ANALYSES

DILEMME DE LA PENSEE SCIENTIFIQUE


Notons d’emblée que l’humanité s’enthousiasme par le juste dire pensée scientifique. Ils s’en raffolent même. Alors entendre parler de dilemme de la pensée scientifique, renvoie non seulement dans un état d’ineffable mais suscite aussi un nombre de questions. Mais pourquoi un tel affront ?


SOUMAILA et SALAMA
Lundi 30 Juin 2014

DILEMME DE LA PENSEE SCIENTIFIQUE
ARTICLE
AUTEURS : Dr Soumaila Ahmed alias LAKANA enseignant à l’Université des Comores, Site de Patsy et Salama Houssamdine étudiante au département des sciences( S.V.II)
THEME : DILEMME DE LA PENSEE SCIENTIFIQUE
Mots clés :
Pensée scientifique, sublimatie, gynécologue, dilemme, FIV, UV, GPS, loup affamé, technologie de pointe, caducité, déluge, métamorphose, innovation…

INTRODUCTION

Notons d’emblée que l’humanité s’enthousiasme par le juste dire pensée scientifique. Ils s’en raffolent même. Alors entendre parler de dilemme de la pensée scientifique, renvoie non seulement dans un état d’ineffable mais suscite aussi un nombre de questions. Mais pourquoi un tel affront ?

En effet, il est à noter que le concept « pensée scientifique » est un concept si vague. Par lui, l’homme a pu trouver sa volonté, sa passion, voir son affirmation d’être à la sublimatie de tous les créatures. « Maître et possesseur de la nature » comme l’a souligné René Descartes, il s’est souvent vu obtenir un facteur décisif à savoir : la liberté de tout acquérir, de vivre une période exceptionnelle dans l’histoire, bref, d’être à la hauteur de toute chose. Certes La pensée scientifique renouvelle, crée, diversifie cultive. Que dire, c’est une chose inouïe, magique, envoutante… c’est-à-dire, l’homme par la science, devrait vivre dans ce qu’on pourrait appeler un « monde presque parfait ». Il a inventé et ne cesse d’inventer, il fabrique, il développe… c’est un monde d’échange, un monde véhiculé par l’internet, qui, sans doute s’avère parmi les atouts les plus magiques, perpétrés par cette pensée scientifique. On pourrait s’assoir tranquillement sur son canapé, et vivre tous les événements qui se passent aux quatre coins du globe, par le truchement d’une télévision ou d’un ordinateur sinon par un minuscule appareil dit Téléphone portable. L’internet est devenu un moyen sûr pour nous fournir tout ce dont nous avons besoin, que ça soit en mal ou en bien.
.Auparavant, on était incapable même de savoir le sexe d’un enfant avant sa naissance. Aujourd’hui, tout diffère. Dans la médecine la gynécologie prédit le sexe du futur né après un simple examen échographique, si la grossesse n’est pas encore à terme ou si elle nécessite une intervention chirurgicale. Il pourrait constater en revanche que le placenta de la mère est en dessous, ou que le bébé s’est mal tourné, ou s’il s’agit d’une grossesse intra-utérine.
Il y a aussi la fabuleuse FIV, (fécondation in-vitro), un art pratique qui donne aux hommes et femmes stériles la chance de pouvoir un jour assurer une procréation. A cela s’ajoute l’innovation des U.V qui sont utilisés pour détruire le cancer. Un grand triomphe pour la pensée scientifique et un bouffait d’oxygène pour les désireux.
Il y a l’invention des satellites qui permettent de reconnaître une menace qui vient des autres planètes, les radars, les GPS qui peuvent localiser une personne même à plusieurs centaines de km. La communication, les moyens de transports, l’éducation, rénovent incessamment.
A partir de la science, nous avons la chance de nous évader des moments en profondeur à la recherche des mines, des diamants, des saphirs… Grâce aussi à elle, l’homme peut plonger jusqu’au fond des océans, voyager dans l’espace tout en étant bien équipé, bien consolidé. Ceci pour affirmer que la pensée scientifique est un immense gain révolutionnaire pour l’homme.
En effet, force est de constater que la science révèle une véritable richesse, un épanouissement sans précédent pour le bien être de l’humanité.
Pour confirmer ce dont nous venons de stipuler, nous vous invitons à observer autour de vous, vous constaterez vous-même cette grande transformation de la nature par la culture, fruit de la science et sa technologie de pointe. Oui l’homme continue à construire et c’est la nature qui subit.
Après cette tempête de fleur, penchons maintenant à la face épineuse de cette pensée scientifique.
Corrélativement, il va sans dire que la pensée scientifique nous traumatise, et donc nous effraye. Elle est devenue ce loup affamé qui n’a jamais mangé à satiété. C’est une technologie qui souille l’image de l’homme. Inutile de rappeler les terribles drames qui se perpétuent un peu partout dans le monde pour ne citer que le Japon, la Lybie, l’Irak et j’en passe…des milliers de vies perdues laissant plusieurs familles endeuillées, attristées pour toujours. Un nombre incalculable de cadavres jonchent les rues des pays qui refusent la « démocratie ». Mêmes les médias se lassent d’en parler : cas de la Syrie. Ceci, à cause d’une folie de grandeur qui anime nos supérieurs à puiser la science jusqu’au bout du possible, pour s’accaparer des armes de destruction massives, afin de semer la terreur là où bon leur semble.
Si puissante soit-elle, pourrait-elle un jour combler les vides, ramener les pertes humaines issues de ce déluge ? Jamais, oui jamais. Toutes les pleures, les cries sont irrémédiables. Par conséquent, des maladies de tous les genres apparaissent sans cesse. Et le plus intriguant de toutes ses histoires, c’est de constater que c’est la jeune génération qui paye lourdement les pots cassés de ce système, en souffrant des maladies qui, jadis n’attaquaient que ceux frappés de caducité.
Oui la science nous effraye, elle évolue avec tâtonnement. Rien n’est fiable en elle. Elle n’est plus univoque. Sinon comment peut-on comprendre qu’ayant rempli hier son rôle elle s’avère aujourd’hui jouer à rebours de ses propres finalités. Une petite analyse nous suffira pour l’approuver.
En effet, A la différence de nos aïeux qui n’ont jamais connu ce que c’est qu’une dentifrice pour se conforter les dents, nous, nous avons à notre disposition, bien sûr, sur les rayons des supermarchés, tout un arsenal de produits de marques dites « sophistiquées » pour lutter contre la carie. Et le comble c’est qu’aujourd’hui, le nombre des édentés foisonnent les rues, pendant que ses aïeux ont avalés leur extrait de naissance avec des bouches pleines de dents. Aux cliniques les dentistes s’étouffent à cause d’une énorme clientèle. Que c’est aberrant !
Certes la pensée scientifique rayonne de plus en plus chaque jour, mais aussi commette à chaque fois des erreurs irréparables, plus complexes encore que les précédentes.
Les gigantesques fumées émanant des grandes usines, des trains, des voitures nous causent plus d’ennuies qu’on le croie. Cas de la destruction de la couche d’ozone. Ainsi, une continuité sans arrêt du réchauffement climatique s’impose.
On peut se demander s’il n’est pas temps de refouler l’œuvre de la pensée scientifique. Mais, bien qu’elle est testée et jugée d’être loin de pouvoir entièrement plaire aux êtres, elle reste le compagnon inconditionné du contemporain. Quel paradoxe ?


Esclave de sa propre invention, notre homme scientifique peut rester immobile avec un regard de statue fixé dans son ordinateur, ou dans les radars et les cameras de surveillance. De tout ce qu’il invente, il faut toujours qu’il le contrôle. Car, la moindre erreur pourrait lui rendre la vie en infernal. Dans ce sens, une question saute aux yeux :
Entre l’homme et la machine, qui commande qui ? On a tendance à croire à une machination de l’homme ou à une humanisation de la machine. Quelle métamorphose ? Une chose est sûre : le deuxième cas pourrait être plus que fatal chez l’homme.
Par son immense lâcheté elle fait intriguer voire trembler les consciences des hommes. Nul n’est à l’abri des effets pervers de la science.
Prisonnière de son complexe de supériorité, la science est entrain de payer la rançon de ses succès passés et risque par conséquent, de perdre son opulence.
A trop vouloir jouer la mégalomane, la science est entrain de perdre sa prestige sinon de « jeter le bébé avec l’eau du bain ». Voilà c’est ici que nous a amené l’innovation supersonique de la pensée scientifique.


Dr SOUMAILA Ahmed



Lundi 30 Juin 2014


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 01/07/2014 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent article. A méditer. Toutefois, pour l'auteur, ou les auteurs, attention aux fautes d'orthographe. C'est dommage. Elles affaiblissent le sérieux de l'argumentaire.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires