Néolibéralisme et conséquences

Crise de la zone euro : après le scénario grecque, l’italien


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 11 Décembre 2018 - 02:00 AMLO : « Privatiser, c’est du vol »



Piotr Iskenderov
Jeudi 28 Février 2013

Crise de la zone euro : après le scénario grecque, l’italien

Les législatives en Italie ont des répercussions en Europe. « La crise revient dans la zone euro deux fois plus forte », déclarent les experts.

Le parti démocrate de centre gauche dirigé par Pier Luigi Bersani a obtenu la majorité à la chambre basse du parlement, devant les forces de centre droit avec à leur tête le Peuple de la liberté, parti de l’ex-premier ministre Silvio Berlusconi. Cependant, le parti démocrate est devancé au Sénat par la coalition de Berlusconi.

Dans un contexte de la crise financière, tout bouleversement politique intérieur se répercute sur l’économie de la zone euro et de l’UE en général. Les marchés financiers mondiaux se sont écroulés ce 26 février par crainte d'une aggravation de la crise de la dette en Europe.

Selon Tiberio Graziani, rédacteur en chef de la revue italienne Geopolitica et président de l’Institut italien de l’École supérieure de géopolitique, le bilan des élections en Italie offre la possibilité d’essayer dans le pays le « scénario grec ».

« Nous n’avons jamais été aussi près de la Grèce. Cette situation se répercutera sur les positions internationales de l’Italie et ceci, non seulement dans le cadre de l’Europe, des relations entre Rome et Bruxelles, mais aussi à plus grande échelle. Le prochain sommet du G20 se déroulera en Russie. Comment l’Italie y apparaîtra au vu de sa situation intérieure ? »

Pour Lars Feld, conseiller économique de la chancelière allemande Angela Merkel, « La crise revient dans la zone euro deux fois plus forte ». Les principales élections européennes auront lieu en septembre en Allemagne. Il est difficile de s’imaginer comment évoluera l’économie de la zone euro si les adversaires des mesures anticrises prennent le dessus parmi les citoyens allemands.

Boris Roubtsov, professeur l’Académie financière russe, estime que le mécanisme d’effet exercé par une crise politique intérieure sur la situation financière en Europe se manifeste nettement en Italie.

« L’argent quitte les banques à cause de la panique, aucune banque ne peut soutenir cela. C’est une attaque contre les banques. Le peuple ne croit plus que les systèmes nationaux d’assurance honoreront leurs engagements ».
« Les membres de centre gauche ont obtenu la majorité à la Chambre des députés, mais le Sénat n’est pas entre leurs mains… C’est une impasse, écrit le journal italien La Repubblica. Selon le quotidien, de nouvelles élections sont possibles. L’Europe a, d’ailleurs, eu connu ce scénario il y a un an, en Grèce…

http://french.ruvr.ru



Jeudi 28 Février 2013


Commentaires

1.Posté par le Fils de l homme le 28/02/2013 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L' Union Européenne s' écroule petit à petit à cause de la guerre que mènent ses dirigeants à travers le monde ! Daniel 2-31à45 et Apocalypse 18-22à24
Je vous l' ai déjà dit ! Avec les meilleurs spécialistes en économie et en finance, les occidentaux ne s' en sortiront jamais et le pire reste à venir ! C' est le Messie qui vous le répète !
Adorez Dieu et gardez vous de tout mal !
le Fils de l homme

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires