insolite, humour, conspiration...

Dialogue entre Melanos et Anthropophile


Dans la même rubrique:
< >


Claude Ribbe
Dimanche 18 Avril 2010

Dialogue entre Melanos et Anthropophile
L’autre soir, j’ai assisté à une discussion. Deux points de vue s’affrontaient. Renommons les deux protagonistes : Melanos, et Anthropophile.
MELANOS : -Cher Anthropophile, je souscris à vos thèses, mais je ne comprends pas votre obstination à refuser à l’homme noir sa qualité d’homme noir.
ANTHROPOPHILE : -C’est pourtant simple, Mélanos. L’humain est humain avant d’être noir ou blanc. La qualité d’humain est la substance, la couleur de la peau un simple accident.
MELANOS : -Substance, accident, ne sont-ce pas là des pédanteries aristotéliciennes?
ANTHROPOPHILE : -Non pas. La substance ou l’essence c’est ce qu’il y a de permanent dans un être. L’accident ne change rien à la substance. Écorché comme un lapin, vous serez toujours un homme. L’essentiel n’est donc pas votre peau.
MELANOS : -Ce qu’il y a de permanent en moi, c’est quand même que je suis noir.
ANTHROPOPHILE : -Oui, tant que la lumière est allumée. Mais la nuit, tout le monde est noir.
MELANOS : -Même quand j’éteins la lumière, je sais quand même que je suis noir.
ANTHROPOPHILE : - C’est parce que vous êtes tout seul dans votre lit. Si tel n’était pas le cas, en éteignant la lumière, vous auriez d’autres pensées que la couleur de votre peau en rallumant la lumière.
MELANOS : -Cessez de me railler, Anthropophile, vous voyez très bien ce que je veux dire.
ANTHROPOPHILE : -Eh bien justement, je ne vois pas.
MELANOS : -Vous ne voyez pas ma couleur ? N’est-elle pas évidente ?
ANTHROPOPHILE -Évidente pour mes yeux, pas pour mon esprit. Lorsque je regarde la télévision, je vois toutes sortes de fantasmagories qui ne sont qu’imaginaires. Et même dans le journal qui est censé être la vérité vraie, outre tout ce qu’on me cache, on me montre beaucoup de choses comme vraies dont je sais qu’elles sont fausses. Ainsi ceux qui sourient et paraissent honnêtes sont souvent les pires escrocs.
MELANOS : -Oui, mais un noir à la télévision reste un noir.
ANTHROPOPHILE : -Il n’y a pas de noirs à la télévision. Ceux que vous croyez voir ne sont que des blancs déguisés en noirs ou la projection de la pensée des blancs. Des fantasmagories, vous dis-je.
MELANOS : -Je ne comprends pas.
ANTHROPOPHILE : - C’est pourtant simple. Ceux que vous appelez les noirs apparaissent toujours à la télévision de deux manières. Ou bien positive lorsqu’ils présentent les actualités ou, plus rarement les émissions de distraction. Ou alors dans des rôles négatifs de noirs qui souffrent ou de noirs qui font du mal. Dans ce dernier cas, c’est le prolongement de la pensée blanche : les noirs sont méchants et ils méritent de souffrir. Dans le premier cas, derrière le masque noir, c’est la pensée blanche qu’on vous impose, crédule Mélanos. Le présentateur du journal ne fait que lire un texte qui n’est pas le reflet de sa pensée à lui en tant que noir comme vous dites.
MELANOS - Et les noirs qui dansent et qui chantent et qui jouent au football ?
ANTHROPOPHILE - Des noirs qui souffrent, puisqu’on ne leur a pas laissé d’autre choix. Comme si les noirs étaient si méchants qu’ils ne méritent que de danser, de chanter et de jouer au football, en enfer jusqu’à la fin des temps. Telle est la pensée blanche.
MELANOS - Vous parlez quand même de noirs et de blancs.
ANTHROPOPHILE - La pensée blanche, c’est la pensée au pouvoir. De la non-pensée.
MELANOS : - Donc, il y a bien une pensée noire !
ANTHROPOPHILE : - Justement non. Ce n’est qu’un prolongement de la pensée dominante.
MELANOS -En tout cas, noir je suis noir je reste. A cause de ma peau et de la conscience que j’en ai.
ANTHROPOPHILE - Ah bon, car vous pensez que la couleur est ailleurs que dans la lumière ?
MELANOS : -L’essence de ma peau, c’est qu’elle est noire. Et l’attribut de ma substance d’homme, c’est ma noirceur. Je suis un homme, certes, mais un homme noir.
ANTHROPOPHILE : - Pourquoi dire d’un homme qu’il est noir parce que sa peau aurait tant d’importance ? Est-ce plus important que de dire qu’il est petit, chevelu ou que sa voix est grave ?
MELANOS : -La couleur ne compte pas, alors ?
ANTHROPOPHILE : -Sauf si vous attribuez à cette couleur une substance différente, si vous faites de l’accident une substance. Dans ce cas, vous êtes dans la non-pensée.
MELANOS : -Alors comment dire d’un noir qu’il est noir ?
ANTHROPOPHILE : -Si cela se voit tant, quel intérêt pour vous de le dire ?
MELANOS : -Parce que ça change tout.
ANTHROPOPHILE : -Pour celui qui vous méprise, certainement, mais pour vous ?
MELANOS : -Parce que j’en suis fier.
ANTHROPOPHILE : - Fier de quelque chose qui n’est pas essentiel ?
MELANOS : -Pour moi ça l’est.
ANTHROPOPHILE : -Oui, mais vous avez tort.
MELANOS : -C’est votre point de vue.
ANTHROPOPHILE : -Vous pensez que tous les points de vue se valent ?
MELANOS : -Absolument !
ANTHROPOPHILE : -Eh bien mon point de vue est vrai alors ?
MELANOS : -Autant que le mien.
ANTHROPOPHILE : -Alors sachez que mon point de vue, qui est vrai (vous venez de l’admettre) c’est que votre point de vue à vous est faux.
MELANOS : -Il se fait tard, allons dormir ! La nuit porte conseil.
ANTHROPOPHILE : -Oui, mais réfléchissons avant de nous endormir…


www.claude-ribbe.com



Dimanche 18 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par joszik le 18/04/2010 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le petit garçon aveugle fini un jour par demander à son père " dis papa, je suis noir ou je suis blanc?".
La chronologie dans la question donnait un ordre d'idée de ce qu'il pensait.
Son père avait très bien compris car il écoutait Stevie Wonder tous les matin au réveil.

2.Posté par la truie qui file le 18/04/2010 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas de chance pour ces traces de mouches . Elles rappellent helas que la seule ideologie qui peut faire raconter une histoire de cette manière n'est pas vraiment ressemblante à celle des Grillots Africains .

les sages d'Afrique ne pourraient pas raconter une histoire pareille c'est plutot une histoire pareille à celle des rav-mouches qui racontent tout le temps comment ils se concoivent differents meme dans les bras de leur idole tenebreuse couleur de vieil ossement blanchi .

les sages d'Afrique racontent des histoires d'etres humains et d'animaux de la brousse et des lecons d'humains memes chez les lions ou les singes sous des apparences rigolotes ....

quel est donc la couleur ideologique qui se cache dans ces histoires qui ne sont meme pas celles du Noir ?

3.Posté par joszik le 19/04/2010 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne s'attendait pas à moins de ta part : @LTF
On est habitués de vous voir trouver le noir toujours mieux dans sa brousse que lorsqu'il est instruit de vos entourloupes, ça fait branchouille d'aller au fond de la forêt pour trouver la perle rare, le négro premier, celui qui rit de toutes ses dents parce qu'il n'a rien compris à vos embrouilles.

4.Posté par la truie qui file le 19/04/2010 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"vous" , "entourloupe" ...@joszik toujours le parfait crypto fidele à tsion tsion comme ribbe qui a honte des ses traces pigmentaires et essaie de semer la haine colorisée comme fond de commerce pour se faire accepter chez les sionistes imperialistes comme leader de la cause des Noirs ( et pour mieux les empapaouter, ils connaissent la rengaine !!!)


c'est bien des propos de sionistes qui detestent les peuples et les méprisent pour leur identité culturelle traditionnelle qu'ils veulent detruire partout depuis toujours pour mettre la leur à la place . Et ils ont honte de leur propre heritage heréditaires s'il n'est pas assez conforme à leurs prejugés semitiques ....


va demander à un Guerrier Masaï s'il a honte de ses ancetres ou la meme chose à un Viking
& essaye de leur demander pour l'Ire si pour eux c'est un probleme pour l'un d'etre couleur d'ebene et l'autre couleur d'ivoire ?

...alors cours vite tres vite petite mouche et cache toi bien ...& tes ancetres pourraient te voir tel que tu montre ton image alors toi et tes pairs à la suite du mythe du juif errant & vous risquez de courir jusqu'a cette fin des temps qui ne concerne qu'eux memes et ceux qui les suivent dans leur ideologie perverse crypto -sioniste .

5.Posté par Alcide le 19/04/2010 19:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors M. Ribbe on a ouvert sa petite boutique ?
Au moins ,depuis votre intervention contre Dieudonné nous savons pour qui vous travaillez. Et vous être très appliqué dans votre travail.
Comme levrette noire des sioniste , vous êtes une véritable référence.
Vous contribuez à semer la haine encore un peu plus pour le plus grand bénéfice de ceux qui organisent depuis toujours la pauvreté des peuples du haut de leurs pyramides bancaires.
Lisez donc ceci et vous serez peut-être un peu moins con à défaut d'être toujours aussi prétentieux.
http://www.rense.com/general90/prime.htm

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires