EUROPE

Charlie et ses 12 mesures contre le terrorisme


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 17 Juillet 2019 - 00:35 La course à la domination de l’Espace



Firasa.be
Samedi 17 Janvier 2015

Charlie et ses 12 mesures contre le terrorisme
Charles Michel

Voici les douze mesures du gouvernement Michel contre le terrorisme

Tadaaaaam !!

Les voilà les nouvelles mesures gouvernementales pour lutter contre le terrorisme.

Elles sont 12 (comme les apôtres de Jésus ?) et encore toutes chaudes sorties du four libéral de Charlie "fils à papa" Michel.

Bon, la liste est disponible sous le lien ci-dessus et je ne vais pas la recopier intégralement ici. Mais par contre, je vais y aller de mon commentaire.

Que nous disent ces mesures ?

Rien qui soit de nature à nous étonner de la part d'un gouvernement de droite.

D'abord, on élargit les infractions considérées comme relevant du terrorisme.

On ne sait pas encore comment on définit lesdites infractions, mais ce n'est pas très grave: on procèdera au cas par cas sur le terrain, c'est nettement plus simple qu'une énumération trop stricte à la source.

Lancer un sachet de frites mayonnaise sera-t-il maintenant considéré comme du terrorisme ou pas ?

A investiguer.

Se déplacer à l'étranger à des fins terroristes est maintenant considéré comme du terrorisme.

Vous vous faites chopper en transit vers le pays de Bachar ? Paf, vous êtes pénalement considéré comme un terroriste.

Voilà que la charge de la preuve s'en trouve simplifiée pour le gouvernement.

Comment on va définir tout cela en pratique, bah on n'en sait pas encore grand chose mais comme tout gouvernement de droite digne de ce nom, on improvisera sur le terrain.

On élargit également les situations donnant lieu à "l’utilisation des méthodes particulières de recherche" (comme par exemple les écoutes téléphoniques) ou autrement dit, le droit au gouvernement de mettre son nez dans vos affaires pour "soupçon de terrorisme".

On élargit également les sanctions, allant depuis la confiscation de la carte d'identité et du passeport, ou le refus de délivrance, jusqu'à la déchéance facilitée de la nationalité.

On peut aussi geler vos avoirs nationaux si on vous suspecte de financer le terrorisme.

Encore une notion extrêmement floue que celle de financement du terrorisme.

Autre nouveauté intéressante: on va aussi pouvoir faire appel à l'armée pour épauler la police.

Ce n'est jamais bon pour la "démocratie" quand l'armée est dans la rue, mais nous ne sommes plus à une incohérence près.

Enfin, dernier élément intéressant à mentionner: "Possibilité de retirer les passeports et les cartes d’identité quand la personne concernée présente un risque pour l’ordre public et la sécurité."

C'est ma mesure préférée tant elle est particulièrement vague et sujette à interprétation variable. Plus encore que les autres.

Qu'est-ce qu'un trouble à l'ordre public et à la sécurité ?

Vaste débat.

Tout le monde sait parfaitement bien que le législateur belge (je ne connais pas la situation ailleurs) n'a volontairement pas défini la notion de "trouble à l'ordre public" justement pour éviter une formule trop restrictive et peu compatible avec la réalité sur le terrain.

Bien, parfait.

Mais cela veut donc dire que n'importe est maintenant susceptible de se voir retirer carte d'identité et passeport si le juge (on suppose qu'il est toujours dans la partie ?) décide d'interpréter la notion de "trouble à l'ordre public" en phase avec la psychose actuelle et le lavage de cerveau qui touche les gens ?

Se promener avec une barbe ou un voile islamique est-il un trouble à l'ordre public et à la sécurité ?

Ce serait important de savoir.

Mais les conséquences sont nettement plus croustillantes.

Quelque chose ne plait pas au gouvernement ?

Et paf, voilà pas que je te mets un trouble à l'ordre public en plein dans les dents...

Et que je te considère comme un terroriste potentiel.

Et que je fasse pleuvoir moultes problèmes sur toi.

Formidable outil de pression politique sur les individus qui seraient un brin contestataires, n'est-il pas ?

Surtout pour ceux qui viennent d'autres contrées et qui ont un besoin vital de leur passeport pour retourner voir la famille restée au pays.

Le reste est nettement moins intéressant: meilleur échange d'informations, réforme du renseignement, action dans les prisons, etc., etc.

Bravo Charlie ! Nous l'avons notre ébauche de Patriot Act !

 


Samedi 17 Janvier 2015


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 18/01/2015 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'exemple de la Belgique est un cas "d'école" si l'on peut dire. En soi, rien ne justifie de telles mesures. En France, par exemple, nous avons eu les attentats dans le RER parisien qui étaient quand même très graves, ce n'est pas pour autant que des lois et mesures très restrictives des libertés ont été votées ou prises. Pour autant il n'y a pas eu une vague d'attentats en France depuis. Si attentats il y a eu malgré tout, c'est surtout à propos de la Corse où les mouvements séparatistes ont fait parler d'eux.

En réalité, ces mesures sortent maintenant, car de toute évidence l'oligarchie mondiale subversive est impatiente de mettre en place son Nouvel Ordre Mondial que l'on devrait plutôt appeler "nouveau fascisme mondial". Alors les états européens sont priés de se mettre au diapason par rapport à cela. Et pour pouvoir justifier ces mesures, il nous fallait un bon petit attentat. Celui contre Charlie hebdo était providentiel en ce sens.

Cerise sur le gâteau, comme on dit. Qu'il ait été un attentat sous fausse bannière ou un attentat réellement dû à des terroristes "islamistes", dans un cas comme dans l'autre, il est arrivé à un moment idéal pour pouvoir prendre ces mesures coercitives.

Du coup, il y a une hypothèse curieuse à formuler : Pour bien se comprendre, ce que je vais dire est purement hypothétique et ne repose sur aucun élément probant. Mais il n'est pas interdit de se poser des questions. Nous n'en sommes pas encore là et j'espère que nous n'en serons jamais à ce stade.

Nous savons que le journal Charlie hebdo s'était fait une spécialité depuis quelques années dans les insultes et calomnies contre l'Islam et que cela prenait une proportion de plus en plus grande, de plus en plus haineuse avec un côté provocateur en utilisant les termes ou les représentations graphiques les plus vulgaires et obscènes. Ce tournant idéologique a été pris à partir de la direction de Philippe Val qui ne cache pas son islamophobie et ses sympathies pour le sionisme et israël.

Alors l'hypothèse est la suivante. sachant que les provocations de Charlie hebdo, loin d'être de la "liberté d'expression" comme on nous le martèle à longueur de journée sur les médias, n'était que de l'incitation au désordre public par incitation à la haine religieuse, ce qui est passible des tribunaux selon la loi en vigueur et qu'il est assez curieux que ce journal n'ait jamais été inquiété par la loi, bien au contraire, n'y aurait-il pas eu une préméditation en vue de causer un choc, tôt ou tard, dans la société, sans doute, d'ailleurs, à l'insu des journalistes eux-mêmes, afin de justifier deux choses : une attaque accentuée contre l'Islam et les musulmans, car cette religion dérange beaucoup l'oligarchie mondiale car elle est un frein puissant contre l'installation de son N.O.M à cause de sa haute qualité spirituelle facteur de sagesse, de vérité, d'unité, de miséricorde et de paix, et par voie de conséquence, la mise en place de toute une série de mesures et de lois nouvelles afin de renforcer la coercition du peuple, phase indispensable pour le N.O.M. IL suffisait d'attendre une réaction, au besoin la provoquer pour aussitôt lancer ce processus ? Et on a vu la vitesse à laquelle cela a été fait.

Par exemple, très peu de gens on relevé le fait que la grande manifestation qui s'est déroulée à Paris disposait en un laps de temps extrêmement court de milliers de T-shirts avec le slogan "je suis Charlie" ainsi que de banderoles. En principe, il faut quand même quelques jours pour fabriquer tout cela, mais là en quelques heures tout était prêt. Cela aurait été préparé d'avance que l'on aurait pas fait mieux !

Quoiqu'il en soit, cela sert tellement bien les objectifs de l'oligarchie qu'il est impossible de ne pas avoir de soupçons. Si tel est bien le cas, nous ne pouvons que déplorer que les journalistes tués dans cet attentat, même si leur travail était loin d'être respectable, ont été, à leur insu, les premières victimes de ce système impitoyable et inhumain qui n'hésite pas à sacrifier des innocents pour parvenir à ses fins.

2.Posté par kitty le 18/01/2015 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent ! Tout est dit Dépositaire d'où peut être le pied de nez du "douze" mesures ...

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires