurs de cette tragédie .alors parler de loi du talion ........je ne vous comprends pas .

10.Posté par Zaheer le 29/03/2012 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces paternalistes de l'est sont ils laches ou naifs ? Pourquoi ces avances en forme de danse du ventre ?


Ô gens ! Craignez Allah – Le Très Haut – ; attachez-vous à votre religion ; soyez étroitement unis autour d’une même parole et méfiez-vous de la manigance de vos ennemis parmi les mécréants et les hypocrites ; car sachez que depuis le moment où Allah envoya Son messager les mécréants et les hypocrites n’ont de cesse de vouloir déstabiliser cette religion et voir les musulmans abjurer leur religion ; « Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu'à, s'ils peuvent, vous détourner de votre religion. » [Sourate Al-Baqara V.217]

11.Posté par abouobeid le 29/03/2012 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depositaire,
cheikh mohamed ibn abdulwahab a dit dans son fameux livre kitab tawhid(1):
"BAB EL ILM QABLA EL QAWLI WA EL 3AMEL" chapitre; " la science avant la parole et les actes"

je site : " La vérité est que ce fameux "salaf" est issu du wahhabisme" je réponds comme Allah a répondu aux juif et au chrétiens sur leur querelle de quelle religion est Abraham qu'Allah le salut certains disaient juifs et les autres chrétiens mais il suffisait de ne pas être aveugler par les passions pour comprendre que c'était tout simplement une question temporelle:

يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لِمَ تُحَآجُّونَ فِي إِبْرَاهِيمَ وَمَا أُنزِلَتِ التَّورَاةُ وَالإنجِيلُ إِلاَّ مِن بَعْدِهِ أَفَلاَ تَعْقِلُونَ65
ô gens du Livre, pourquoi disputez-vous au sujet d'Abraham, alors que la Thora et l'évangile ne sont descendus qu'après lui ? Ne raisonnez-vous donc pas ?
66هَاأَنتُمْ هَؤُلاء حَاجَجْتُمْ فِيمَا لَكُم بِهِ عِلمٌ فَلِمَ تُحَآجُّونَ فِيمَا لَيْسَ لَكُم بِهِ عِلْمٌ وَاللّهُ يَعْلَمُ وَأَنتُمْ لاَ تَعْلَمُونَ
Vous avez bel et bien disputé à propos d'une chose dont vous avez connaissance. Mais pourquoi disputez-vous des choses dont vous n'avez pas connaissance ? Or Allah sait, tandis que vous ne savez pas.

67مَا كَانَ إِبْرَاهِيمُ يَهُودِيّاً وَلاَ نَصْرَانِيّاً وَلَكِن كَانَ حَنِيفاً مُّسْلِماً وَمَا كَانَ مِنَ الْمُشْرِكِينَ
Abraham n'était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n'était point du nombre des Associateurs. .

68إِنَّ أَوْلَى النَّاسِ بِإِبْرَاهِيمَ لَلَّذِينَ اتَّبَعُوهُ وَهَـذَا النَّبِيُّ وَالَّذِينَ آمَنُواْ وَاللّهُ وَلِيُّ الْمُؤْمِنِينَ
Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d'Abraham, sont ceux qui l'ont suivi, ainsi que ce Prophète-ci, et ceux qui ont la foi. Et Allah est l'allié des croyants .


(1): je vous exhorte de lire ce livre il vous aidera beaucoup, et vos critiques seront les bienvenues si elles montrent la contradiction avec le coran et la sounnah et surtout n'oubliez pas, l'auteur est mort rahimahoullah donc n'a jamais rencontrer l'émir du qatar.

12.Posté par Columbo le 29/03/2012 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à zaheer de nous rappeler cette sourate .Le Coran est immuable , et décrit ce que nous avons vécu et ce que nous vivons.

13.Posté par farid Algerie le 29/03/2012 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


A lire ;

]url:http://http://www.voltairenet.org/Les-musulmenteurs-du-Golfe-au

Sionisme juif et sionisme wahhabite; deux faces pour une seule monnaie, un seul ideal.

14.Posté par abdurahim le 29/03/2012 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le language utilisé est lui aussi significatif. Il ne parle des pays ou des peuples non musulmans, que comme des "mécréants" !

Bah oui mécréants ! ou est le problème, ou est l'insulte ? Vous ne croyez pas en Allah et que Mouhammed saw est son messager, donc vous êtes, selon les musulmans mécréants. Comme je ne serais offusqué d’être appelé mécréants par les chrétiens, juifs, boudhistes si je n'accepte pas leurs croyances.

Dites-moi un peu, N'était-ce pas des salafis qui ont mis à mort d'une façon aussi infâme Kadhafi ? N'était-ce pas les mêmes qui ont massacrés les noirs en Libye, et qui continuent à le faire ? Et en Syrie, n'y a t-il pas des bandes de salafis qui terrorisent la population , qui massacrent, torturent, égorgent, femmes, enfants, vieillards ? La vérité est que ce fameux "salaf" est issu du wahabisme qui est une hérésie de l'islam et qui instrumentalisent la religion à des fins politiques en se combinant avec les Frères musulmans, dont le procès n'est plus à faire.


N'est pas salafi celui a qui on lui colle cette étiquette. De la même manière, il ne suffit pas a une viande d'avoir l’étiquette halal pour qu'elle le soit, elle doit répondre a des critères pour être étiquetée ainsi. Avant tout être salaf c'est suivre le prophète saw, le prendre comme modèle dans son comportement, sa moralité, ses actions. Donc les actes racistes ou meutre, quel rapport avec l'islam et les salaf ?

Être sur la voie des salaf est une obligation qui ne se discute pas, et le meilleur des salaf n'est autre que le prophete saw ! Plus précisément et pour ce différencier des sectes égarées, on dit qu'on fait partie des Ahl al sunnati wal jamaa.

Le prophète saw a dit il y a 2 choses que je vous ai laissé, si vous vous y attachez fermement jamais vous ne serez égarés : le Coran et ma sounna. Pour montrer l'importance de la sounna le prophète saw a aussi dit : quiconque se détourne de ma sounna n'est pas des miens. A l'inverse celui qui ne se conforme pas a cette sounna dans les actes d'adorations, alors que les preuves lui sont venues, et qu'il persiste dans son égarement, il est un innovateur. La preuve est que le prophète a dit il n'y a pas une innovation qu'un peuple commet sans qu'Allah n’enlève une sounna identique. Il (saw) a aussi dit : toute innovation (bidaa) (dans la religion et non dans les sciences profanes ou dans les choses relatives aux occupations mondaines) est un égarement, et toute égarement mène au feu. Cela est une réponse aussi a ceux qui disent qu'il y a des bonnes innovations comme fêter la naissance du prophete saw. D'ailleurs l'imam Malik disait celui qui pretend qu'il ya des bonnes innovations dans la religion, il a prétendu que le prophete saw a trahie le message, autrement dit il n'a pas tout transmis...

Pourquoi la jamaa( le groupe) car le prophète saw a dit : m'a communauté se séparera en 73 groupes tous iront en enfer sauf une : al jamaa. Et dans une autre riwaya, celle de mes compagnons. Al jamaa selon l'avis des savants ici cela désigne aussi les compagnons du prophete saw, ou plutot ceux qui se rassemble autour de la verité. Pourquoi dans ce cas là dire jamaa = majoritairement les compagnons, car c'est a eux que le prophète saw a transmis le message, ils ont entendu et obei (samina wa atana) et sont agrées, bi idhnillah, par Allah donc ils ne peuvent se reunir sur le faux, a leur tête les 4 califes bien guidés (Abu Bakr, Umar, Uthman wa Aly raa), et le prophète a fait leur éloge en disant : les meilleurs de ma communauté sont de ma generation, puis celle qui les suit, puis celle qui les suit, autrement dit les sahabas, puis les tabiin, puis atba at tabiin. Ce sont eux inshaa Allah le groupe sauvé et qui quiconque les suit fait partie du groupe inshaa Allah.

15.Posté par abdurahim le 29/03/2012 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N.B = As Salaf as Salih = les pieux predecesseurs, qui répond mieux a cette définition que notre prophète Mouhammed sallallahou alayhi wassalam ?

16.Posté par HZB le 07/04/2012 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut a tous
le salafisme qu'un nom ? comme autant d'autre nom (adjectif) que l'ont pourrait corrompre ,
pour ma part j’étais Malikite avec reflexion ensuite Hanafite ,et maintenant sur la voie Immamite , par choix de conscience religieuse, tout le monde connait l'authentique Hadith , après moi 74 sectes toutes en Enfer sauf une !!
et de la je part en quette , ce n'ai pas le cas des salafs ou wahhabite ,comment la plupart des musulmans ont connu la pratique souvent un ami de quartier ou la proximités des lieux de cultes souvent (wahhabites) financer par le moyen orient Arabie Qatar ,avec la bénédiction de l’état ,ne savent ils pas quelle génèrent des Dingues dans la diffusion du message ??
bien sur que si , comme dans un jeu de carte c'est le JOKER utiliser sans modération par tout les partis politique et ça marche , et eux mêmes ces wahhabites sont les Dindons de la farce ,et quand bien même je ne serais pas dans la bonne voie selon certain , pourriez vous justifiés devant dieu votre effort intellectuelle et la volonté de trouver la bonne Ecole en restant sur la première et oisifs ? d’expérience(30ans de pratique) méfiez vous vous aurez des enfants
ou vous en avez déjà , j'ai vu les dégâts sur eux, regardez autour de vous c'est le résultât inverse , beaucoup ont cesser la pratique et ce sont dévergonder et pire encore, soyer observateur vous comprendrez inchallah.
alors je souhaite a tous une aide de dieu a vous et vos familles cdlt

17.Posté par abdurahim le 07/04/2012 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam.

HZB, ton post il fouette le mensonge comme pas possible... Déjà ce n'est pas 74 sectes, mais 73, et precise que le groupe sauvé ce qui suivent le Coran et la sunnah du Prophete saw. T'es juste là pour vendre ta secte d’égarée des shia ! Ca veut strictement rien dire "j’étais malikite, puis je suis devenu hanafite" sachant qu'entre les 4 écoles, il n'y a aucune divergence sur les fondements de l'islam, les seules divergences qu'il y a c'est là ou l'effort d’interprétation est permis basé sur la compréhension d'un texte.
Mais avec les shia c'est les fondements qui sont remis en question, puisque vous ne suivez pas la sounnah du prophète saw, car vous détestez ceux qui sont garants de l'authenticité de cette sounnah : les sahabas.

18.Posté par abdurahim le 07/04/2012 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sachant qu'entre les 4 écoles, il n'y a aucune divergence sur les fondements de l'islam, les seules divergences qu'il y a c'est là ou l'effort d’interprétation est permis basé sur la compréhension d'un texte.

Cette divergence permise est basé sur le hadith où le Prophète saw a ordonné aux sahabas de prier salat al Dhour (ou al Asr,je ne souviens plus exactement) qu'une fois qu'ils auraient atteints khaybar. Mais a l'heure de la prière, il eut divergence entre les sahabas, un des groupes pria la prière avant d'atteindre khaybar, car pour eux, selon leur compréhension, l'ordre d'Allah prévaut sur l'ordre spécifique du prophete saw (verset ou Allah dit que chaque priere a son temps), mais l'autre groupe a donné priorite a l'ordre du prophete qui etait qu'ils ne devaient prier qu'arrivé a khaybar, meme si son temps etait passé. Lorsqu'ils ont informé le Prophète saw de cette divergence, il ne blâma aucune des deux partie donnant raison aux deux ijtihad.

Et la deuxième divergence, qu'il peut y avoir c'est au moment donner la fatwa, il manque une preuves de la sounnah car celle-ci n'est pas parvenu, donc on fait appel a l'effort d’interprétation. Comme ce qui est arrivé entre les sahabas durant le califa de Umar, alors qu'ils devait se rendre au sham, la peste s’était déclarée dans cette endroit, alors il y a eu divergence entre les compagnons les premiers voulait, malgré la peste, y aller. Alors que le deuxième groupe composé de Umar ne voulait pas s'y rendre, sachant qu'ils ne savaient pas quoi faire face a cette situation, car dans ce groupe aucune sounnah du prophète saw était connue quant au comportement qu'il fallait avoir face a cela. Donc Umar décida de ne pas y aller. Alors un de ceux qui voulait s'y rendre coute que coute lui dit : tu fuis le destin d'Allah, t'as peur de la peste ? Ce a quoi, Umar répliqua : je fuis le destin d'Allah vers le destin d'Allah, c'est a dire qu'il fuit la prédestination de la maladie vers la prédestination de la santé. Et après on a su que l'ijtihad de Umar était la bonne, car un des compagnons du Prophete saw, abdur-Rahman ibn awf, qui n'etait pas là a debut de la divergence, leur informa ce que le Prophete saw leur a ordonné de faire quand la peste se déclare dans un pays : les habitants de ce pays n'ont pas le droit de sortir ( mis en quarantaine) et les gens qui n'y sont pas ne doivent pas y aller. Bien sur si la sounnah est connu on délaisse l'opinion personnelle pour la sounnah, donc le deuxieme cas de divergence n'est plus permis. Car ce que le prophete saw a ordonné devient obligatoire. Car Allah dit : "Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident" s.33 v.36

19.Posté par Saber le 07/04/2012 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

كَبُرَ مَقْتاً عِندَ ٱللَّهِ أَن تَقُولُواْ مَا لاَ تَفْعَلُونَ

Le Rang - Al-Saff
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[61:3]
C'est une grande félonie, auprès de Dieu, que de parler et de ne pas agir.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires