Conflits et guerres actuelles

DECLARATION ET ANALYSE D’ALAC SUR L’ASSASSINAT DU COLONEL KADHAFI PAR LES IMPERIALISTES DE L’OTAN ET LEURS SUPPLETIFS DU CNT DE BENGHAZI


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 02:04 « ILS » la veulent leur sale guerre

Mardi 18 Septembre 2018 - 11:02 Les revendications occidentales sur la Syrie



Dr LEY-NGARDIGAL Djimadoum
Vendredi 11 Novembre 2011

DECLARATION ET ANALYSE D’ALAC SUR L’ASSASSINAT DU COLONEL KADHAFI PAR LES IMPERIALISTES DE L’OTAN ET LEURS SUPPLETIFS DU CNT DE BENGHAZI
ALAC ( African-Libyan Action Committee ) E-mail: alac.africa@hotmail.com
DECLARATION ET ANALYSE D’ALAC SUR L’ASSASSINAT DU COLONEL KADHAFI PAR LES IMPERIALISTES DE L’OTAN ET LEURS SUPPLETIFS DU CNT DE BENGHAZI
Hommages au Colonel Kadhafi, martyr et héros de l’Afrique combattante.
Le Jeudi 20 octobre2011, les dépêches de presse relayaient en boucle les déclarations du dirigeant du CNT, Mahmoud Jibril annonçant la capture puis la mise à mort du Guide Mouammar Kadhafi.
Des images sordides d’une barbarie jamais égalée, furent diffusées à profusion par les médias de la coalition otanienne, qui bombarde sans discontinuité, depuis sept (7) mois le peuple libyen dans l’espoir de tuer son Leader charismatique Mouammar Kadhafi. Ce lâche assassinat perpétré par l’OTAN et exécuté par leurs Harkis du CNT, témoigne si besoin en était, de la nature foncièrement criminogène de ces putschistes et usurpateurs du pouvoir légitime en Grande Jamahiriya Arabe Libyenne populaire et Socialiste, fondée et dirigée par le Guide Mouammar Kadhafi.
C’est avec indignation et colère que l’ALAC a appris cette tragédie qui vient de frapper notre continent. L’ALAC condamne fermement ce crime et tient ici à adresser solennellement à la famille du Guide, aux forces de résistance verte, aux activistes africains de la lutte anti-impérialiste et pour l’indépendance du continent, nos profondes condoléances et notre fraternelle solidarité militante.
Nous rendons un vibrant hommage au Colonel Kadhafi à son fils Moatassim à l’ex-ministre de la défense, le Général Défense Abou Bakr Younès Jaber…, assassinés à ses côtés ce même jour.
Nos hommages vont également à tous les résistants libyens et frères africains (tchadiens, maliens, nigériens, ghanéens, nigériens,…) tombés sur le champ d’honneur contre l’agression impérialiste otanienne et la recolonisation d’un état souverain africain, membre fondateur de l’Union africaine.
A ces combattants africains qualifiés par les impérialistes et leurs laquais africains de « mercenaires noirs de kadhafi», qui ont payé de leur vie leur contribution à la lutte de libération , de l’indépendance, de la dignité et de l’honneur de l’Afrique, le continent est fier de vous et vous sera à jamais reconnaissant.
Comme les brigades internationales qui se sont battues au côté des Républicains contre les fascistes franquistes pendant la guerre d’Espagne, vous avez été aussi les précurseurs des brigades internationalistes de la lutte anti impérialiste et contre la recolonisation rampante de l’Afrique commencée en Libye par les puissances occidentales.
Nonobstant les gigantesques contributions incontestable du Colonel Kadhafi dans la création et la consolidation de l’Union africaine, du développement économique des états africains, des projets visant à l’indépendance totale du Continent tels la création du Fond Monétaire Africain(FMA), de la Banque centrale Africaine (BCA), d’une monnaie commune Africaine (MCA)…, ne serait-il pas insensé, révoltant et injurieux d’attribuer cet assassinat aux seuls barbares exécutants, les renégats de Benghazi.
Les impérialistes de l’OTAN qui ont exulté à l’annonce de cet assassinat sont les principaux commanditaires de cette ignominie. Comment croire que les peuples africains victimes des affres de la domination coloniale, assassineraient un des dignes fils du continent, en l’occurrence le Colonel Kadhafi et de surcroît vouloir effacer sa mémoire de l’histoire collective des grands combats des héros africains?
Comment ces impérialistes autoproclamés « Père noël de la démocratie » s’allient-ils aux monarchistes et à Al Qaida (incarné par Bel Hadj, gouverneur militaire de Tripoli) pour instaurer la démocratie en Libye? La troublante coïncidence entre l’occupation de la Libye par l’OTAN/CNT, la crise financière et économique, la faillite de certains états occidentaux, la saisie des milliards de dollars de fonds souverains libyens dans les banques européennes, le pèlerinage ininterrompu de chefs d’entreprises occidentales depuis la prise de Tripoli par les réactionnaires de Benghazi et les signatures de juteux contrats pétroliers, le marché de la reconstruction du pays sciemment détruit par l’OTAN…sont autant de preuves qui galvaniseraient plutôt la conscience de lutte anti impérialiste des peuples africains que les puissances occidentales voudraient maintenir pour l’éternité dans la servitude coloniale.
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
Un crime planifié et exécuté à bout portant, c’est le meurtre politique de l’Otan ou la nouvelle stratégie de recolonisation de l’Afrique.
Ce crime planifié et exécuté à bout portant ne laisserait de place à aucun doute après l’arrestation du Colonel Kadhafi par les renégats de Benghazi. L’image de son lynchage suivi de l’impacte de balle sur le crâne renforcerait cette hypothèse. Son fils Matasse arrêté en même temps que lui fut liquidé à l’identique.
L’analyse de certains éléments troublants accréditerait la thèse du meurtre politique du Colonel Kadhafi, exécuté par l’OTAN/CNT :
- Lors du déclanchement des premiers bombardements de la Libye par l’OTAN le 17 mars 2011, l’Union africaine (UA) s’était opposée à cette solution militaire. Une feuille de route de l’organisation panafricaine pour une solution pacifique entre le pouvoir du Guide et les renégats de Benghazi, fut soumise aux deux protagonistes lors de différentes missions de l’UA effectuées en Libye. Le Colonel Kadhafi a accepté la proposition tandis que les contre-révolutionnaires du CNT et leurs maîtres otaniens le trio criminel Sarkozy-Obama-Cameron ont toujours opposé une fin de non-recevoir à cette pertinente proposition pour un règlement pacifique du conflit armé, afin d’épargner des milliers de vies humaines.
Pour l’impérialisme, son objectif principal était de tuer militairement le Colonel Kadhafi. La suite le prouvera.
Dans un entretien au quotidien italien Corriere della Sera du 15 juin 2011, Saïf Al-Islam Kadhafi déclare que le régime du Guide Kadhafi est prêt à accepter des élections : « des élections pourraient se tenir dans les trois mois. Au maximum d’ici la fin de l’année. Et la garantie de leur transparence pourrait être la présence d’observateurs internationaux. Nous ne nous formalisons pas sur lesquels [observateurs]. Nous acceptons l’Union européenne, l’Union africaine, les Nations unies, même l’OTAN, l’important
étant que le scrutin soit propre, qu’il n’y ait pas de soupçons d’embrouilles». Une nouvelle fois les renégats du CNT et leurs maîtres otaniens le trio criminel Sarkozy-Obama-Cameron ont rejeté cette proposition. Si ces «Démocrates» voulaient réellement aider à instaurer la prétendue «démocratie» en Libye,alors pourquoi ont-ils refusé cette proposition d’organisation d’élections libres et transparentes? Et de surcroit les ressortissants de leurs pays respectifs sont mêmes invités en qualité d’observateurs lors de ces scrutins ? Nous avons à faire à une imposture intellectuelle de démocratie, truffée de mensonges dont le but principal est la recolonisation de l’Afrique en commençant par l’asservissement de la Libye riche en pétrole et forte de ses 200 milliards de dollars de fonds souverains placés dans les banques centrales occidentales des trois pays : France-Usa-Grande Bretagne. Ce montant révélé par le quotidien américain le Washington Times en mars 2011, aiguiserait l’appétit de prédation des puissances impérialistes dans la tourmente de la profonde crise économique et financière du capitalisme qui dure depuis 2008. Cette guerre de rapine permettrait de faire main basse sur ces fonds. Une infime partie de ces fonds suffirait à sauver l’Euro, certains pays de l’Union européenne (Grèce, Portugal, Espagne…), et enfin permettrait aussi de recapitaliser les banques en faillite.
Les renégats du CNT de Benghazi qui ont trahi la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire et Socialiste, bâtie par le Guide Mouammar Kadhafi et qui l’ont livrée aux prédateurs capitalistes, déchanteront dans un proche avenir. Le réveil sera douloureux pour le peuple libyen qui assistera impuissant au pillage de son pétrole, au vol de ses 200 milliards de fonds souverains dont une partie serait saisie pour rembourser les milliers de bombes déversées sur leur pays. Financer les massacres de leurs propres concitoyens par les puissances étrangères, telle est le contrat cynique des alliés du CNT que ce dernier se devrait d’exécuter sans broncher de faute de subir sans complexe à son tour leurs foudres. Le FMI exigera des Rats de Benghazi, le démantèlement du meilleur système social jamahirien (Education, Santé, Logement…gratuits) car cette institution, célèbre pour ses plans d’ajustements structurels qui tuent les peuples africains, a déjà annoncé quelques heures après l’assassinat du Guide, son intension « d’envoyer dans les semaines qui viennent, une mission en Libye destinée à creuser les moyens de venir en aide à ce pays ». Cette « aide » n’augurera rien de bon car comme partout ailleurs dans les pays africains, le FMI imposera aux putschistes du CNT, la destruction des acquis sociaux (réduction voire suppression des budgets sociaux alloués notamment à la Santé, à l’éducation, aux subventions des produits de première nécessité…) qui sont directement utiles au peuple libyen. Dans ces conditions de régression sociale, le peuple libyen n’a pas d’autres alternatives que celle de poursuivre la résistance armée contre les occupants impérialistes et leurs chiens de garde(le CNT) jusqu’à la victoire.
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
3
La contre révolution déclenchée par le CNT, une créature criminelle des impérialistes notamment par le gouvernement français de Sarkozy, est une imposture intellectuelle désignée cyniquement, « Révolution ». En quoi la recolonisation de la Libye par l’Occident, l’assassinat de 100.000 libyens sous les bombes de l’OTAN depuis 8 mois, la liquidation physique du Guide Kadhafi, dirigeant légitime du pays, la destruction des infrastructures du pays, le vol du pétrole et en perspective des 200 milliards des fonds souverains libyens par les impérialistes ou les 15.000 tonnes d’or de la Banque centrale libyenne…constitueraient une «Révolution» et faire des minables exécutants (CNT) du crime des « Révolutionnaires» et démocrates?
Les mensonges impérialistes institutionnalisés en mode de gestion de relations internationales avec l’Afrique sont dorénavant démasqués. Les peuples libyens et africains ne se laisseront plus dupés par les média mensonges car pour nous, la vraie « Révolution », est celle de la «Révolution d’El Fateh» de septembre 1969, dirigée par le Colonel Mouammar Kadhafi, fondateur de la Grande Jamahiriya Arabe libyenne Populaire et Socialiste. En revanche, les Rats de Benghazi ne sont pas des «révolutionnaires» mais des «contre révolutionnaires, putschistes et collabos de l’OTAN»
La contre révolution de Benghazi déclenchée le 17 février 2011 par le CNT, une créature de l’impérialisme et notamment du Président Sarkozy, a bénéficié d’une couverture médiatique identique à celle des prétendus massacres de Timisoara en Roumanie, à l’existence d’armes de destruction massive en Irak. Les média mensonges sur le nombre des manifestants qui auraient été tués par l’armée libyenne, variait au gré de l’intensité de la propagande otanienne : de 41 (source Afp du 18 février) nous sommes passés à 200 puis 10.000 manifestants en quelques jours selon Al Jazeera, une chaîne digne de la propagande nazie.
L’émirat de Qatar et sa chaine Al jazeera, alliés de l’OTAN ont inondé le monde des fausses informations. En effet, Aucune mission de vérification des organisations des droits de l’homme, n’a été envoyée sur place. Aucun charnier, n’a été mis à jour et montré comme preuve aux allégations mensongères des impérialistes en faveur de leur prétendue « intervention humanitaire » afin de protéger les populations civiles libyennes.
La liquidation physique du Guide Kadhafi par l’impérialisme était par conséquent ficelée et exécutoire comme les furent celles de Ceausescu et de Saddam Hussein. Quelques analyses subséquentes permettraient d’étayer cette thèse :
- Le Ministre français de la Défense, Gérard Longuet, déclara « qu’un tir de l’aviation française a stoppé la colonne qui sortait de force de Syrte et dans laquelle se trouvait le colonel Kadhafi…» [BFMTV du 20 octobre 2011]. Dans sa livraison du 22 octobre, le journal Opex (opérations extérieures) 360 du ministère français de la défense donne la précision suivante : « le convoi dans lequel se trouvait le colonel Kadhafi avait été arrêté par un bombardement d’un Mirage 2000D de l’armée de l’Air ». D’autres sources affirmeraient que le Guide aurait été blessé dans les bombardements de l’OTAN, puis aurait été achevé à bout portant. Pendant l’arrestation du Guide et de ses compagnons de lutte, une telle importante « prise » impliqueraient nécessairement des contacts entre les chefs de l’unité du CNT engagée, les hauts responsables politiques du CNT et leurs maîtres de l’OTAN. L’analyse de la chaîne de commandement permettrait de savoir l’origine de cette ordre d’exécution les prisonniers de guerre. Ce qui est une violation flagrante de la Convention III du 12 août 1949 de Genève sur la protection des prisonniers de guerre. Une opération de bombardement de cette précision impliquerait des renseignements fins émanant de Syrte par les troupes de commandos spéciaux otaniens déjà infiltrés en Libye depuis le déclanchement de la croisade guerrière impérialiste le 17 mars 2011. La présence du Guide dans Syrte et dans ce convoi, serait bien connue de l’OTAN selon un responsable français.
Il a été fait cas d’un premier tir qui a détruit un véhicule du convoi, puis d’un second qui a anéanti une dizaine. L’objectif était par conséquent clair : tuer à tout prix le Colonel Kadhafi.
La satisfaction du « devoir criminel » accompli, manifestée à travers les déclarations des dirigeants de l’OTAN Sarkozy-Obama-Cameron, confirmerait cette volonté manifeste planifiée de liquider physiquement le Guide. Leur exaltation d’annoncer la fin de l’opération «Unified Protector» montre implicitement que leur but n’était pas d’appliquer la résolution 1973 du conseil de sécurité mais de liquider physiquement le Colonel Kadhafi et de détruire le son régime du pouvoir de masse (la Jamahiriya) qui risquerait de contaminer les autres états sous la cape de plomb des dictateurs de la françafrique par exemple ceux du pré carré ou les pays membre de la Cen-Sad, où les populations rurales et la jeunesse vouent au guide une grande admiration pour son anti impérialisme, sa lutte pour la création des Etats-Unis d’Afrique et enfin le financement des projets agro pastoraux.
- Un autre élément qui militerait aussi en faveur de cette planification criminelle serait l’interrogation par le Figaro, d’un responsable français a indiqué que l’Otan se doutait que « Kadhafi était caché quelque part à Syrte ». « Nous
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
4
surveillions de près les différentes sorties qu’il aurait pu emprunter pour quitter la ville » a-t-il précisé. « Le Figaro du 22 octobre 2011 ». La scélérate résolution 1973 du Conseil de sécurité, initiée et portée à bout de bras par le président Sarkozy a été violée par l’OTAN qui a outrepassée sa mission de « protection humanitaire » des populations en instituant une zone d’exclusion aérienne au dessus de la Libye. Ses bombardements « humanitaires » quotidiens ont fait plusieurs milliers de morts civiles (100.000 selon certaines estimations) et détruits toutes les infrastructures les plus modernes d’Afrique, construites par le Colonel Kadhafi. La volonté manifeste des impérialistes occidentaux de ramener ce pays moderne, le plus développé du continent et qui faisait par ailleurs la fierté des africains est incontestable.
- Les conditions et circonstances floues qui ont entouré la mort du Colonel Kadhafi avec plusieurs versions contradictoires, laisseraient supposer une certaine volonté des auteurs ou commanditaires du crime de dissimuler la vérité.
Le porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l’homme, Rupert Colville de l’ONU a demandé l’ouverture d’une enquête sur la mort du Guide libyen. Saurait-on un jour la vérité si l’ONU dirigée par les mêmes puissances de l’OTAN qui sont à l’origine de la résolution 1973 ayant conduit à cet ignoble et lâche assassinat ?
Les déclarations des officiels de l’OTAN/CNT font état de 75 véhicules qui composaient le convoi du Colonel Kadhafi, sortant de Syrte. Pourquoi les images des engins calcinés et la centaine des combattants qui seraient tués suites aux bombardements de ce convoi, n’ont pas été présentés de suite par les journalistes étrangers présents à syrte ? Ces derniers seraient-ils interdits d’aller autour d’une du présumée canalisation sous un pont, lieu où le Guide et ses compagnons de lutte se seraient retranchés? A l’instar du montage grossier et mensonge de massacres de Timisoara en Roumanie le 23 décembre 1989 où on aurait découvert des « charniers » avec plus de 10.000 corps (ce chiffre variait suivant les médias de 4.000 à 70.000) [Sources : Le Nouvel Observateur du 5.4.1990, Le Monde diplomatique de mars 1990, Le Monde du 24.12.1989, Libération du 4.4.1990, L’Evénement du jeudi du 15.3.1990,Le Nouvel Observateur du 20.4.2000]. Ces nombres seraient les victimes de la Securitate, la police du régime du Président Ceausescu. Ce dernier et son épouse Helena furent lâchement fusillés par les Harkis de l’OTAN dont les dirigeants reprochaient à ce dernier de résister à la restauration du capitalisme malgré la chute du camp socialiste. Vingt et un an plus tard (21 ans) plus tard, serions-nous en présence d’une autre mise en scène macabre par une exécution sommaire par les mêmes commanditaires? Les «Rats» de Benghazi du CNT ainsi surnommés par le Guide se seraient-ils vengés en humiliant le Guide près de ce trou qui rappelle le terrier de ces animaux? Le Colonel Kadhafi et ses compagnons de combats ne seraient-ils pas arrêtés ailleurs et à une date antérieure par les commandos spéciaux de l’OTAN, torturés puis conduits sur le lieu pour le macabre scénario? Comment comprendre les vidéos présentant le guide dans différentes tenues et surtout celles où il fut dans une sorte de pyjama alors qu’il fut arrêté en plein combat?. Comment expliquer le refus des criminels OTAN/CNT de rendre les corps du Guide Kadhafi et de son fils Matasse à la famille ? Pourquoi cette précipitation « d’enterrer les corps dans un coin secret du désert » sans une autopsie internationale?
Les Rats de Benghazi seraient-ils des vrais musulmans ou simplement des barbares déguisés? Leur cruauté et barbarie ont dépassé les limites du soutenable : le lynchage du Colonel passé en boucle par les médias au service de l’impérialisme, est indigne des prétendus « civilisés et démocrates » occidentaux qui se sont réjouis de cette abomination et crime contre l’humanité. Le Guide Kadhafi a été victime de traitements les plus dégradants et humiliants, de tortures mortelles, des sévices corporels (viol et sodomisation à l’aide d’une tige métallique)…avant d’être lâchement achevé par une balle dans la tête. Toutes ces séances sadiques et diaboliques infligées au guide Kadhafi par une meute de Rats enragés, hystériques sont insupportables. Ces petites créatures malfaisantes(le CNT) de l’OTAN qui se sont autoproclamées musulmanes et qui viennent de proclamer la charia en Libye, ne sont qu’imposteurs. Ces fous dangereux hurlaient à tue-tête en arabe « Allah Akbar, Allah Akbar, Allah Akbar…» littéralement en français « Dieu est grand, Dieu est grand, Dieu est grand…). Les chétanes ou ibliss (diable en arabe) de Benghazi blasphèment la religion musulmane en invoquant le nom « d’Allah » pour commettre ignominies et crimes. Une nouvelle idéologie la « démosarkotie», initiée par les le trio criminel Sarkozy-Obama-Cameron, serait-elle en cours d’expérimentation en Libye? Ces actes gravissimes et d’humiliation suprême, ne sauraient être oubliés par le peuple africain qui n’a pas d’autre alternative que celle de défendre et de restaurer l’honneur, la dignité du martyr et héro africain Mouammar Kadhafi. Cette lutte contre l’impérialisme et ses valets locaux du CNT jusqu’à la libération totale de la Libye, est aussi celle de toute l’Afrique dont la dignité et l’honneur sont bafoués. Alors que l’islam exige d’enterrer le corps dans les 24 heures qui ont suivi le décès, les « Rats sauvages » de Benghazi ont préféré exposer les deux corps couverts de sang du Guide Kadhafi et de son fils Matasse dans une boucherie de Misurata comme un trophée de guerre. Pendant trois jours, un nombre impressionnant de barbares ont manifesté leur joie en faisant le signe de « V » de la victoire et de se faire photographier avec les deux dépouilles.
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
5
L’OTAN et le CNT sont coupables de crime de guerre en violant la convention III de Genève relative aux prisonniers de guerre. De plus l’assassinat d’un chef d’État en exercice est interdit en droit international.
- Le second élément important qui corroborerait cette planification du meurtre politique du Colonel Kadhafi, est la déclaration du Secrétaire d’état américain, Hillary Clinton en visite éclaire à Tripoli le mardi 18 octobre soit 48 heures avant cet odieux crime : « Nous espérons qu’il (Kadhafi) sera capturé ou tué bientôt, ainsi, vous n’aurez plus à avoir peur de lui et vous pourrez aller de l’avant » [Le Point.fr du 19 Octobre 2011]. Ces sordides voeux furent réalisés avec la « capture du guide qui a été blessé à la tête et aux jambes par une attaque aérienne de l’Otan » le jeudi 20 octobre, selon FTV avec agences du 20.10.2011.
L’usage du terme « capture » utilisé à dessein par les impérialistes, confirmerait leur pensée d’assimiler le Guide à un « animal » que l’OTAN traque depuis sept mois afin de le capturer puis procéder à sa mise à mort.
- Le coup d’état militaire de l’OTAN contre le Guide Kadhafi ne pourrait se pérenniser en Libye car le CNT ou les Harkis de cette organisation militaire impérialiste ne résisteraient pas face à la détermination et aux assauts des Forces de résistance nationale verte, fidèles au Guide dès l’arrêt des bombardements otaniens. En effet, l’organisation militaire a annoncé la mission de l’Otan prendra fin le 31 octobre prochain. C’est donc une course contre la montre pour les occupants de tuer le Colonel Kadhafi avant la date fatidique afin de briser le moral des résistants contre les putschistes monarcho-al quaida du CNT de Benghazi. De plus, cette liquidation physique du Guide arrangerait quelques hautes personnalités politiques occidentales qui craigneraient certaines informations sensibles que lâcherait le Colonel Kadhafi en cas de procès. Ces dernières compromettraient incontestablement leurs carrières politiques. Les dirigeants libyens menaceraient de divulguer le financement illégal de la campagne présidentielle 2007 du candidat Sarkozy. Ce qui fut fait dans un entretien à Euronews par l’un des fils du Colonel Kadhafi, Seif El Islam a fait [Le Parisien du 16.03.2011 et L’Express du 17.03.2011] L’appel et l’incitation au meurtre du Guide Kadhafi par la voie de la diplomatie étatsunienne, jette l’opprobre sur les prétendus « donneurs de leçons » de démocratie aux pays du sud par les puissances occidentales. Vouloir imposer une « démocratie » sous surveillance en déversant des milliers de tonnes de bombes, tuant plus de 100.000 libyens, est un crime contre l’humanité. Cependant, la CPI spécialisée dans le procès des dirigeants des pays du Sud et notamment africains est aphone et aveugle à l’égard du trio criminel Sarkozy-Obama-Cameron qui ont déclenché cette guerre contre la Libye. Ce même constat sur la partialité de la CPI, de la justice des puissants, est observée à ce jour à l’égard du président des Usa, Georges Bush, ce criminel qui a déclenché en 2003 la guerre contre l’Irak, faisant plus 654 965 morts entre 2003 et 2006 soit 2,5% de la population irakienne selon une étude publiée dans la revue médicale The Lancet. D’autres estimations avancent le chiffre de 1.455.590 morts Irakiens. A ce macabre palmarès s’ajoute la pendaison du président légitime du pays, Saddam Hussein.
La barbarie des puissances impérialistes qui consiste à recourir à la force militaire contre les peuples et les dirigeants insoumis des pays du sud, est devenue la norme qui se substituerait au droit international. Dans ces conditions d’injustices caractérisées, l’Union africaine (UA) et les pays africains devraient quitter l’ONU, instrument de domination et d’asservissement d’Afrique par les puissances occidentales. En effet, les résolutions du Conseil de sécurité ont conduit aux assassinats des dignes dirigeants et fils de notre continent en l’occurrence le premier ministre du Congo, Patrice Lumumba et le Guide de la Grande Jamahiriya Libyenne, le Colonel Mouammar Kadhafi. Dans cet agenda de recolonisation de l’Afrique par des meurtres politiques, d’autres dirigeants insoumis ou récalcitrants aux oukases des impérialistes seraient les prochaines cibles. La stratégie classique d’intervention « humanitaire » imposée par la résolution du Conseil de sécurité des puissants, ouvrirait alors la voie royale à la domination du pays. Ce fait est insupportable et doit être combattu sans retenue aucune. L’Union africaine (UA) malgré ses faiblesses, devrait manifester un sursaut patriotique minime soit-il contre cette humiliation permanente de notre continent par les puissances impérialistes occidentales.
Il est intolérable que les générations futures soient livrées à la domination coloniale et d’asservissement par les puissances étrangères.
La seule alternative pour éviter la domination coloniale de l’Afrique est d’attirer l’attention de ses dirigeants encore animés d’esprit patriotique peu soit-il, de concrétiser le projet les Etats-Unis d’Afrique (EUA) pour lequel le Guide Mouammar Kadhafi a consacré tant d’énergie, de sacrifices moraux, matériels et physiques.
- Le porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l’homme, Rupert Colville de l’ONU a demandé l’ouverture d’une enquête sur la mort du Guide libyen. Les interrogations sur les circonstances de l’assassinat du Guide Kadhafi
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
6
trouveraient leurs réponses dans un article de l’hebdomadaire français « Canard Enchaîné » du 26 octobre 2011. Le titre choc et accusateur : « Kadhafi condamné à mort par Washington et Paris » révèle la volonté manifeste d’assassiner le Colonel Kadhafi. Ce crime a été planifié et exécuté le jeudi 20 octobre 2011 à 8h30 du matin par les présidents Obama et Sarkozy. Voici quelques extraits de l’article : [« Mercredi, 19 octobre en fin d’après-midi, un colonel du Pentagone téléphone à l’un de ses correspondants au sein du service secret français. Chargé du dossier « Kadhafi », l’une des priorités actuelles des généraux de l’équipe Obama, l’Américain annonce que le chef libyen, suivi à la trace par des drones Predator US, est pris au piège dans un quartier de Syrte et qu’il est désormais impossible de le « manquer ». Puis il ajoute que laisser ce type en vie le transformerait en « véritable bombe atomique ». Son interlocuteur comprend ainsi que la maison Blanche a rendu son verdict, et qu’il faut éviter de fournir à Kadhafi la tribune internationale que représenterait son éventuel procès. Depuis quelques jours d’ailleurs, des commandos des forces spéciales américaines et françaises participaient ensemble à cette chasse au Kadhafi. À Paris, au Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO), à la Direction du renseignement militaire (DRM) et au service action de la DGSE, plusieurs officiers évaluaient à une cinquantaine de membres du COS (Commandement des opérations spéciales) les militaires présents à Syrte. Plusieurs jours avant la liquidation de Kadhafi, une équipe de commandos des forces spéciales américaines et françaises participent aux côtés des combattants rebelles à la traque du guide. Leur nombre évalué à une cinquantaine de personnes, les commandos français membres du COS engagés à Syrte (Commandement des opérations spéciales) avaient pour mission d’assister les rebelles dans la chasse à Kadhafi et à son dernier carré de fidèles »]. La formule utilisée par la DGSE, écrit le Canard, est : « livrer le colis à Renard » ce qui signifie en clair : capturer le Guide Kadhafi et le livrer aux Rats sauvages et enragés du CNT de Benghazi pour cette mise à mort odieuse barbare, à laquelle le monde entier a été abreuvé cyniquement par les médias.
Le Colonel Mouammar Kadhafi, tombé héroïquement sur le champ de bataille contre l’impérialisme, demeurera éternel dans la conscience collective des africains.
Le jeudi 20 octobre 2011, demeurera dans la mémoire collective de tous les africains comme la plus sombre de notre histoire truffée de tragédies humaines. En effet, l’illustre fils d’Afrique, le Guide Mouammar Kadhafi a été assassiné par l’OTAN avec la bénédiction de la résolution 1973 du Conseil de sécurité dominée par les puissances impérialistes.
Le colonel Kadhafi fut le dirigeant africain le plus combattu par les puissances impérialistes depuis 1969.Il fut qualifié de tous les superlatifs abjects : dictateur, terroriste, fou, mégalomane, sanguinaire, psychopathe, prédateur,…Il a fait l’objet de plusieurs tentatives d’assassinats parmi lesquelles celle du 15 avril de 1986 où l’aviation étatsunienne à bombardé le palais présidentiel tuant plusieurs dizaines de civiles dont sa fille adoptive.
Le Colonel Mouammar Kadhafi était devenu un homme influent en Afrique, un dangereux révolutionnaire pour les puissances impérialistes. Il porte atteinte à leurs intérêts et à l’ordre colonial établi. Son assassinat pour ces dernières était une question cruciale.
Malgré la campagne occidentale soutenue de diabolisation du Guide Mouammar Kadhafi, il demeure l’idole de la jeunesse africaine, qui voit en lui, le concentré, l’expression de sa volonté et de ses rêves pour l’Afrique. Parmi les raisons de cette adulation du Guide sur le continent mais qui soulèvent par ailleurs la furie guerrière des impérialistes occidentaux, on peut citer parmi ses qualités, quelques unes car la liste est loin d’être exhaustive :
A- patriote, nationaliste, bâtisseur et mécène du développement
En nationalisant les compagnies pétrolières après le renversement le 1er septembre 1969 la monarchie féodale alliée des anglais et fermer les bases militaires britanniques et étatsuniennes, le Guide Kadhafi a déjà signé son arrêt de mort. Cependant pour lui, c’étaient les intérêts du peuple libyen qui le préoccupaient au prix de sa propre vie. Ces premiers actes courageux avaient permis à son pays de contrôler sa richesse nationale et de et de recouvrir sa souveraineté. Le Guide a géré intelligemment les revenus du pétrole à bon escient pour le bien-être de son peuple et du développement harmonieux du pays. Tous les rapports du PNUD, organisation spécialisée de l’ONU, contrôlée par les puissances impérialistes hostiles, mentionnent pourtant à contre coeur le niveau de vie élevé (le premier du continent) des populations de la Grande Jamahiriya libyenne. Selon le rapport du PNUD 2010, l’IDH de la Libye rivalise avec certains critères de développement de nombreux pays du nord : Taux de scolarisation 95,8%, Espérance de vie : 78 ans, Développement humain: 53/169, PIB par habitant : 14802 $/hab.
Aux ennemis des prouesses sociales réalisées par le Guide Kadhafi en Jamahiriya pour son peuple, nous réitérons ce rappel des faits incontestés et incontestables, cités dans la Revue B.I (ex-Balkans Infos) n°165 du mois de mai 2011 :
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
7
1- L’Eau à usage domestique est gratuite.
2- Les soins médicaux sont gratuits. Si les Libyens ne peuvent pas trouver dans leur pays les soins médicaux ou l’offre d’éducation dont ils ont besoin, le gouvernement leur apporte le financement nécessaire pour se les procurer à l’étranger. Non seulement les frais sont entièrement pris en charge, mais ils reçoivent une allocation de 2 300 £ soit 1.315 Euros par mois pour l’hébergement et la location d’une voiture.
3- L’Education est gratuite
4- Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le gouvernement attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois et l’enseignement supérieur est gratuit à l’étranger.
5- Si un étudiant diplômé libyen ne parvient pas à trouver d’emploi après ses études, l’Etat lui paye le salaire moyen de la profession à laquelle il postule comme si il ou elle était en emploi en attendant de trouver une embauche.
6- L’électricité à usage domestique est gratuite
7- Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 Euros.
8- Une partie des recettes pétrolières libyennes est créditée directement sur les comptes en banque de tous les citoyens Libyens.
9- Les prêts bancaires sont accordés à tous les citoyens à taux zéro, conformément à la loi. Les banques libyennes sont propriétés de l’Etat.
10- Le niveau de vie en Libye est 100 fois moins élevé qu’en France car l’état subventionne tous les produits. Le prix d’une demi-baguette en France est de 0,40 Euros, le prix de tandis qu’en Libye il est 0,11 Euros.
11- Pas d’impôt à payer et la TVA n’existe pas.
12- L’Etat a investi beaucoup d’argent pour la création de divers emplois.
13- La Libye ne doit de l’argent à personne et ne doit aucun centime à personne. La France en revanche, a plus de 233 milliards de dettes publiques en janvier 2011 soit 80% du PIB, les USA 88 ,9% et le Japon à 225, 8%. Ces déficits ne cessent d’augmenter, plongeant tous ces pays dans une situation de crise économique latente depuis 2008
14- Quand un libyen achète une voiture, l’Etat prend en charge 50 % du coût du véhicule.
15- Lorsqu’un couple se marie, l’Etat paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés).
16- Pour chaque famille libyenne sur présentation du livret de famille, celle-ci recevra une aide de 300 Euros mensuels.
17- Les mères reçoivent une allocation de 5 000$ à la naissance de l’enfant.
18- Il existe des endroits appelant « Jamaiya » où on vend à moitié prix les produits d’alimentation, pour toute grande famille sur présentation du livret de famille.
19- Pour tout retraité, celui-ci reçoit une aide de 200 Euros par mois.
20- Pour tout employé dans la fonction public et lors d’une mobilité nationale à travers la Libye, L’Etat fournie une voiture et une maison et sans rien à payer. Et quelques temps après, ces biens sont à lui.
21- Tout citoyen libyen, souhaitant faire des travaux dans sa maison, s’inscrit auprès d’un organisme d’Etat. Il lui sera fait gratuitement par des entreprises de travaux publics choisis par l’Etat.
22- Un Libyen qui décide de faire carrière dans l’agriculture, reçoit la terre, le logement, les équipements, les semences et le cheptel pour démarrer son exploitation– le tout gratuitement.
Le peuple libyen vivait bien sous le régime du Colonel Kadhafi. Les citoyens libyens n’ont jamais immigré dans le nord à la recherche de travail, nourriture, éducation et logement. Cela devrait plus tôt réjouir l’occident qui craint un déferlement d’africains sur le vieux continent. Contrairement à la Libye, dans les pays développés impérialistes des millions de personnes victimes de la crise économique vivent dans la misère. Certaines images pathétiques en provenance des USA (pourtant une superpuissance riche) montrent des milliers d’américains vivant dans la rue, fouillant dans les poubelles, mandant pour survivre. Le trio criminel Sarkozy-Obama-Cameron feraient oeuvre d’humanisme et devraient prendre l’exemple de leur victime Kadhafi qu’ils ont assassiné. Quelle absurdité pour ces prétendus démocrates qui consacrent au secteur social et de l’emploi, respectivement plus de 300, 1 milliard et 300 millions d’euros dépensés pour financer les bombardements, faisant plus de 100.000 morts dans la population libyenne.
Au sujet de l’accusation de la diabolisation du Guide Kadhafi, qualifié de « dictateur implacable » par les impérialistes, nous laissons la parole à l’ex-ambassadeur de Russie en Libye, Vladimir Chamov : [« Permettez-moi de citer un passage de l’article de Sigizmund Mironin « Pourquoi la Libye est-elle bombardée? » : La Libye, qu’on décrit comme
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
8
une dictature militaire de Kadhafi est en réalité l’Etat le plus démocratique du monde. En 1977 y a été proclamée la Jamahiriya qui est une forme élevée de démocratie où les institutions traditionnelles du gouvernement sont abolies, et où le pouvoir appartient directement au peuple à travers ses comités et congrès. L’État est divisé en de nombreuses communautés qui sont des « mini-États autonomes » dans un État ayant autorité sur leur district, y compris l’allocation des fonds budgétaires. Récemment Kadhafi a émis des idées encore plus démocratiques : distribuer les revenus du budget directement et de façon égalitaire aux citoyens… Ces mesures selon le leader de la révolution libyenne, devant éliminer la corruption et la bureaucratie parasite»»]. [Revue B.I (ex-Balkans Infos) n°165 du mois de mai 2011]
B-Révolutionnaire internationaliste, anti impérialiste et panafricain convaincu.
Au cours des années 80, le régime du Guide Kadhafi est mis au ban de la communauté internationale. L’Onu vote des sanctions contre le pays. Après l’attentat de Berlin, le Président des Usa, Ronald Reagan, qualifia le Guide Kadhafi d’« homme le plus dangereux du monde ».Il fut en effet vilipendé par les impérialistes occidentaux qui l’accusaient de «terroriste international». Les attentats contre la discothèque La Belle à Berlin (5 avril 1986, 3 morts), celui de Lockerbie en Ecosse du DC-10 d’UTA (21 décembre 1988, 270 morts) lui sont imputés.
Des enquêtes policières minutieuses menées pendant de nombreuses années ont révélé l’implication des agents secrets occidentaux dans l’exécution de ces crimes. Aveuglés par la haine viscérale contre le Guide Kadhafi, les impérialistes ne reculent devant rien même au prix de l’abomination à l’égard de leurs propres citoyens. Dans le dossier de Lockerbie, le journaliste d’investigation Thierry Meyssan du réseau voltaire du 20 octobre 2011, écrit : « En définitive, en août 2005, un des chefs d’enquête écossais déclara que la pièce à conviction principale, le retardateur, avait été déposé sur les lieux par un agent de la CIA. Puis l’expert qui avait analysé le retardateur pour le tribunal admit l’avoir lui-même fabriqué avant que la CIA ne le dépose sur les lieux. Enfin, le commerçant maltais reconnu avoir été payé 2 millions de dollars pour porter un faux témoignage ». Les mensonges permanents sont utilisés comme « arme de destruction massive » par les impérialistes de l’OTAN afin de justifier l’assassinat du colonel Kadhafi et la mort de 100.000 libyens sous les bombes de l’aviation otanienne. Pourquoi le terrorisme d’état avéré du trio criminel Sarkozy-Obama-Cameron ne devrait-il pas inciter la CPI à lancer un mandat d’arrêt contre ces derniers? Les peuples africains devraient-ils continuer à s’enfermer dans la résignation, à accepter ces humiliations, ces crimes et la justice des puissants car la loi du plus fort est toujours la meilleure? Le mutisme et le manque de réaction ou riposte énergique des dirigeants africains et de l’UA face aux provocations, humiliations, crimes contre l’humanité des puissances impérialistes à l’égard de l’Afrique, les rendent complices. Notre continent est le seul sur lequel les impérialistes osent encore aller tester leurs armements en tuant les populations afin de le recoloniser. Ils ont assassiné le Colonel Kadhafi pour cause de sa « nature dictatoriale » vieille de 42 ans, alors qu’en Corée du Nord et en Chine populaire, ces impérialistes qualifient ces deux régimes de dictatures communistes. Oseraient-ils s’aventurer en Corée du nord, un seul pays comme ils le font allègrement sur le continent africain afin d’instaurer la « démocratie « à leur botte »? auraient-ils l’audace de s’attaquer à la Chine populaire? S’acharner contre la Libye et assassiner son dirigeant légitime le Guide Le Colonel Kadhafi, est un acte de terrorisme d’état de l’OTAN. Cette prétendue victoire sans honneur contre un pays ne disposant pas d’armes de dissuasion, est une lâcheté déconcertante. L’erreur commise par le Guide Kadhafi, c’est d’avoir accepté le démantèlement des installations de recherches nucléaires et croire aux fausses promesses de normalisation de son pays avec les puissances impérialistes. Que cela nous serve de leçon contre les futures agressions. L’accueil faste que lui a réservé le président Sarkozy lors de sa visite d’état en 2007, ses rencontres chaleureuses avec Obama et Blair (le prédécesseur de Cameron), ne furent que le baiser de juda. Le trio criminel Sarkozy-Obama-Cameron l’a lâchement assassiné le jeudi 20 octobre 2011.
Le Colonel Kadhafi, qui a été pendant des années l’allié fidèle des mouvements de libération contre la domination et les crimes des impérialistes occidentaux, ne mérite pas d’être qualifié de terroriste. Pour tout homme normal, animé d’une conscience humaine un peu soit-elle, se doit de porter assistance aux peuples en danger de mort coloniale : c’est un acte d’humanisme profond, accompli par le Guide Kadhafi. L’Afrique entière lui sera reconnaissance pour l’éternité.
Pour les puissances impérialistes occidentales, le Colonel Kadhafi a commis le crime de lèse majesté en s’opposant partout dans le monde, depuis de nombreuses décennies à l’hégémonie de l’impérialisme occidental. Il est incontestablement celui qui a apporté le plus de soutien militaire et financier aux mouvements de libération africaines ( Mpla en Angola, le Paigc en Guinée Bisa, l’Anc de Mandela pendant la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, le Frelimo au Mozambique, Swapo) , au Moyen orient (à l’OLP qui se bat depuis 50 ans contre l’occupation sioniste de l’Etat d’Israël et pour la création d’un état palestinien démocratique aux côtés de ce dernier ),en Amérique Latine (Le
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
9
Front sandiniste au Nicaragua),en Europe(soutien aux mineurs grévistes anglais qui défendent leurs emplois ), en Océanie ( à la lutte d’autodétermination du peuple Kanak)…Est-ce un crime ? Est-ce du terrorisme d’aider les peuples à se débarrasser de la domination coloniale ? Les opprimés appliquent le droit à la légitime défense à l’autodétermination reconnue par ailleurs par la charte des Nations unis et par la déclaration d’Alger de 1976.Les Forces françaises libres dirigées par le Général De Gaulle seraient-elles des terroristes en luttant militairement et par des actes de sabotage contre les forces d’occupation Nazies? Les Usa, à l’instar du Colonel Kadhafi qui aidaient les résistants européens sous domination nazie, seraient-ils traités de terroristes? Aujourd’hui ces états africains (Angola, Guinée Bissau, Afrique du Sud, Mozambique, Namibie…) sont indépendants, nous nous réjouissons de l’importante et l’inestimable contribution du Guide Kadhafi à la libération de l’Afrique de la domination de ces mêmes puissances impérialistes coupables par ailleurs des crimes contre l’humanité dans les pays occupés. Au demeurant, il conviendrait de souligner qu’après 27 années de prison sous l’apartheid, Nelson Mandela a été libéré le 11 février 1990. Il consacra aussitôt sa première visite à l’étranger au Colonel Kadhafi afin de lui exprimer sa profonde gratitude pour son aide à la lutte de libération menée par l’ANC. Ce sentiment est aussi partagé par l’actuel président sud africain Jacob Zuma, qui déclara le 21 mars 2011 sur CNN à propos du soutien criminel des impérialistes occidentaux au régime d’apartheid : « Pendant que nous luttions, vous vendiez des armes à Vorster et à Botha, alors que Kadhafi, lui, nous aidait ». Selon Associated Press du 31 mars 2011, Wall Street Journal du 21 juin 2011 cité par Black Star News et le Rapport accablant de Human Rights Watch (HWR) du 13 juillet 2011, le CNT est accusé de massacres, d’incendies, de pillages, de viols et de mauvais traitements à l’égard des populations noires vivant en Libye.
Cette organisation terroriste le CNT de Benghazi, installé par l’OTAN en Libye mène une politique raciste et d’apartheid. En effet, les libyens de peau noire et les travailleurs noirs africains subsahariens sont exterminés dans l’indifférence et le mutisme du trio criminel Sarkozy-Obama-Cameron spécialistes de « l’ingérence humanitaire ». Les renégats du CNT joueraient-ils le rôle de « police de frontière » contre la « vague déferlante » des travailleurs africains noirs vers l’Europe en les exterminant ? Rien n’est moins sûr. Cependant, ce silence des impérialistes, n’aurait-il pas en filigrane une approbation raciste des crimes du CNT pour cause de politique intérieure de lutte contre l’immigration dans l’Union européenne ?
Constatant l’échec patent de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) dans la réalisation de ses objectifs, depuis sa création en 1963 à Adis Abeba en Ethiopie, le Guide Kadhafi avec un sursaut patriotique panafricain sans précédent a donné à notre continent l’Union Africaine(UA). N’ayant épargné aucun effort physique, matériel, financier et humain, le Guide Kadhafi a réuni le 9.9.99, les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA) à Syrte, sa ville natale. La déclaration dite «Déclaration de Syrte » fut adoptée par 53 états. La Déclaration Syrte, demande « la création de l’Union africaine en vue, entre autres, d’accélérer le processus d’intégration sur le continent afin de permettre à l’Afrique de jouer le rôle qui lui revient dans l’économie mondiale, tout en déployant des efforts pour résoudre les problèmes sociaux, économiques et politiques multiformes auxquels elle est confrontée, problèmes accentués par certains effets négatifs de la mondialisation ». C’est à la trente-sixième session ordinaire de l’OUA le 11 juillet 2000 à Lomé au Togo que fut ratifié l’acte constitutif (Déclaration de Syrte) de l’Union Africaine (UA). Pour le Guide l’objectif principal de la nouvelle organisation est la création rapide des Etats-Unis d’Afrique (EUA). L’UA est soutenue par les peuples africains, cependant, certains dirigeants craignant la perte de leurs pouvoirs, d’autres alliés des impérialistes…torpillent l’accélération de la création des EUA. Nous nous souvenons de la Conférence de 2006 à Tripoli des Ong et de la Jeunesse du continent : le Guide dans son discours inaugural, a fustigé les présidents africains qui retardent ou qui n’ont pas encore ratifié le projet de la création des EUA. Il avait promis de publier la liste des pays dont les présidents n’ont pas encore ratifié le document afin que les peuples africains puissent avoir son mot à dire sur les enjeux qui attendent le continent face à la domination impérialiste occidentale. Afin de construire les EUA, indépendants, puissants et prospères, le visionnaire Kadhafi a doté le continent de réalisations, il a élaboré des projets en cours de réalisation nécessaires au développement. Sortir l’Afrique des griffes des prédateurs impérialistes occidentaux qui l’asservissent en pillant nos ressources humaines et naturelles, est un crime que ces derniers tentent par tous les moyens d’anéantir en assassinant le Colonel Kadhafi. Peine perdue car ce lâche meurtre politique a au contraire donné à l’Afrique un héros dont les idées inspireront à jamais la lutte des générations futures qui aspirent à concrétiser les projets du Guide Kadhafi.
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
10
La politique économique du Guide Kadhafi pour l’Afrique est marquée par les colossaux investissements de la Libya Arab Africa Investment Compagny (LAAICO) dans certains pays au sud du Sahara dans différents secteurs : agriculture, banque, hôtellerie, médias, télécommunications, énergie (pétrole), Santé, infrastructure, tourisme, transport aérien… Dans le cas il conviendrait de citer la compagnie aérienne Afriqiyah dont le logo est « 9.9.99 », date de la naissance de l’UA. Cette nouvelle compagnie a remplacé « Air Afrique » en faillite. Elle a permis de briser le monopole du transport aérien de l’Europe à destination de l’Afrique, détenu par les compagnies européennes, qui pratiquent des prix exorbitants. Grâce à Afriqiyah, les africains en Europe peuvent voyagent régulièrement à petits prix. Cette perte de clientèle a évidemment des conséquences sur la santé financière des compagnies perdantes qui rêveraient de reprendre leurs marchés avec l’assassinat du Guide et grâce au CNT, allié de l’OTAN. Il serait utile de rappeler ici certains extraits de l’article de Jean-Paul Pougala de son article : « Les vraies raisons de la guerre en Lybie » :
- Dans le domaine de la télécommunication, le lancement du premier satellite africain de télécommunication (Rascom1) le 26 décembre 2007, fut l’oeuvre du Guide Kadhafi qui a engagé 300 millions sur un total 400 millions de dollars afin d’offrir à l’Afrique son premier satellite de télécommunication. Cet investissement a permis au continent de briser le monopole de la location de satellite européen Intelsat pour la téléphonie qui coûtait 500 millions de dollars par an. Le coût de conversation téléphonique en Afrique est le plus cher au monde pour cause de cette surtaxe qui enrichit l’Europe.
- Dans le domaine financier et monétaire, clé de voûte de la libération et de l’indépendance économique de l’Afrique, le Guide Kadhafi a initié d’importants projets: la création du Fond Monétaire Africain (FMA), de la Banque Centrale Africaine(BCA) et de la Banque Africaine des Investissements (BAI). La création courant 2011 du FMA avec un capital de 42 milliards de dollars alors que la comparaison le FMI ne dispose que de 25 milliards de dollars. Disposant de cet outil, l’’Afrique se libérera du joug du FMI et de ses conditions inhumaines de prêt financier (plan d’ajustement structurel) qui ont causé des drames sociaux en Afrique. La BCA permettrait à l’Afrique de d’émettre et de contrôler sa politique monétaire. Elle maîtrisera afin les investissements utiles qu’effectuera la BAI dans les projets de développement. La BCA brisera le pacte colonial d’asservissement qui lie le français cfa (FCFA) au franc français (FF), puis aujourd’hui à l’Euro, dévaluant cette monnaie africaine au profit de la France. Rappelons que la zone du franc CFA « franc des Colonies Françaises d’Afrique », aujourd’hui dénommé « franc de la Communauté Financière Africaine », a été créée officiellement par la puissance coloniale française le 26 décembre 1945. L’accord intervenu entre la France et ses partenaires au sein de l’euro conserve à la Banque de France et au Trésor français leurs responsabilités antérieures de convertibilité illimitée du CFA, assurée par le compte d’opérations ouvert auprès du Trésor français par les Banques centrales de la zone franc, BCEAO, BEAC, Banque centrale des Comores. En contrepartie de cette garantie, les Banques centrales déposent sur ce compte au moins 65% de leurs avoirs extérieurs. Le Trésor français perdrait une partie de ses devises étrangères qu’apportaient gracieusement les 15 pays et anciennes colonies de l’hexagone de la zone FCFA. Pourquoi va-t-on continuer à occulter le pillage institutionnalisé de l’Afrique par la France et de chanter les louanges de sa prétendue aide au développement à ce continent? De plus si aide il y a, cette dernière est systématiquement détournée par les dictateurs imposés et soutenus militairement par la France contre la volonté des peuples. Au demeurant, rappelons que la longévité minimale de règne sanguinaire de ces tyrans de la Françafrique est de 20 ans ! Le Président Sarkozy «chasseur des dictateurs» et «imposeur de démocratie» en Afrique, continue à soutenir militairement les tyrans criminels à l’instar de Déby au Tchad ou de déchoir le président légitime et insoumis de Côte d’ivoire Laurent Gbagbo par bombardements de son palais afin d’y installer y un nervi de la Françafrique, Alassane Ouattara.
Dans la perspective de la création d’une monnaie africaine, le Guide Kadhafi a lancé un appel pour aux africains et arabes d’abandonner le dollar et l’euro comme monnaies de transactions internationales. La nouvelle monnaie qu’il préconise le « Dinar or » mettrait en cause l’hégémonie de la convertibilité du dollar. Les USA qui font tourner leur planche à billets se retrouveraient avec une monnaie sans valeur avec pour conséquence la faillite du pays. Pour avoir eu l’audace de défier les USA, le Colonel Kadhafi a été froidement exécuté. La Journaliste Ellen Brown, présidente du Public Banking Institute, écrit dans un article intitulé «Libye: Histoire de Pétrole ou de Banque Centrale?» : [«…Kadhafi a osé prendre l’initiative de refuser le Dollar et l’Euro et a appelé les nations arabes et africaines à utiliser une nouvelle monnaie à la place, le Dinar Or. Kadhafi a suggéré d’établir un
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
11
continent africain unifié dont les 200 millions d’habitants utiliseraient une seule monnaie…Cette initiative a été mal vue par les US et l’UE, le président français, Nicolas Sarkozy, a dit de la Libye qu’elle était une menace pour la sécurité financière de l’humanité...»]
Les rivalités inter-impérialistes après l’occupation de la Libye et la prise de conscience des peuples africains.
Les quelques exemples d’actes hautement révolutionnaires, internationalistes, posés par le Guide Kadhafi et cités plus haut, bousculent l’ordre impérialiste en Afrique. Les USA refusent de perdre l’hégémonie du dollar, instrument de domination du monde.
L’Union européenne à travers l’euro, cherche aussi à avoir sa part de territoire africain à asservir. Pour l’instant, une coopération impérialiste se manifeste sur le champ de bataille en Libye, mais pour combien de temps? En effet, depuis la prise de Tripoli, nous assistons à une rude concurrence entre les entreprises étasuniennes, britanniques et françaises pour les signatures de juteux contrats sur les cadavres de 100.000 libyens tués par les bombes de l’OTAN et l’assassinat du Guide Kadhafi par ces mêmes occupants.
Après avoir exterminé 100.000 libyens, transformé le pays en champ de ruines sous les bombes et coopéré pour assassiner le Guide Kadhafi à cause de son opposition à l’ordre impérialiste établi, nous assistons à l’émergence des rivalités au sein du trio criminel Sarkozy-Obama-Cameron. Les prédateurs se ruent sur leur proie. La concurrence est rude car chacun s’octroye la paternité principale du crime et réclame en contre partie aux renégats harkis du CNT la grosse part du contrat-butin. En effet, le marché de la reconstruction de la Libye détruite sous les bombes de l’OTAN, est estimé à plus de 200 milliards de dollars. L’impérialisme est de nature criminogène, il n’hésite pas à commettre un génocide dans l’espoir de résoudre la profonde crise économique systémique du capitalisme. Force est de constater qu’au sein même des pays de l’UE, la dictature des financiers impose aux peuples sa loi. La volonté populaire des peuples n’est plus respectée. Nous avons à faire à une négation de la démocratie que nous appellerions volontairement par ce néologisme la « démocrafinanture » ou la dictature des financiers. L’exemple de la Grèce illustre à suffisance cette cruauté des financiers et capitalistes dont la seule obsession est l’augmentation des profits : la crise monétaire dans la zone euro fut une opportunité pour ces magnants financiers de placer sous tutelle du FMI et de l’UE le pays et ce malgré les gigantesques manifestations du peuple contre les mesures scélérates d’austérité au profit des financiers.
La Libye est devenue un lieu de pèlerinage préférée d’hommes politiques des pays guerriers France, Usa, Grande Bretagne, Italie, Espagne… En France, certains membres du gouvernement avec un cynisme déconcertant et décomplexé exigent du CNT le butin de guerre conséquent pour l’hexagone de Sarkozy qui a été le Commandant en Chef de la croisade contre le Guide Kadhafi. Le 3 avril 2011, soit deux semaines après l’adoption de la scélérate résolution 1973, initiée par la France, cette dernière a déjà signé avec les traitres du CNT un accord secret qui lui octroye 35% du brut libyen. Un extrait du document dit : «[…] S’agissant de l’accord sur le pétrole passé avec la France en échange de la reconnaissance de notre Conseil, lors du sommet de Londres, comme représentant légitime de la Libye, nous avons délégué le frère Mahmoud [Shammam, ministre en charge des médias au CNT, ndlr] pour signer cet accord attribuant 35% du total du pétrole brut aux Français en échange du soutien total et permanent à notre Conseil.» L’initiateur l’intervention de l’Otan contre le colonel Kadhafi, le président Sarkozy fut le premier à reconnaître l’organisation terroriste CNT de Bengazi le 10 mars 2011.Il fut aussi le premier chef d’état à se rendre en visite officielle en Libye le 15 septembre, où il fut flanqué du premier Ministre britannique David Cameron. Dans cette même foulée, le secrétaire d’état français au Commerce extérieur Pierre Lellouche s’était rendu à Tripoli le 12 octobre en Libye accompagné de 80 chefs d’entreprises françaises des secteurs du BTP, de l’énergie, des transports, de l’agroalimentaire, de la sécurité et de l’environnement. [Cf. Le Figaro du 13 octobre 2011]
Malgré les pillages des ressources d’Afrique, les états impérialistes occidentaux connaissent une crise économique endémique avec des dettes publiques en croissance exponentielle. Celles des USA, première puissance économique mondiale et de ses alliés de l’OTAN de l’UE sont astronomiques :
Selon le point quotidien sur les finances publiques publié par le ministère, la dette de l’Etat fédéral des USA, à la date de mardi 14 août 2011, a grimpé de plus de 238 milliards de dollars en une journée, pour atteindre 14.580,7 milliards de dollars et dépasser le PIB de 2010 (14.526,5 milliards). La France, la Grande-Bretagne et l’Italie ont chacun environ 2.000 milliards de dettes publiques alors que les 46 pays d’Afrique noire ont, totalisent moins de 400 milliards de dollars de dettes publiques.
Les 10 pays les plus endettés (dettes extérieures par rapport au PIB) selon les prévisions du FMI pour fin 2011, appartiennent majoritairement à cette coalition militaire, spécialisée dans les guerres de rapine qu’est l’OTAN. Les
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
12
pourcentages des dettes publiques de ces états sont : Usa 100%, France 87%, Uk 95%, Italie 120%, Belgique 97%, Espagne 63.40%, Grèce 152%, Irlande 114%…
Leurs dettes extérieures s’élèvent pour : les Usa 13454 milliards de dollars, France 5021 milliards, UK 9087 milliards, Belgique 1271 milliards, Grèce 552 milliards, Espagne 2409 milliards, Italie 2567 milliards, Ireland 2386 milliards…
Face à cette crise économique, les puissances impérialistes ont déclenché la guerre de rapine en Libye afin d’amoindrir le choc social en pillant les immenses ressources pétrolières et faire main basse sur plus de 200 milliards de fonds souverains libyens dans les banques occidentales. La Libye est connue pour ses colossales réserves de pétrole de surcroit d’excellente qualité. Selon US Energy Information Administration de février 2011, les réserves de pétrole libyennes sont estimées à 46,4 milliards de barils.
Face à la conscience collective des peuples africains qui soutiennent le Guide Kadhafi, la question qui taraude les esprits des résistants est de savoir pour combien de temps cette loi de la jungle instaurée par les prétendus démocrates occidentaux dans leur mission civilisatrice sous les bombe de l’OTAN en Libye et en côte d’Ivoire va-t-elle durer ?
La réponse à cette question est donnée par l’économiste américain Adams Smith en 1865, dans son soutien à Abraham Lincoln pour l’abolition de l’esclavage. Il écrit cette cruelle vérité : « l’économie de tout pays qui pratique l’esclavage des Noirs est en train d’amorcer une descente vers l’enfer qui sera rude le jour où les autres Nations vont se réveiller ».
Les autres raisons non négligeables qui auraient motivée cette croisade guerrière contre le Guide Kadhafi, seraient :
- la bataille pour les états impérialistes déclinants de vouloir à tout prix garder leur statut de puissances d’antan face aux pays émergeants ou BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine populaire, Sud Afrique). La prétendue victoire de la coalition de l’OTAN, la plus puissante coalition militaire au monde, sur un seul pays africain, la Libye de Colonel Kadhafi, est son honneur, ni gloire. En effet, cette coalition guerrière réunissant 40 états, s’était vue opposée une résistance acharnée pendant huit (8) mois. La résistance libyenne créée par le Colonel Kadhafi mérite d’être honorée, soutenue car elle est en première ligne de la lutte pour la libération de l’Afrique contre sa recolonisation par l’impérialisme occidental.
- la lutte pour certains dirigeants des puissances impérialistes notamment Sarkozy et Obama de redorer leur blasons ternis par leurs politiques intérieure. Leurs côtes de popularité sont en chute libre dans les sondages alors qu’en 2012 ils se représenteront aux élections présidentielles de leurs pays. Ces futurs candidats, n’ont rien à proposer aux travailleurs de leurs pays que de dépenser des millions de dollars pour bombarder le peuple libyens (100.000 morts), assassiner le Guide Kadhafi et détruire toutes infrastructures du pays. Sarkozy et Obama qui ont commis des crimes contre l’humanité en Libye dans l’espoir de se faire élire présidents, devraient en principe susciter la CPI à lancer un mandat d’arrêt international. Le silence de cette dernière démontre sa complicité avec les puissants et sa partialité à l’égard de l’Afrique.
Le Guide Mouammar Kadhafi, digne fils d’Afrique a rejoint le jeudi 20 octobre 2011 le Panthéon des Martyrs, Grands Hommes et héros africains, qui furent assassinés par les colonisateurs occidentaux. Parmi ces figures emblématiques de notre continent figurent Samory Touré de Guinée Conakry, Patrice Emery Lumumba, Pierre Mulélé de la RD Congo, Ruben Um Nyobé, Félix Moumié, Osendé Afana , Ernest Ouandié du Cameroun,Abane Ramdane d’Algérie,Barthélemy Boganda de la Centrafrique,Thomas Sankara du Burkina Faso, Marien Ngouabi du Congo, Samora Machel, Eduardo Mondlane du Mozambique, Chris Hani et Steve Bantu Biko, Dulcie September d’Afrique du Sud, Amilcar Cabral de Guinée Bisa, Amirouche Aït Hamouda, Mohammed Lemdjed Ben Abdelmalek dit Chérif Boubaghla, le Cheikh Bouziane, Moussa Al-Darkaoui, Al-Hammadi d’Algérie, Mehdi Ben Barka du Maroc, Ferhat Hachet de Tunisie…cette liste est loin d’être exhaustive car le palmarès des assassinats des dignes fils d’Afrique par les impérialistes se poursuit inexorablement. Dans sa mère patrie la Libye, le Colonel Kadhafi avait succédé à un autre digne fils et héros de notre continent, le résistant et patriote Oumar Al Mouctar, assassiné lui aussi par les colonisateurs italiens le 16 Septembre 1931.
Les peuples africains conscientisés resteront fidèles aux engagements du Guide Kadhafi de bâtir les Etats-Unis d’Afrique (EUA). Nos hommages et honneurs que nous lui rendons seront traduits par la poursuivre la lutte jusqu’à la libération totale de l’Afrique de la domination, de l’asservissement et de l’exploitation coloniale de l’impérialisme occidental.
L’ALAC lance un appel solennel à l’Union Africaine (UA) :
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
- de faire preuve de peu de patriotisme un peu soit-il afin de s’opposer par tous les moyens à la recolonisation du continent par les impérialistes occidentaux.
- de créer la Haute cour Pénale Africaine (HCPA) chargée de juger les crimes de guerre, crimes contre l’humanité en Libye et assassinat du Guide Kadhafi, commis par le trio criminel Sarkozy-Obama-Cameroun et leurs supplétifs renégats harkis du CNT de Benghazi
- de maintenir la décision de la non-reconnaissance du CNT comme représentant du peuple libyen
- condamner les crimes racistes du CNT et réclamer des dédommagements financiers pour les familles rescapées du génocide des travailleurs noirs subsahariens
- de s’opposer aux pillages et vols organisés des richesses pétrolières et fonds souverains libyens placés dans les banques occidentales.
- de quitter l’ONU, qui par le truchement des résolutions scélérates de son conseil de sécurité, dominé par ces mêmes puissances occidentales, légitime, certifie la recolonisation de l’Afrique. L’ONU légalise ainsi les assassinats politiques des dirigeants africains insoumis (Lumumba et Kadhafi).
- de quitter la CPI, un tribunal des puissants contre l’Afrique car elle refuse de traduire en justice les crimes contre l’humanité de Bush en Irak, de Sarkozy en côte d’Ivoire, du trio Sarkozy-Obama-Cameron en Libye.
- d’accélérer la création des Etats-Unis d’Afrique(EUA), du Fond monétaire Africain(FMA), de la Monnaie Commune Africaine(MCA), de la Banque Centrale Africaine(BCA) et tous les autres pertinents projets initiés, soutenus par le Guide Kadhafi, lesquels lui ont valu d’être assassiné par les impérialistes
- de créer une Défense Commune Africaine (Armée africaine) dotée d’armes nucléaires qui permettraient de dissuader tout agresseur militaire quelle que soit sa puissance. En effet, les aventures militaires impérialistes en Afrique ces derniers mois en Côte-d’Ivoire et en Libye sans aucune riposte adéquate sont inadmissibles. Les agresseurs réalisent impunément au dessus de l’Afrique des vols de frappes aériennes, qui sont pour eux un véritable parcours de santé. Les humiliations et crimes (bombardements du palais présidentiel de côte d’Ivoire par l’armée française et l’arrestation du président Laurent Gbagbo, la destruction de la Libye par l’OTAN),les meurtres politiques(assassinat de Kadhafi) par les puissances impérialistes…sont autant des preuves qui devraient forcer notre continent à ne pas laisser le monopole des armes nucléaires aux seules mains des puissances impérialistes occidentales, qui sont de surcroît membres du conseil de sécurité. Ce statut les permet d’exercer des pressions, menaces et agressions militaires contre les pays africain. L’Afrique devrait s’inspirer des exemples de la Corée du Nord, un petit état asiatique doté d’armes nucléaires et de l’Iran dont les recherches dans ce domaine sont avancées, lui permettent de développer parallèlement une puissante défense. Les impérialistes qui qualifient pourtant la Chine, la Corée du nord et l’Iran de régimes « dictatoriaux », n’osent pas s’y aventurer militairement afin de « protéger » les populations contre la « tyrannie » et « instaurer la démocratie » à leur dévotion. Ces puissances occidentales sont bien conscientes qu’une quelconque opération militaire dans l’un de ces états, déclencherait une foudroyante riposte aux conséquences désastreuses pour elles.
S’attaquer désespérément à la résistance de la Libye pendant huit mois, un petit état africain sans armes offensives, c’est faire preuve de lâcheté de la part de l’OTAN, la plus puissante alliance militaire au monde. C’est une « victoire » sans honneur ni gloire et jette de l’opprobre sur les impérialistes occidentaux qui se veulent moralisateurs en assassinant le Guide Kadhafi et tuant 100.000 libyens.
►Excellence Guide Mouammar Kadhafi, dans votre discours testament aux peuples africains du 5 avril 2011, vous prononciez ces paroles révolutionnaires et mobilisatrices. Nous reprenons ici de larges extraits de ce discours historique qui met à nu la propagande mensongère et ordurière des impérialistes et certains états voyous contre votre personne : « Maintenant, je suis attaqué par la plus grande force de l’histoire militaire. Obama, mon petit-fils africain, veut me tuer, priver notre pays de liberté, nous priver de la gratuité de nos biens : logements, médecine, éducation, nourriture, et remplacer tout ça par la grivèlerie à la zunienne appelée « capitalisme. » Or, nous tous, dans le tiers monde, savons ce que cela veut dire. Cela signifie que les multinationales dirigeront le pays, dirigeront le monde, et le peuple souffrira. Voilà pourquoi il n’y a pas d’autre solution pour moi, je dois prendre mes dispositions. Et si Allah le veut, je mourrai en suivant Sa Voie, la voie qui a rendu notre pays riche en terres arables, avec de quoi manger et la santé, et nous a même permis d’aider nos frères et soeurs africains et arabes en les faisant travailler ici avec nous, dans le Jamahiriya libyen.
ALAC (African-Libyan Action Committees) E-mail: alac.africa@hotmail.com
1
Je ne désire pas mourir, mais si cela devait advenir, pour sauver cette terre, mon peuple, tous ces milliers de gens qui sont tous mes enfants, alors qu’il en soit ainsi.
Que ce testament soit ma voix dans le monde. J’ai tenu tête à l’agression des croisés de l’OTAN, résisté à la cruauté, contrecarré la trahison ; je me suis élevé contre l’Occident et ses ambitions colonialistes, et, avec mes frères africains, mes vrais frères arabes et musulmans, je suis dressé comme un phare de lumière. Quand d’autres construisaient des châteaux, je vivais dans une maison modeste et dans une tente. Je n’ai jamais oublié ma jeunesse à Syrte, je n’ai pas stupidement dépensé notre trésor national, et comme Salah-al-Din, notre grand leader musulman qui sauva Jérusalem pour l’Islam, je n’ai guère pris pour moi-même…
En Occident, sachant pourtant la vérité, certains me qualifient de «fou» de «bizarre», ils continuent de mentir, ils savent que notre pays est indépendant et libre, et non pas sous emprise coloniale, que ma vision, ma conduite, est et a été sincère et pour mon peuple, et que je me battrai jusqu’à mon dernier souffle pour garder notre liberté » [Source : Mathaba]
Dans un autre discours du 22 février 2011, vous avez réaffirmé votre détermination combattante : «Je combattrai jusqu’à la dernière goutte de sang», « La Libye, La Libye, c’est mon pays ! C’est mon pays ! Je ne vais pas quitter la Libye ! ». Excellence Guide Mouammar Kadhafi, vous avez respecté scrupuleusement votre serment en choisissant dignement et courageusement de mourir sur le champ de bataille en Libye, les armes à la main, aux côtés des patriotes résistants contre les impérialistes de l’OTAN et leurs valets renégats du CNT de Benghazi. Pour nous patriotes et révolutionnaires africains, nous sommes fiers de vous. Nous vous rendons un vibrant hommage pour votre bravoure, courage légendaire, votre sens aigu d’abnégation et de sacrifices pour la libération de l’Afrique.
►Excellence Guide Mouammar Kadhafi, l’ALAC(African Libyan Action Committees), les peuples africains, l’ELAC(Euro-Libyan Action Committees),les anti-impérialistes du monde,… ne vous oublieront jamais. Votre mémoire sera cultivée pour les générations futures. La cause pour laquelle vous vous êtes sacrifié héroïquement au front les armes à la main, nous réconforte dans notre lutte et renforce notre détermination et conviction de lutter jusqu’à la victoire. Les impérialistes de l’OTAN et leurs renégats harkis du CNT de Benghazi vous ont lâchement assassiné physiquement. Cependant, vous demeurerez à jamais dans nos esprits car votre courage, votre bravoure, votre abnégation, votre passion et amour pour l’Afrique seront notre source d’inspiration. Vos pensées et écrits sur l’avenir radieux de l’Afrique serviront de boussole et de redoutables armes pour les peuples africains, soldats de la grande armée populaire de libération.
► Excellence Guide Mouammar Kadhafi, les guerriers prédateurs vous ont assassiné. Cependant, un Homme de votre envergure est immortel car votre mort physique marquera à jamais l’histoire de l’Afrique et du monde. Votre courage légendaire, votre résistance face aux guerres de rapine des impérialistes occidentaux, votre dignité, votre fierté…sont autant de qualités sublimes qui font de vous une personnalité exceptionnelle adulée par les peuples africains et les opprimés du monde. Vous êtes pour ces derniers une source d’inspiration et de fierté.
►Adieu, Excellence Guide Mouammar Kadhafi, soyez serein car votre serment de libérer l’Afrique des colonisateurs prédateurs, se réalisera. La flamme que vous avez allumée ne s’éteindra jamais. Elle embrasera tout le continent et fera naître les Etats-Unis d’Afrique qui nous sont chers.
Le 26 Octobre 2011
ALAC (African-Libyan Action Committees)
Le Secrétaire Général
Dr LEY-NGARDIGAL Djimadoum
E-mail: alac.africa@hotmail.com


Vendredi 11 Novembre 2011


Commentaires

1.Posté par MOSSINGUE_MOUTSINGA le 11/11/2011 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
ALAC DECLARATION AND ANALYSIS ON THE ASSASSINATION of Colonel Gaddafi by the imperialists of NATO and their proxy for the CNT in Benghazi

2.Posté par joszik le 11/11/2011 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ALAC c'est bidonné d'avance!!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires