MONDE

Ces tremblements de terre qui sèment la mort


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 31 Octobre 2018 - 02:26 Le discours enflammé de Kadhafi (Vidéo 08.02.1988)



Svetlana Kalmykova
Mercredi 3 Décembre 2014

Ces tremblements de terre qui sèment la mort
Les plus violents des séismes entreront à jamais dans les annales par leurs nombreuses victimes et dégâts inimaginables. Le 11 mars 2011 est une date bien triste pour le Japon. Le tremblement de terre survenu dans la partie occidentale du Pacifique a provoqué un tsunami qui a coûté la vie à 29 000 personnes et a endommagé plusieurs réacteurs nucléaires… Le plus puissant séisme de ces 100 dernières années est celui d’Haïti de janvier 2010, il a tué 232 000 insulaires.

Les spécialistes affirment que la Terre tremble depuis qu’elle existe. La ceinture sismique la plus dangereuse s’étend à la périphérie du Pacifique. L’autre zone hautement sismique passe par la Méditerranée, de la côte Atlantique aux régions montagneuses d’Asie Centrale en se prolongeant jusqu’à l’océan Pacifique. Mais sur la Terre il y a une énorme ceinture sismique apparue relativement récemment, il y 5-10 millions d’années. Elle longe la côte orientale de l’Afrique jusqu’à la mer Rouge, se prolonge dans le Pamir, le Tian-Chan, passe par le lac Baïkal et la crête Stanovoï.

En dépit de toutes ces connaissances, les tremblements de terre restent l’un des phénomènes les moins étudiés, dit Oleg Starovoït, directeur adjoint pour les recherches au Service géophysique de l’Académie russe des sciences.

« Quant au mécanisme des secousses telluriques, de leur nature, là il y a plus de questions que de réponses. Le séisme est un processus accidentel. Sa nature n’est pas étudiée à fond, même si bien des choses sont connues. Nous savons, par exemple, que les séismes se produisent à la limite des plaques tectoniques qui forment notre globe. C’es le mécanisme le mieux étudié des séismes. Mais il y en a d’autres qui ont lieu à l’intérieur de ces plaques et là les processus sont encore peu compréhensibles. »

Quand aux prévisions, à ce jour, c’est le système des pronostics à long terme qui est le plus élaboré. Pour ce qui concerne la prédiction du lieu exact, le moment et la force d’un séisme, un tel mécanisme n’existe pas pour le moment. Les chercheurs du monde entier travaillent pour trouver une solution à ce problème.

Récemment les spécialistes russes ont établi un rapport existant entre le changement du champ énergétique de la planète et les tremblements de terre. Or cette théorie demande encore à être vérifiée, raconte le professeur Nikolaï Boudnev, qui dirige un Institut des recherches de la physique appliquée à l’Université d’Irkoutsk.

« Nous avons une installation sur le lac Baïkal qui mesure verticalement les composantes du champ électrique de la Terre. En août 2008 à 15 km d’elle un violent séisme a été enregistré. L’analyse des données obtenues a montré des changements inhabituels du champ électrique, que n’avons observés ni avant, ni après le tremblement de terre. Nous pensons que c’était un signe précurseur de ce séisme. Nous ne pourrons le confirmer que lorsqu’un nouveau séisme se produira. »

Les chercheurs tentent d’établir aussi un lien avec les cycles solaires et lunaires, d’autres processus dans l’espace. Mais ce ne sont que des théories qui demandent des preuves concrètes. La puissance destructrice de ce phénomène naturel dépasse de plusieurs fois celle de l’explosion d’une bombe atomique.

http://french.ruvr.ru/2014_12_02/Un-tremblement-de-terre-qui-seme-la-mort-7508/



Mercredi 3 Décembre 2014


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires