insolite, humour, conspiration...

Dis : Jus d’Orange !!... à la place.


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip

Mardi 4 Décembre 2018 - 11:28 Gilets jaune - Reveillez vous, On ne lache rien !



iyad@tele2.fr
Mardi 21 Avril 2009

L’homme qui a appelé un chat, un chat
L’homme qui a appelé un chat, un chat

Je voudrais en toute modestie et avec tout le respect que je dois au Président Ahmadinejad, lui demander de faire plus attention quand il parle d’un régime raciste et d’une idéologie raciste pendant une conférence sur le Racisme lui-même... Il devrait appeler le Racisme : « Jus d’Orange » afin de ne pas offenser ni les racistes eux-mêmes, ni leurs amis non plus...


Par Raja Chemayel

Anti-raciste, anti-sioniste, anti-colonialisme

Le 21 avril 2009


 

En fait Israël n’a pas assisté à cette conférence mais les amis de cet Israël raciste y étaient et ont quitté la réunion aussitôt que le Président Ahmadinejad ait parlé du racisme et du sionisme – Israël.

 

Quelque douzaine de délégations européennes ont quitté la salle en signe de protestation :

Probablement ces « culs blancs » ne voulaient pas entendre quelqu’un nommant le raciste pendant une conférence sur le racisme...

 

L’ironie demeure qu’une personne comme Ahmadinejad descend d’un Shah perse qui une fois a libéré tous les Juifs en captivité à Babylone.

De plus Ahmadinejad est d’une religion qui interdit le racisme et demande aux croyants de protéger les Juifs (et les Chrétiens aussi).

 

Alors que,

Ces 12 délégués européens sont les descendants des cultures et des civilisations qui ont discriminé et brûlé les Juifs de l’année 0060 jusqu’à 1945.

 

Alors que,

Tous ces 12 délégués européens viennent d’une multitude d’églises chrétiennes qui n’ont jamais accepté le Judaïsme et qui avaient aussi l’habitude de bruler les Juifs vifs.

 

Alors que,

Tous ces 12 délégués européens représentent tous les nations qui, à partir du 15e siècle jusqu’à maintenant, ont colonisé et asservi les deux tiers de l’humanité.

 

Et voilà où nous en sommes, au sommet de l’hypocrisie :

Dans une conférence sur le Racisme, on ne peut nomme le Raciste !!

 

Par conséquent,

Et pour faire plaisir à ceux qui ont inventé et pratiqué le racisme durant les 500 dernières années, je supplie le Président Ahmadinejad de ne plus citer « Israël » du tout... mais de dire seulement : Jus d’Orange. (ou les Juifs Oranges !)

(Jeu de mots en anglais : Jus d’Orange = Orange Juice, Juifs oranges = Orange Jews, ndt).

 

 

Raja Chemayel

Anti-raciste, anti-sioniste, anti-colonialisme

Le 21 avril 2009

 

PS :

Pour plus d’information, jeter un coup d’œil à :

[link to news.bbc.co. uk]
[
link to www.google.com]
[
link to www.guardian. co.uk]
[
link to english.aljazeera. net]

 

NB. :

Je serais ravie que l’un de ces 12 délégués européens puisse défendre Israël et qu’il nous explique pourquoi il est convaincu que le sionisme n’est pas du racisme ???

 



Mardi 21 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par samy le 21/04/2009 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dans le monde des aveugles le borne deviens roi

2.Posté par Aigle le 21/04/2009 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

......." Je serais ravie que l’un de ces 12 délégués européens puisse défendre Israël et qu’il nous explique pourquoi il est convaincu que le sionisme n’est pas du racisme ??? " Ce serait lui demander de se tirer une balle dans le...............


3.Posté par honsangphoux le 21/04/2009 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"De plus Ahmadinejad est d’une religion qui interdit le racisme "
mieux vaut lire ça que d'être aveugle !

4.Posté par foda le 21/04/2009 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le comportement des sionistes en palestine est indefendable depuis le debut, c est foutu ... comment peut on justifier une identite en en brulant une autre !

je me demande parfois s ils ne sont pas completement drogues pour ne pas comprendre ce que dit Ahmadinedjad et bien d autres personnes, il faut vraiment etre a cote de la plaque pour defendre Israel, ou alors avoir une trouille monstre !

c est comme pujadas hier qui s est comporte comme un animal face a Royal, non mais c est grotesque ! enfin ! tout cela ne sert a rien, c est un eperte de temps

5.Posté par foda le 21/04/2009 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi, si j etais Ahmadinedjad, j exigerais les rapports qui ont abouti a la "naissance" d "israel" ... ca ferait rire tout le monde car franchement, dans le genre passage en force, dans le genre "on vous nike tous", on ne fait pas tellement mieux ...
la legitimite est douteuse depuis le debut

6.Posté par ROGSIM le 21/04/2009 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour répondre au message 2, je veux bien essayer d'expliquer que le sionisme n'est pas du racisme, ce n'est que mon modeste avis .

Je vous propose de partir du 10 novembre 1975, où l'Assemblée générale des Nations Unies votait une résolution assimilant le sionisme à une "forme de racisme" ( résolution 3379). Cette résolution s'inscrivait dans le cadre d'une campagne anti-israélienne menée par l'URSS et les pays arabes à l'époque de la guerre froide.
Presque tous les pays non-arabes qui soutenaient la résolution ont formulé des excuses et ont modifiés leur position. Quand l'Assemblée Générale a décidé en 1991 d'annuler la résolution 5résolution 46/86 adoptée le 16 décembre 1991), seuls quelques états arabes et musulmans, ainsi que Cuba, la Corée du Nord et le Vietnam, s'y son opposés. (Mitchell G. Bard, Mythes et réalités des conflits du Proche-Orient, éditions Raphaël, 2003, p. 11).

Le racisme est une " idéologie fondée sur la croyance qu'il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les races" (petit Larousse ilustré 2007); Or, il n'est nul part fait mention, dans les écrits sionistes, d'une quelconque supériorité des Juifs sur les Arabes ou sur n'importe quels autres êtres humains;le concept de "race juiv" est d'ailleurs complétement étranger à la pensée juive et renvoie bien plutôt à l'idéologie nazie, selon laquelle les Juifs sont une "race inférieure".

Les adversaires du sionisme utilisent également un autre terme, qui fait référence à une idéologie raciste: "apartheid". Ce mot désigne "la politique de ségrégation raciale mise en place dans la République sud-africaine en mai 1948" (Michel Mourre, op; cit.,p.84); cette politique impliquait notamment la création de ghettos et faisait de la population noire une population de seconde catégorie.
La situation prévalant en Israël n'a aucun rapport avec cette politique puisque les citoyens arabes d'Israël, estimés à plu d'un million, ont les mêmes droits que leurs concitoyens juifs, à cette exception près qu'ils ne font pas de service miltaire.
Treize députés arabes siègent d'ailleurs à la Knesset (le Parlement israélien).

7.Posté par massin le 21/04/2009 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ROGSIM t'aurai du partir de t.hertzel... en passant par la declaration balfour,l'agence juive mondiale,l'irgun,la hagana,le groupe stern...Ta hasbara,elle est bonne pour tf1, t'fatigue pas grand cion.

8.Posté par massin le 21/04/2009 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai la bizarre impression que le post 2 de Aigle et le post 6 de ROGSIM sont une et meme personne."sionisme indivisible",lol...contrairement aux musulmans (dont je suis).

9.Posté par ROGSIM le 21/04/2009 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au message 5, à la prose d'un gout douteux

En 1917, le gouvernement britannique publie la déclaration suivante, connue sous le nom de Déclaration Balfour (du nom de Lord Balfour ministe des Affaires étrangères):" Le Gouvernement de Sa Majesté envisage avec faveur la création en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif, et fera de son mieux pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant bien entendu que rien ne doit poter préjuduce aux droits civils et religieux des communautés non juives qui vient actuellement en Palestine ou aux droits et au statut politique dont bénéficient les juifs dans tout autre pays."

Suit à la publication de cette déclaration, la Société des Nations confie à la Grande-Bratagne un mandat devant lui permettre de mener à bien les objectifs contenus dans la déclaration. Ce mandat se référait spécifiquement aux "rapports historiques avec la Palestine" et à la validité morale de "la reconstitution de leur foyer national dans ce pays". Le mandat a été formellement accepté par les gouvernements de 52 Etats membres de la Société des Nations le 24 juillet 1922;"

Le 29 novembre 1947, l'Assemblée générale des Nations Unies votait en faveur d'un plan de partage de la Palestine mandataire en deux Etats: l'un juif et l'autre Arabe. (résolution 181 adoptée le 29 novembre 1947)
Ce plan, accepté par les Juifs mais rejeté par les Arabes, signifiait implicitement une reconnaissance de la légitimité des revendications juives sur la Terre d'Israël.
Le refus des Arabes de ce plan de partage s'est manifesté par le clenchement de la guerre. (Les Israéliens ont battus les 5 armée arabes. )

Cette reconnaissance internationale est devenue explicite et sans équivoque, 2 ans plus tard, lors de l'admission du tout jeune Etat d'Israël au sein des Nations Unies. ( résolution 273 adoptée le 11 mai 1949)

10.Posté par ROGSIM le 21/04/2009 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je n'ai absolument rien à voir avec "AIGLE", surtout pas, nous avons des idées diamétralement opposées.

11.Posté par djamel le 21/04/2009 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ROGSIM n'a rien à voir avec Aigle, je peux le témoigner ; pour une fois ROGSIM est dans le vrai.

12.Posté par massin le 21/04/2009 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c vrai,desolé,autant pr moi. Je suis no-vice ici,j'ai lu d'autre com d'Aigle.ROGSIM,je pensai qu'il faisait un monologue.

13.Posté par t1000 le 21/04/2009 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les bouffons europeens, ils avaient peut-etre une panne de parabole en dec-janvier 2009?

il faut se rendre à l'evidence, le racisme n'existe pas! c'est la seule conclusion à tirer, si les nobles humanistes europeens ne voient pas celui de l'entité sioniste.




14.Posté par vito le 21/04/2009 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici ce que dit l'encyclopédie universelle Wikipedia sur le sionisme: (qui doit son nom au mont Sion, colline sur laquelle fut bâtie Jérusalem) est une idéologie politique nationaliste prônant l'existence d'un État juif en Palestine1. Sur un plan idéologique et institutionnel, le sionisme entend œuvrer à redonner aux Juifs un statut perdu depuis l'Antiquité, à savoir celui d'un peuple regroupé au sein d'un même État.
Le mouvement sioniste est né à la fin du xixe siècle, parmi les communautés ashkénazes d'Europe centrale et orientale sous la pression des pogroms, mais aussi en Europe occidentale suite au choc causé par l'affaire Dreyfus – qui compte parmi les motifs du lancement du Congrès sioniste par Theodor Herzl. Bien qu'ayant des caractères spécifiques du fait de la dispersion des Juifs, cette idéologie est contemporaine de l'affirmation d'autres nationalismes en Europe.

15.Posté par nikonekro le 21/04/2009 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai vraiment honte de cette Europe hypocrite! ces gens se prennent pour des diplomates, et sont censés représenter nos intérêts...mais ils ne sont pas capables de s'assoir autour d'une table, pour faire correctement leur boulot...ces incapables tentent encore de nous faire gober que la meilleur solution pour la paix...c'est la guerre?!? je trouve ce symbole d'une gravité extrême! prendre la défense d'un état raciste, fasciste, eugéniste (c'est en ces termes que l'ONU condamnait le sionisme jusqu'en 1991...), c'est ignoble...et ça nous éclaire vraiment sur la direction que sont en train de prendre certains pays européens! L'Iran est tout de même l'un des plus ancien pays du monde...nos propres sociétés reprennent les schémas ancestraux de la politique Iranienne...rien que pour cela, le président d'un tel pays mériterait toute notre attention!

16.Posté par kabbala le 22/04/2009 03:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si nos élus vont se mettre a représenter Israël au lieu de nous représenter nous le peuple français, et bien nous allons arrêter de leur payer des taxes, taxation sans représentation, c'est le comble de la tyrannie dans le pays des lumières et des droits de l'homme

17.Posté par massin le 23/04/2009 01:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le pays des lumieres...lol,sa m'rappel le spectacle de "Mr"Dieudonné.C'est le pays des droits de l'homme....blancs.

18.Posté par massin le 23/04/2009 01:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et riche de preference.

19.Posté par gustav le 27/04/2009 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Nous connaissons tous ici je pense les conditions de la création de l'état d'Israël terriblement douteuses, inutile de nous faire de la propagande Rogsim (j'ai beaucoup apprécié la précision "les israelien ont battu les 5 armées arabes" ... je suppose que c'est de l'humour ou une façon de dire que les juifs sont supérieurs?
Nous savons tous ici que les sionistes considèrent la race juive (la race juive est une invention à la mode sous le IIIème Reich mais reprise par l'idéologie sioniste en inversant la qualité supposée) comme supérieure. A noter que le thème de race, ou eugénisme était très à la mode dans les pays du nord tels l'amérique et autres durant cette période. Ce n'est nullement le IIIème Reich qui a inventé l'eugénisme. Ce n'est donc pas une invention du IIIème Reich mais une reprise d'un thème à la mode chez d'autres pays dit évolués. Nous savons tous ici que les sionistes ont besoin de l'antisémitisme et que les arabes vivant en Israel sont considérés comme par exemple ici en France comme des "bougnoules" ... C'est vrai que le président Iranien a raison de montrer du doigt Israel comme état raciste mais on pourrait montrer du doigt aussi bien d'autres pays comme la France par exemple. Israel n'a pas le monopole du racisme !! Par contre, Israel est l'un des pays qui a le monopole d'exterminer (racisme poussé à son paroxysme). En cela, le cas Israélien est particulier et il était donc nécessaire de le mettre en relief. Merci au président Iranien.
Bien heureusement, nombreux sont les juifs qui ne sont pas sionistes et qui dénoncent les abus sanglants d'Israël. Preuve en est donc que tout ceci n'est nullement affaire de race mais bien d'idéologie. Pour qu'une colonisation fonctionne, il ne faut pas utiliser les locaux comme main d'oeuvre bon marché. Beaucoup de pays du nord en ont fait les frais. Par contre, quand les européens sont allé coloniser l'amérique, il y a bien eu une politique d'extermination et de parcage pour ceux qui restaient. C'est cette politique de colonisation qui est reprise par les sionistes. Il est vrai donc qu'en cela on ne peut pas réellement parler d'apartheid. Israël va bien au-delà de l'apartheid ...

Jean-Marc

Jean-Marc

20.Posté par gustav le 27/04/2009 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Un copié/collé de l'UJFP, vous savez, ceux que les sionistes disent avoir "la haine de soi". Les sionistes ont de "grandes" connaissances en psychologie ... bref :

Et voilà que l’on retrouve les contorsions de l’Occident et les droits de l’homme à géométrie variable !

Le Président Iranien, Mahmoud Ahmedinedjad, a, il est vrai, commis le crime de lèse-Israël. Il a eu l’outrecuidance de dénoncer le racisme de l’Etat d’Israël. Vous n’y pensez pas, Monsieur le Président !

Raciste, Raphaël Eytan, ex-chef d’état-major de l’armée d’Israël, qui compare les Palestiniens à des "cancrelats dans un bocal" ?
Raciste, Avigdor Lieberman, ministre des affaires étrangères du gouvernement israélien, qui propose d’appliquer à Gaza "ce que les Etats-Unis ont fait au Japon à la fin de la seconde guerre mondiale", autrement dit d’y envoyer une bombe atomique ?
Raciste, David Ben Gurion qui déclare en 1937 : " Nous devons expulser les arabes et prendre leur place" ?
Raciste, Heilbrun, président du comité pour la réélection du général Shlomo Lehat, maire de Tel-Aviv, qui affirme en octobre 1987 : "Nous devons tuer tous les palestiniens à moins qu’ils ne soient résignés à vivre en tant qu’esclaves" ?
Raciste, Israël Koenig, principal auteur du fameux rapport Koenig, qui décrit en détail les moyens de discrimination à utiliser à l’encontre des citoyens Palestiniens Israéliens et dont chacun peut juger de l’humanité à travers cette citation : "Nous devons utiliser la terreur, les assassinats, l’intimidation, la confiscation des terres et l’arrêt de tous les programmes sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population arabe" ?
Raciste, Joseph Weitz, directeur du Fond national juif, qui écrit en 1973 : "La seule solution est Eretz Israel [Grand Israël], ou au moins Eretz Israël Ouest [toutes les terres à l’ouest du Jourdain], sans les arabes. Il n’y a pas de place pour un compromis sur ce point. Nous ne devons pas laisser un seul village, pas une seule tribu" ?
Raciste, Golda Meïr, qui déclare, le 8 mars 1969 : "Comment pourrions-nous rendre les territoires occupés ? Il n’y a personne à qui les rendre" ?
Raciste, Yitzhak Shamir, premier ministre israélien qui, le 1er avril 1988, promet :"Les palestiniens » seront écrasés comme des sauterelles … leurs têtes éclatés contre les rochers et les murs" ?
Raciste, Théodore Herzl, fondateur de l’Organisation sioniste mondiale, qui préconise, le 12 juin 1895, de "chasser la population pauvre [les arabes] au-delà de la frontière en lui refusant du travail ?
Raciste, Ehud Barak qui, le 28 août 2000 (Jerusalem Post du 30 avril 2000), ose cette comparaison : "Les palestiniens sont comme les
crocodiles, plus vous leur donnez de viande, plus ils en veulent" ?
Raciste, Menahem Begin qui, dans un discours devant le Parlement israélien, assimile les Palestiniens à "des bêtes qui marchent sur
deux jambes" ? (Amnon Kapeliouk, « Begin and the beast » ("Begin et les bêtes"), New Statesman, 25 juin 1982).
Raciste, Moshe Katsav, ex-Président israélien déclarant au Jerusalem Post, le 10 mai 2001 : "Il y a une énorme différence entre nous [les juifs], et nos ennemis. Pas seulement dans la capacité, mais dans la morale, la culture, le caractère sacré de la vie et la conscience. Ils sont nos voisins ici, mais c’est comme si à quelques centaines de mètres, il y avait un peuple qui n’appartenait pas à notre continent, à notre monde, qui appartenait véritablement à une autre galaxie" ? (Ce
grand moraliste a quelques problèmes avec la justice de son pays où il est accusé de viol !)
Raciste, Netanyahu, actuel Premier Ministre d’Israël qui exprimait ainsi des regrets en novembre 1989 : "Israël aurait dû exploiter la
répression des manifestations en Chine lorsque l’attention du monde s’est focalisée sur ce pays, pour mettre à exécution des expulsions massives parmi les arabes des territoires"?(journal israélien « Hotam », du 24 novembre 1989).
Racistes, ces milliers de jeunes soldats israéliens se promenant dans Tel Aviv avec des tee-shirts comportant l’image d’une femme palestinienne enceinte au centre d’une cible avec la légende "One shot, two kills" (Un tir, deux morts) ?

Oui, le racisme est consubstantiel à l’Etat d’Israël. Il l’accompagne depuis sa naissance. Est-ce tomber dans l’antisémitisme que de le dénoncer ?
Ecoutons les voix précieuses, celles de Laurent Schwarz, Stanislaw Tomkiewicz, Daniel Barenboïm, Edgar Morin, Harold Pinter, des voix juives, oui juives, qui n’ont cessé de condamner la politique israélienne au nom d’une morale universelle.
Ecoutons Albert Einstein exprimer l’"estime" qu’il avait pour Begin et Shamir : "Parmi les phénomènes politiques les plus inquiétants de notre temps, il y a l’émergence, dans l’Etat nouvellement créé d’Israël, d’un parti de la Liberté (Herut), un parti politique très proche, dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et son appel social, des nazis et des partis fascistes. Begin et Yitzhak Shamir qui étaient membres de ce parti sont devenus premiers ministres".
La grande philosophe juive Hanna Arendt, avec d’autres personnalités juives des Etats-Unis, avait élevé une vigoureuse protestation dans un numéro du New York Times de décembre 1948 contre la visite de Begin aux Etats-Unis.
Citons enfin la déclaration sans équivoque en décembre 1983 d’Israël Shahak, président de la Ligue israélienne pour les droits de l’homme et les droits civiques, survivant du camp de concentration de Bergen Belsen, commentant les lois d’urgence de l’armée israélienne suite à la guerre de 1967 : "Le pouvoir légal d’Hitler était basé sur le « décret de loi », qui était voté tout à fait légalement par le Reichstag et qui permettait au Führer et à ses représentants, en langage simple, de faire ce qu’ils voulaient, ou en langage juridique, de publier des décrets ayant pouvoir de loi. Exactement le même type de loi votée par la Knesset (le parlement israélien) juste après la conquête de 1967, accordant au gouvernement israélien, et à ses représentants le pouvoir d’Hitler, qu’ils utilisent de façon hitlérienne".

Alors, qu’elle apparaît misérable cette sortie indigne des représentants de l’Europe, cette fausse indignation, cette vraie hypocrisie ! Universels, les droits de l’Homme ?
Pensez-vous ! Ils s’arrêtent aux portes d’Israël, état moral par nature ou par onction divine. A propos d’onction, les télévisions occidentales ont fait plusieurs fois appel à une sorte de statue du commandeur, un vrai Prix Nobel de la Paix nommé Elie Wiesel. A titre anecdotique, ce Monsieur théoriquement paisible a appelé à torturer Madoff, le fameux escroc, qui a englouti l’argent de la fondation pour la Mémoire de la Shoah que préside Wiesel. Cet argent provient de donations. Le Prix Nobel de la Paix n’hésitait donc pas à l’utiliser à des fins spéculatives. Moins anecdotique, il y a sa fameuse déclaration sur le fait qu’"Israël ne doit pas être jugé selon la loi normale". Sur ce plan, on peut dire qu’il a été entendu !

par Brahim Senouci
Mercredi 22 avril 2009

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires