Conspiration

Dictature technologique: la cybernétique, internet, les réseaux sociaux comme armes de contrôle de masse des esprits


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 9 Décembre 2019 - 03:26 #Qanon : La guerre de l'information

Jeudi 5 Décembre 2019 - 00:25 Nos 3 amigos


Sociétés secrètes, cybernétique et contrôle de masse des esprits


Dean Henderson
Samedi 22 Juin 2019

Dictature technologique: la cybernétique, internet, les réseaux sociaux comme armes de contrôle de masse des esprits
En 1946, le Secret Intelligence Service (SIS) de la couronne britannique (NdT: City de Londres), s’est réuni avec le bureau américain des services stratégiques (OSS) ; c’est au cours de cette réunion que le groupe lança l’Operation Ultra. Avec de l’or japonais et allemand confisqué à la fin de la guerre, le groupe lança une série de banque afin de financer des opérations secrètes futures. Ce qui resta de l’or volé se retrouva à la Banque des Règlements Internationaux (BRI) de Bâle en Suisse. La BRI est la GQG des banques centrales et pilotera le nouveau système monétaire international affublé du vocable de Bretton Woods qui fut établi en 1944 et imposera les pillards officiels des pays du sud pour le système: le FMI et la Banque Mondiale.

Le patron de l’OSS William “Wild Bill” Donovan fut géré par Sir William “l’intrépide” Stephenson, qui est le véritable 007 sur lequel le retraité du SIS Ian Fleming fonda son personnage de James Bond. C’est Stephenson qui a orchestré l’assassinat du président J.F. Kennedy depuis sa base jamaïcaine de la couronne: BRINCO.

(https://hendersonlefthook.wordpress.com/2014/07/25/who-killed-jfk/comment-page-1/

Il fut clairement établi dans cette réunion secrète au sommet de 1946 que la Couronne serait le principal associé du groupe ainsi créé et une liste des participants ne fut jamais émise ni publiée. Le SIS devint ensuite la 6ème section du renseignement militaire britannique (NdT: Military Intelligence 6 ou MI6, le contre-espionnage étant le MI5) et un an plus tard l’OSS se transforma en CIA. Ces sociétés secrètes ne furent en rien créées pour maintenir la sécurité des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Elles furent créées pour protéger le tout nouveau paradigme financier qui allait concentrer le pouvoir des familles banquières déjà vieilles de plusieurs siècles.

Les sociétés secrètes sont fondées et fonctionnent sur la tromperie et le mensonge. Leur existence même est une tromperie. Le secret invite une énergie sombre et occulte dans le monde qui emplit les initiés avec un faux sens de pouvoir, de puissance, fondé sur leur capacité de mentir et de tromper. Ceci va à l’encontre à la fois de la loi naturelle et de la nature humaine et devrait être regardé comme quelque chose d’étranger à ce monde. Au lieu de cela, ça passe comme étant la “réalité officielle” alors que les agents de la franc-maçonnerie de la couronne, de la cabale et de la confrérie des frères musulmans rejoignent leurs services de renseignement, leurs armées, leurs entreprises de sécurité et de police, pour endoctriner les masses au moyen d’un régime de mensonge à tous les repas faisant croire à cette nature de la réalité.

Dictature technologique: la cybernétique, internet, les réseaux sociaux comme armes de contrôle de masse des esprits
Le programme Ultra de 1946 était basé sur une recherche cybernétique menée simultanément à Cambridge, Oxford, Harvard et Yale. Ces universités ont été mises en place par des agents de la couronne (City de Londres). Dès 1948, le mathématicien Norbert Weiner du MIT avait résumé la cybernétique comme étant “l’étude scientifique du contrôle et de la communication chez l’animal et la machine”. Ultra se métamorphosa en programme MK-Ultra au début des années 1950. Ce programme de la CIA était basé sur la recherche cybernétique du scientifique Jose Delgado de l’université de Yale. Son objectif était de parvenir à un contrôle des esprits. Le programme ghoulish fut mis au grand jour durant les auditions de la commission sénatoriale Church de 1975, mais un an plus tard, la CIA amena comme directeur George H.W Bush (père) afin d’orchestrer le contrôle des dégâts de toutes ces affaires levées par la commission. En 1984, le sénateur Frank Church (démocrate, Idaho) mourut d’un “cancer”.

Étant parvenu au contrôle individuel de l’esprit en utilisant des mécanismes variés de renforcement, les sociétés secrète retournèrent à leur tableau noir. Ce qui leur était imposé par leur sang était d’étendre ce contrôle individuel à toute la société. La recherche pour le contrôle de masse des esprits commença et ce ne fut sans doute pas une coïncidence que 1975 fut l’année où les ordinateurs furent diffusés au grand large dans le public. Dès 1981, IBM et Apple avaient, par le vol de nombreuses patentes et en augmentant leur volume, éradiqué leur concurrence pour devenir un “duopoly” informatique qui existe toujours aujourd’hui.

Dès 1993, Cisco, fille prodigue de la National Security Agency (NSA), travaillait avec Intel pour développer des processeurs “avec contrôle à distance agressif” qui furent installés dans tous les ordinateurs. Ces processeurs, basés sur la technologie du gyroscope cristal QRS-11, ont permis un “contrôleur de moteur mécanique” connu sous le vocable de : Point Focal Node Trusted Remote Access Control (PFNTRAC).

(https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/04/16/human-wetware-the-5g-computer-weapon/

La NSA, entité contrôlée par la couronne, tenait maintenant le manche et fut capable non seulement de tracer mais aussi “d’agressivement contrôler à distance” quiconque sur un ordinateur, à n’importe quel moment. Il était alors temps de lâcher l’arme de contrôle des esprits du public mise en place par DARPA; l’internet. Le Projet Echelon a été formellement établi en 1971. Il utilise des bases de signaux au Canada, aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni afin de pouvoir écouter TOUTE conversation téléphonique et éventuellement toute communication informatique.

AT&T et autres géants des télécommunications furent complices de ce crime. Le système fut réglé pour filtrer les mots et noter les personnes qui utilisaient des mots spécifiques comme par exemple “révolution”, “illuminati”, afin de mieux contrôler et manipuler.

Dictature technologique: la cybernétique, internet, les réseaux sociaux comme armes de contrôle de masse des esprits
Mais même avec le lancement de l’internet, la matrix de contrôle Echelon manquait de meta-données. Les mots sont une chose, mais si l’oligarchie voulait “agressivement contrôler à distance” les rebelles potentiels, elle devrait aller plus loin et plus profond et connaître l’état émotionnel de la cible, ses préférences politiques, ses proches relations et tous vices qui pourraient faire l’objet d’un chantage.

Ainsi entre en scène Facebook et autres plateformes de “médias sociaux”, où chaque personne créerait volontairement son propre “profil” NSA. Celle-ci pourrait alors fournir une “nourriture cybernétique” totalement taillée sur mesure pour chaque personne, basée sur ce profil et les sujets seraient alors autorisés à construire toute une série de “posts”, construisant de manière effective leur propre prison électronique taillée sur mesure et ceci de leur plein gré, sur leur temps libre et à leur propre frais. La société devint alors “connectée” à la matrix de surveillance et de contrôles des esprits.

Echelon se métamorphosera pour devenir ce qui est connu aujourd’hui sous le vocable de l’alliance des “Cinq yeux” et du GQG de la matrix de surveillance le Government Communications Headquarters ou GCHQ de la couronne (City de Londres) qui sert dès lors d’associé principal.

Cet arrangement veut dire que toutes les informations tirées du renseignement américain sont disponibles pour la Couronne et sa camaraderie féodale des familles et ce à tout moment. L’entreprise de tromperie des sociétés secrètes / agences de renseignement de la Couronne est parvenue à ses fins: le contrôle de masse. La fabrication de l’esprit de ruche continue son chemin. Mais au bout du compte et ce comme pour toutes les manœuvres tactiques qui nous ont été infligées par les oligarques dégénérés, vous aurez, nous aurons la capacité de décider.

Tout reviendra à ceci: Rejoindrez-vous les cyborgs ou rejoindrez-vous la résistance. serez-vous la résistance ?..


~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

url de l’article original:

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2019/06/19/secret-societies-cybernetics-mass-mind-control/



Vendredi 21 Juin 2019


Commentaires

1.Posté par JBL1960 le 23/06/2019 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet excellent article de DH conclu le PDF que j'ai publié, et à la suite de ces derniers articles ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/06/21/pourquoi-comment-refuser-via-la-5g-la-ville-connectee-version-pdf/

Ceci, comme l'analyse DH depuis 2011 pour bien comprendre le Plan, qui est, en France de procéder au déplacement des populations rurales, notamment par la GENTRIFICATION, vers les Smart-Cities ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/dossier-complet-pour-refuser-le-tout-connecte-via-la-5g-la-smart-city-ou-ville-connectee.pdf

Je me suis attachée à compiler toutes les infos (dernières incluses Trump/Iran) qui démontrent que la question posée par DH est la seule qui vaille et à laquelle il est temps de répondre, à savoir rejoindrez-vous les cyborgs (et Transhu1er est le premier d'entre tous) ou rejoindrez vous la Résistance, où pour certains, certaines comme mézigue, nous nous sommes déjà engagés, bien avant le 17/11...

JBL

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires