MONDE

Capture de Laurent Gbagbo: la France a peur d'assumer son rôle.


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 18 Août 2018 - 21:00 Le Complot se dessine !


C’est curieux comme attitude ! Pourquoi renier une bonne action ? Pourquoi la réalisation du résultat voulu pour l’engagement militaire de la France pour une cause « si noble » en Côte d’Ivoire est en train d’être niée ?


Rodrigue KPOGLI
Mercredi 13 Avril 2011

Capture de Laurent Gbagbo: la France a peur d'assumer son rôle.
Il y a quelque chose d’incompréhensible voire de pathologique dans
l’attitude de la France après que ses forces spéciales aient capturé le
président Laurent Gbagbo le lundi 11 avril 2011. La France avait dit se battre
aux côtés des criminels Guillaume Soro et Issiaka Ouattara alias Wattao pour
rétablir la démocratie et débarrasser le peuple de Côte d’Ivoire d’un «
dictateur » devenu fou et accompagné dans sa folie par un groupe de «
desperado » utilisant des « armes lourdes » contre des populations civiles.
Il s’agissait selon les termes mêmes de Nicolas Sarkozy et ses collaborateurs
d’une mission humanitaire. A cet effet, il a été déployé des blindés et
l’aviation.


Légende photo
Le président Laurent Gbagbo et Simone, son épouse livrés aux nègres
alibis.
Source photo: Lemonde.fr

La logique voudrait donc qu’à l’issue de l’opération, la France
revendiqua et assumât pleinement son acte. Et, elle l’a effectivement fait
dès les premières minutes ; tous les médias du monde avaient annoncé que les
forces spéciales françaises avaient capturé Laurent Gbagbo. L’ambassadeur
de France en Côte d’Ivoire avait d’ailleurs confirmé la « bonne nouvelle
».

Au lieu qu’on en reste là, les dirigeants français (Juppé, Fillon,
Longuet…) en symbiose avec les hauts gradés de l’armée françaises se sont
engagés dans un révisionnisme voire un négationnisme. On connaît Fillon, le
menteur, qui est allé nier avec aplomb au Cameroun en 2009, les massacres de la
France contre le peuple camerounais qui avait osé manifester son désir de
devenir indépendant. Aujourd’hui le même Fillon nie que la France ait eu une
responsabilité importante dans la capture du président Gbagbo.

C’est curieux comme attitude ! Pourquoi renier une bonne action ? Pourquoi
la réalisation du résultat voulu pour l’engagement militaire de la France
pour une cause « si noble » en Côte d’Ivoire est en train d’être niée ?


La France nie donc la paternité d’une "bonne œuvre". C’est curieux !
Plus curieux encore, Fillon, « fier du rôle de la France », dit que cependant
que ce qui est arrivé à Laurent Gbagbo est un « message symbolique
extrêmement fort à tous les dictateurs. Nous leur avons indiqué que la
légalité, la démocratie devaient être respectées et qu'il y avait des
risques pour ceux qui ne le faisaient pas». La chute de Laurent Gbagbo souligne
t-il, est la «victoire du droit», de «la démocratie» et «des Nations unies
en Côte d'Ivoire». La France – sans rire - refera-t-elle une action
qu’elle va nier plus tard dans un autre pays africain bientôt ?

Pendant que les « démocrates bien propres» Paul Biya, Idriss Déby, Sassou
Nguesso, les fils Eyadéma et Bongo, Blaise Compaoré, François Bozizé… bons
démocrates, élus et réélus à l’issue de fraudes électorales permanentes
dans la terreur avec l’assistance technique de la France boivent du petit
lait, Gbagbo, l’unique dictateur, le tyran et le criminel, le Hitler
d’Afrique - pour reprendre certains africains - est capturé et livré avec sa
famille aux bons et gentils criminels Soro et Alassane Ouattara en vue de faire
des photos et des séquences vidéo sur lesquels on ne voient aucun soldat
français. Ainsi, en montrant bientôt les images de la capture de Laurent
Gbagbo, on convaincra le monde entier que ce sont des africains entre eux.

Malgré tout ceci et puisqu’il faut dire merci à des secours, pas mal
d'africains absolument aliénés n'hésitent pas à rendre un « hommage
mérité » à la France sur RFI (appels sur l'actualité dans ces deux
éditions spéciales d'hier et d'aujourd'hui), France 24 (Venance Konan, Soro
Solo...), BFMTV et ailleurs. Des remerciements sans doute encombrants?

Pourquoi alors refuser d’être le père d’un tel exploit ? A-t-on peur du
poids de l'histoire? Les dénégations et les mensonges de la France
aujourd'hui ne changeront rien des faits: Laurent Gbagbo est bel et bien
capturé par la France. Et les africains l'ont intégré définitivement dans
leur mémoire.

Quoi qu'il en soit, demain ou après demain les africains, les dignes fils
d'Afrique, dans l'abnégation et le sacrifice, feront cette histoire. Et cette
image de Laurent Gbagbo capturé, frappé à l'oeil droit, humilié comme hier
Lumumba, Behanzin, Samory Touré forgera les traits de cette histoire au service
des enfants de la Mère Afrique.

12 avril 2011
Komla KPOGLI
Web. http://lajuda.blogspot.com/


Mercredi 13 Avril 2011


Commentaires

1.Posté par ISHTAR le 13/04/2011 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pauvre ... Côte d'Ivoire,des armes lourdes...ah,ah,ah, quelques canons,pas d'avion,aucun missile,une armée de traite...les noms de rue en Côte d'Ivoire.,avenue du général de gaulle,place pompidou etc..etc
la cote d'ivoire appartient a la France ,et a ses alliés

2.Posté par afrik le 13/04/2011 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

communication de Alain Toussaint. : le 12/11 :

http://www.wat.tv/video/assassinat-ministre-desire-3lo4f_2hpbt_.html

Le gouvernement de Bagbo n’a pas encore démissionné et exige la libération immédiate du pr. Bagbo.

3.Posté par la voix de l'afrique le 13/04/2011 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Révoltant ! Découvrez ces images de l’humiliation !
Source : Telediaspora.net : Dernière Mise à jour : 13/04/2011 (Auteur : autres)
Ces images nous ont plongé dans un profond dilemme : Les publier ou bien les ignorer par pudeur, tellement elles sont choquantes ? Nous avons décidé : il faut les publier, les présenter au monde, ces images humiliantes ! Ce n’est pas à nous de couvrir ces anges de la mort. Pour huit prétendues femmes tuées à Abobo, la France s’est précipitée au conseil de sécurité pour sortir avec une résolution pour bombarder un Etat souverain et renverser un régime. Il ya eu plus de 800 morts à Duékoué ! Par les rebelles. Les alliés de la rébellion ont dû en parler malgré eux-mêmes, en prenant chaque fois soin de relativiser (affrontement ethnique !) parce que 800 cadavres, on ne peut les cacher dans un placard, et le pauvre Laurent Gbagbo n’était pas à Duékoué pour lui mettre ça sur la tête. La logique aurait voulu que là où on a obtenu par césarienne une résolution pour 7 morts, pour détruire des armes lourdes, on retourne encore à l’ONU pour plus que ça (Plus de 800 morts !). Bref, ce n’est pas à nous de couvrir les actes inhumains de ceux qui imposent leur démocratie à coup de bombardement. Découvrez quelques images humiliantes qui ne présentent surement qu’un pan de ce que le président GBAGBO et ses proches ont subi dans les mains des rebelles de Ouattara.

4.Posté par la voix de l'afrique le 13/04/2011 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.liberation.fr/monde/01012331510-cote-d-ivoire-info-libe-exclusif-la-liste-des-pro-gbagbo-prisonniers-a-l-hotel-du-golf#liste

5.Posté par afrik le 13/04/2011 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://afrohistorama.over-blog.com/article-tentative-de-recolonisation-dehttp://afrohistorama.over-blog.com/article-liste-des-membres-du-gouvernement-de-cote-d-ivoire-assassines-depuis-le-coup-d-etat-71634204.html-l-afrique-71639356.htmlhttp://afrohistorama.over-blog.com/article-une-video-des-massacres-d-abidjan-plus-de-10000-morts-715http://afrohistorama.over-blog.com/article-mangou-n-est-pas-un-traitre-et-ne-peut-pas-en-etre-un-pourquoi-71644544.html81193.html

6.Posté par AFRIK le 13/04/2011 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à bien reflechir, je pense que la population ne reprendra pas le travail.
le refus de la population de travailler sous ouattara est en lui même une stratégie.
on ne manifeste pas dans les rues au risque de nous faire tuer, on est là , on bouge pas. de toutes les façon ici à cocody plus personne n’a unvéhicule pour se déplacer. tous nos véhicules ont été arrachés dans les rues ou pris dans nos garages à domicile. nous on ne peut aller au travail en bus.
je crois aussi que les commercçant qui sont touchés en plein frouet par cette crise depuis des mois n’ouvriront pas leurs magasins au risque de se faire braquer.

leur défi actuel reste prioritarement la reprise du travail et la réouverture de l’administration.
Si d’ici deux semaines rien n’est fait en sens, les parrains de ouattara commenceront à douter de lui et ce sera fini pour lui.
à l’heure actuelle, Ouattara ne sait pas par quel bout prendre le problème de la reprise du travail.
et c’est bien la première fois que la côte d’ivoire reste 3semaines sans activité.
le premier ennemis de Ouattara reste ses propres combattants, les jeunes dioulas armés et les prisonniers qu’il a armé et qui sont tous dehors.
je pense aussi que les chefs de nos différents corps d’armée ont bien fait de faire allégeance à ouattara. Sinon ils allaient faires croire à leur parrains occidentaux que c’est de leur faute si le le travail ne reprend pas. leur vie serait en danger. en toute chose il faut jouer technique.
Pour le faire plier, la population ne doit pas travailler. de toutes les façons, ils doit déjà 2 mois de salaires aux fonctionnaires ( le mois de mars et le mois d’avril )
plus les jours passeront ,plus nous nous rendrons compte que ouattara est une véritable impasse.
je demande que nous ne manifestions pas. soyons solidaires. si tu as à manger chez toi partage , il faut en donner un peu à ceux qui n’en ont pas. cela va nous permettre de tenir encore un mois . je vous prie, si vous avez des idées pour enrichir cette methode, faites le et faites circuler ce message.
on appelle ça la manifestation passive.
parce que si nous reprenons le travail, nous serons comptables du sort du PR GBAGBO, de son épouse Simone, de ses enfants, de sa mère et tous ses collaborateurs assassinés ou encore en vie.

7.Posté par ange le 14/04/2011 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouattara est illégitime car il serait soupçonné de massacres par des opposants et des associations des droits de l'homme . A ce titre, il ne convient pas à la Côte d'Ivoire . Mais aussi des électeurs ayant voté pour Outtara doivent le regretter en ayant pris la mesure réelle de ce qu'il s'est passé .Si on refaisait les votes aujourd'hui, il serait un président a minima . La réconciliation, c'est du blabla politicien ,d'ailleurs les opposants sont déjà arrêtés .Il faudrait pour ce pays une troisième personne n'ayant pas pris part dans ces tueries , une personne neutre pour une présidence intérimaire puis refaire d'autres élections .

8.Posté par abeilles le 14/04/2011 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

AFRIK
Vous avez une très bonne initiative de ne pas travailler ,il faut une justice ,ce qui s'est passé ,d'avoir refuser une autre élection ,ou de chercher les réalités des fraudes ,
nous devrions faire pareil ,les manifestations n'ont plus aucune valeur en plus ils y mettent des barbouzes pour tuer quelques personnes pour faire accuser et nuire ,
Nous sommes vraiment gouvernés par des Vautours ,quant aux Rues ,où Place le Générale De Gaulle a décolonisé ,il n'aurait pas accepté ces manipulations d'ailleurs la Raison de son Départ ,le Nouvel Ordre Mondial à depuis instaure tout les Chefs d'Etats doivent obéir ,
nous devrions nous révolter

9.Posté par brrrrrrrrr le 14/04/2011 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A capture ,il manquait le dentiste militaire francais pour osculter la dentition de gbagbo et faire un scoop telévisé qui fera le tour de la planete !!!!! il manquait aussi le scoop du deboulonnage de la statue de gbagbo , mais comme il n' en avait pas encore alors on attendra .

10.Posté par afrik le 14/04/2011 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Exclusif: Encore des documents qui condamnent la France De nouveaux câbles issus des services secrets français mettent à nu le rôle de la France dans le coup d'état d'Abidjan du 11 Avril dernier.Maurice TCHASSOTEXTE TAILLEIl nous apparait aujourd’hui, au vu d’une autre série des documents que publie le site du perspicace INNER CITY PRESS, que la France a préparé minutieusement la déstabilisation de la Cote d’Ivoire. L’on se rend compte qu’elle a œuvré dans l’ombre pour la nomination au poste de premier ministre d’un de ses pions, Charles KONAN BANNY qui occupa cette fonction du 07 décembre 2005 au 4 April 2007. Ce document relève également la complicité du Secrétaire général de l’ONU de l’époque.

Selon lui, ‘’les moyens dont va disposer le nouveau Premier ministre sont suffisants pour mettre en place unehttp://www.cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=3544 politique de rigueur et de fermeté afin de contrer les partisans du processus de paix en côte d’Ivoire et devrait notamment permettre la mise en place dans les tout prochains mois d’un plan d’action pour déstabiliser Laurent GBAGBO et provoquer des élections présidentielles anticipées’’ Nous vous laissons juger par vous-même...

Un autre document intitulé ‘’Note de renseignement’’ dont l’objet est la généralité sur les forces armées ivoiriennes étale la parfaite connaissance des services secret français de l’armement de l’armée loyaliste ainsi que l’organisation et l’armement détenus par les forces rebelles. La France ne saurait prétendre n’avoir pas œuvré du côté des rebelles.

Dans cette série de documents, les services de renseignements français font le point sur Guillaume SORO jadis N*2 du gouvernement . Il entendait à l’époque contrôler étroitement l’ensemble des ministères attribués aux Forces Nouvelles de l’époque. Le but étant de contrecarrer toute tentative d’influence du parti de RDR de ALLASSANE DRAMANE OUATARA.

Vous trouverez dans ce dernier document l’esprit de division qui a toujours existé entre nos dirigeants. Un TAMBO MBEKI très modéré et un OBANSAJO et TANDJA au service de la cause coloniale.


L’on ne le dira jamais assez. La nature a doté le sous-sol africain d’immenses richesses et le sol africains d’une poigné de personnes ‘’luciférées’’ qui ont pris en otage le bonheur et la liberté de leurs populations.
Gbagbo est tombé mais à vivre les évènements, il faut être aveugle pour ne pas comprendre que la vraie guerre vient de se déclencher en Côte d’Ivoire. Son dénouement ne sera pas pour bientôt. Car aucune guerre froide n’est brève. La vraie guerre a commencé. Qui sera SIRIKI, Qui sera SOUKE ? Bien malin qui pourra apporter une réponse juste à cette question.

‘’EN CHAQUE MORCEAU DE CHOCOLAT SE TROUVENT LA SUEUR, LES LARMES ET LE SANG DE L’AFRIQUE’’

Maurice TCHASSO
Washington,

11.Posté par afrik le 14/04/2011 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Côte d'Ivoire: Silence on tue! Images inédites...À la barbarie sans fin des rebelles de Ouattara s’oppose la résistance d’une Afrique digne. Images du massacre de Blolequin.Sévérine TocheTEXTE TAILLEQue faut-il faire pour arrêter la folie meurtrière des rebelles d’Alassane Ouattara? Avec un chef délétère et très bon acteur devant les caméras, des soutiens puissants et des supporters sectaires, la solution ne vient que de la résistance, dont l’histoire nous vante les mérites qui font les grandes puissances d’aujourd’hui. Car à quoi sert-il de vivre enchaîné depuis 500 ans et se laisser mourir des malheurs qu’engendre le triomphe de l’injustice?

http://www.cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=3547

Image 1: Des enfants,des femmes,des vieillards,tous ceux qui étaient réfugiés à la préfecture de Blolequin ont été purement et simplement exécutés

Combien de preuves faudra-t-il? Combien de photos, de vidéos, de documents, de manifestations, combien d’articles objectifs et de déclarations révélatrices faudra-t-il pour que certains de nos frères se rendent compte de la barbarie de celui qu’ils supportent? On a beau tout dire du président Laurent Gbabgo, mais l’histoire retiendra qu’il a dit non à la violence, a en tout temps appelé au dialogue et a résisté à l’agresseur sans jamais lui vendre sa dignité. Cette résistance est à l’image d’un peuple prêt à servir de bouclier humain pour protéger son président, face à une force destructrice que décidément rien n’arrête, surtout quand il s’agit d’Africains. Les rebelles, épaulés par la France et l’ONU, oeuvrent à éloigner tout espoir de dialogue mais à s’imposer par la barbarie et la terreur. On dirait que la vie d’un Africain a si peu de valeur, et que l’homme Africain lui-même, quand il a le malheur de se faire endoctriner par des assoiffés de pouvoir violents et très riches, n’aide pas à valoriser cette vie, qui expire plus souvent en Afrique qu’ailleurs sur la planète.



Image 2 : Blolequin après le passage des rebelles


La résistance de l’Afrique, à travers Laurent Gbagbo, a démontré que les alliés de Ouattara ne veulent pas dialoguer. Et comme en temps de dictature, les défenseurs de la « démoncratie » sont prêts à tuer pour l’imposer à ces Africains à qui l’on prend tout mais on ne laisse rien, si oui, la mort. La libération de l’Afrique du joug impérialiste français passe indéniablement par une rupture nette des relations avec cette France coupable à tous les niveaux dans le dossier ivoirien. La résistance de l’Afrique de Laurent Gbabgo a malheureusement occasionné de nombreuses pertes en vies humaines, et une nouvelle fois, comme pour celler le pacte quasi mystique que nous imposent les colons, l’humiliation sous sa forme la plus médiatique et donc la plus cruelle.





Image 3: Riveira vit dans la peur des rebelles

Les grands médias, que contrôle un oligopole d’hommes et de femmes d’affaires peu scrupuleux quand il s’agit d’enrichissement, agissent en ventouses mentales pour assouvir l’appétit vorace de la bête impérialiste. L’histoire a toujours élevé au rang de héros ceux qui ont fait partie de la résistance, et en tyrans ceux qui ont faire preuve de toujours plus de violence. La Côte d’Ivoire n’en échappe pas, et le tyran a fait ses preuves avant même de s’asseoir enfin sur le fauteuil présidentiel pour lequel il a tant tué.

Les tueries de Blolequin, celles de Duékoué ou encore celles souvent évoquées de la terre kidnappée du Nord, sont-elles la faute de Gbagbo? Faut-il accuser celui qui a dit NON à la guerre ou celui qui a imposé la guerre? La seule faute de Gbagbo est d’être fidèle à lui-même, vrai, authentique jusqu’au bout. Ouattara le gentleman avec beaucoup de squelettes dans le placard, a-t-il jamais été inquiété du fameux TPI, tribunal pantin de l’intimidation, depuis 2002? Quand l’absudre poussé à l’extrême arrive à coûter la vie à des milliers de personnes, l’on a peur de devenir fou soi-même tellement c’est... fou.



Image 4: Cet adolescent est accusé d'être un milicien. Un petit d'à peine 15 ans humilié, battu par les rebelles


Ces innombrables morts qui jonchent les caniveaux de Côte d’Ivoire sont la seule faute de ceux qui consentent à appuyer sur la gachette pour ôter la vie d’innocentes personnes qui pourtant - on les a vu par milliers voire par millions sur la regrettée RTI – ont manifesté leur désir de paix et de dialogue. À l’heure où l’espoir d’un dénouement rapide et pacifique faisait vivre le pays, l’on était loin, très loin de se rendre compte de l’extrême violence qui sévirait ensuite. L’on parlait déjà depuis des années de la violence sans nom dont étaient capables les rebelles acquis à Ouattara, mais l’on avait espéré, en vain, qu’une étincelle de compassion les saisirait. Il n’en est rien.

Chaque jour, l’on apprend de nouveaux décès, de personnes connues et d’anonymes, avec un discours manipulateur qui malheureusement entraîne avec lui les adeptes sectaires de la politique du sieur Ouattara. On a dit des rebelles que ce sont des drogués et que, pire encore, ce sont des personnes dotées de toutes leurs facultés mentales qui posent des actes aussi abominables : égorgements, viols, pillages, braquages, exécutions sommaires, etc. C’est à se demander ce qui justifie une telle barbarie, quel programme politique, quel candidat mérite qu’on lui sacrifie autant d’âmes? Dans une Afrique qui est civilisée de culture - et non grâce aux colons « bien-intentionnés » qui déjà avilissaient et massacraient les « indigènes » africains – ce qui se passe en Côte d’Ivoire est tout simplement irréel d’absurdité.



Image 6: A Yopougon, Les mercenaires traquent les pro Gbagbo de maison en maison


Le contexte dans lequel s’inscrivent les évènements tragiques de Côte d’Ivoire parlent d’eux-mêmes : La « célébration » du cinquantenaire des indépendances et la commémoration des 17 ans du génocide rwandais. Pour les croyants chrétiens, nombreux en Côte d’Ivoire, la semaine sainte avec à son apogée le dimanche de Pâques, commémoration des souffrances, de la mort et de la résurection d’un Jésus-Christ accusé à tort, humilié publiquement et crucifié injustement par l’occupant romain, exécution applaudie par une frange complice de la population. L’on peut comprendre la symbolique très marquante qu’ont ces évènements sur nombre d’Ivoiriens et d’Africains, qui voient en l’avancée des rebelles de Alassane Ouattara la souffrance de trop. Ceci ne peut être qu’annonciateur de profonds bouleversements en Afrique, qui passeront indéniablement par le vomissement de la France hors d’Afrique, de même que de toutes les politiques impérialistes occidentales qui n’ont fait qu’excéder au fil des âges les Africains, décidés à se sortir de cette prison invisible mais bien réelle.

s'il vous plait PEUPLE FRANCAIS AIDEZ NOUS A ARRETEZ CA S 'il vous l 'heure et grave s'il trouvons une solution vite avant qu'il ne soit trop tartp peuple de conscien aidez nous

Image 7: Koné Zakaria de dos sur cette photo mettent en oeuvre le plan d'exécution dans les communes d'Abobo et yopougon


Une chose est certaine : les tueries massives auxquelles s’adonnent les troupes de Alassane Ouattara, soutenues ouvertement par la Licorne française et « l’armée de la paix » ONUsienne, ne resteront pas impunies. L’homme africain ne servira plus de gibier à massacre à ceux qui n’hésitent pas à tuer pour préserver des intérêts acquis depuis 500 ans et que l’Occident tient à garder à tout prix, même au prix du sang. L’Afrique digne est en marche, et sa liberté lui reviendra dans un avenir plus proche qu’on ne le pense.



12.Posté par afrik le 14/04/2011 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour se réconcilier, la Côte d'Ivoire a besoin de Laurent Gbagbo vivant et libre"Guy Labertit est un proche de Laurent Gbagbo. Délégué Afrique du Parti socialiste français pendant treize ans (1993-2006), il a rencontré le Président sortant de Côte d’Ivoire alors qu’il était réfugié à Paris,voici une trentaine d’années.L'echoTEXTE TAILLEGuy Labertit est un proche de Laurent Gbagbo. Délégué Afrique du Parti socialiste français pendant treize ans (1993-2006), il a rencontré le Président sortant de Côte d’Ivoire alors qu’il était réfugié à Paris,voici une trentaine d’années.

Qu’est-ce que l’arrestation de Laurent Gbagbo vous inspire?

Guy Labertit Une profonde honte par ce qui a été fait par l’État français. C’est une intervention militaire qui nous ramène soixante ans en arrière, avant même les indépendances africaines. La France a totalement outrepassé le mandat qu’elle était censée avoir. M. Gbagbo a pu être livré à M.Ouattara grâce à l’intervention militaire de la France. À mes yeux c’est une violation flagrante du droit international. Et une tache indélébile dans les rapports entre la France et le continent africain.

D’un point de vue tactique,cette intervention était-elle un bon calcul de la part de la France?

Je pense que la politique de Nicolas Sarkozy ouvre le golfe de Guinée aux Etats-Unis. Le président Obama a tenu les mêmes positions que M. Sarkozy, mais lui a laissé faire le sale travail...

Les pays d’Afrique de l’Ouest ont pensé intervenir eux mêmes en Côte d'Ivoire...

Je pense qu’après un certain temps, il y aura une profonde honte chez les chefs d’État africains d’avoir laissé un de leurs pairs entre les mains de l’ancienne puissance coloniale.

L’arrestation de Laurent Gbagbo annonce-t-elle la fin du conflit entre les deux clans ivoiriens?

Pas du tout. Je pense au contraire que la Côte d'Ivoire ne peut se réconcilier qu’avec Laurent Gbagbo vivant et libre. Les gens à qui il a été livré sont ceux là mêmes qui ont tenté de le renverser par un coup d’État en 2002 alors qu’ils étaient associés au gouvernement. L’objectif est clair: depuis dix ans, il s’agissait d’écarter Laurent Gbagbo.

Pourquoi Gbagbo est-il selon vous indispensable à la réconciliation des Ivoiriens?

Un Ivoirien sur deux a voté pour lui... Il est majoritaire dans Abidjan et dans quatorze des dix neuf régions du pays.

Pour vous, Paris n’est pas intervenu pour la démocratie...

M. Ouattara est l’homme qui a fait arrêter M. Gbagbo en 1992 alors qu’il était 1er ministre. C’est l’homme qui a promulgué la loi anti-casseurs, qui a imposé les cartes de séjour. M. Gbagbo est celui qui a supprimé les cartes de séjour, qui a fait adopter la loi pour l’assurance-maladie universelle, qui a créé la décentralisation et qui a promulgué l’enseignement primaire gratuit...

Comment expliquez-vous l’unanimité de la communauté internationale?

Cette affaire a été très bien préparée. Comme M. Gbagbo était le fils des élections, il fallait le contourner par des élections. Le pays comporte 19 régions. Sur 14 régions qui représentent 83 %de l’électorat, M. Gbagbo avait 7 points d’avance. C’est sur les 17 % des cinq régions du nord, où le scrutin a été faussé parce que la rébellion n’avait pas désarmé,que M. Ouattara a inversé le résultat. M. Gbagbo n’a donc pas perdu le scrutin du 28novembre.

Source: L'écho

0ShareTOUTE L'ACTUALITE COMMENTEZ
"Pour se réconcilier, la Côte d'Ivoire a besoin de Laurent Gbagbo vivant et libre"Côte d'Ivoire: Silence on tue! Images inédites...Plus de 40 interventions militaires françaises en Afrique depuis 1961

13.Posté par onacis le 14/04/2011 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que tous ceux qui défendent Gbagbo sachent que les ivoiriens "non patriotes" ont vécu 8 ans de dictature insupportable, où les miliciens et autres membres de la fédération des étudiants et élèves (FESCI) dont les parrains n'étaient autre que Gbagbo et Blé Goudé, ont carrément dénaturé l'université.
Durant ces années, aucune marche de l'opposition n'a été tolérée, toutes elles ont été reprimées dans le sang. Tout le monde avait peur de protester contre ces oppresseurs. Même dans les lieux publiques, l'on ne pouvait librement exprimer ses convictions sans risque d'être pris à partie. Pour moi qui venais de Londres, cela était inadmissible. Egalement inadmissibles étaient l'occupation totale de la télévision publique et les incitations à la haine raciale à l'endroit des français ou des frères africains. Ce régime a profondément divisé les ivoiriens pour rêgner avec pour fond de commerce la colonisation et la France.
Tous les actes posés par lui allaient dans le sens du renforcement de son emprise sur le fauteuil présidentiel qu'il ne sait jamais imaginé perdre:
-L'augmentation du salaire des forces de l'ordres et les virements inopinés de fortes sommes d'argent sur les comptes bancaires de ses pseudo-généraux qu'il a lui-même fabriqué de toute pièce.
-Le débauchage des cadres des partis d'opposition bien sûr à coup de millions de FCFA.
-L'augmentation des salaires des députés pour faciliter leur coopération.
-La construction de batiments à Yamoussoukro pour faire les yeux doux à l'électorat de l'opposition.

En 10 ans, alors qu'il a augmenté le budget de 1950 à FCFA 2500 milliards (de €3 à €3.8 milliards) et son budget de souveraineté (budget personnel et sans contrôle) de 15 à FCFA 75 milliards (€22,8 à €114 millions), ce dictateur n'avait que la moitié du pays à développer. Mais comme tout dictateur, il n'a rien réalisé, il a préféré préparer une guerre qu'il savait d'avance perdue. Il a ainsi acheté armes sur armes pour les distribuer à des jeunes étudiants ou désoeuvrés sans formation militaire.
Gbagbo n'a qu'à rendre grâce à DIEU pour la vie sauve dont il bénéficie de la part de son ennemie, car ne dit-on pas "à la guerre comme à la guerre"? Le général GUEI, sa femme ROSE GUEI, leurs gardes de corps et personnel de maison n'ont pas eu la même chance que Gbagbo car ils ont été sommairement exécutés. Le général avait même été extirpé de la Cathédrale St Paul avant d'être tué, comme c'est ignoble!!! Ils ne craignent même pas DIEU.

Ce monsieur est un dictateur sans coeur qui a voulu confisquer le pouvoir, lui qui est le père de la démocratie en CI. Le géniteur assassin de la démocratie nous a ainsi plongé dans les affres de la guerre, des malades qui meurent faute de soins. Si la France ne mettais pas fin à la souffrance des ivoiriens, la famine aurait sévi à Abidjan.

Chers lecteurs, des ivoiriens nostalgiques veulent vous duper par des photos qui n'ont certainement rien à voir avec la réalité: prudence.


14.Posté par afrik le 14/04/2011 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Côte d’Ivoire : Les troupes de Ouattara massacrent des Chrétiens sous le secret de la Licorne Française !

15.Posté par afrik le 14/04/2011 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Légalité de la détention de Gbagbo: ses avocats écrivent à Ban Ki-moon
Source : AFP : Dernière Mise à jour : 15/04/2011 (Auteur : AFP)
Les avocats de Laurent Gbagbo en France
interpellent le Secrétaire général des Nations unies sur les bases juridiques
de son arrestation et sur le rôle de l'ONU, dénonçant tortures et meurtres de
partisans de l'ex-président ivoirien, dans un courrier transmis jeudi à l'AFP.
Mercredi, l'ONU a annoncé que le président Gbagbo avait été transféré dans
une résidence présidentielle dans le nord du pays.
Les avocats, Mes Marcel Ceccaldi, Lucie Bourthoumieux et Jean-Charles
Tchikaya, rappellent que Laurent Gbagbo avait été placé lundi "en état
d'arrestation à l'Hôtel du Golf", le QG d'Alassane Ouattara, un lieu dont
l'Onuci "se charge d'assurer la sécurité".
Estimant qu'aucune disposition de la résolution 1975 (qui a permis à l'ONU
de détruire les armes lourdes en possession du camp Gbagbo, ndlr) "ne donne
autorité à l'Onuci pour prendre des mesures privatives de liberté" contre
Laurent Gbagbo et ses proches, les avocats demandent des comptes à Ban Ki-moon.
"A quel titre et sur quel fondement juridique le président Laurent Gbagbo,
son épouse, les membres de sa famille et ses collaborateurs sont en état
d'arrestation?", "Quelle autorité" les retient et "à quel titre?", "quelles
sont les conditions de leur détention?", interrogent-ils.
Evoquant le mandant de protection des civils de l'Onuci, les avocats
évoquent des "informations" faisant état depuis lundi "d'atteintes aux droits
humains" dont sont en particulier victimes "des sympathisants (de M. Gbagbo)
ou présentés comme tels".
Ils affirment que les membres du gouvernement de l'ex-président "sont
systématiquement torturés et blessés avec des machettes quand ils ne sont pas
simplement assassinés".
Ils ajoutent qu'en cas de mauvais traitements infligés au président déchu,
la "responsabilité personnelle" du Secrétaire général, mais aussi celle de
l'ONU et de la France "seront engagées".





16.Posté par AFRICAIN le 20/08/2011 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Samedi 20 août 2011 6 20 /08 /Août /2011 21:39 Chavez se retire du FMI et de la Banque mondiale

Le président Hugo Chavez a qualifié lundi, à la veille de la fête du travail, ces institutions de «mécanismes de l'impérialisme» destinés à exploiter les pays pauvres.

Le Venezuela a décidé de se retirer, avec effet immédiat, de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, a annoncé le président Hugo Chavez, qualifiant ces organismes de "mécanismes de l'impérialisme" destinés à exploiter les pays pauvres. «J’annonce notre sortie de la Banque Mondiale et du Fonds monétaire international. Ils doivent nous rendre les fonds», a déclaré Hugo Chavez dans une allocution prononcée lundi, à la veille de la fête du travail.

Le président vénézuélien compte créer une institution bancaire régionale, financée par les revenus que le Venezuela tire de ses hydrocarbures, qui se substituerait aux deux institutions responsables, selon lui, de la pauvreté en Amérique du sud. La veille, déjà, Hugo Chavez avait affirmé devant les représentants des pays alliés du Venezuela que l’Amérique latine irait mieux sans la Banque mondiale et le FMI.

«Il vaut mieux que nous sortions avant qu’on nous

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires