Lobbying et conséquences

Cher Docteur, Savez-vous vraiment ce que contiennent les vaccins ?



Sandy Lunoe
Mercredi 7 Août 2013

Cher Docteur, Savez-vous vraiment ce que contiennent les vaccins ?
Beaucoup de médecins ne savent pas de quels ingrédients se composent les vaccins.
 
Cher Docteur, savez-vous vraiment ce que contiennent les vaccins ?
 
Docteur, comme vous recommandez fortement les vaccins, vous devriez pouvoir nous dire ce qu’ils contiennent exactement. Nul doute que vous avez étudié l’information qui accompagne le produit. Mais nous souhaiterions savoir ce que vous pensez des substances secrètes et/ou inconnues qui se trouvent dans les vaccins.
 
Le médecin : Je ne connais pas les substances secrètes qui sont dans les vaccins.
 
Merci, docteur pour cette honnête réponse.
 
Vous voyez, docteur, nous comprenons et savons que les fabricants de vaccins sont protégés par le secret commercial et ne sont nullement obligés de révéler tous les ingrédients présents dans les vaccins, même pour les médecins. Ces substances secrètes sont appelées « GRAS : abréviation de « Generally Recognized As Safe – généralement reconnues comme sûres). L’une de ces substances est l’huile d’arachide :
 
« La composition exacte  des vaccins ne peut pas et ne sera pas divulguée en vertu d’une exception qui protège l’information commerciale et qui est reprise au Canada dans « Access to Information Act », aux Etats-Unis par le « Freedom Information Act » ; en Grande Bretagne également les secrets commerciaux sont aussi protégés par le « British Freedom of Information Act ». Donc, les directives ayant trait à l’obligation morale d’étiquetage sont en contradiction avec les lois qui protègent les secrets commerciaux de l’huile d’arachide raffinée. La divulgation complète des excipients n’est toujours pas une pratique générale aux Etats-Unis, ni au Canada. » [1]
 
Docteur, trouvez-vous acceptable que des substances qui sont considérées « comme généralement sûres », peuvent, une fois injectées, comme c’est le cas de l’huile d’arachide, produire des chocs anaphylactiques qui peuvent s’avérer mortels. ou produire des allergies à vie ?
 
Pourquoi ne faites-vous pas preuve de plus de fierté professionnelle et de respectueuse attention envers vos patients en insistant sur le fait que la présence de ces ingrédients secrets doive être révélée ?
 
Vous ne répondez pas, docteur ?...
 
Par contre, connaissez-vous la quantité de latex qui peut être libérée dans les vaccins ?
 
Le médecin : je ne sais pas la quantité de latex qui peut être présente dans les vaccins   
 
Que pensez-vous de cela, Docteur ?
 
Selon WbMD : aux Etats-Unis, de 1 à 5% de la population souffre d’une allergie au latex. L’une des raisons plausibles est que l’on injecte à maintes et maintes reprises des liquides contenant des allergènes-latex à des millions d’enfants au cours des programmes de vaccination.
 
La présence d’allergènes du latex dans les vaccins est due à la lixiviation des bouchons, des pistons, des seringues dans le liquide des flacons multi doses. On devrait normalement pouvoir trouver cette information pour certains vaccins spécifiques, mais la chose n’est pas fiable car les fabricants changent souvent les bouchons en caoutchouc, etc. [2]
 
Il est aussi impossible de connaître la quantité de latex qui est passée dans le liquide du vaccin. Les quantités de latex peuvent varier en fonction de la durée et des conditions de stockage.
 
Lorsque l’on perce les bouchons de caoutchouc des flacons de vaccins, n’est-il pas possible que plusieurs particules de caoutchouc soient libérées dans le liquide du vaccin?
 
Le médecin : Je ne connais pas la quantité de particules de caoutchouc présentes dans les vaccins.
 
Nous pouvons facilement comprendre que, les dernières doses prélevées dans les flacons multi-doses peuvent contenir davantage de particules de caoutchouc.
 
Vous conviendrez sûrement, Docteur, que ces particules une fois injectées sont susceptibles d’entraîner des conséquences qui pourraient être sérieuses pour la santé des patients.
 
Pour notre information, nous avons contacté la FDA (Food and Drug Administration) et leur avons posé des questions sur le contrôle de la qualité des bouchons des flacons. Voici la réponse que nous avons reçue :
 
« Au meilleur de ma connaissance, il n’existe pas d’exigence spécifique pour le fabricant d’identifier et de compter  les particules après que les bouchons aient été percés. » [3]
 
Docteur, pouvez-vous garantir que les doses de vaccin contiennent des quantités égales d’allergènes viraux ?
 
Le médecin : Je ne connais pas les quantités d’allergènes viraux présents dans chaque dose.
 
Exact, docteur, personne ne le sait.
 
Les antigènes viraux des vaccins peuvent être de minuscules particules invisibles à l’œil nu. [4] Indépendamment de la technique qu’utilise la personne qui secoue la fiole de vaccin, et même si cette dernière mesure correctement le volume à injecter, il n’est pas garanti que la même quantité d’antigènes sera la même pour chaque personne.
 
Etes-vous conscient que les dernières doses dans les flacons multi-doses pourraient contenir davantage de mercure ?
 
Le médecin : Je ne connais pas la quantité de mercure qui se trouve dans chaque dose.
 
La chose nous paraît  grave, Docteur !
 
«…Le thimérosal (conservateur à base de mercure) tend à descendre dans le flacon. Si le flacon n’est pas bien secoué avant l’aspiration, la première dose contiendra de faibles concentrations de mercure et la dernière, des concentrations énormément élevées. Si votre bébé est le malheureux enfant qui reçoit la dernière dose, il peut en résulter de graves lésions cérébrales. » [5]
 
Saviez-vous, Docteur, qu’il pouvait y avoir un taux de contamination microbienne pouvant atteindre 27% dans les flacons multi-doses et que la chose peut entraîner de graves problèmes pour les patients ?
 
Le médecin : Je ne connais pas l’étendue de la contamination microbienne.
 
Chaque fois qu’une dose est aspirée, il existe un risque de contamination microbienne du vaccin ; les dernières doses étant généralement les plus contaminées. La contamination provient de l’air et de l’environnement ; elle peut aussi être causée par le médecin ou l’infirmière qui administre le vaccin. Au plus le nombre de personnes présentes est grand, au plus élevé est le risque de contamination…
 
« Des études ont montré que les taux de contamination bactérienne des flacons multidoses variaient considérablement…Dans les études qui ont été publiées, la contamination pouvait varier entre 0% et 27%. »
 
Il n’est pas possible d’ignorer la multiplication des preuves que la contamination des flacons multi-doses ait contribué de manière significative à la morbidité et à la mortalité. [6]
 
Docteur, quel est votre avis sur la présence d’ADN étranger ou de  prions (protéines) ?
 
Le médecin : Je ne sais pas si les vaccins que je recommande contiennent de l’ADN étranger ou des prions.
 
Nous comprenons bien Docteur, car en fait, personne ne peut le savoir.
 
Les vaccins peuvent contenir de l’ADN étranger  provenant de cellules d’insectes, de levures, de cerveaux de souris, de tissus de porcs, de cobayes, de lapins, de chiens, de la lymphe de veau, d’œufs de poule, d’embryons de poulet, de reins de singes, de cellules de testicules, de cellules rétiniennes, de tissus de fœtus humains avortés et de cellules cancéreuses. [7] Les vaccins peuvent aussi contenir des prions (protéines) [8]
 
Certaines substances sont parfois découvertes de manière tout à fait inattendue au fur et à mesure que les méthodes d’analyse se perfectionnent. On pourrait citer de nombreux exemples, comme le SV40 dans le vaccin contre la polio. [9] soupçonné de causer des millions de cancers ; l’ADN du porc [10] dans le vaccin contre le rotavirus. Dans ces deux cas, la découverte a été faite après que les vaccins aient été commercialisés.
 
La découverte par un expert indépendant de l’aluminium lié à de l’ADN du HPV dans le Gardasil a des conséquences inconnues qui pourraient être horribles. [11]
 
Docteur, êtes-vous également au courant que la FDA a approuvé l’utilisation de lignées cellulaires dérivées de cellules cancéreuses humaines pour la fabrication de vaccins ?
 
La réunion du Comité consultatif est accessible sur le web. Elle dure plusieurs heures. [12]
 
Après avoir vu la dernière session (3ème partie), il est entendu que :
 
Il n’est pas possible de garantir que ces vaccins soient exempts d’agents adventices provenant des substrats, ni qu’ils ne puissent pas produire un cancer ou des tumeurs cancéreuses chez les receveurs.
 
Conclusion
 
S’il vous plaît, Docteur, veuillez noter que :
 
Le Comité a suggéré que, pour éviter l’anxiété du public, l’information sur la production de vaccins à partir de tumeurs cancéreuses humaines ne doit pas figurer sur les notices. Il a également été décidé qu’une réunion spéciale du Comité se tiendrait pour discuter de la façon de présenter l’information aux médecins concernant la production de vaccins à partir de tumeurs cancéreuses humaines, afin qu’ils puissent se sentir à l’aise sur cette question.
 
Docteur, vous avez confirmé que vous ne saviez pas ce que contiennent les vaccins que vous administrez à vos patients. La vérité est que personne ne sait, pas même les fabricants.
 
En conséquence, vous serez sans doute d’accord pour reconnaître que vous êtes incapable de nous fournir des informations sur les vaccins qui soient à la fois pertinentes et suffisantes pour que nous soyons en mesure de faire un choix éclairé.
 
Merci pour le temps que vous avez bien voulu nous accorder !
 
Références
 
1. http://barbfeick.com/vaccinations/allergy/605-1gras.html
2. http://vactruth.com/2012/08/02/vaccines-latex-allergens/
3. http://www.scribd.com/doc/59243842/Particles-in-Injections-Rev#fullscreen
4. http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/EPAR…
5. http://www.naturalnews.com/011764_thimerosal_mercury.html
6. http://www.infectioncontrolresource.org/Past_Issues/IC11.pdf
7. http://vactruth.com/2012/01/21/fly-in-my-vaccine-soup/
8. http://www.fda.gov/ohrms/dockets/ac/01/briefing/3750b1_01.htm
9. http://www.thelibertybeacon.com/2013/07/12/cdc-admits-as-many-as-30-million…
10. http://www.greenmedinfo.com/blog/rotavirus-vaccines-still-contamined-pig-virus-dna
11. http://sanevax.org/breaking-news-gardasil-hpv-dna-discovered-in-post-mortem-samples/
12. http://www.fda.gov/AdvisoryCommittees/CommitteesMeetingMaterials…
 
http://vactruth.com/2013/08/05/doctor-vaccine-ingredients/

Extrait du diaporama d’Anita PETEK-DIMMER sur les vaccins
 
Anita-Petek-conference.JPG
 
Anita-Petek-80-100-inhaltstoffe-1AA.JPG
 
 
INGREDIENTS DES VACCINS
 
 
*   Dans chaque vaccin, on trouve entre 80 et 100 ingrédients
 
*   Les produits nécessaires à la fabrication ne sont pas de déclaration   
    obligatoire.
 
*   Sur la notice, on ne retrouve que les produits qui sont ajoutés par la suite
Diaporama de la conférence d’Anita PETEK-DIMMER : « Impfungen : Sinn oder Unsinn »  http://www.youtube.com/watch?v=ySr1ESmFlrU

http://expovaccins.over-blog.com/article-docteur-savez-vous-vraiment-ce-que-contiennent-les-vaccins-119421915.html


Mercredi 7 Août 2013


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires