International

Bush embrase Gaza



Mardi 22 Janvier 2008

Resserrez l'étau autour de la Bande de Gaza ! Mettez les Palestiniens en tenaille ! Coupez-leur tout ! Voilà les directives d'un président en fin de course au Premier ministre d'un régime occupant ! Il ne lui a suffit à George W. Bush que de se rendre aux territoires occupés, pour embraser la bande de Gaza, qui se trouve au seuil d'une tragédie humaine. Aussitôt, après son entretien avec le Président américain, le leader du Likoud Benyamin Netanyahu a confié au journaliste de la radio du régime sioniste que les promesses de Bush d'apporter un soutien tous azimuts aux opérations militaires contre Gaza, avait rassuré les autorités de Tel-Aviv. "Si cette affaire était confiée au Président américain, il ne laisserait même pas vivant un seul Palestinien", a t-il ajouté. Ainsi, le plus important acquis du touriste Bush de sa tournée moyen-orientale, est le génocide des Palestiniens dans la bande de Gaza. Le monde en émois, s'inquiète vivement de cette situation ô combien critique, qui prend chaque jour plus d'ampleur. Quoique la communauté mondiale ait enfin secoué sa torpeur et condamné les exactions du régime sioniste à Gaza, notamment le blocus total de la région, Tel-Aviv semble bien décider d'y massacrer les Palestiniens, fort du soutien généreux et sans ambages de son allié américain. Dans la foulée de la vive protestation du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon à ce crime aux dimensions génocidaires, les membres du Conseil de sécurité se sont retrouvés en urgence pour examiner la situation à Gaza. Ce qui se passe aujourd'hui à Gaza n'est-il pas l'Holocauste, le vrai, comme le disent les leaders palestiniens ? Le massacre des Palestiniens, sur le fond du blocus total de cette région ne met-il pas au jour la nature capitularde des chefs d'Etat arabes ? La presse arabe estime que la faiblesse et le laxisme des gouvernements arabes et des responsables de l'Autorité autonome, et la mise en avant du plan de la paix arabe, dans une telle situation, n'a d'autre sens que de décorer Israël en honneur de ses de crimes de guerre et contre l'humanité. Le monde de l'Islam tout comme le monde arabe n'est pas encore arrivé à se décider sur la tenue d'une réunion extraordinaire pour examiner le massacre à Gaza. Certes le monde de l'Islam dispose de moyens nécessaires pour mettre un terme aux crimes du régime sioniste. Les habitants de Gaza ont pactisé avec la Résistance, en signant de leur sang. Dans une telle situation tragique le Président de l'Autorité autonome, Mahmoud Abbas suit en témoin passif le massacre de son peuple. Ce que les Palestiniens n'oublierons jamais et que l'Histoire l'enregistrera pour toujours dans ses annales.


Mardi 22 Janvier 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires