MONDE

De la pensée du temps au temps de la pensée.


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse


Le temps de la pensée témoigne quotidiennement, contrairement aux apparences, que le monde musulman, s'est ouvert subitement les yeux et s'est résigné à se lancer dans la bataille humaine commune : celle de plus de liberté, de dignité et de droit. Tandis que, par ailleurs, la pensée du temps montre, elle, chaque jour, que le monde jadis éclairé se voile de plus en plus, tant les yeux que les cœurs. C'est ce qu'après l'aube vient la lumière tandis qu’après le crépuscule viennent toujours les ténèbres.


Cide
Mardi 14 Juillet 2015

De la pensée du temps au  temps de la pensée.
Le temps est capricieux. Variant, certes. Régulier, aussi. Mais, surtout, continu et cohérent. C'est d'ailleurs de la mystique succession de ses instants que les mathématiciens, toujours de bon flair, ont tiré leur meilleure trouvaille : la continuité. Cette dernière révèle en effet un ordre inhérent inébranlable. La main de Dieu ? Ou l'horloge du Grand Architecte ? A voir ! Elle consiste du moins à pousser la « limite » jusqu’à la rendre raisonnablement praticable.
C'est en tout cas quelque chose de plus ordonné que la traditionnelle succession des saisons. Peut-être même le sens caché de la marche de l'histoire. Quoiqu'il en soit un passage de témoin admirablement naturel et discret s'effectue entre les instants, en signe justement de cette continuité temporelle. Cependant, celle-ci porte en elle le grand coffre fort de la civilisation humaine : la transmission. Cette transmission qui, comme pour les instants d'une horloge, doit s'effectuer entre générations, cultures, civilisations ou tout simplement pensées.
Seulement, c'est tout le contraire, hélas, qui semble se dessiner. Notamment en ce qui concerne le bon sens humain, garantie première de la juste mesure.
En fait, au lieu de préserver la fluidité de la pensée humaine, instant chassant un autre, on a fragmenté celle-ci selon l'instant vécu.
Créant par ce fait un ersatz tronqué et réduit que l'on peut appeler la pensée du temps.
Celle-ci, comme son nom l'insinue, dépend d'abord de l'instant et son temps plus qu'elle dépend, comme elle le devrait pourtant, de la pensée elle même.
Petit à petit, et revigorée par les moyens de son époque, cette pensée du temps a fini par prendre le-dessus chassant définitivement la pensée, la varie, si ce n'est la réduire à une vieille vérité démodée, à qui on invente beaucoup de sobriquets d'usage afin de la rendre presque honteuse, elle et ses tenants. L'isolant et la fragilisant davantage, voire, souvent, l'enterrant complètement.
Et c'est ainsi que la pensée du moment triomphe haut la main de la pensée, tout court. Qui, par sa fragmentation, se réduit, elle, désormais à un simple temps, le moins heureux au demeurant, de la pensée.
N’empêche que, bien qu'acculé dans ses retranchement, ce temps de la pensée, reste tout de même fidèle à son processus d'origine. Autant dire que, ne serait ce que par son opposition à l'autre, reste tout de même un allié inespérable de la vérité.
Tenons, ici, un exemple pour illustrer ces dires. Il est en effet cette doxa presque dominante aujourd’hui sur l'islam et les musulmans. S''appuyant sur des événements circonscrits en temps et en géographie et d'ailleurs résultant tous d'une foultitude de processus socio-culturels tant divers que variés, celle-ci essentialise quand même le monde de l'islam et réduit même sa civilisation millénaire de surcroît nombreuse d'un milliard de personnes à quelques années de sa longue histoire et quelques individus de la masse considérable de ses adeptes.
On est là clairement dans une pensée du temps. Ce temps tourmenté de l’après irruption du terrorisme en Amérique et en Europe qui, d'une part, reste largement marginal et, d'autre part, est presque négligeable comparé à la nocivité des intéressés, eux mêmes. L'imposer alors, telle une vérité absolue, ne relève pas seulement de l'escroquerie mais surtout d'un bellicisme inouï et peu constructif. S'en départir devient donc naturellement un but en soi. Pour cela, il faut reprendre le fil du temps et se hisser à la pensée, la vraie. De célébrer, en somme, le temps de la pensée.
Et celui-ci témoigne quotidiennement, contrairement aux apparences, que le monde musulman, s'est ouvert subitement les yeux et s'est résigné à se lancer dans la bataille humaine commune : celle de plus de liberté, de dignité et de droit. Tandis que, par ailleurs, la pensée du temps montre, elle, chaque jour, que le monde jadis éclairé se voile de plus en plus, tant les yeux que les cœurs. Étrange? pas tant que cela, en réalité. C'est tout simplement qu'après l'aube vient inexorablement la lumière tandis qu’après le crépuscule viennent toujours les ténèbres.



 


Mardi 14 Juillet 2015


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires