insolite, humour, conspiration...

Copenhague: sexe gratuit,… et durable ?


Dans la même rubrique:
< >


Gilles Devers
Lundi 7 Décembre 2009

Copenhague: sexe gratuit,… et durable ?
Sexe gratuit pour les délégués au sommet de Copenhague. La municipalité voulait jouer les pères la pudeur, et les prostituées répliquent en offrant leurs services. Chaud devant…

15.000 délégués de 192 pays, et l’intendance : le sommet de l'ONU de Copenhague sur le climat va réunir beaucoup de monde Et ça va travailler dur.

Du beau monde, comme on dit, et le maire de la capitale danoise souhaite en faire une belle pub pour la ville. Aussi, la municipalité a veillé à ce que ses invités ne manquent de rien. De rien ?

Si, il y a juste un chose que le maire ne souhaite pas voir au programme, c’est l’aspect comblement passager de la solitude. Il faut dire qu’à Copenhague, la prostitution est une mov206905.jpgactivité légale, ce qui peut créer un choc des cultures. Peut-être même participer au réchauffement de la planète… D’où l’idée de la mairie d’installer un préservatif entre les prostituées et les congressistes.

Ausi, la municipalité de Copenhague a distribué aux 160 hôtels de la ville des cartes postales appelant à ne pas avoir recours aux prostituées, avec le message : « Soyez responsables, n'achetez pas de sexe ». Une atteinte grave au principe de libre échange, d’autant plus regrettable que l’avenir de la planète passe par une redéfinition des relations, pour rompre avec le système hiérarchique, et encourager les connexions horizontales, si ce n’est transversales. Et ce n’est pas alors que le sommet s’approche qu’il faut se dérober.

D’où cette vive réaction de l'Association de défense des travailleurs du sexe, la CGT locale de la prostitution, qui n’a pas apprécié du tout ces préliminaires, et s’adresse à son tour aux congressistes, avec une offre aussi spéciale que généreuse : les congressistes auront juste à se faire connaître sur le site de l’Association, et un cadeau de bienvenue de grande tradition leur sera offert, la carte postale distribuée par la ville servant de titre de paiement. Susanne Moeller, la responsable de l’Association, ne manque pas d’humour : « C'est valable durant la totalité du sommet ».

 



Lundi 7 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par TheTruth le 07/12/2009 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Danois savaient apparemment quel genre d'énergumène, ils recevaient, d'ou la note pour calmer leurs ardeurs.Les hommes politiques sont connu pour leur manque de valeur morale, la note prend plutôt le sens de : "vous la mettez pas trop, il faut pas trop nous foutre la honte quand meme".

C'est quand même honteux d'être dirigé par les gens les plus vils et les plus abjects, de gros porcs ne pensant qu'au sexe, l'argent, le pouvoir, eux même.... pour combler leur grand vide intérieur.

Je trouve cette note très révélatrice. Les hommes politiques ne se présent-ils pas à la TV comme des exemples de moralités? Les médias ne les dépeignent-ils pas ainsi? Ne nous disent-ils pas qu'ils veulent notre bien?

Alors pourquoi cette note?

Pensez vous qu'on aurait envoyé la même note à une réunion de prêtes ou d'imams? (même si beaucoup d'entre eux se laissent tenter)

2.Posté par Orange le 07/12/2009 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bins des mails hackés du CRU, légèreté des méthodes du GIEC : un coup de froid sur Copenhague ?

C'est la question posée sur le portail suisse Pnyx.com

Après des années de montée en puissance des alertes aux accents apocalyptiques du GIEC quant au réchauffement climatique et à l'heure où s'ouvre un sommet exceptionnel, tant par sa taille (192 pays) -, que par ses enjeux (rien de moins que le modèle de gestion des activités humaines pour la survie de la planète) un grain de sable va t'il gripper cet immense évènement ?

Il y a deux semaines, des hackers ont publié des milliers de courriels et documents échangés entre des climatologues du Climat Research Unit (CRU) et leurs homologues du monde entier, dans le cadre de leurs travaux pour le GIEC. Ces données révèlent que ces climatologues estiment que leurs propres travaux ne sont pas concluants, ils discutent de la manière de dissimuler des désaccords entre eux afin de présenter une position "unifiée" du changement climatique , etc. Leur authenticité a été confirmée et Phil Jones, le directeur du CRU, a démissionné. Le Met Office (principal organisme de la science du changement climatique sur laquelle l'ONU repose son appréciation sur le réchauffement) a admis que la confiance du public, sur la réalité scientifique des causes anthropiques du réchauffement global, a été bouleversée par cette publication et prévoit de réexaminer les 160 ans de données sur la température. La nouvelle analyse des données prendra trois ans.

La question posée sur Pnyx: http://www.pnyx.com/fr_fr/sondage/449 porte sur l'éventuelle influence que vont avoir ces révélations sur les débats de Copenhague et, en relançant le débat, permet d’observer dans le détail les méthodologies déployées par les scientifiques du CRU, en donnant accès à l'ensemble des documents à l'origine de ce qu'il faut désormais appeler un "Climategate".


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires