MONDE

Côte d'Ivoire: Gbagbo dénonce un complot, appel à la grève générale


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 16 Avril 2018 - 02:38 Donnez les preuves à l'Oiac!



Lundi 27 Décembre 2010

Côte d'Ivoire: Gbagbo dénonce un complot, appel à la grève générale
Laurent Gbagbo, l'un des deux présidents proclamés de Côte d'Ivoire, a dénoncé dimanche un complot de Paris et
Washington contre lui, tandis que le camp de son rival Alassane Ouattara a appelé à une grève générale à partir de lundi jusqu'à son départ du pouvoir.

Dans une interview accordée au quotidien français Le Figaro, Gbagbo dénonce l'action des ambassadeurs de France et des Etat-Unis à Abidjan dans les jours qui ont suivi l'élection du 28 novembre.
   "Ils sont allés chercher Youssouf Bakayoko, le président de la Commission électorale indépendante, pour le conduire à l'hôtel du Golf qui est le quartier général de mon adversaire", a accusé Gbagbo.
  
"Là-bas (...) on apprend qu'il a dit à une télévision que mon adversaire est élu. Pendant ce temps-là, le Conseil constitutionnel travaille et dit que Laurent Gbagbo est élu". "A partir de là, Français et Américains disent que c'est Alassane Ouattara (qui a remporté le scrutin, ndlr). C'est tout ça que l'on appelle un complot".
  
Gbagbo a également déclaré qu'il prenait "au sérieux" les menaces de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao) de le renverser militairement s'il ne se retirait pas de lui-même pour céder la place à Ouattara. Son gouvernement a averti des risques de "guerre civile" en cas d'opération militaire.
  
Peu avant la publication de ces déclarations, la coalition de partis soutenant Ouattara, le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) avait appelé, à partir de lundi, à "cesser les activités jusqu'au départ du pouvoir de Laurent Gbagbo".
 
Cette demande relaie "un appel à la désobéissance" lancé le 21 décembre par Guillaume Soro, Premier ministre de Ouattara, qui avait été peu suivi.

 Dans le même temps, l'avion de l'Etat ivoirien utilisé jusqu'alors par Gbagbo a été bloqué à l'aéroport franco-suisse de Bâle-Mulhouse, à la demande, selon Paris, des "autorités légitimes" de Côte d'Ivoire, c'est-à-dire le camp Ouattara reconnu président par presque toute la communauté internationale.
 
Une mission de la Cédéao dirigée par les présidents Boni Yayi (Bénin), Ernest Koroma (Sierra Leone) et Pedro Pires (Cap-Vert) est attendue mardi à Abidjan. Ils présenteront à Gbagbo "le message" de la Cédéao, en privilégiant "une sortie de crise par le dialogue", selon le Bénin.

   Ils seront accueillis "en amis, en frères", a affirmé dimanche Emile Guiriéoulou, ministre de l'Intérieur de Gbagbo.
  
La Maison Blanche a répété qu'elle soutenait le rôle de la Cedeao dans la crise ivoirienne et à nouveau exigé de Gbagbo qu'il renonce au pouvoir.
   
 A l'intérieur, l'un des plus fidèles reste Charles Blé Goudé, leader des "jeunes patriotes" qui mobilise ses militants en vue d'un immense rassemblement mercredi à Abidjan pour la défense de "la dignité et de la souveraineté" de son pays.

Les craintes de nouvelles violences poussent de plus en plus d'Ivoiriens à quitter leur pays. 14.000 l'ont déjà fait selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) qui a accusé l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) qui soutient Ouattara de les empêcher de partir, ce que les FN ont démenti.

 Selon le gouvernement Gbagbo, ces Ivoiriens fuient "les exactions" commises dans les zones du nord du pays tenues par les FN.


Lundi 27 Décembre 2010


Commentaires

1.Posté par le journal des tueursnet le 27/12/2010 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas de marteau sans enclume

Marine : « c’est une histoire insensée non ? Tu m’entends petit mesquin ?
Je suis en train d’enfoncer un clou dans le dos d’un clandestin, autrement dit, je suis dans mon droit …
Et cette givrée, je dis ça avec le temps qu’il fait, arrive de Lille avec une tenaille
et arrache mon clou avec la conscience tranquille.
Tu as dû ressentir de ces douleurs. Mon père qui est un expert en la matière, m’a prévenu :
celui qui te rend service, ne te rend pas service !
Pourquoi est-ce qu’elle l’a arraché ? Pourquoi ? Parce que figure-toi,
je vais devoir le réimplanter. Que je me retape de nouveau cette corvée…
et dire que ce n’est pas mon métier… je ne suis ni juge, ni policier mais un digne représentant de l’Etat nation
qui estime que pour mettre un terme à ce bourbier, chacun a son rôle à jouer.

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Mediator://

2.Posté par Christine FABIOLA le 29/12/2010 01:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peux-tu avoir raison contre toute la terre, du moins pour ce qu'elle compte comme organisation transnationale? La seule unanimité que tu aies pu construire c'est contre ton pays. Tu ne t'entends avec aucun de tes voisins. Comment peux-tu faire le bonheur de ton pays dans ces conditons?

Les rangaines du type anti ceci ou cela ont bien vécu. Tu as perdu ces élections il est temps que tu t'en ailles.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires