Conspiration

DSK Vs Ben Laden, la différence entre le « bon » et le « mauvais » complot


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 03:04 Le diable ne se niche plus dans les détails

Mardi 13 Novembre 2018 - 03:14 La redoutable stratégie des Rothschild pour 2019



Lazy French Bastard
Mardi 17 Mai 2011

DSK Vs Ben Laden, la différence entre le « bon » et le « mauvais » complot
Quelle stupéfaction à la lecture des nouvelles, le président élu des sondages et des médias  obligé de fuir en slip sa suite à 3000 $ la nuit poursuivi par une femme de ménage aussi pauvre que nymphomane. Notre vaillant DSK, à la surprise générale se retrouve en garde à vue, autant dire dans les griffes de ces salauds de ricains, puritains et moralistes. C’est tout le petit microcosme élitiste de ce pays qui pleure les malheurs de leur très cher Dominique odieusement ciblé par une kabbale ourdie par le lobby des femmes de ménage portoricaines. Dans sa gêole, DSQ n’a jamais été aussi proche du peuple, lui à qui l’on reprochait à tort d’être déconnecté des aspirations des français. Lui le phénix du FMI, destructeur de nations souveraines, l’affameur des grecs, et meilleur poulain mondialiste au dossard socialiste, comment peut – on lui faire une telle injustice ?
Ni une, ni deux, tout ce que l’élite française compte d’experts, analystes, journalistes, politiques organise immédiatement la défense de leur ami. Il s’agit bien sûr d’un ignoble complot contre l’espoir de la « gauche » aux présidentielles. Un cheval de course dont de vils et sournois comploteurs viennent de briser les pattes avant même le rush de départ. L’émotion est palpable à travers le petit écran, on ne parle que de « retenue », de « décence », de « présomption d’innocence », branle bas de combat pour circonscrire les dégâts, les meilleurs experts en communication de crise distillent les éléments de langage qui seront repris par 99.9% de ceux qui ont accès aux médias.
Le Figaro parle de « complot international », Libération n’est pas en reste, les mêmes média qui deux semaines avant se gaussaient du ridicule des « théories du complot » lors de la mort de Ben Laden sont les mêmes qui dans un incroyable virage à 180 se font les plus fervents complotistes, un mélange d’Alex Jones, saupoudré de David Icke et des Zanounakis.
Ceux là même qui se moquaient avec fracas des gens qui ne croyaient pas à la version officielle d’un Ben Laden jeté à la mer à la vite, ceux la même qui voulaient nous faire avaler l’image d’un vieux monsieur emmitouflé dans une couverture en train de zapper entre ses interventions télévisuelles et quelques films de cul, ceux là même sont maintenant les plus farouches complotistes qui ne trouvent pas d’&équivalent même dans les insondables poubelles du net.
Toute honte bue, les pourfendeurs des « fantasmes » des « conspirationnistes » se rangent en ordre de bataille pour démontrer l’ignoble complot qui a cassé leur jouet DSK.
Point ici de « paresse intellectuelle », ou de « sentiment de puissance »,  » de recherche d’un bouc émissaire », éléments distinctifs du complotisme odieux tels que définis par l’illustre Bruno Fay, expert és complots. Non, rien de tout cela, car vous ne le saviez pas mais il y a le « bon » et le « mauvais » complot.
Bien sûr la populace ne peut faire la différence, seuls les experts et journalistes le peuvent, c’est à eux de nous guider, nous misérables créatures écervelées, sur les sentiers de la vérité vraie, c’est à dire celle qui est officielle et qui possède « l’infaillibilité médiatique ».
Le « mauvais complot » est typiquement quand vous accusez nos élites si vertueuses de manigancer pour conserver ou faire avancer leurs intérêts contre le troupeau des gueux.
Le « bon complot » c’est quand les élites doivent gérer la malice des manants, qu’ils doivent répondre de leurs actes (quelle outrecuidance !) face à une populace toujours prête à salir les puissants.
On le voit le combat est inégal, DSK n’a aucune chance dans cette mécanique inexorable et implacable. C’est le combat du pot de chambre contre le pot pourri. Dans cette lutte ô combien injuste, Dominique a besoin du soutien des français. Car bien sûr nos journalistes si prompts à dégueuler leur mépris de notre pays ordinairement, se retrouvent tout à coup à défendre notre belle patrie contre la « synarchie » impitoyable dont les loges sataniques se trouvent dans les salles de pause des femmes de ménage du Sofitel.
A qui profite le crime ? A sarkozy nous disent les plus astucieux, en effet non content d’avoir mis son ami Dominique au chaud au FMI juste le temps de revenir pour mettre la France sous sa coupe réglée, le résident de la république emploie actuellement toutes les ressources de l’Elysée pour faire jouer l’immunité diplomatique de l’ex futur président français. Sarkozy n’ a JAMAIS lancé la moindre attaque contre DSK, tous deux compagnons de route du même programme mondialiste de destruction des nations.
La femme de ménage, loin d’avoir été embauchée la veille est une employée modèle de l’hôtel, sans doute a t-elle été approchée discrètement par Eric Woerth désireux lui-même d’agrandir son club de parias grillés à vif ?
Il y a forcément une explication, car ce cher Dominique ne peut en aucun cas être coupable des faits qu’on lui reproche. La preuve tous ses amis le disent et même ses adversaires politiques. A un an des présidentielles ? « c’est trop louche » répètent en coeur le « peuple de gauche », dinosaures inexpressifs d’une préhistoire ou le paradigme gauche/droite rompait un peu la monotonie des repas en famille.
Si complot il y a, ce n’est pas celui que décrivent les médias, qui nous mentent non stop depuis trop longtemps, et dont la duplicité est la seule réelle signature, puisque les têtes et les plumes sont interchangeables. Si complot il y a, il est bien trop haut pour un Sarkozy même sous talonnettes. Si complot il y a, il  est plus à voir du côté de la haute finance mondiale, par des gens qui n’ont rien à foutre des ambitions présidentielles de DSK.
Mais peut être aussi s’agit il d’un complot de la Divine Providence décidée à mettre un terme aux frasques trop longtemps impunies du sieur DSK, intouchable en France malgré nombres d’affaires similaires.
Peut être que cette modeste femme de ménage ne connaissait pas l’illustre DSK. Peut être que ce dernier décrit comme un « chimpanzé en rut » par une ex victime ne peut tout simplement pas accepter qu’une vulgaire femme de ménage refuse ses avances de quasi chef d’Etat. Peut être cette femme de ménage ne connaissait pas Canal + et elle ne savait pas que le patron du FMI repassait lui même ses chemises dans sa baignoire. Drame de la pauvreté ? L’austérité frappe aussi le patron du FMI qui ne peut plus faire passer les putes en note de frais ? Gageons que si cette complotiste avait su qu’il s’agissait du chouchou des médias français aurait elle accepté l’honneur d’être butinée par un si grand personnage.
Nous ne le saurons sans doute jamais, mais le public français sait maintenant que les complots existent, mais qu’ils ne visent exclusivement que les riches et les puissants.Le vrai drame de cette affaire c’est que Dominique Strauss Kahn n’ a pas exprimé sa « vigueur » sur le territoire français où jamais un magistrat n’aurait accepté cette affaire et encore moins un journaliste. Un conseil Mr Dsk, la prochaine fois : violez français c’est moins risqué.
 

Debré sur DSK: « L’hôtel a étouffé d’autres affaires »

Le FMI va vendre de l’or pour payer la caution de DSK

Affaire DSK: qu’en pense Conspiracy Watch?

DSK: la thèse du complot se répand sur le Web

DSK : un pion du cartel bancaire vient de tomber (LIESI)

témoignage d’une ex victime de DSK

DSK: « Un complot international »

Documentaire : « quand le FMI fabrique la misère »

DSK ou la Divine surprise



Mardi 17 Mai 2011


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires