MONDE

Drogue, une lutte sans fin


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



http://french.ruvr.ru
Lundi 27 Juin 2011

Drogue, une lutte sans fin

210 millions personnes, soit 5 % de la population mondiale, ont déjà testé une ou plusieurs drogues. 200 000 personnes meurent chaque année des suites de leur dépendance aux stupéfiants. Ces statistiques ont été publiées dans un rapport de l'ONU la veille de la Journée internationale contre l'abus et le trafic de drogues.

La lutte contre la propagation des stupéfiants est menée au moins depuis un siècle. En février 1909, la Commission internationale de l'opium à Shanghai a réuni 13 pays, dont la Russie, pour chercher des solutions pour mettre fin à l'exportation des drogues asiatiques. Une convention a été mise au point, définissant le terme de drogues et motivant la lutte de la communauté mondiale contre leur dissémination. Trois ans plus tard apparaissait la convention de La Haye.

Depuis, beaucoup de conventions et autres textes internationaux ont été signés, en l'absence néanmoins de progrès évident dans cette direction. Au contraire, au cours du XXe siècle les drogues se sont propagées dans le monde entier et les stupéfiants synthétiques ont vu le jour. Les pays exportateurs ont changé. « Maintenant le plus gros exportateur est l'Afghanistan », note Viktor Ivanov, chef du Service fédéral russe de contrôle des drogues.

« L'Afghanistan reste le monopoliste dans la production de stupéfiants. Plus de 90 % de l'héroïne est d'origine afghane. Cette production dépasse de deux fois tout le volume du trafic de drogues d'il y a 10 ans », affirme Viktor Ivanov.

« Le problème du trafic de drogues en Afghanistan restera longtemps un problème pour la communauté internationale, même après le retrait des troupes américaines », estime Alexandre Mikhaïlov, membre du Conseil de Russie pour la politique extérieure et pour la défense.

« Il nous restera leur héritage. C'est l'économie ruinée de l'Afghanistan, les centres non-liquidés du terrorisme international, la participation des Talibans à la production de drogues », note Alexandre Mikhaïlov.

La menace à la communauté mondiale ne pointe pas du doigt seulement l'Afghanistan. Les pays du Triangle d'or (Birmanie, Laos, Thaïlande) produisent chaque année 2 500 tonnes de matière pour fabriquer 250 tonnes d'héroïne. Plus de 100 tonnes d'opium sont fabriquées en Amérique latine : au Pérou, en Colombie et en Bolivie. Cette industrie rapporte beaucoup : le chiffre d'affaires du trafic est évalué à 500 milliards de dollars.

Pour parvenir à lutter contre le trafic de stupéfiants, la Russie appelle à la création de la coalition anti-drogue internationale et à l'assignation, au niveau de l'ONU, d'une importance globale à la lutte contre cette menace, comme cela avait été fait avec le terrorisme et la piraterie. D'autant plus que l'argent du trafic de drogues sert à financer les terroristes en Afghanistan et au Pakistan.



Lundi 27 Juin 2011


Commentaires

1.Posté par Alain Bellemare alias Mc_AB le 27/06/2011 17:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Donquichottes des temps moderne.
Parceque des acros, aujourd'hui, ils y en a plus que l'on pense...
Une petite expl : si les compagnies aérienne n'avait pas leur dose (subventions de l'état) les grand patrons aurait a payer plein prix leur billet.(le manque produirait toute une crise)

Légalisez donc!

2.Posté par AS le 28/06/2011 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'excuse ici est de drie qu'on va legaliser quelques drogues dures et les faisant passer pour drogues douces car comme en 2008 les etats sont en banqueroute et l'argent sale de la drogue avait permis de blanchir 65 milliards de dollars dans les banques... c'est pareille aujourd'hui les etats occidentaux, principalement USA, GB, Fracne, Italie, Allemagne, Israel, Russie veulent juste legaliser leurs gains issue des multiples trafiques de drogue... LA france-israel possedant le controle de 80% du trafic maghrebin avec ses harkis locuax, de temps ... ils font des raids sur les contrebandiers et autres dealers... et le font passer pour de la lutte anti terroriste... comme aucun journaleux francais de fait d'enquete... c'est plus facile de mentir pour eux... mais le trafic de drogue est une specialite des services francais, tout comme les reseaux de prostitutions au maroc, tunisie, mali, niger, mauritanie par exemple et ailleurs... Pasqua est le plus gros dealer en france... demandez a Squarcini ce qu'il en sait

au maghreb saehl se joue un nouvelle guerre entre dealers etatiques... les USA et la CIA FBI cherchant a revendre leur cam en passant par le maghreb sahel... les colombiens font atterir des dizaines d'avions chaque annee dans le desert du niger et du mali, sahara polisario sous controle de l'armee francaise ou des services des harkis des services franco-israelien, makhzen, drs, police de benali, al qaeddafi etc..., la drogue remonte par le polisario-maroc ou par la tunisie-libye...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires