International

Bush et la promesse d'adhésion de l'Ukraine et de la Géorgie à ‎l'Otan



Lundi 7 Avril 2008

Bush et la promesse d'adhésion de l'Ukraine et de la Géorgie à ‎l'Otan
A Bucarest où s'étaient réunis, les dirigeants des 26 pays ‎membres de l'Otan, le Président américain, George W Bush n'a ‎pas réussi à convaincre les autres membres d'accepter l'adhésion de ‎l'Ukraine et de la Géorgie à l'Alliance. Sur la défensive, il s'est dit ‎optimiste quant à l'adhésion future de ces deux pays à l'Otan. " Les ‎peuples ukrainien et géorgien sont source d'inspiration pour toute ‎la planète et je suis content que l'Otan ait annoncé vouloir les ‎accepter, dans l'avenir, en son sein", a déclaré, Bush dans son ‎allocution hebdomadaire. A noter que les dirigeants de l'Otan ont ‎refusé de donner le statut de candidate officielle à l'Ukraine et à la ‎Géorgie, et en a reporté l'examen à sa prochaine réunion en ‎décembre. A Bucarest, on a conseillé aux autorités de Kiev de ‎rallier le peuple ukrainien à cette cause, avant cette réunion, car ‎pour l'heure, plus de la moitié des Ukrainiens s'y sont opposés. Et ‎aux responsables géorgiens, on a recommandé de trouver une ‎solution aux contentieux régionaux, notamment en ce qui concerne ‎les velléités indépendantistes en Abkhazie et à l'Ossétie du Nord. A ‎Bucarest, on n'a accepté que l'adhésion de la Croatie et de ‎l'Albanie. Et George W. Bush a parlé de la promesse d'adhésion ‎faite par l'Otan à l'Ukraine et à la Géorgie pour cacher son échec ‎dans sa tentative de convaincre les dirigeants des autres pays ‎membres à accepter l'adhésion de l'Ukraine et de la Géorgie, à ‎laquelle s'oppose vivement la Russie, voyant dans l'élargissement ‎de l'Otan vers l'Est une menace directe contre sa sécurité. Certains ‎pays européens, inquiets de voir leurs relations se dégrader avec la ‎Russie se sont opposés à l'adhésion de l'Ukraine et de la Géorgie. ‎Et dans un tel contexte, Bush, qui avait apporté son soutien, même ‎avant son départ pour Bucarest, à l'Ukraine et à la Géorgie et s'y ‎était investi beaucoup, ne serait-il pas le grand perdant du Sommet ‎de l'Alliance à Bucarest ? ‎


Lundi 7 Avril 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires