insolite, humour, conspiration...

De l'eau dans le gaz et beaucoup de gaz dans la marmite


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip

Mardi 4 Décembre 2018 - 11:28 Gilets jaune - Reveillez vous, On ne lache rien !



Djeha
Mardi 9 Août 2011

De l'eau dans le gaz et beaucoup de gaz dans la marmite
La machine fait eau de toutes part : déficits budgétaires, sociaux et commerciaux. Surendettement de l’Etat, des collectivités territoriales, des entreprises et des ménages. Des records sur tous ces postes. Chômage et inflation au firmament, malgré les manipulations statistiques. Et croissance en berne.
 
            Inutile de parler de la multiplication des scandales politiques, marque de fabrique du taulier actuel de l’Elysée.
 
            Comprendra-t-on dès lors le gouffre qui le sépare de plus en plus du partenaire allemand.
 
            Ci-après quelques dépêches d’actualité pour illustrer et compléter le tableau. Elles ne sont pas d’origine chinoise, cubaine, tunisienne ou libyenne. C’est du pur porc.
 
            Ne vous ai-je pas dit que cela allait décoiffer ?
Attendez, le meilleur est à venir.

 
Djeha,
L. 08 août 2011.
 
 
Le club des AAA se réduit, quid de la France?
Par Sophie Louet, Reuters, S. 06 août 2011
 PARIS (Reuters) - Le club très fermé des pays notés "triple A" se réduit après la dégradation de la note souveraine des Etats-Unis par Standard & Poor's.
Le "triple A" de la France, qui lui permet de se financer à des taux avantageux sur les marchés financiers, a été confirmé ces derniers mois par les trois grandes agences de notation : S&P, Moody's et Fitch. Ces deux dernières maintiennent le "AAA" américain. Ciaran O'Hagan, stratégiste taux à la Société Générale, déclarait samedi à Reuters ne pas s'attendre à la disparition d'un autre "triple A" dans le monde, notamment celui de la France.
Des observateurs soulignent pourtant régulièrement que la France est le "triple A" de la zone euro affichant les moins bons ratios budgétaires, un des éléments pris en compte par ces agences pour déterminer les notes données aux dettes des pays.
Le déficit public s'est ainsi élevé à 7,1% du produit intérieur brut l'an dernier en France, un niveau supérieur à ceux des autres "triple A" de la zone euro (Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Finlande et Luxembourg).
Pour 2011, la Commission européenne prévoit que cet écart subsistera, le déficit français s'élevant à 5,8% contre -3,7% pour les Pays-Bas et l'Autriche, -2,0% pour l'Allemagne et -1,0% pour la Finlande et le Luxembourg.
Surtout, la France est le seul de ces pays à afficher un déficit primaire important.
Ce solde, qui correspond au déficit hors coût de la dette, devrait être de -3,1% du PIB en France en 2011, selon la Commission, contre -1,6% aux Pays-Bas, -0,9% en Autriche et -0,5% au Luxembourg. L'Allemagne et la Finlande devraient afficher un excédent primaire (de 0,4% et 0,2% respectivement), l'arme la plus efficace pour réduire le ratio d'endettement.

Sondage : 51% des Français opposés à l'intervention en Libye
Associated Press, L. 08/08/2011 à 19:00
La moitié des Français (51%) se disent défavorables à la participation de la France à l'intervention militaire en Libye, selon un sondage Ifop paraissant mardi dans "L'Humanité". Quarante-neuf pour cent des personnes interrogées disent être favorables à cette intervention.
La précédente enquête Ifop, menée les 21 et 23 juin, montrait la même répartition. Fin mars, au début de l'intervention alliée, le soutien était de 66% pour 34% d'opposition.
- sondage réalisé du 2 au 5 août par questionnaire en ligne auprès d'un échantillon de 1.001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur est de plus ou moins 1,8 point de pourcentage. AP

Libye : le "bureau exécutif" du CNT limogé, pause dans les combats
AFP, L. 08/08/2011 à 22:50
Le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne, a limogé lundi son "bureau exécutif", l'équivalent de son gouvernement, dix jours après l'assassinat du général Younès, alors que sur le terrain une pause était observée.
"Le président du CNT (Moustapha Abdeljalil), a suspendu le bureau exécutif", a indiqué lundi soir à l'AFP Mohammed el-Kish, un porte-parole de la rébellion. Un autre porte-parole rebelle, Shamsiddin Abdulmolah, également interrogé par l'AFP, a confirmé l'information sur le limogeage de l'exécutif.
Mahmoud Jibril (qui dirige actuellement cet exécutif) aura la charge de restructurer son équipe, "certains ne reviendront sûrement pas", a précisé M. Kish. Sous l'autorité du CNT et de son président, le bureau exécutif est composé d'une quinzaine de membres.
Cette décision intervient après l'assassinat le 28 juillet dans des conditions mystérieuses du chef d'état-major de la rébellion, le général Abdel Fatah Younès. Depuis, de nombreuses spéculations ont provoqué des divisions au sein de la rébellion et les critiques se sont accentuées contre le CNT.
L'Alliance atlantique a mené huit frappes sur Zliten au cours des dernières 24 heures, sur les 59 menées dans tout le pays.
Parmi les forces de l'Alliance atlantique, le porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle, parti pour la Libye le 20 mars, va rentrer à son port d'attache de Toulon vendredi, a-t-on appris auprès des autorités françaises.
Sur le plan international le Tchad, pays voisin de la Libye, a appelé au dialogue et au retour de la paix estimant que la "guerre" en Libye était "dans une impasse". "La guerre en Libye est dans une impasse, le temps est venu pour que l'Afrique et la communauté internationale s'asseyent autour d'une table pour ramener la paix par le dialogue", a déclaré Le président tchadien Idriss Deby Itno.
Enfin l'Unesco a dénoncé lundi le bombardement par l'Otan le 30 juillet à Tripoli d'émetteurs de télévision et la mort de trois employés.
"Les médias ne doivent jamais être pris pour cible par des actions militaires", a déclaré la porte-parole de l'Unesco Irina Bokova dans un communiqué.

*****

Kadhafi n’est vraiment pas l’étalon de l’intelligence politique ou de la stratégie économique. Tout le monde l’a compris depuis très longtemps.

Toutefois, c’est toujours rigolo (façon de parler) de noter qu’il n’y a encore que les « frères arabes » pour vous planter un couteau dans le dos. Et les lombrics complexés chez nous, ce n’est pas ce qui manque. Il y a même une inflation de carpettes : d’où la chute des cours et même un krach boursier sur ce marché.


Mardi 9 Août 2011


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires