ALTER INFO

Côte d'Ivoire: l'Afrique du Sud déploie un navire de guerre


Dans la même rubrique:
< >


Mardi 15 Février 2011

Côte d'Ivoire: l'Afrique du Sud déploie un navire de guerre
La CEDEAO déplore le déploiement, à son insu, par l'Afrique du Sud, d'un navire de guerre, en Côte d'Ivoire -La CEDEAO a estimé, vendredi, que le déploiement, par l'Afrique du Sud, d'un navire de guerre, en Côte d'Ivoire, sans en informer l'organisation régionale, équivalait à apporter un soutien unilatéral au Président sortant ivoirien, Laurent Gbagbo, au mépris de l'appel lancé à ce dernier, par la communauté internationale, pour qu'il se retire, au profit d'Alassane Ouattara, reconnu vainqueur de l'élection présidentielle, dans ce pays.

Selon un communiqué de la Commission de la CEDEAO, celle-ci reste sur les positions exprimées par son Président, James Victor Gbeho, sur la présence de la frégate sud-africaine, à quai, en Côte d'Ivoire. Le communiqué souligne que la CEDEAO "n'a pas été informée du déploiement de ce navire et que son utilisation, à des fins pacifiques, n'a pas été, non plus, clarifée aux autorités régionales". "En tant que principale organisation régionale impliquée dans la quête d'une solution à la crise en Côte d'Ivoire, la CEDEAO ne peut s'empêcher d'être préoccupée par la présence de ce navire, dans sa région, et à ce moment précis", indique le communiqué. "Peut-être, faudrait-il s'assurer, à l'avenir, de l'instauration d'une certaine communication avec la Communauté économique régionale (CER), dans une situation similaire. Cette communication permettant de reconnaître et de respecter la compétence de cette CER e,n particulier, sur les questions relatives à la paix et la sécurité, dans sa région, et pour éviter toute impression malheureuse d'impunité", poursuit le communiqué.

L'Afrique du Sud a, pour sa part, réfuté avoir envoyé cette frégate, dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, pour protéger M. Gbagbo.
Le communiqué insiste que la CEDEAO n'a pas pris la décision d'envahir la Côte d'Ivoire, pour quelque raison que ce soit, comme cela était prétendu. "La CEDEAO a décidé, dans son communiqué, rendu public, le 24 décembre 2010, de maintenir l'option de l'usage de la force, mais, seulement, après avoir épuisé tous les autres recours pacifiques de persuasion du Président sortant, Laurent Gbagbo, de céder le pouvoir à Alassane Ouattara". La CEDEAO a précisé que, tout en acceptant la participation du Groupe de Haut Niveau de l'Union Africaine, récemment, mis en place, elle n'était pas favorable à la proposition de recomptage des voix de l'élection ivoirienne, "car le Conseil de Paix et de sécurité de l'UA lui-même, lors de sa dernière réunion à Addis-Abeba, en Ethiopie, avait examiné cette proposition avant de la rejeter". L'organisation sous-régionale indique que le principal défi à relever, pour l'instant, est de savoir "comment remettre le pouvoir au véritable vainqueur de cette élection, tout en ne frustrant, d'aucune manière, le véritable choix de l'électorat ivoirien". "C'est une position de principe à laquelle la CEDEAO est très attachée, dans l'intérêt de son propre avenir collectif", indique le communiqué.


Mardi 15 Février 2011


Commentaires

1.Posté par Nsy le 15/02/2011 21:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils sont devenus tous fous ces sous prefets de la region ouest Africaine. Comment chercher la verite en refusant de recompter les voix alors que cela s'est fait aux USA, en Afghanistan, HaitI, ......
Voila des gens qui veulent aller au paradis en refusant de mourir.

2.Posté par pa le 16/02/2011 00:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La plus grande partie des chefs d'état de la cedeao, à l'instar de Moubarak, ne sont que des marionnettes placées et soutenues par la communauté internationale ( comprendre: l'occident et particulièrement la France ), pour servir ses intérêts. Elle se sert donc de la CEDEAO comme alibi pour pouvoir intervenir et placer leur pion Watara. Si l 'Afrique du Sud envoie un navire de guerre, c'est quelle doit savoir ce qui se prépare et on ne peut pas la taxer de chercher un quelconque intérêt. à ce niveau, la nouvelle Afrique du Sud n'a rien à se reprocher.

3.Posté par tiracoun le 18/02/2011 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà un pays,l'Afrique du Sud, qui ne tombe pas la soupe de la francophonie proclamée et soutenue par tous ces larbins de chefs d'état africains qui servent de caution au pillage du continent , en se remplissant les poches en passant . Ils n'ont pas compris que les grands prédateurs du monde du siècle dernier ont toujours les mêmes idées en tête, piller , par dictateurs interposés, par la force si nécessaire, les ressources des pays en voie de développement . Ils seront déposés quand les chefs d'état occidentaux, ainsi que les USA ,ceux qui sont réunis dans la Communauté internationale,en une bande de malfrats organisés, soutenue par le FMI,la BM et d'autres verrues du même acabit.. Souhaitons que les révoltes des peuples d'Afrique du Nord sahara se répandent vers l'Afrique Sud saharienne .
L'Afrique enchantée se fait le porte parole béatement de l'occident en oubliant que Ouatara a été élu avec un score de dictateur,100% des électeurs du nord , 6000 votants pour le candidat du FMI et 0 pour Bagbo .Quelle homogéneïté. Bizarre,non ?
Internet est aussi un outil pour l'Afrique noire . Les politique et les médias à leur solde n'ont pas l'air de comprendre que le monde change . Recycler les vielles politiques coloniales est une erreur .
Le recomptage des voix quand il y a litige est meilleur moyen d'éclaicir les choses . Mais pour cette communauté internationale qui défend ses seuls intérêt sans penser aux populations le jeux étaient déjà faits au départ .
Ce cartel de chefs d'état africains vampiriques doivent être d'état de nuire , pour que la jeunesse africaine puissent enfin gérer et profiter des richesses de son continent .

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires