Sciences et croyances

Chez nous dans l'Univers


Dans la même rubrique:
< >


Plasma Universe
Vendredi 23 Septembre 2011

Chez nous dans l'Univers

      Évolution d'une galaxie à 20 millions d’années (radio galaxie), 100 millions d’années (quasars), 120 millions d’années (galaxie particulière ou de Seyfert) et 500 millions d’années (galaxie spirale jeune).
      Notez que, bien que l'énergie génératrice d’une galaxie est fournie par un filament de plasma conducteur de courant pouvant s'étirer sur des centaines ou des milliers de milliards de parsecs*, la taille réelle des deux régions pincées formant la galaxie font chacune 35.000 parsecs de diamètre, 10.000 parsecs d’épaisseur et sont séparées par un espace de 80.000 parsecs. Autrement dit, les formes de plasma initiales subissant une interaction sont des disques.
[* Ndt : Un parsec fait 2,2616 années-lumière.]


Plasma Universe


      [Note du traducteur : Ce court articles fait partie de l’introduction à la Plasma Cosmology développée par Hannes Alfvén à l’Institut d’ingénierie électrique et électronique (IEEE). Bien qu’elle soit officielle, puisque prise en compte par le Laboratoire national de Los Alamos, un laboratoire zunien dédié en principe aux armements, la Cosmologie du plasma demeure confidentielle. En effet, elle n’est pas vulgarisée dans le grand public par des ministres du culte astronomique à l’envoûtant accent québécois, ni au pas convainquant accent marseillais, d’ailleurs.]



      L’introduction des champs électromagnétiques et du plasma dans le paradigme cosmologique a un impact qui dépasse les domaines de la science pure, et rejaillit même sur le sentiment que nous avons de notre place dans l'Univers.


      Si des courants électriques invisibles s'étirent à travers de grandes étendues que nous avions imaginées comme de l'espace vide, alors non seulement l'espace n'est pas vide, mais se révèle énergie en mouvement, reliant en réalité certains « ici » à certains « ailleurs. » Et les flux se déplacent non pas isolément mais en relation avec d'autres courants cosmiques.


      Avec des manifestations plasmatiques remarquablement similaires de l’échelle microscopique à l'échelle mésoscopique [macroscopique ? ndt], une fois formé à reconnaître les phénomènes locaux, notre esprit peut facilement envisager des phénomènes semblables à plus grande échelle. Par exemple, si la Terre et le Soleil sont tous deux entourés par des gaines de plasma en forme de larme, alors nous pouvons raisonnablement nous attendre à découvrir un jour une gaine similaire autour de notre galaxie.


      Enfin, les champs magnétiques sont une grande source d'émerveillement et d’interrogations profondes. Si la circulation du plasma est à l’origine de la manifestation des champs magnétiques à plus petites échelles, quelle est alors la source des champs magnétiques qui guident les flux de plasma détectés à des échelles encore plus grandes ?


      Avec les outils de recherche et les nouveaux télescopes disponibles au moment où nous entrons dans le XXIème siècle, et le modèle plasmatique comme concurrent sérieux dans le monde de la cosmologie, nous pouvons nous attendre avec plaisir à nous trouver de plus en plus à l’aise dans l'Univers.



Original : plasmascience.net/AtHomeIn.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard



Dernier article apparenté


Séismes et volcans : Les décharges de foudre sont bien connues dans l'atmosphère, mais que savons-nous des souterraines ?


       




Vendredi 23 Septembre 2011


Commentaires

1.Posté par Ahl ul bayt le 26/09/2011 03:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En parlant du ciel, allez sur "google sky",
puis cliquez sur constellation et choisissez celle de "Lion"
enfin cliquez sur "Infrarouge" en haut à droite
et là vous apercevrez la fameuse Comète à "deux Ailes"
zoomez pour mieux la voir...
des prédictions égyptiennes, Mayennes et du Prophète (sawas)
sur la fin des temps...

http://www.google.com/intl/fr/sky/#

2.Posté par Pat G5 le 01/12/2011 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un parsec c'est 3,2616AL, petite faute de frappe je suppose ;)

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires