MONDE

De l’Algérie à l’Égypte : la même décennie noire ?


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE


Hier c’était l’Algérie, aujourd’hui c'est l’Égypte. Dans les deux pays, un processus démocratique interrompu brutalement par une Armée compradore décidée à ne plus rompre avec ses trafiques d'influence et les profits de la vente des produits de première nécessité. Alors au massacres de Rais et Benthalha en Algérie d'hier, se substitua aujourd’hui celui de Rafah et el-Arich. De même qu'à la petite Kabylie et ses cachettes, on parlera du Sinaï et ses grottes.


Cide
Vendredi 3 Juillet 2015

De l’Algérie à  l’Égypte : la même décennie noire ?
Hier c’était l’Algérie, aujourd’hui c'est le tour de l’Égypte. Dans les deux pays, un processus démocratique interrompu brutalement par une Armée compradore décidée à ne plus rompre avec ses trafiques d'influence et les profits de la vente des produits de première nécessité, du déjà vu en effet.
Une Armée embourgeoisée et décadente qui, dans son lexique militaire, les mots guerre, combat et ennemi sont substitués par ceux d'argent, magasin et client c'est aussi du déjà vu, notamment dans l'aire arabo-musulmane.
Autant dire que, sur ce registre-ci, le chemin est bien balisé tellement bon nombre d'armées du monde l'ont déjà emprunté d'une manière ou d'une autre avec toujours, hélas, les mêmes conséquences désastreuses pour elles et leurs peuples.

Alors voir aujourd’hui l’Égypte s'engager sur le même sentier de perdition emprunté, hier, par l’Algérie donne effectivement l'impression que ces peuples arabes sont condamnés par je ne sais quelle malédiction à boire la même calice empoisonnée jusqu'à la lie, sans la possibilité de tirer la leçon de cette malheureuse expérience désormais collective.

C'est à confirmer surtout qu'en matière d’expérience et de vécu chaque peuple est l'addition de ses propres ratés et nullement de ceux des autres, furent-ils si proches culturellement, religieusement ou même géographiquement.
Sans oublier que, souvent, ces mêmes ratés ne servent plus à personne, y compris à ceux-là mêmes qui s'y sont consumés à petit feu, beaucoup moins à leurs cendres.
Pour preuve, il suffit de voir l’envolée homérique des partis extrémistes européens actuellement, à peine un demi-siècle après la seconde guerre mondiale.

Autant donc se résigner à la logique du bon croyant qui, certes avec sa foi de charbonnier, se remet à son Dieu en toutes circonstances ; confiant que la Main de Dieu est au-dessus de tout.

Quoiqu'il en soit l’Égypte se trouve aujourd’hui à la même case de départ de laquelle s'est enfoncée l’Algérie dans sa très sanguinaire décennie noire.
Un processus démocratique avorté, une radicalisation progressive, une répression aveugle s'abattant sur les vainqueurs des urnes et une déshumanisation de l'adversaire qui, poussé dans ses retranchements, le force à verser lui aussi dans la violence vengeresse et destructrice, tout en Égypte aujourd’hui rappelle en effet la pente meurtrière qui a failli venir à bout de l’État algérien et de laquelle l’Algérie ne s'est pas encore totalement remise.

Seulement notre époque et ses turpitudes ne sont en aucune mesure comparables à d'autres et peuvent s’avérer mortelles pour la fragile Égypte. Car de l'éclatement du Moyen Orient jusqu'au voisinage sensible et suspicieux avec un ennemi venimeux comme Israël en passant par la forte implantation en Libye de cette Organisation de l’État islamique aux contours confus et mystérieux mais aux méfaits avérés et durables, rien, je dis bien rien, ne pourra venir en aide à l'Égypte à part le consensus démocratique et la paix juste et équitable entre ses enfants. Ce qui est hélas loin d’être la voie choisie aujourd’hui par el-Sisi et son armée qui, naïvement, pensent tenir encore le peuple égyptien dans la crainte, le mensonge et la répression sécuritaire.
En fait toute action engendrera une réaction d’intensité égale et de sens inverse. Autant dire qu'aux meurtres sans sommation des citoyens, répondra les assassinats et les kidnappings des militaires, policiers et autres officiels. De même qu'au ratissage sanglant des régions désertiques, s'opposera les bombes et les voitures piégées devant les administrations et les casernes de l’armée ainsi que les commissariats de Police.
Du déjà vu, en somme, à part que ce sont les noms, les lieux et les adresses qui changeront. Au massacres de Rais et Benthalha en Algérie d'hier, se substitua aujourd’hui celui de Rafah et el-Arich. De même qu'à la petite Kabylie et son maquis, on parlera du Sinaï et ses grottes.
Certes, même processus découlant des mêmes causes mais néanmoins une incertitude quant à la pérennité de l’État égyptien. Une décennie noire, en somme, chassée par une autre période aussi noire et meurtrière à ceci près : personne ne peut prévoir sa fin.
Et dans les deux, beaucoup de mères pleureront leurs enfants disparues à fleur de l'age et surtout beaucoup d'espoirs déçus.


Vendredi 3 Juillet 2015


Commentaires

1.Posté par RACHID le 15/08/2015 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les colonialistes français et les sionistes d'israél ne veulent pas d'état islamique dans le monde arabe, les pays arabes sont colonisés, maintenant c'est aux peuples arabes de prendre leurs responsabilités, de nuire à leurs intérêts dans le monde arabe, tout ce qui dérange leurs intérêt est considéré comme terroriste, alors si je défends mon pays, je suis considéré comme terroriste, alors je suis fière d'être terroriste, les plus grands terroristes du monde ce sont bien les colonisateurs et les sionistes.

2.Posté par oh-daz le 15/08/2015 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et ceux qui minimisent ou justifient le terrorisme des u s. et des sionistes, c'est quoi ??

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires