ALTER INFO

Divergence franco-allemande. Mythe du "couple", de la "clé de voûte"...


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 22 Octobre 2019 - 00:20 1 9 6 2

Mardi 22 Octobre 2019 - 00:15 «J'en ai marre d'avoir peur»



Djeha
Dimanche 16 Juin 2019

Divergence franco-allemande. Mythe du "couple", de la "clé de voûte"...
Parmi bien d’autres différences et bien d’autres oppositions. Qui vont faire exploser l’Euroland.

A Paris on papote. A Berlin on agit, discrètement.

Papotage élyséen hypocrite et stérile. Exemple tiré du discours d’Emmanuel Macron, mardi 11 juin 2019 devant la Conférence du centenaire de l'Organisation internationale du travail (OIT).

Protégez vos tympans.

« Ces dernières décennies sont marquées par une crise profonde, économique, sociale, environnementale, politique et donc civilisationnelle qui nous impose de réagir ».

«Je pense que le chaos est là».

« Quelque chose ne fonctionne plus dans le capitalisme »

« La crise que nous vivons peut conduire aussi à la désagrégation des démocraties. »

« Je ne veux plus d’accords commerciaux internationaux qui alimentent le dumping social et environnemental »

« Je ne veux plus qu’en Europe nous considérions que le sujet de l’ajustement économique et financier et de la dette prévaut sur les droits sociaux parce qu’à ce moment-là on nourrit les extrêmes, le doute et précisément la désagrégation de ce qu’est le projet européen lui-même »

«La rente peut-elle se justifier dans ces conditions ? Lorsque la financiarisation de nos économies conduit à ces résultats ?»

Déclame cet ancien financier de chez Rothschild.

De quoi rigoler aux larmes.

Et blablabla et blablabla.

Il critique très exactement ce qu’il pratique tous les jours depuis son élection. Toutes les lois votées vont dans le sens inverse de ce que ce baratineur de première déclare avec force et emphase.

Exemple parmi d’autres.

Réfugiés en France et en Allemagne. Pas la même Europe.

Des réfugiés en situation régulière vivent en France dans des conditions d’une insalubrité qui jurent avec l’image donnée du XXIème siècle.

Ajoutons aussitôt que des Français dans certaines grandes villes de pays paradisiaque les vivent aussi. Certains salariés logent dans leurs voitures...

Pierre Henry le directeur général de France Terre d’Asile : « Il faut qu’on arrête cette indignité. » (...) « Nous sommes incapables d’accueillir en dignité 120 000 demandeurs d’asile chaque année. Je m’interroge toujours sur cette part de génie qu’on nos voisins allemands où, au plus forte de la crise, il ont accueilli un millions 500 000 personnes. Nul n’est resté à la rue.

« Nous, avec 120 000 on n’y arrive pas. Il y a donc un problème de volonté politique. »

Propos recueillis par Olivia Ferrandi. France Inter, journal de 13h de ce samedi 15 juin 2019.

Sans commentaire.

Djeha,

S. 15 juin 2019


Dimanche 16 Juin 2019


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires