ALTER INFO

CONTRE LA RÉPRESSION ET LA DICTATURE MILITAIRE



Nordine Saïdi
Vendredi 16 Août 2013

CONTRE LA RÉPRESSION ET LA DICTATURE MILITAIRE
Non à la confiscation de la révolution par l’armée !
Solidarité avec les peuples en lutte.

TUNISIE : 17 décembre 2010 : Mohammed Bouazizi, un jeune vendeur ambulant, s'immole à Sidi Bouzid pour protester contre la saisie de sa marchandise par la police. Début d'une vague de contestation.

ÉGYPTE : 25 janvier 2011 : Première manifestation sur la Place Tahrir au Caire. Début de plusieurs semaines de mobilisations des Égyptiens en vue de la chute du régime.

ALGÉRIE : Début janvier 2011 : 5 jours d'émeutes contre la vie chère et le chômage font 5 morts et plus de 800 blessés.

YÉMEN : 27 janvier 2011 : Premières mobilisations dans la capitale yéménite, Sanaa. Les manifestants réclament le départ du président yéménite Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 1978.

LIBYE : 15 février 2011 : Des émeutes éclatent à Benghazi.

BAHREÏN : 14 février 2011 : Des milliers de manifestants se rassemblent sur la place de la Perle dans la capitale du Bahreïn, Manama, pour réclamer des changements politiques et sociaux. Les forces de sécurité répriment ces mobilisations.

MAROC : 20 février 2011 : Manifestations de milliers de Marocains dans plusieurs villes du pays, dont Rabat, Casablanca, Marrakech… Ils réclament un gouvernement aux pouvoirs élargis et des réformes politiques.

SYRIE : 15 mars 2011 : Rassemblement à Damas après un appel lancé sur Facebook.

La révolution continuera parce qu’elle est la seule voie vers la libération.
Depuis plus de deux ans nous affirmons notre solidarité sans faille avec le formidable mouvement de contestation dans le monde arabe ainsi qu’avec ses mots d’ordre. 
Nous avons manifesté naturellement avec les peuples frères d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient en lutte pour la liberté, la justice sociale et une réelle indépendance de leurs nations. Devant les ambassades du Maroc, d’Algérie, d’Égypte, de Libye, d’Arabie saoudite, du Bahreïn, de Syrie,etc., sur les marches de la Bourse et dans les rues de Bruxelles partout, nous étions unis face aux pouvoirs despotiques, aux cris de « DÉGAGE ».
En Tunisie, en Égypte, en Grèce, en Espagne, aux États-Unis, et partout dans le monde, les peuples se soulèvent, indignés, anonymes, ils occupent l’espace public et appellent au respect de la dignité humaine.
 
Aujourd’hui, il est plus que nécessaire de prendre position.
Nous voulons tout d’abord exprimer notre horreur devant les massacres répétés commis par les autorités contre des foules innocentes, coupables à leurs yeux d’exprimer leur indignation et leur refus du coup d’État militaire.
En Égypte, ces crimes ne sont que la continuation du coup d’État qui n’a pas seulement renversé Morsi mais qui a destitué la rue de son pouvoir constituant.
Il ne s’agit pas pour nous de soutenir un parti contre un autre, une partie du peuple contre une autre, mais d’une position avant tout morale, celle du respect du principe intangible de la souveraineté populaire, celle du respect de la démocratie et de ses règles.
Nous affirmons ici que seule la rue peut et doit pouvoir remettre en cause le résultat d’un scrutin populaire légitime.
Nous  exprimons, à ce propos, notre honte et colère de voir nos gouvernements soutenir un pouvoir putschiste, en s’efforçant idéologiquement de lui construire une légitimité et d’aller jusqu’à tenter de justifier les crimes qu’il commet.
Notre attachement à la démocratie consiste en notre conviction qu’elle est la seule voie pour le futur des pays arabes et leur cohésion nationale. Nous exprimons notre profonde angoisse devant le danger terrible de guerre civile que le coup d’État fait courir à l’Egypte.
Nous nous en remettons à la souveraineté populaire, et nous réclamons la fin de la répression contre les Frères musulmans, le respect du droit à manifester, que justice soit faite sur les récents massacres, sur l’usage de brutalités comme de la torture et que les coupables soient jugés.
Nous considérons que l’attitude des États Unis, des principales puissances occidentales vis-à-vis du coup de force en Égypte est en contradiction avec les règles de la Communauté internationale concernant l’illégalité des coups d’État militaires, et qu’elle est donc une politique de deux poids deux mesures, marquée par l’ambiguïté, et qu’elle ne fait pas honneur aux principes de la démocratie dont ils se réclament.
Nous croyons fermement à  la capacité des peuples à s’unir, à s’associer, à s’investir à explorer de voies nouvelles, pour créer un monde meilleur, trouver des solutions au niveau local et à décider par eux-mêmes ce qui est bon pour eux.
Nous appelons enfin tous les citoyens épris de justice à dénoncer la répression en Égypte et à exprimer leur solidarité avec les peuples en lutte.
Nordine Saïdi
Mouvement Citoyen Palestine
mcpalestine.be
 
La liberté, la justice et l'égalité, par tous les moyens nécessaires ! Malcolm X
« L'égalité ou rien » Edward Said
 
 


Appel en vue d’une manifestation pour début septembre.
Nous exprimons avec force notre soutien au peuple égyptien dans son combat décisif contre la tyrannie et pour l’instauration de la démocratie et de sociétés plus justes et plus humaines, régies par les règles de l’État de droit, établies universellement : souveraineté populaire dans le choix de nos représentants et gouvernants, séparation des pouvoirs, égalité de tous devant la loi, redistribution équitable des richesses, éradication de la corruption, garantie des libertés individuelles et collectives, les libertés d’opinion et de croyance y comprises.

‏Nous le disons haut et fort, aucun pays arabe ne peut plus se soustraire à ce mouvement irrépressible qui s’est donné clairement pour tâche de mettre fin au règne de l’arbitraire.
Nous appelons toutes les organisations à exprimer leur solidarité avec les aspirations des peuples arabes et celles du peuple égyptien en particulier. Nous appelons enfin tous les citoyens à se tenir aux côtés des combattants de la liberté en dénonçant la répression sauvage dont ils sont victimes et en reconnaissant clairement la légitimité des aspirations de nos peuples à se libérer du joug de l’oppression et à construire la démocratie.
Envoyez votre signature à peace.paix@gmail.com et/ou mcpalestine@netcourrier.com


Vendredi 16 Août 2013


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires