Lobbying et conséquences

Donald Trump et Israël


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



Gilles Munier
Mercredi 23 Mars 2016

Donald Trump et Israël
Le discours de Donald Trump devant l’AIPACle lobby américain pro-israélien – est très attendu, ne serait-ce que pour voir si la campagne caricaturale lancée contre lui sur Twitter par les milieux sionistes et évangélistes pro-Israël, le présentant en réincarnation d’Adolphe Hitler – sa famille est d’origine germanique ! – a porté ses fruits et l’a fait changer de stratégie. Source de la mésentente: le refus de Trump de prendre position sur la question palestinienne, de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, et surtout d’avoir humilié les donateurs de la richissime Coalition juive républicaine (RJC) en leur déclarant : « Vous ne me soutiendrez pas parce que je ne veux pas de votre argent… parce que vous voulez contrôler vos propres politiciens ».

En annonçant sa candidature en juin 2015, Trump avait dit qu’il n’avait « besoin de l'argent de personne », qu’il financerait sa campagne pour les primaires républicaines sans contribution extérieure.

Parmi les donateurs de la RJC, il en est un qui n’a pas apprécié le refus de Trump : Sheldon Adelson, roi des casinos, un peu moins riche que Trump, mais connu pour avoir organisé, à Las Vegas, un examen de passage pro-israélien pour sélectionner le candidat républicain le plus favorable à Israël. Jeb Bush, Chris Christie, Marco Rubio s’étaient prêtés à cette mascarade, mais ils ne sont plus en lice. Début février dernier, Adelson a donné à tout hasard 2,7 millions de $ à Ted Cruz, tout en faisant savoir que Trump est un homme « charmant » et qu’il soutiendra le candidat qui remportera les primaires !

En attendant son intervention devant l’AIPAC, Trump répète à qui veut bien l’entendre qu’on cherche à le diaboliser, qu’il est - et a toujours été - un « fan d’Israël »… que sa fille vit en Israël mariée à un juif orthodoxe, et qu’il a fait un spot publicitaire pour soutenir la campagne électorale de Benjamin Netanyahou en 2013 (vidéo ci-dessous).

Photo : Donald Trump

Vidéo (0’35) :



Mercredi 23 Mars 2016


Commentaires

1.Posté par Druide le 24/03/2016 04:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Court, droit au but, sans prétention. Excellent article.

2.Posté par Zaheer le 24/03/2016 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jamais je n'aurais cru qu'on ferait de Trump une figure antisioniste et anti NOM, etc...
Il n(y a pas plus pro "israel" que lui. C'est lui même qui le dit...

http://www.jerusalemonline.com/news/world-news/around-the-globe/trump-jerusalem-is-the-eternal-capital-city-of-israel-19973

Cet article est de la désinformation pure, du foin à manger pour les écuries de la fachosphere désespérée.

3.Posté par Mila le 24/03/2016 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hillary et Trump vont nous précipiter vers l'abîme dès leur élection!

Les vrais défenseurs du sionisme comme Barak Obama.

4.Posté par Mila le 24/03/2016 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sa fille vit en Israël mariée à un juif orthodoxe, et qu’il a fait un spot publicitaire pour soutenir la campagne électorale de Benjamin Netanyahou en 2013




Il le conforme lui même qu'il est pro Israël !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires