ALTER INFO

Dernières nouvelles du Front par Eduard Basurin, le commandant en second des armées au ministère de la Défense de la RPD.


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 10 Décembre 2018 - 01:00 La France championne du monde ?



Lundi 16 Février 2015

Dernières nouvelles du Front par Eduard Basurin, le commandant en second des armées  au ministère de la Défense de la RPD.
Dernières nouvelles du Front par Eduard Basurin, le commandant en second des armées  au ministère de la Défense de la RPD.
Fort Russ
 
La nuit dernière et aujourd'hui, pour la première fois depuis longtemps, la situation dans la République de Donetsk est restée relativement calme.
 
Les unités de la RPD ont, conformément aux accords de Minsk, complètement interrompu les opérations militaires le long de la ligne de contact  à 00:00 heure, heure de Kiev.
 
Mais  au cours de la nuit et dans la matinée, des tirs de mortier et des coups de feu tirés par des différents groupes de forces de sécurité ukrainiennes ont été entendus.
 
Dans certains cas, nos soldats ont dû riposter par des tirs ciblés pour faire cesser ces provocations.
 
Conformément aux instructions du chef de la RPD, toutes les unités de la RPD ont cessé de tirer et elles ne répondent aux petites provocations des troupes ukrainiennes.
 
Malgré l’arrêt des tirs, la situation reste tendue près de Debaltsevo. Sur ce front, le cessez-le-feu n'a pas commencé tout de suite. Les troupes ukrainiennes bloquées dans le chaudron ne cessent pas de faire des tentatives pour sortir de l'encerclement.
 
Nos positions  surtout à Logvinovo ont continué d’être ciblées par des tirs de diverse intensité jusqu'au matin à partir de la ville et de Luganskoye.
 
Vers trois heures un grand groupe de troupes ukrainiennes avec des blindés, arrivé la nuit dernière à la périphérie Est de Debaltsevo, a essayé d'entrer dans Chernukhino sous le couvert de la nuit, mais il est retourné à sa position initiale après avoir rencontré notre feu.
 
Pendant les combats d’hier nos groupes de reconnaissance se sont emparés de quatre installations  de Grad et d’une grande quantité de munitions près de Debaltsevo.
 
Toutes les installations [d’artillerie] et les munitions ont été sorties de la ville pendant la nuit.
 
Sur le front de Donetsk, pendant la nuit, les troupes ukrainiennes ont tiré quatre fois avec des mortiers sur Donetsk, six fois sur la périphérie de Donetsk, 18 fois sur l'aéroport de Donetsk, ainsi que sur d'autres localités.
 
Sur le front de Mariopol, les unités de la milice ont dû s’engager dans des affrontements défensifs localisés pour empêcher le régiment Azov d'attaquer Shirokhino et Kominternovo. À la suite des échanges de feu l'ennemi est retourné sur ses positions initiales.
 
Nous appelons Kiev à respecter à la lettre l'accord de cessez-le-feu. Pour notre part, nous confirmons notre strict respect de l'accord sur l'ensemble du territoire de la RPD.
 
En ce moment le corps du génie de l'armée de la RPD démine les infrastructures et le quartier résidentiel que l'ennemi a quitté, afin d'éviter la mort des civils qui retournent dans leurs foyers. Il ne s’agit pas seulement de munitions ukrainiennes non explosées, qu’on trouve en grandes quantités sur notre territoire, mais aussi d’éléments d'infrastructure qui ont été minés exprès, comme les postes électriques, les petites entreprises et les routes.
 
Cela met en danger la vie de nos civils et le retour à la vie normale.
 
Par conséquent, pour le moment, le déminage sera la principale occupation de toutes les troupes disponibles.
 
Les résidents de Donetsk, qui avaient perdu leur logement à la suite de bombardements sont hébergés temporairement à Donetsk et dans d'autres villes de la République.
 
Les pertes des forces de sécurité ukrainiennes dans les affrontements des dernières 24 heures sont les suivantes : 9 chars,  12 BMP et BTR, 16 systèmes d'artillerie, 7 véhicules,  et 111 morts. Ces données comprennent les pertes de l'ennemi avant le cessez-le feu, ainsi que les données obtenues par notre service de renseignement grâce à des écoutes radiophoniques à Debaltsevo.
 
Au total, depuis la reprise des opérations militaires, il y a 29 jours, l'ennemi a perdu: 3 avions, 1 hélicoptère, 205 chars, 182 BMP, BTR, MTLB, 208 pièces d'artillerie, 124 véhicules,  2760 soldats tués et 60 prisonniers de guerre.
 
Voilà les pertes de la RPD  au cours des dernières 24 heures dans les affrontements: une BMP, six véhicules, huit soldats tués, 28 blessés.
 
Nous tenons également à signaler que nous avons appris que la partie ukrainienne prépare des provocations contre la RPD. Un grand nombre de journalistes contrôlées par les autorités de Kiev, ont été repérés dans certains endroits de notre territoire. Nous pensons qu'ils se préparent à enregistrer quelque chose que nous n’avons pas fait pour nous faire porter le chapeau. Nous les tenons à l’œil.
 
Question: Aujourd'hui, la milice n’aurait pas permis à des représentants de l'OSCE d’entrer à Debaltsevo. Cela a été annoncé par Muzhenko, le chef d'état-major de l'ATO (Opération anti-terroriste) et un représentant de l'OSCE. Est-ce vrai?
 
Pour savoir ce qui se passe dans cet endroit, Muzhenko ferait mieux de demander à Semenchenko, puisqu’il a dit qu'il en savait plus que tous les autres. Mais, plus sérieusement, avant de venir ici, j’ai appelé la mission et j’ai parlé au représentant de l'OSCE. Leur réponse a été qu’aujourd'hui personne  de chez eux ne s’est rendu à cet endroit. Par conséquent, dire qu'ils ont été arrêtés à un point de contrôle est un mensonge. Ils n’étaient pas là. Ils ne sont pas allés là aujourd'hui. Et c’est une déclaration officielle de l'OSCE.
 
La partie ukrainienne a annoncé que la milice ne se prépare pas à  retirer son armement [lourd], la preuve c’est que la RPD ne prépare pas les plates-formes spéciales. Est-ce vrai?
 
Je ne sais pas, je n’ai jamais entendu parler de quelconques plates-formes. Qu'ils viennent donc construire des plates-formes. Le document de l’accord ne parle pas  de plates-formes spéciales, mais d’entourer l’armement lourd de barbelés,  de tours de guet et de sécurité. Cette annonce faite par la partie ukrainienne est difficile à commenter. J’ai annoncé que le chef de la République a donné l’ordre d’organiser le retrait de l’armement  lourd de la ligne de contact ; il a donné l’ordre  strict de surveiller la ligne de contact à partir du 19 septembre. Les forces ukrainiennes vont retirer leur équipement lourd de la ligne de front à partir du 15 février. Les retraits doivent  se faire simultanément.
 
Traduction : Kristina Rus du russe à l’anglais et Dominique Muselet de l’anglais au français.
 
http://fortruss.blogspot.fr/2015/02/frontline-update-from-deputy-head-of.html


Lundi 16 Février 2015


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires