insolite, humour, conspiration...

CES SCIENCES OCCULTES QUI PASSIONNENT : L'irrationnel et la destinée de l'homme


Dans la même rubrique:
< >

«Il est un fait qu'en certains cas bien déterminés, nous pouvons déployer les antennes de notre âme au-delà des limites corporelles et avoir des pressentiments. Et même davantage: une vision réelle de l'avenir immédiat.»

Goethe


Sifdouliazin Malik
Jeudi 9 Août 2012

CES SCIENCES OCCULTES QUI PASSIONNENT : L'irrationnel et la destinée de l'homme
Est-ce que les superstitions existent depuis toujours? Sont-elles compatibles avec la religion? Cela dépend des religions qui d'une façon ou d'une autre, essaient de les faire rentrer dans le rang ou de les dénoncer (chirk). Et la science? Là aussi cela dépend si on se trouve en Europe - principalement dans les pays latins - la science refuse de reconnaître les phénomènes paranormaux et les scientifiques qui les étudient sont mis au ban de la science officielle. C'est à ces questions que nous allons tenter de répondre en rapportant quelques faits étranges admis dans le vécu culturel, voire cultuel des sociétés quelles que soient leurs latitudes. Il en est ainsi à titre d'exemple du mauvais oeil, (mauvais sort qu'il faut éviter), de la télépathie, du mystère des guérisons miraculeuses et des phénomènes paranormaux que la science n'explique pas ou refuse d'étudier.

Le déferlement positiviste, qui gagnait tous les champs du savoir scientifique, ne peut bloquer l'émergence d'un horizon complexe de phénomènes «étranges», «prodigieux», «intrigants», «merveilleux», de réalités énigmatiques, de faits mystérieux, d'univers insolites, résiste opiniâtrement aux tentatives de réduction rationaliste, aux classifications cognitives ordinaires, aux «explications» scientifiques qui admettent mal l'anormal, le paranormal, a fortiori «l'irrationnel», et, bien entendu, le «surnaturel». Un exemple intrigant? le journal le Figaro de cette semaine rapporte un rite funéraire exceptionnel et troublant. Un groupe de touristes a filmé une mère dauphin portant le cadavre de son petit sur son dos pour l'emmener dans des eaux plus profondes. Cela veut dire que l'espèce humaine n'a pas le monopole de la douleur et des rites funéraires. Par ailleurs, la phobie du vendredi treize «la paraskevidékatriaphobie» est souvent associée au vendredi 13 de la crucifixion de Jésus-Christ. De plus, la Cène (le dernier repas du Christ) comportait 13 membres, dont Judas, l'apôtre qui trahit le Christ (la treizième personne). Pour d'autres, le vendredi 13 est censé porter chance. Aux Etats-Unis, la paraskevidékatriaphobie ralentit l'économie et oblige l'armée à prendre des mesures exceptionnelles. L'US Navy ne lance pas de navire un vendredi 13 et les 13e rue ou 13e avenue n'existent pas sur les plans de certaines villes.

Le paranormal et le besoin d'enchantement de l'homme

Malgré leurs réfutations régulières par les sciences canoniques officielles qui tentent de les ridiculiser, au pire, de les ignorer, au mieux, ces réalités étranges, incompréhensibles, bizarres, inclassables résistent, qu'on le veuille ou non. Ces réalités refusent d'abord de se laisser assigner à un champ particulier du réel ou du savoir. Comme par de mystérieuses affinités électives, elles traversent toutes les limites, toutes les frontières, toutes les catégories habituelles par lesquelles nous percevons et traitons le réel: limites du Temps et de l'Espace; divisions traditionnelles entre l'Ici-bas et l'Au-delà, l'Ici et l'Ailleurs, le Visible et l'Invisible; frontières qui départagent la Vie et la Mort, le Matériel et l'Immatériel, l'Intérieur et l'Extérieur, l'Identité et l'Altérité, le Conscient et l'Inconscient; rapports entre l'Individuel et le Collectif, le Sacré et le Profane, le Passé, le Présent et le Futur; enfin, la dialectique entre le Possible et l'Impossible.

S'agissant du spiritisme, l'homme a un ´´esprit´´ indépendant du corps et capable de se manifester après la mort, par exemple par l'intermédiaire d'un médium. Coups dans les murs, tables tournantes, incorporation de médiums, écriture automatique, photographie spirite... sont autant de signes envoyés par les esprits, qui peuvent guider, avertir, protéger, et renseigner sur l'au-delà. Aujourd'hui, dans certains milieux, les pratiques se sont un peu transformées par l'utilisation d'objets techniques modernes, mais le mythe est resté le même: les esprits des morts nous parlent, la distance entre les vivants et les ´´chers disparus´´ est abolie.

S'agissant de l'expérience près de la mort NDE (Near Death Experience), des sujets étant passés par un coma racontent avoir vécu une NDE. Cette expérience se décompose généralement en 5 étapes typiques: le bien-être, la disparition de la douleur physique, la sensation de quitter son corps et de le voir d'en haut, l'aspiration dans un tunnel vers une lumière, la rencontre avec des êtres chers et avec une lumière ´´pleine d'amour´´, le bilan de la vie passée et la décision de ´´revenir dans son corps´´. Grâce à l'hypnose on peut ´´régresser dans ses vies antérieures´´ et retrouver d'anciens traumatismes dont la reviviscence aura un effet thérapeutique.(1) Ce sont ces réalités «extraordinaires», «anormales», «insolites», «étranges», vécues par des millions de gens, qui constituent un véritable défi scientifique à relever, aux frontières de l'inconnu. La lévitation, les stigmates, la luminescence du corps, l'hyperthermie, la bilocation, le jeûne absolu, la résistance à la douleur, l'incorruption du cadavre sont des réalités attestées. Ces phénomènes ont été observés et circonstanciés. Ces réalités, des témoins les ont observées. Il reste donc des faits que, sauf partialité intellectuelle, on ne peut nier ni rejeter sous prétexte qu'ils dérangent. (...) il convient, pour garder un véritable esprit objectif, de savoir résister à l'attitude première de rejet.» (2)

La parapsychologie

Le surnaturel retrouve dans l'explication du monde une place que l'on croyait vacante. La croyance aux phénomènes paranormaux, aux maisons hantées, à la télépathie, à la perception extrasensorielle a toujours existé et a été certaines fois le fonds de commerce des prêtres et de gens de religions opportunistes qui voulaient asservir les peuples depuis le commencement des âges. Les fantômes semblent prendre les formes les plus différentes, apparaître dans les endroits les plus invraisemblables et hanter les demeures des personnes les plus diverses. Qui sont-ils vraiment et pourquoi se manifestent-ils? Qu'est-ce qu'un fantôme? Les dictionnaires le définissent comme un esprit supposé séparé du corps, ou encore l'âme d'une personnalité morte. Quant aux chiens, ils réagirent comme s'ils avaient vu quelqu'un: ces phénomènes connus de tout temps, peuvent affecter l'ouïe, le toucher, l'odorat. Des objets se déplacent ou semblent se déplacer tout seuls, des bruits inexplicables se font entendre, des fantômes apparaissent, toutes sortes de phénomènes physiques, sans cause apparente ont lieu. Les Allemands ont un terme pour désigner ces phénomènes: poltergeist, (poltern: frappeur; geist: fantôme, esprit), «esprit frappeur». Les fantômes des maisons hantées revêtent toujours, semble-t-il, une forme humaine. Généralement, ils se présentent d'une manière si réaliste qu'on pourrait les croire vivants.» (3)

La télépathie ou transmission de pensée expérimentale entre l'émetteur et le percipient (récepteur) est un fait prouvé par l'expérience.. On admet généralement qu'au moment d'une crise grave, la pensée d'un sujet A, consciemment ou inconsciemment, va trouver la pensée du sujet S. Cela rejoint d'une certaine façon l'inconscient collectif dont parle Carl Gustav Jung: «Les inconscients de chaque individu sont reliés entre eux; en surface, ces individus paraissent séparés, mais en fait leurs inconscients sont reliés, comme des icebergs. Jusque-là, l'influence de la parapsychologie sur la religion a été constructive. Toutes les deux s'accordent à penser que l'homme est quelque chose de plus qu'un être physique, donne un fondement à ce qu'il y a de plus profond et général de toutes les doctrines religieuses, à savoir que l'homme a une nature spirituelle.

Les coureurs Loung-gom-pas

Un exemple intrigant et qui relativise les coureurs des Jeux olympiques. En effet, Les Tibétains désignent ainsi de très nombreuses pratiques visant des buts divers, les uns spirituels, les autres physiques, qui combinent la concentration d'esprit avec différentes gymnastiques de la respiration. Cependant écrit, Alexandra David - Neel, le nom de Loung-gom-pas «est plus spécialement appliqué à un genre d'entraînement mi-psychique, mi-physique, destiné à faire acquérir à celui qui le pratique une légèreté et une célérité supranormales. Il ne s'agit pas pour le coureur de fournir à toute vitesse une course de 12 à 15 kilomètres, comme dans nos épreuves sportives, mais de couvrir, sans arrêt, des distances de plusieurs centaines de kilomètres, en soutenant une allure de «marche» excessivement vive». (4)


Les petites lueurs de l'avenir ou la précognition

Dans le même ordre du mystère, l'histoire de la précognition est aussi vieille que celle de l'humanité parce qu'elle est inséparable de l'énigme que pose l'existence humaine. Nous sommes en effet habitués à considérer cet avenir «comme une chose qui n'existe pas encore», alors que la précognition nous suggère avec insistance l'idée que les événements futurs, comme l'écrivit Sir Arthur Eggar, «sont là, prêts à nous attendre, tandis que nous allons à l'aveuglette, en dehors de petites lueurs occasionnelles qui nous laissent apparaître quelques fragments de la réalité future. Notre refus d'admettre la connaissance de l'avenir avant son arrivée dans le futur, vient du fait que l'ancienne dimension spatiale de l'homme n'admet que trois dimensions. (5)

De ce fait, le passé n'existe plus, l'avenir n'existe pas encore; l'unique réalité serait celle du présent. Qu'est-ce que le futur? La notion de libre arbitre qui, d'une certaine façon, contredit la fatalité ou le «mektoub», a été étudiée par des penseurs musulmans. Ainsi Mohamed Ben Sidi Amer Essenouci El Hasseni (1427-1490) pieux savant, traite des considérations générales sur l'Être et le non-Être, l'Eternité et le Temps, le Fini et l'Infini. Bien avant Kant et Hegel, il traitait de l'existence de Dieu.

La question de la Providence a, d'ailleurs, agité pendant longtemps les esprits des penseurs musulmans. Parmi les écoles les plus avancées, deux surtout se partagèrent les esprits: «les Kadriites» appelés aussi «les Mo'tazilites» qui affirment que l'homme est libre; il est maître de son choix et de sa préférence: (Moukhiar). Ils citent pour étayer leur plaidoyer, un passage du Coran: «On ne demandera pas compte à Dieu de ses actions; mais lui leur demandera compte des leurs.(Coran: Sourate des Prophètes 21,verset 23). L'autre courant de pensée: les «Djebriites»; affirme au contraire, que l'homme n'est pas libre (Moudjbir). Dieu seul peut ce qu'il veut. Ils citent pour cela deux autres versets du Coran:«Ton Seigneur crée ce qui lui plaît et il agit librement; mais, quant à eux, ils n'ont pas de volonté.» (Coran: Sourate El Kissas: 28.verset 68).


Le miracle: une violation des lois naturelles?

La signification religieuse est intrinsèque à l'essence du miracle. Le miracle multiplie, transforme ou guérit. Il dépasse les forces de la nature. L'Eglise de France ès expertise sévère- a reconnu 66 guérisons miraculeuses à Lourdes depuis 1859, date de l'apparition de la Vierge Marie à Bernadette Soubirou. Le dernier des miracles se passe en 1986, il est celui d'un sexagénaire atteint d'une sclérose en plaques sévère. Désespéré, il se rend à Lourdes, la puissance de sa foi et de ses prières a fait qu'il a été guéri miraculeusement. L'Eglise soupçonneuse, confie le dossier à un collège de médecins qui rendent leur verdict: c'est une guérison inexplicable dans l'état actuel de la science. Au total, il aura fallu 13 ans pour que le 10 février 1999, l'Eglise catalogue cette guérison, comme un miracle.(6)

En Algérie, subsistent surtout des superstitions. Amel Blidi d'El Watan en rapporte quelques-unes: «(...) La personnalité des Algériens a été façonnée à partir d'un mélange de réel et d'imaginaire, de mythes et de légendes, d'histoires fictives et réelles. Parfois, la métaphysique cède la place à l'absurde. Dans la région de Melbou, ville balnéaire de petite Kabylie, les légendes se heurtent à la religion. A l'entrée de la grotte Yemma Melbou, des odeurs d'encens, des cendres et des offrandes de sel rappellent que les villageois viennent prier Melbou pour qu'elle exauce leurs voeux. (...) Le fait est que chaque village possède son saint marabout: Sidi Abderrahmane protège la Casbah d'Alger, Sidi Boumediene préserve Tlemcen, Sidi El Houari est le saint patron d'Oran, Mokhtar Sidi Kada garde Mascara, tandis que Sidi Hmeïda protège Annaba et que Sidi Maâmmar, Djedi Menguelat ou Yemma Gouraya veillent sur la Kabylie. Leur pierre tombale est mythifiée. Du reste, ces comportements sont universels: pas moins de 500 000 superstitions différentes dans le monde auraient été recensées. (...) Les boutefeux de la charia crieront au kofr, les intellectuels en riront, mais les superstitions sont en nous, faisant partie intégrante de notre patrimoine culturel.(7)

Conclusion

La preuve que l'homme est quelque chose de plus qu'un être physique donne un fondement plus profond aux religions et conforte l'idée que l'homme a aussi une nature spirituelle. C'est cependant, sur le problème de l'immortalité que la religion et la parapsychologie se sont le plus souvent rencontrées. La question de la survivance doit rester ouverte à l'investigation par les méthodes scientifiques.

Aujourd'hui, l'Homme se trouve donc pris entre la Science qui n'explique pas tout et la Religion qui ne peut plus répondre à toutes les interrogations. On voit de plus en plus se développer un vaste courant de méfiance à l'égard de la société scientifique industrielle dans son ensemble. Le culte du progrès de la Science et de la croissance économique n'apparaît plus comme un moyen assuré de parvenir au bonheur... le succès des parasciences révèle l'existence d'un phénomène culturel et aussi cultuel.

Les Sciences et les Techniques étroitement associées se sont, d'une façon ou d'une autre, compromises dans divers drames de la planète (course aux armements de plus en plus destructifs, drames écologiques, famines, sécheresses...). Le recours aux méthodes technologiques se fait de plus en plus envahissant, partout il faut rationaliser, il faut optimiser, il faut être efficace, il faut respecter les règles de la commercialité. On connaît le résultat: chômage, exclusion, stress, frustrations, traumatismes divers. Dans notre effort pour connaître, nous révélons notre vraie nature, aiguillonnée par cette même expérience du mystère qui frappait nos ancêtres d'une terreur sacrée. (8)

1.P. Catala: Paranormal et mythes. Février 2000, site internet.))

2.Hélène Renard dans l'article Internet http://www.med411.com/http://www.med 411.com/

3.R. Toquet. Les mystères du surnaturel.p.95. Editions J'ai Lu. Paris. 1974.

4.A. David - Neel: Mystiques et magiciens du Tibet.p.207. Editions Plon. 1929, 1980.

5.A. Eggar dans Univers interdit. p.91. Editions J'ai Lu. Paris. 1974.

6.L’Eglise et les miracles Journal télévisé TF1 20 heures 11 février 1999.

7.http://www.elwatan.com//actualite/les-superstitions-dans-l-histoire-d-algerie-04-08-2012-180808_109.php

8.C.E. C. Science, foi et désenchantement du monde Edit. OPU Alger 2006



Jeudi 9 Août 2012


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 10/08/2012 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article est l'illustration par excellence de l'ignorance incroyable qui sévit dans nos sociétés sécularisées.

Tous les phénomènes décrits sont exacts dans le sens où ils existent bel et bien. Les nier au prétexte que "la science" n'a pas pu encore les expliquer, est un déni de la réalité. Ce que l'on peut contester, en tout cas, pour certains de ces phénomènes, ce sont les explications fantaisistes qui en sont données. Telles que les "esprits des morts" qui se manifestent lors des séances spirites.

En fait, tous ces phénomènes ressortent du plan psychique, qui a sa réalité comme le plan physique immédiatement perceptible par nos sens. Mais de même qu'il y a un plan physique et un plan psychique, il y a aussi un plan spirituel. Qu'il ne soit pas mesurable par des instruments, ne signifie nullement qu'il n'existe pas.

Toutes ces notions sont bien connues, identifiées. leurs valeurs intrinsèques également, mais aussi leurs dangers, comme le spiritisme, qui peut causer de très graves troubles psychologiques. Un conseil pour les amateurs, évitez les médiums de toutes sortes. Vous ne savez pas ce que vous risquez à les fréquenter et eux-mêmes ignorent à peu près totalement la nature des forces qui les possèdent et leur nature particulièrement dissolvante sur le psychisme humain.

Ceux qui voudraient avoir des informations claires et précises sur ces choses peuvent se renseigner auprès des représentants qualifiés des grandes initiations spirituelles dans le monde : Taoïsme chinois, Bouddhisme, surtout Tchan et tibétain, Hindouisme, plus particulièrement le Vedanta, Certains milieux chrétiens orthodoxes, le soufisme musulman, (que l'on excuse le néologisme. Le soufisme est forcément musulman. mais certains ont tendance à vouloir le dissocier de cette Tradition spirituelle)

En tout état de cause, les savants ne sont vraiment pas qualifiés pour étudier ces questions qui ne sont pas du plan rationnel, ni mesurables par des instruments ou par des statistiques qui n'ont jamais rien prouvé.

Pour ceux qui voudraient avoir des informations sur ces sujets d'une façon suffisante sans pour autant rencontrer des représentants des grandes traditions initiatiques spirituelles, peuvent toujours s'informer avec les livres de René Guénon qui sont faciles à trouver dans les grandes librairies. Guénon était quelqu'un qui a fréquenté assidument les grandes initiations spirituelles, lui-même initié d'ailleurs à la Tradition soufie.

Les ouvrages où vous pouvez trouver ces renseignements sont : L'erreur spirite, Le théosophisme ou histoire d'une pseudo religion, Le règne de la quantité et les signes des temps. Avec ces trois ouvrages, vous aurez déjà une bonne idée de tous ces phénomènes et de leurs causes. Ils ne traitent pas de tous les sujets, mais au moins, ils montrent clairement les dangers de certains, ce qui est déjà très salutaire pour beaucoup.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires