insolite, humour, conspiration...

Des dettes et des ânes


Dans la même rubrique:
< >


dartanian
Mercredi 8 Septembre 2010

Des dettes et des ânes
Une histoire aussi vraie que la vie elle-même

Un jour, on demanda à un éminent expert en Finances d’expliquer cette
crise économique d’une façon simple pour que Monsieur Tout-le-Monde puisse
en comprendre les causes.

Voici son explication.

Un individu se présenta un beau jour dans un village où il n’avait jamais
mis les pieds auparavant et il offrit, à tous ses habitants, 100 € pour
chaque âne que ceux-ci voudraient bien lui vendre.

Une bonne partie des habitants lui vendirent aussitôt leurs ânes.

Il revint le lendemain dans ce même village et offrit un prix encore plus
élevé, soit 150 €, pour chaque âne, et une fois encore une grande partie
des habitants lui vendirent leur âne.

Les jours suivants, il offrit 300 € et les habitants qui ne l’avaient pas
encore fait vendirent les derniers ânes existants.

Constatant qu’il ne restait plus un seul âne dans le village, il offrit 500
€ par tête en faisant savoir qu’il passerait les acheter dans huit jours et
il quitta le village.

Mais le lendemain, il envoya sur place son associé avec les ânes qu’il
avait achetés dans ce même village et avec ordre de les proposer à 400 €
l’unité.

Face à la possibilité de faire un bénéfice de 100 € dès la semaine
suivante, tous les villageois achetèrent ses ânes à 400 € par tête et
celui qui n’avait pas assez d’argent en emprunta. Au bout du compte, les
habitants du village achetèrent tous les ânes du canton.

Comme il fallait s’y attendre, cet associé disparut tout comme avait
disparu son collègue et plus jamais on ne les revit.

Résultat : le village se retrouva plein d’ânes et endetté jusqu’au cou.


Telle est l’histoire que raconta cet expert en Finances.

Observons la suite des évènements.

Ceux qui avaient emprunté de l’argent ne pouvant plus revendre leurs ânes
furent dans l’incapacité de rembourser leur emprunt. Et ceux qui avaient
prêté l’argent vinrent se plaindre auprès de la Municipalité en expliquant
que s’ils ne rentraient pas dans leurs fonds, ils seraient ruinés et que,
comme ils ne pourraient plus continuer à prêter de l’argent, c’est tout le
village qui connaîtrait la ruine.

Pour que les prêteurs ne se retrouvent pas en banqueroute, le Maire, au lieu
de donner de l’argent aux habitants du village pour payer leurs dettes, le
donna aux prêteurs. Mais ces derniers, même après avoir retrouvé une grande
partie de leurs fonds, ne firent pas un trait sur les dettes des habitants du
village lequel continua à être tout aussi endetté qu’avant. Le Maire
dilapida le budget de la commune laquelle se retrouva également endettée.
Alors il se tourna vers les autres communes et leur demanda de l’argent, mais
ces dernières lui répondirent qu’elles ne pouvaient pas l’aider parce que
puisqu’elle était ruinée, elles n’étaient pas sûres de pouvoir
récupérer les sommes qu’elles lui prêteraient.

Résultat :

- Les petits malins du début de l’histoire sont pleins aux as.

- Les prêteurs ont vu leurs gains assurés et, désormais, un tas de gens
leur verseront les remboursements d’emprunts avec les intérêts et ces
prêteurs auront, en outre, un titre de propriété sur des ânes désormais
dévalués avec lesquels jamais les habitants du village ne parviendront à
éponger la totalité de leurs dettes.

- Beaucoup de gens sont ruinés et ont définitivement perdu leur âne.

- La Mairie est également ruinée.

Résultat, mais est-ce le dernier ?

Pour résoudre tout ça et sauver le village, la Mairie baissa le salaire de
ses fonctionnaires.


Mercredi 8 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par le kabylien le 08/09/2010 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rigolo comme histoire mais c'est la réalité!

2.Posté par Mémoire d'éléphant le 08/09/2010 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Morale de l'histoire,

Le pourcentage d'idiots est plus élevé qu'on pourrait croire.

Mairie de Saint Etienne, maire UMP, dette 220 M€ pour avoir placer l'argent des contribuables en bourse.

Et d'autres crétins UMP , il y en a.

UMP : Union des Menteurs Patentés

3.Posté par Patrice le 09/09/2010 04:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La réalité est bien pire, cette crise sert a financé la prochaine guerre mondiale qui a son tour servira a installer un monde de total controle avec la puce et tout, a ce moment et selement a ce moment les populations occidentales comprendront leur erreurs d'avoir cru en ce système capitaliste de malheur...

4.Posté par bernard le 09/09/2010 07:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne serait pas étonnant que l'appauvrissement général des populations soit concerté au plus haut niveau de la gouvernance mondiale pour empêcher le peuple de communiquer et trouver ensuite des alternatives.

Au-delà même du pouvoir de cette gouvernance mondialisée, je pressens le pouvoir d'une civilisation aliénigène (extra-terretre) qui veut tout simplement utiliser l'homme à ses propres fins, et pourquoi pas, s'en débarrasser.

5.Posté par joszik le 09/09/2010 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moralité le pourcentage d'escrocs est aussi très élevé et l'appât du gain, vice économique majeur passant pour une vertu, n'arrange rien à l'affaire.

6.Posté par goufio le 13/09/2010 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse à : 3.Posté par Patrice le 09/09/2010 04:25

Le "système de capitalisme de malheur" que vous rendez responsable n'y est absolument pour rien. Ce n'est que le comportement d'une poignée d'hommes et de femmes qui se comportent en escrocs, en référence à la petite musique de l'histoire. Cela relève du pénal et non du capaitalisme comme l'ont fort bien définit Karl MARX et CHUMPETER qu'il faut lire, sinon on peut perdre tous les repères et finir avec un gouvernement mondial étrangement souhaité par tous les hommes politiques de droite comme de gauche, en france comme dans le reste du monde et voilà la dictacture qui s'installe... Lisez et ne raconter pas n'importe quoi. C'est atristant même si je vous repecte comme individu.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires