International

Des dollars perdus, en Irak



IRIB
Jeudi 12 Juin 2008

La BBC a révélé, dans un rapport, la disparition de milliards de dollars, pendant la période de l'occupation de l'Irak. Ce rapport, qui est préparé, dit-on, par des sources étatiques américaines et irakiennes, fait état de la disparition d'environ 23 milliards de dollars, depuis le déclenchement de la guerre américaine contre l'Irak et l'occupation de ce pays. Ce rapport fait état, également, des bénéfices, des dividendes et des abus des entrepreneurs des sociétés privées américaines, présentes, en Irak. A noter que l'administration américaine a ordonné aux tribunaux de ne pas rendre publics les chefs d'accusations qui pèsent contre des sociétés privées américaines, actives, en Irak. 70 dossiers ont été déposés contre ces sociétés auprès des tribunaux. En fait, selon un décret émis par l'administration américaine, il est interdit de lancer des poursuites judiciaires contre les entrepreneurs des sociétés privées américaines, pour corruption financière ou mauvaise gestion. Ce décret restera en vigueur, au moins, jusqu'à la fin du mandat du Président américain, George W. Bush. Pour l'instant, il y a une polémique entre Républicains et Démocrates autour des abus financiers des sociétés privées américaines actives en Irak, qui sont, tout particulièrement, liées, au Pentagone. Le Secrétaire de la Commission de supervision et de réforme de la Chambre des représentants a qualifié de choquante et de terrible la disparition de ces milliards de dollars, en Irak. Figurent parmi ces sociétés privées américaines, Halliburton, qui était dirigé, dans le passé, par le vice-Président américain, Dick Cheney. Après la guerre et l'occupation de l'Irak, cette société a su, grâce à l'influence exercée par Cheney, remporter des appels d'offre d'un montant de 7 milliards de dollars. En effet, l'Irak est devenu un paradis pour les sociétés privées américaines qui infligent des dommages matériels et des pertes humaines au peuple irakien. L'exemple manifeste en est la société privée "Blackwater", dont les agents ont tué plusieurs civils irakiens. En tout état de cause, la présence de ces sociétés privées, qui correspond, pleinement, aux objectifs américains, constitue un problème majeur pour le peuple et le gouvernement irakien.


Jeudi 12 Juin 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires