Politique

Comment résister au Système sans violence ?


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 24 Février 2011 - 03:59 Ce que j’ai dit à Stuttgart

Jeudi 14 Janvier 2010 - 10:59 Turquie-Russie : amour et tubes



eva R-sistons
Dimanche 22 Janvier 2012

Comment résister au Système sans violence ?
Comment s'opposer à la mondialisation militaro-financière quand on est non-violent
par eva R-sistons

On m'a souvent demandé, à moi qui suis suis non-violente : Comment résister à la mondialisation militaro-financière ?

Je ne crois pas à la violence pour s'opposer à la violence économique, sociale etc. Je crois à l'intelligence, comme Aspeta, "Ne dépensez plus, pensez !" Je vous invite à visiter ce site, sobre et remarquable. Il prépare un formidable dossier pour l'après-élection de 2012...

Donc, comment s'opposer à un Système qui broie l'humanité, qui tue les Nations et l'emploi, qui rend inaccessible le logement, qui pollue notre alimentation et nos terres, qui déclenche partout des guerres, etc ? Dans le désordre, voici quelques pistes...

La première des choses, est de se tenir informé(e), en lisant la Presse non alignée... sur Internet. Et ensuite, de devenir, tous, journalistes : En informant à notre tour nos voisins, nos familles, nos collègues, nos amis, etc... Sans connaissance de la vérité, on ne peut choisir librement.

La seconde, est de consommer le moins possible, de s'astreindre volontairement, et même joyeusement, à la simplicité de vie, ensuite de consommer intelligemment, le plus naturel possible par exemple. Bannissons tous les gadgets. Préférons la petite enseigne locale au grand distributeur, le producteur au super-marché, l'artisan à l'industriel...

La 3e chose que je conseille, est de recourir au maximum au troc de services et de biens.

La 4e, et l'une des plus importantes, est de laisser le moins d'argent possible dans les banques, d'emprunter le moins possible, et si l'on doit emprunter, qu'on le fasse auprès de particuliers, pas auprès des banquiers. Le Système ne fera pas long feu !

La 5e, en cas de guerre, n'acceptons pas de la faire, et les femmes, le cas échéant, devront refuser, à l'arrière, de remplacer leurs hommes pour fabriquer le matériel de mort qui tuera leur compagnon, leurs fils, leurs frères etc...

La 6e chose, est de former nos anciens à l'informatique, et tous ceux qui ne connaissent pas Internet, afin qu'ils puissent accéder à l'information vraie, non-alignée sur l'officielle.

La 7e est de refuser de faire tout ce qui nuit aux autres, comme exploiter un employé, dénoncer des voisins, porter atteinte à la vérité ou à la liberté... et bien sûr de refuser ce qui est nocif pour soi (comme les vaccins lors de pandémies artificiellement créées) ou injuste ou intolérable (par exemple la puce, préparant le contrôle absolu de chaque individu).

La 8e, vivons sainement et frugalement, en économisant les biens périssables, en chauffant peu (d'ailleurs c'est plus sain), en ne gaspillant pas (l'eau notamment), en partageant tout ce que nous pouvons (par exemple, avoir une machine à laver pour plusieurs familles), en utilisant au maximum les transports en commun, en étant vraiment solidaires les uns des autres. D'une façon générale, il conviendra toujours de choisir la qualité plutôt que la quantité, le durable plutôt que l' éphémère. Et boudons (puisqu'en France patrie des Droits de l'Homme, on n'a plus le droit de boycotter) les articles fabriqués par les nouveaux esclaves ou vendus par des pays ne respectant pas la vie des autres, comme Israël ou les Etats-Unis.

D'une façon générale, vivons au maximum sinon en autarcie, du moins de façon autonome, en fabriquant le plus possible tout nous-mêmes. Favorisons pour nos enfants les activités manuelles et les jeux d'autrefois, comme ceux de ballons, la marelle, etc. Ca suffit la désinformation, la violence, la propagande, le matérialisme, l'abrutissement, l'abêtissement même, etc, véhiculés par la télévision ou par les jeux vidéos - d'ailleurs incitant à dominer les autres ! D'une façon générale aussi, ne soyons pas dupes du conditionnement quotidien qui nous conduit à penser, par exemple, en termes de compétition (se battre les uns contre les autres, avoir un esprit de domination au lieu de coopérer et de partager), au contraire mettons en commun nos capacités et nos biens, etc.

Non seulement notre mode de vie doit changer, mais aussi notre comportement et notre état d'esprit, notre manière de voir les choses.

Naturellement, soyons exigeants en matière de liberté ou d'information, développons l'esprit critique de nos enfants, expliquons leur l'Histoire - si redoutée par ceux qui s'évertuent à dissimuler les périodes d'émancipation des peuples - , ne soyons pas des moutons... qu'on conduit à l'abattoir. Quant aux élections-bidons, ne soyons pas dupes et exigeons de décider nous-mêmes de la politique, par exemple en imposant le référendum d'initiative citoyenne. Le vote blanc doit être institué, les petits partis doivent être représentés (signatures anonymes des Elus) et nous devons militer pour une Constituante. Ce n'est que mon avis.

On pourrait dire plein d'autres choses, je partage avec vous ce qui me passe par la tête. Je vous invite à communiquer vos idées, que je publierai à la fin de ce post le cas échéant.
Ne dépensons plus, pensons !!! Et le Système militaro-financier s'effondrera de lui-même sans que nous ayons à le combattre..

Eva R-sistons
2e partie de cette parution,
"Tous non coupables, honte à eux !"

http://sos-crise.over-blog.com/article-comment-s-opposer-a-ce-systeme-mortifere-quand-on-est-non-violent-eva-97625764.html


Dimanche 22 Janvier 2012


Commentaires

1.Posté par Patrice le 22/01/2012 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo! Bon résumé et bonne méthode!

2.Posté par Saber le 22/01/2012 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Manuel d’Épictète

1. Parmi les choses qui existent, certaines dépendent de nous, d’autres non. De nous, dépendent la pensée, l’impulsion, le désir, l’aversion, bref, tout ce en quoi c’est nous qui agissons ; ne dépendent pas de nous le corps, l’argent, la réputation, les charges publiques, tout ce en quoi ce n’est pas nous qui agis-sons.

2. Ce qui dépend de nous est libre naturellement, ne connaît ni obstacles ni entraves ; ce qui n’en dépend pas est faible, esclave, exposé aux obstacles et nous est étranger.

3. Donc, rappelle-toi que si tu tiens pour libre ce qui est naturellement esclave et pour un bien propre ce qui t’est étranger, tu vivras contrarié, chagriné, tourmenté ; tu en voudras aux hommes comme à Dieu ; mais si tu ne juges tien que ce qui l’est vraiment – et tout le reste étranger –, jamais personne ne saura te contraindre ni te barrer la route ; tu ne t’en prendras à personne, n’accuseras personne, ne feras jamais rien contre ton gré, personne ne pourra te faire de mal et tu n’auras pas d’ennemi puisqu’on ne t’obligera jamais à rien qui pour toi soit mauvais.

4. A toi donc de rechercher des biens si grands, en gardant à l’esprit que, une fois lancé, il ne faut pas se disperser en œuvrant chichement et dans toutes les directions, mais te donner tout entier aux objectifs choisis et remettre le reste à plus tard. Mais si, en même temps, tu vises le pouvoir et l’argent, tu risques d’échouer pour t’être attaché à d’autres buts, alors que seul le premier peut assurer liberté et bonheur.

C’est la marque d’un naturel débile que de s’attarder aux choses du corps, comme de passer trop de temps à prendre de l’exercice, à manger, à boire, à faire ses besoins, à copuler. Tout cela, il faut le faire comme en passant ; c’est sur notre jugement que nous devons porter toute notre attention.


3.Posté par NO2NWO le 22/01/2012 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Leur pouvoir passe par leur argent qu'ils amassent et créent et qu'on s'échange.
On ne voudrait pas utiliser leur argent mais ...

4.Posté par eva R-sistons le 22/01/2012 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous,

j'ai oublié de dire qu'on ne doit pas bouder les banques islamiques - quand il y en a : quelle démocratie, qui les interdit ? Un scandale à soulever ! - . Elles au moins ne pratiquent pas l'USURE qui dévaste la planète !

eva

5.Posté par Saber le 22/01/2012 20:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai oublié de dire qu'on ne doit pas bouder les banques islamiques ?

Dans quel pays exercent-elles leur éthique ?

6.Posté par Siegward le 23/01/2012 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bon article, comme souvent

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires