Coup de gueule

CIVISME, PASSAGES-CLOUTÉS, SÉCURITÉ ET PROPRETÉ


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!


J'ai mal à ma ville . Les fumées noires la salissent et l'asphyxient. Et pourtant '' Fumer tue ''' !


DR IDRISSI MY AHMED
Vendredi 15 Décembre 2017

Et SM le Roi, n'est pas obligé de passer par toutes les villes ni les rues pour obliger les municipalités à oublier la paresse et à s’activer

CIVISME, PASSAGES-CLOUTÉS, SÉCURITÉ ET PROPRETÉ

Vous m’avez sorti de mes réserves, monsieur le Professeur !

Introduction

La ville a besoin d’être re-policée pour mériter son nom de ville. Je ne parle pas que de Kénitra, devenue un gros quartier de la capitale. Un standing, qui doit se mériter, en toute indépendance de nos respectables walis et autres responsables. Un retour au statut antes, pour être plus opérationnels et le redevenir localement. Avec plus d’efficacité de par la proximité. La rapidité, la dynamique et la décision n’en seront qu’améliorées !

Ouvrons le sujet proprement dit :

J'ai mal à ma ville . Les fumées noires la salissent et l'asphyxient. Et pourtant '' Fumer tue ''' ! Les concitoyens ne se sont pas tus ! Civisme, passage cloutés, sécurité, propreté et urbanité. Les passages marqués, peints, ou tracés pour les piétons, ont rarement été cloutés au Maroc. Ils demeurent rares, très rares, et le plus souvent effacés. Trop peu repeint, si ce n'est à l'occasion !

Et SM le Roi, n'est pas obligé de passer par toutes les villes ni les rues pour obliger les municipalités à oublier la paresse et à s’activer. Le ménage, la cure auxquelles il vient de procéder doit faire école.

L'éducation scolaire a oublié ce chapitre qui gagnerait à être repris comme rôle et remâché régulièrement aux enfants et aux jeunes adultes , porteurs ou pas de cimeterres .Qui plus est par le ministère des Awqaf dans les mosquées doit aussi éveiller les prieurs. La citoyenneté n'est pas antinomique de la religion !

C'est de fond en comble que la Ville doit être revue et…corrigée. Elle toutes les villes du royaume ont besoin de bénéficier de cette INDH. Peut-être qu'elles activeraient certains de nos paresseux certains, en manque d’idées, en leur soufflant un programme.

Mon slogan serait ; '' 7 jours par trimestre de propreté urbaine ''. Et ce, que la municipalité soit habitée et régie par des ruraux sans certifs comme certains parlementaires, ou des citadins en aspiration de ‘’parlementarité*’’ (la retraite imméritée, mais assurée ! ). Aucune excuse pour ces ‘’braves gens’’ si ‘’elles bougent’’! Il doivent urbaniser la cité et ne pas se relâcher après les première semaine d'efforts '!


Il n’y a pas qu’Al Huceima qui aurait souffert du désistement léthargique des responsables des cités ! Nous aussi, on pèche des espadons et la Kasbah regarde de haut Mehdia ! Et cette réflexion appartient à toutes les régions. Il n’y a de quoi marcher pendant six mois ni se survolter jusqu’à faire tomber un gouvernement, en chasser des ministres et punir des responsables de parmi les autorités. Mais il faut parler pour être écoutés !

La rigueur du gestionnaire est offerte avec parcimonie. Il a devant lui tellement d’imperfections cumulées (durant des décennies) et qu’il lui faut corriger, qu’il s’essouffle au premier coup de pioche du chantier.

Je ne parle pas de la honte manifeste des bus, horribles révélateurs de nos déficiences génésiques. Il parait qu’on en casse un peu partout. Un nouveau rite. Les cadres responsables de la société, les cadres et les gosses, ces jeteurs de pierres qui se sont ‘’trumpés’’ de Netanyahou et de camp ! Ici, c’est le Maghreb, pas l’Orient ! Alors, les cailloux, messieurs les gamins, laissez-les par terre ! Ne vous prenez pas pour des David-s sémites en face des Goliath-s palestiniens ! Les cailloux, ce n’est pas pour casser les vitres ! C’est pour les ablutions, pour le lissage des membres, au hammam et mieux encore, pour la construction.

Qui plus est, il y a un constat ‘’ d’irresponsabilité généralisée et d’analphabétisme citoyen’’ qui sévit à fond. Il y a quand même des miracles, ne soyons pas négativistes !

Mais avouons, ce sont des marques dégradantes et destructrices de barbarie, de laisser-aller, de sous-développement et de je-m’en-foutisme ! Car nous sommes responsable en Afrique, nous devons démontrer que nous sommes à la hauteur du pari pour assurer cette politique ambitieuse, pour un pays qui est resté longtemps calfeutré sur soi-même et fâché envers les abusés et les affidés d’Alger.

Qui plus est, il y a le fameux train TGV, les autoroutes, les usines, les nôtres et celles qui se sont dépaysées, (lire délocalisées) pour faire dans les fils et autres sièges ou pièces de voitures.
Il y a ces fameux ports, sauf celui de Kénitra-Mehdya, ardemment suggéré par Abdou Rebbih, (demandez aux M’chiche et à Janah !), mais qui se fait encore désirer. Et ces belles cités, au-dessus de nos simples moyens de Généraleurs*. Et puis, merci Sidna, nous avons des satellites !

Or nos villes, celles que marginalise le Sebou, ne cadrent pas avec ces inestimables progrès !

Les trottoirs, dont les carreaux sautent avant le permis d'habiter des immeubles, les plus neufs, des jardins, (sic), non encore habités, qui plus est les plus anciens. Au point que les Poilus de la Première Guerre Mondiale pourraient s'y cacher.

Venez voir mesdames, les chaussées, gonflées de chaises, qu’on les croirait devenir des cinémas de plein-air, alors que les cinés couverts, ont été totalement rasés ! Venez voir mesdames ces trottoirs où l'on vous siffle et harcèle, impudemment ! Sans arrières, ni antérieures, pensées !

Les regards et les tuyauteries des eaux usées, qui se noient dès les premiers orages et les premières ondées.

L'éclairage public, qui laisse des coins bien sombres, hélas, sans dignité ni sécurité.

Les façades privées à peindre obligatoirement pour rénover la face de la ville et lui donner plus de gueule ! Les moderniser serait heureux, partout au Maroc, bien sûr ! Même dans les quartiers des médinas, ou simplement les ré-arranger.

Ces cafés envahissants…Ça va j’ai fini ! Tout reste à faire. Et les arbres et les jardins et le stationnement, où faut-il y aller pour les voir ou les parquer ? Ça va j’ai fini, je ne vais pas parler des infrastructures…Il me suffit de parler des regards et des trous ! C’est une honte, je l’ai dit. Une humiliation constante, qui est de trop ! Baraka Trump, elli t’hagare âla essilme, we essiyassa.
Au secours Général Lyautey ! Ils ont même sauté ton Port-Lyautey. Reviens à Kénitrous pour les rééduquer ! Ils ont oublié la méthode. Je vais dire à sa nièce, Mme Student de le lui demander. Ou que le gentil et sympa Macron, pourrait marcher des fois ? Et venir de temps en temps pour le suppléer…


Dr Idrissi My Ahmed, Kénitrop , le 14 Décembre 2017


Vendredi 15 Décembre 2017


Commentaires

1.Posté par DR IDRISSI MY AHMED le 16/12/2017 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

u[CORRRECTIF]u



CIVISME, PASSAGES-CLOUTÉS, SÉCURITÉ ET PROPRETÉ





Vous m’avez sorti de mes réserves, monsieur le Professeur !




Introduction


La ville a besoin d’être re-policée pour mériter son nom de ville. Je ne parle pas que de Kénitra, devenue un gros quartier de la capitale, Rabat ! Un standing, qui doit se mériter, en toute indépendance de nos respectables Walis et autres responsables. Un retour au statut antes, pour être plus opérationnels et le redevenir localement. Avec plus d’efficacité grâce à la proximité. La rapidité, la dynamique et la décision n’en seront qu’améliorées !


Ouvrons le sujet proprement dit :


J'ai mal à ma ville. Les fumées noires la salissent et l'asphyxient. Et pourtant '' Fumer tue ''' ! Les concitoyens ne se sont pas tus ! Civisme, passage cloutés, sécurité, propreté et urbanité. Les passages marqués, peints, ou tracés pour les piétons, ont rarement été cloutés au Maroc. Ils demeurent rares, très rares, et le plus souvent effacés. Trop peu repeint, si ce n'est à l'occasion !

Et SM le Roi, n'est pas obligé de passer par toutes les villes ni les rues pour obliger les municipalités à oublier la paresse et à s’activer. Le ménage, la cure auxquelles il vient de procéder doit faire école.

Alors, à quel endroit le piéton respectueux devrait passer ? Pour être ou devenir ce bon citoyen et ne pas être critiqué, sifflé et verbalisé !

L'éducation scolaire a oublié ce chapitre qui gagnerait à être repris comme rôle et remâché régulièrement aux enfants et aux jeunes adultes, porteurs ou pas de cimeterres. Qui plus est par le ministère des Awqaf dans les mosquées doit aussi éveiller les prieurs. La citoyenneté n'est pas antinomique de la religion !

C'est de fond en comble que la Ville doit être revue et…corrigée. Elle toutes les villes du royaume ont besoin de bénéficier de cette INDH. Peut-être qu'elles activeraient certains de nos paresseux certains, en manque d’idées, en leur soufflant un programme…des idées.

Mon slogan serait ; '' 7 jours par trimestre de propreté urbaine '' et aux villages aussi. Et ce, même quand la municipalité est habitée ou régie par des ruraux sans certifs comme certains parlementaires, ou des citadins en aspiration de ‘’parlementarité*’’ !
Vive la retraite imméritée, mais assurée ! Aucune excuse pour ces ‘’braves gens’’ si ‘’elles bougent’’! Il doivent urbaniser la cité et ne pas se relâcher après les première semaine d'efforts '!

Il n’y a pas qu’Al Huceima qui aurait souffert du désistement léthargique des responsables des cités ! Nous aussi, on pèche des espadons et la Kasbah regarde de haut Mehdia ! Et cette réflexion appartient à toutes les régions. Il n’y a de quoi marcher pendant six mois ni se survolter jusqu’à faire tomber un gouvernement, en chasser des ministres et punir des responsables de parmi les autorités. Mais il faut parler pour être écoutés !

La rigueur du gestionnaire est offerte avec parcimonie. Il a devant lui tellement d’imperfections cumulées (durant des décennies) et qu’il lui faut corriger, qu’il s’essouffle au premier coup de pioche du chantier.

Je ne parle pas de la honte manifeste des bus, horribles révélateurs de nos déficiences génésiques. Il parait qu’on en casse un peu partout. Un nouveau rite. Les cadres responsables de la société, les cadres et les gosses, ces jeteurs de pierres qui se sont‘’trumpés’’ de Netanyahou et de camp ! Ici, c’est le Maghreb, pas l’Orient ! Alors, les cailloux, messieurs les gamins, laissez-les par terre ! Ne vous prenez pas pour des David-s sémites en face des Goliath-s palestiniens ! Les cailloux, ce n’est pas pour casser les vitres ! C’est pour les ablutions, pour le lissage des membres, au hammam et mieux encore, pour la construction.

Qui plus est, il y a un constat ‘’ d’irresponsabilité généralisée et d’analphabétisme citoyen’’ qui sévit à fond. Il y a quand même des miracles, ne soyons pas négativistes !

Mais avouons, ce sont des marques dégradantes et destructrices de barbarie, de laisser-aller, de sous-développement et de je-m’en-foutisme ! Car nous sommes responsable en Afrique, nous devons démontrer que nous sommes à la hauteur du pari pour assurer cette politique ambitieuse, pour un pays qui est resté longtemps calfeutré sur soi-même et fâché envers les abusés et les affidés d’Alger.

Qui plus est, il y a le fameux train TGV, les autoroutes, les usines, les nôtres et celles qui se sont dépaysées, (lire délocalisées) pour faire dans les fils et autres sièges ou pièces de voitures.
Il y a ces fameux ports, sauf celui de Kénitra-Mehdya, ardemment suggéré par Abdou Rebbih, (demandez aux M’chiche et à Janah !), mais qui se fait encore désirer. Et ces belles cités, au-dessus de nos simples moyens de Généraleurs*. Et puis, merci Sidna, nous avons des satellites !

Or nos villes, celles que marginalise le Sebou, necadrent pas avec ces inestimables progrès !

Les trottoirs, dont les carreaux sautent avant le permis d'habiter des immeubles, les plus neufs, des jardins, (sic), non encore habités, qui plus est les plus anciens. Au point que les Poilus de la Première Guerre Mondiale pourraient s'y cacher.











Venez voir mesdames, les chaussées, gonflées de chaises, qu’on les croirait devenues des cinémas de plein-air, alors que les cinés couverts, ont été totalement rasés ! Venez voir mesdames ces trottoirs où l'on vous siffle et harcèle, impudemment ! Sans arrières, ni antérieures, pensées !

Les regards et les tuyauteries des eaux usées, qui se noient dès les premiers orages et les premières ondées. Allah yestir !

L'éclairage public, qui laisse des coins bien sombres, hélas, sans dignité ni sécurité.

Les façades privées à peindre obligatoirement pour rénover la face de la ville et lui donner plus de gueule ! Les moderniser serait heureux, partout au Maroc, bien sûr ! Même dans les quartiers des médinas, ou simplement les réarranger, cet office est à mieux assurer.

Ces cafés envahissants…Ça va, j’ai fini ! Tout reste à faire. Et les arbres et les jardins et le stationnement, où faut-il y aller pour les voir où errer des heures avant de pouvoir les parquer ? Ça va, j’ai fini, je ne vais pas parler des infrastructures…Il me suffit de parler des regards et des trous et des ringards qu’il faut régulièrement curer ! C’est une honte, je l’ai dit. Une humiliation constante, qui est de trop ! Baraka Trump et ses fanatiques amis impérialistes, elli t’hagare âla essilme, we essiyassa !

Au secours, Général Lyautey ! Ils ont sauté ton Port-Lyautey. Je réclame ton savoir-faire, plein de dignité et ton parasol d’ami. Reviens à Kénitrous pour les rééduquer ! Y a le port atlantique à construire et puis la Kasbah de Mehdia à réarranger ! Ils ont oublié la méthode et le savoir-faire, pardi ! Je vais dire à ta nièce, Mme Student, de te supplier de revenir encore par ici. Un revenant utile, avant le retour du Messie à Jérusalem ? Et l’Apocalypse, tant attendue par les Evangélistes de Trump, la Tribu de Sion et leurs amis ! Ou que le gentil et sympa Macron, pourrait marcher des fois et nous en dispenser ? Et venir là, de temps en temps, pour suppléer le Général, on ne sait jamais…





Dr Idrissi My Ahmed,
Kénitrous , le 14 Décembre 2017

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires