ANALYSES

CHAOS LIBYEN : DA’ECH LIBYE ATTAQUE LA COALITION ISLAMISTE ‘FARJ LIBYA’ EN PLEIN TRIPOLI



Mercredi 28 Janvier 2015

CHAOS LIBYEN : DA’ECH LIBYE ATTAQUE LA COALITION ISLAMISTE ‘FARJ LIBYA’ EN PLEIN TRIPOLI
# ELAC & ALAC/ CHAOS LIBYEN : DA’ECH LIBYE ATTAQUE LA COALITION ISLAMISTE ‘FARJ LIBYA’ EN PLEIN TRIPOLI
 
Luc MICHEL pour ELAC & ALAC Website/
Avec AFP – Correspondances à Tripoli/ 2015 01 27/
https://www.facebook.com/elac.committees
 
La Libye combien de divisions ?
Deux gouvernements, l’ancien (sous contrôle de Farj Libya, qui tient Tripoli), le nouveau qui siège à Tobrouk (frontière égyptienne).
Deux parlements fantoches (l’un issu des élections bidon de 2012 qui a décidé de se maintenir sous contrôle des partis islamistes, l’autre issu des élections tout aussi bidon de 2014 pas reconnues par le précédent).
Des milices en nombre et surarmées (parti-milice al-Watan d’Habdelhakim Belhadj – financé par le Qatar -, milices-cités de Zinten, Misratta, al-Beida, Tripoli, milices islamistes, Ansar al-Charia – al Qaida en Libye-, Da’ech en Libye – qui a fait allégeance au « califat » de l’EI, émirats d’Al-Beida et de Benghazi, etc).
Deux armées « nationales », l’officielle fantomatique et made in NATO et la seconde ralliée massivement au général en retraite Hifter après son « putsch médiatique » de février 2014 (agent de la CIA, résidence à Langley, USA, jusqu’en février 2011).
Trois mouvements sécessionnistes (Tripolitaine – avec un cousin du feu Roi Idriss renversé par Kadhafi en 1969, protégé du MI6 britannique -, Toubous dans le Fezzan et le sud-Sahara, Amazighs à la frontière tunisienne) …
 
C’est le chaos libyen, entre Somalisation et descente aux enfers !
 
Nouvel élément qui va accélérer le Chaos : Da’ech Libye (qui a fait allégeance au califat du nord du Levant) vient d’attaquer Farj Libya en plein Tripoli. Défi aux islamistes qui tiennent Tripoli, mélange de milices sympathisantes d’al-Qaida, de partisans radicaux du Qatar, de Wahabistes et de salafistes ! La capitale libyenne est contrôlée par Fajr Libya, la puissante coalition islamiste, qui a installé un gouvernement parallèle à Tripoli après en avoir chassé le gouvernement reconnu par les USA et l’ONU.
 
ASSAUT CONTRE UN HÔTEL DE TRIPOLI ENCERCLÉ PAR LES « FORCES DE SÉCURITÉ » (SIC) ISLAMISTES
 
Des hommes armés ont pris d'assaut mardi un hôtel de la capitale libyenne, le Corinthia (j’y avais organisé une mission de parlementaires belges en 2005) Tripoli, après avoir fait exploser une voiture piégée devant l'établissement, encerclé par les « forces de sécurité » de Farj Libya, et où des tirs étaient entendus, selon des sources de sécurité. D'après un correspondant de l'AFP sur place, les « forces de sécurité » gardaient les journalistes à distance, à environ 100 m de l'hôtel Corinthia situé dans le centre de la capitale. Mais des tirs pouvaient être entendus en provenance du lieu.
 
Quatre hommes non identifiés ont pénétré dans l'hôtel après avoir tué par balle un garde de sécurité posté à l'entrée et fait exploser une voiture piégée, a-t-on ajouté. Il y a eu un nombre indéterminé de blessés, selon les mêmes sources. Une dizaine d'ambulances ont été dépêchées et étaient garées non loin de l'hôtel.
 
AU MOINS 9 MORTS DONT CINQ ÉTRANGERS
 
Au moins neuf personnes, dont cinq étrangers, ont été tuées mardi dans cet assaut mené par des hommes armés qui se sont finalement fait exploser, selon un porte-parole de la « sécurité ». Ne pas se laisser abuser, comme le fait l’AFP, c’est la pseudo « sécurité » de Farj Libya et pas un organisme d’état ! Ce porte-parole, Issam Al-Naas, n'était pas en mesure de préciser dans l'immédiat la nationalité des cinq étrangers, dont deux femmes, tués par balles par les auteurs de l'attaque contre l'hôtel Corinthia, revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique. Une sixième personne "prise en otage" par les assaillants et dont la nationalité n'était pas connue, a également péri lorsque les hommes armés ont fait exploser les ceintures explosives qu'ils portaient, a précisé le porte-parole, en faisant état de trois assaillants.
 
Trois membres des forces de sécurité, vraisemblablement affectés à la garde de l'établissement, sont également morts, un dans l'explosion de la voiture piégée devant l'hôtel au début de l'assaut et deux autres victimes des tirs des assaillants. "Pourchassés et encerclés au 24e étage de l'hôtel par les forces de sécurité, les assaillants ont fait détoner les ceintures explosives qu'ils portaient", a indiqué Naas, « porte-parole des opérations de sécurité » (sic) à Tripoli. Une autre source sécuritaire (resic) sur place a confirmé à l’AFP cette information. Cinq personnes ont en outre été blessées, trois par balles et deux employées de nationalité philippine par des éclats de verre.
 
LE QATAR CIBLE ?
 
Le Qatar, parrain notamment des salafistes de al-Watan (dont le patron est Belhadj, leader de al-Qaida Libye dans les Années 90, passé par Guantanamo et adoubé « gouverneur militaire de Tripoli » en août 2011 par les généraux français de l’OTAN), pourrait bien être la cible réelle. Le 24e étage de l'hôtel est en effet « normalement réservé à la mission diplomatique du Qatar mais aucun responsable ou diplomate ne s'y trouvait au moment de l'attaque », selon une « source de sécurité ». Le chef du gouvernement auto-proclamé en Libye (l’ancien), Omar al-Hassi, se trouvait à l'intérieur de l'hôtel au moment de l'assaut mais il a été évacué sain et sauf, selon le porte-parole.
 
DA’ECH LIBYE REVENDIQUE L’ATTAQUE
 
La branche libyenne du groupe djihadiste Etat islamique (Da’ech) a revendiqué dans le même temps l’assaut contre cet hôtel a indiqué le Centre américain de surveillance des sites islamistes. Dans un message sur Twitter, la branche de Da’ech dans la région de Tripoli a affirmé que ses membres avaient pris d'assaut l'hôtel, connu pour accueillir des diplomates et des dirigeants libyens. L'EI avait déjà revendiqué plusieurs attaques en Libye.
 
Un assaut qui affaiblit Farj Libya et sème la confusion et la division parmi les islamistes libyens. Une configuration qui rappelle - mais est-ce un hasard ? – celle de la Syrie, où islamistes du Jabaat al-Nosra (liées à la pseudo ASL) s’opposent à Da’ech (simplement les fronts sont opposés en Syrie, où le Front al-Nosra – al-Qaida en Syrie – a les sympathies occidentales). Un assaut qui va surtout bien servir les projets du « général » Hifter (colonel félon de l’Armée Jamahiriyenne en 1987), dont les forces combattent essentiellement contre les islamistes à Benghazi, mais dont la reprise de Tripoli est un des objectifs.
 
Donc Washington a toutes les raisons de se frotter les mains. La stratégie du chaos, la guerre civile, sont les meilleurs moyens de somaliser la Libye. Ce qui est selon moi le but de guerre des USA depuis 2011.
 
Luc MICHEL
_____________________
ELAC & ALAC Website/
The Jamahiriyan Resistance Network/
https://www.facebook.com/elac.committees
 


Mercredi 28 Janvier 2015


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires