Néolibéralisme et conséquences

Démondialisation et conscience


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 11 Décembre 2018 - 02:00 AMLO : « Privatiser, c’est du vol »



Gilles Bonafi
Samedi 25 Mai 2013

Démondialisation et conscience
Lorsque l'on parle de mondialisation, on entend tout et n'importe quoi.
Sur le plan économique il s'agit du développement à l'échelle planétaire de l'échange de marchandises, d'objets, l'alpha et l'oméga de la pensée matérialiste.
Or, un simple graphique permet de visualiser la situation.

Pour mesurer le niveau des prix (un indice des prix en économie) du transport maritime de matières sèches, on utilise le BDI ou Baltic Dry Index, une moyenne des prix pratiqués sur 24 routes mondiales de transport.
 
Comme je l'ai déjà écrit, cet indice est un excellent indicateur de la future production industrielle. En effet, les matières sèches de cet indice concernent les minerais, les céréales, le ciment par exemple, autant de produits de base qui seront dans un proche avenir transformés. Il permet ainsi de visualiser l'évolution de l'échange de marchandises.


Comme nous pouvons le constater, la sortie de crise, n'est pas à l'ordre du jour et, de plus, nous assistons ces derniers mois à une chute constante de cet indice qui est aujourd'hui, 24 mai 2013, à 828 points.
Nous retournons lentement mais sûrement  vers les abysses de la fin 2008 malgré les milliers de milliards de dollars injectés en pure perte.
Pour rappel, avant la crise, en mai 2008, l'indice avait atteint son record de 11 793 points.
 
Nous comprenons mieux ainsi la contraction de l'activité manufacturière en Chine qui s'inscrit dans un contexte mondial d'effondrement des échanges.
L'indice PMI des directeurs d'achat de la Chine publié il y a quelques jours par HSBC s'est établi à 49,6. Tombant sous la barre des 50, il indique clairement une contraction de l'économie chinoise (ce que j'analyse depuis quelques temps et qui a été tant critiqué).
Source : Reuters
Le miracle chinois est en pleine dissolution à l'exemple du rêve américain.
Ceux qui veulent imposer au monde le modèle économique chinois devraient donc réviser leur copie, car, en plus d'un écocide sans précédent, il s'avère incapable de résister au choc de la crise systémique actuelle.
 
La fin de la mondialisation des objets est un signe majeur de la transition vers une autre conception du monde. Il reste donc à chercher ailleurs des solutions et changer de paradigme à moins de sombrer dans la barbarie.
 
Les idées et expériences sont nombreuses (monnaies complémentaires, banques de temps, coopératives, nouvelle finance, etc, etc), il convient désormais de les fédérer et de développer enfin une économie participative, sociale, solidaire, replaçant l'homme et la protection de la planète au coeur des analyses.
 
 
Carl Gustav Jung dans un de mes livres de chevet, "Ma vie" (page 378), nous éclairait sur l'enjeu civilisationnel actuel :
"Certes, conséquence de la situation politique et des succès effroyables, voire démoniaques, de la science, on ressent des frissons secrets, des pressentiments obscurs. Mais on ne sait que faire, et bien peu nombreux sont ceux qui en tirent la conclusion que, cette fois-ci, il y va de l’âme de l’homme oubliée depuis longtemps."

http://gillesbonafi.blogspot.fr


Samedi 25 Mai 2013


Commentaires

1.Posté par daniel paul le 29/05/2013 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut et merci

je ne vois pas de crises, mais un état permanent .....sciemment provoqué d'une part et totalement inhérent à toute pseudo compétition d'autres part ..la compétition détruit le plus grand nombre....car après tout si il y a des emplois de créé ça n'est pas du tout le but ultime de survivre ensemble, le but est de faire du pognon....le leader financier s'en tape des emplois, totalement...

la peur de sombrer dans la barbarie n’évitera pas ce fait...si il devait arriver..cela dit pour moi l'humain est un barbare qui a juste appris a s’habiller et à sourire...faussement !
Notre cerveau ,enfin la partie machine ordinateur d'analyse que nous utilisons au détriment de tout le cerveau, ne peut faire "mieux", éventuellement, que dans des circonstances de destruction, des circonstances extrêmes et encore ,ça n'est même pas sur....
je sens maintenant intuitivement que il y a eu des humains intelligents il y a un temps X inconnu..ce fut peut être avant tout monument imposant....car tout monument imposant indique pour moi le même état d’esprit que le notre actuel...
un humain qui vit la vie, n'a nul besoin de laisser d'empreintes, d’écrits, monumentaux à sa gloire personnelle...la vie ça se ....vit....mais dans notre cas on en a clairement perdu le sens...c'est cela qui nous rends mauvais , car la souffrance de l'un a tendance à être reporté sur les autres....au cas ou ça la soulagerait....c'est aussi "con" que ça :-(
Vivre était le miracle!!!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires