Lobbying et conséquences

Boycott Nestlé - Nestlé investit et soutient ainsi l’économie israélienne et l’occupation de la Palestine


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



Mardi 27 Avril 2010

Boycott Nestlé - Nestlé investit et soutient ainsi l’économie israélienne et l’occupation de la Palestine

La mainmise d’Israël sur les Palestiniens dure maintenant plus d’un demi siècle déjà : leur terre et leur eau leur sont volées, leurs oliviers coupés et leur économie ruinée (ainsi que leur tissu social).

Derrière le Mur de l’Apartheid encore un vaste territoire a disparu, pendant que les colonistes - dans la plupart des cas des juifs fondamentalistes - déchirent la terre conquise en des bantoustans ingouvernables en soi, ce qui était clairement l’intention et l’est toujours.

Fondamentalement le but visé est clair : rendre un état Palestinien impossible pour ses habitants d’origine. Et pour cela tous les moyens sont bons. De la discrimination directe de ses propres habitants Arabes par Israël jusqu’à la violation permanente des Droits de l’Homme (pas de protection de la population en terre occupée, une masse de prisonniers politiques, qui en plus subissent des tortures).

Dans la bande de Gaza ce système est encore mis en accélération. La population y est littéralement affamée.

Nestlé a commencé ses investissements en 1995 en s’engageant dans un partenariat avec la firme Israélienne Osem (production alimentaire). Nestlé possède maintenant $140 millions du capital de cette firme et la contrôle avec 50,1% des actions.

Un accord passé entre Israël et la Suisse en janvier 2002, prévoit l’exonération fiscale pour des firmes suisses qui produisent en Israël et vendent en Europe. Cela a incité Nestlé à augmenter ses investissements d’encore 80 millions de dollars.

Le bureau et l’usine principale de Nestlé sont situés à Sderot, une colonie érigée en 1951 à un kilomètre de la bande de Gaza. Sderot est bâti sur les terres de la petite ville palestinienne d’Al-Najd, qui a subi un nettoyage ethnique en 1948. Les anciens habitants Palestiniens vivent aujourd’hui dans la bande de Gaza en tant que réfugiés.

En 2002 Nestlé a bénéficié d’un subside de 5,6 millions de dollars de la part du gouvernement israélien pour continuer à investir dans des lieux dont les Palestiniens ont été expulsés et où de nouveaux immigrants juifs se sont établis et s’établissent toujours.

531 villages ont été judaïsés de la même façon. Ainsi par exemple ils ont une nouvelle usine à Kiryat Gat (précédemment le village palestinien Irak al Mansiya) et un centre logistique à Nachsolim (précédemment al Tantura). Au total il s’agit de 11 lieux et 4000 employés.

(GIF)

Confronté au boycott, Nestlé a cru résoudre le problème en établissant vite une usine dans la bande de Gaza occupée, dans le zoning de Karni, contrôlé dans les faits par Israël. En fait, il s’agit là donc d’outplacement.

Officiellement il est question d’une firme “palestinienne”, mais elle reste sous contrôle israélien, avec encore cet avantage qu’elle peut bénéficier de la main d’œuvre palestinienne sous-payée, tendis que les taxes de la société affluent au trésor Israélien.

En fait Nestlé bâtit sur de la terre Palestinienne volée.

La firme offre des emplois et des possibilités pour l’épanouissement économique d’Israël au dépends des Palestiniens.

Pas étonnant donc que Nestlé ait reçu en 1998, de la part du premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu, la médaille d’honneur de 50 ans d’Israël, la "plus haute distinction accordé par l’Etat d’Israël aux individus et organisations qui, par leurs investissements et relations commerciales, ont contribué au renforcement de l’économie Israélienne”.

Nestlé continue consciemment à soutenir Israël. Nestlé devrait savoir que des gens de conscience partout dans le monde condamnent le soutien économique et moral aux systèmes sociaux racistes.

Que demandons-nous ?

1. Nestlé doit fermer ses usines en Israël jusqu’à ce qu’Israël assure le Droit au Retour (rés.194 NU) et pratique des droits égaux pour ses habitants palestiniens et juifs.

2. Tant que Nestlé continue à investir en Israël, nous appelons au boycott de Nestlé.

3. Nestlé est un bailleur de fonds important de Kind en Gezin : nous faisons un appel aux jeunes ménages et assistants sociaux à ne plus promouvoir la nourriture Nestlé.

Avant l’occupation la Palestine exportait encore des denrées alimentaires vers les pays voisins. Aujourd’hui 70% de la population palestinienne dépend de l’aide alimentaire et doit vivre avec moins de 2 dollars par jour.

Il y a eu plus de 19 ans de "négociations de paix" avec Israël, et la situation se dégrade de jour en jour : bombardements, famine, le Mur de la Honte,... Les politiciens n’assument pas leur responsabilité. Et vous ?

La campagne BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanctions), via la pression économique, vise à obliger Israël à renoncer à sa politique agressive d’occupation, de colonisation, d’oppression et de guerre.

Ce moyen de pression pacifique sera exploité jusqu’à ce qu’Israël arrête l’occupation et la colonisation de la Palestine, mette en œuvre les résolutions des Nations Unies et mette fin au racisme et procure des droits égaux aux Palestiniens en Israël (un cinquième de la population de l’état juif).

Tout comme lors du régime de l’Apartheid en Afrique du Sud, on interpelle aussi les banques et les firmes qui investissent en Israël. Il va sans dire que par le biais de leur activité économique celles-ci soutiennent Israël, procurant ainsi à cet état de plus amples moyens pour mener la guerre au peuple Palestinien.

La firme Suisse Nestlé, le plus grand groupe alimentaire mondial, a réalisé en 2009 un bénéfice net de 10,4 milliards de francs suisses (DeTijd 19/2/10), sur un chiffre de vente de 107,6 milliards de francs.

Correspondance : codip

Voir aussi les communiqués de presse

Transmis par courriel - CODIP (Centrum voor Ontwikkeling, Documentatie en Informatie Palestijnen)


Mardi 27 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par Lilia le 27/04/2010 10:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Celui apres avoir vu ce degres de complicite de la part de ces marques mais qui continue a consommer devient a son tour complice, car comme nous pouvons me constater, il est tres facile en France de se priver de qque marQues vu l'étendue et la variete des produits que compte les magasins

2.Posté par Salahdin le 27/04/2010 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam Alaycoum

A partir d'aujourd'hui fini nestlé inch'Allah.....

3.Posté par PorteNawak le 27/04/2010 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est clair on peut se priver, mais les autres marques sont dégueux faut bien l'avouer...
Je n'ai trouvé aucun yahourt non danone aussi bon que celui que je prends d'hab et j'ai fait toutes les marques et sous marque de mon magasin...
Si vous avez un truc pour remplacer le recette crémeuse et qui soit aussi bon. Pas un yahourt amère et tout liquide svp merci de me l'indiquer
Sinon reste plus qu'à faire son yahourt soit même à la LLP :)

4.Posté par tarzan le 27/04/2010 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon pourquoi manger du Nestlé ? Puisque toutes les nouvelles en provenance de Gaza nous donnent envie de gerber.

5.Posté par Bilel le 27/04/2010 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"C'est clair on peut se priver, mais les autres marques sont dégueux faut bien l'avouer... "

On ne dit pas "dégueulasse" quand on parle de nourriture,et fais un effort mon ami,ne te pose pas de questions et mange meme si le gout est moins bon !

Ps :ou bien comme tu l'a dis,fais ton propre yahourt...

6.Posté par pistache le 27/04/2010 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

or donc , j'ai décidé de boycotter nestlé ; si je ne trouve pas une autre marque de même accabit et bien je m'en passerai ; je boycotte déjà les avocats qui viennent d'israel sans problème ;

7.Posté par PALESTRO59 le 27/04/2010 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MOI JE BOYCOTTE CARREFOUR EN TOTALITÉ JE PASSE 4 FOIS PAR JOUR DEPUIS DES ANNÉES DEVANT CARREFOUR WASQUEHAL MÊME SI JE SUIS A COURT DE QUOI QUE CE SOIT JE NE METS JAMAIS LES PIEDS DANS CE SUPERMARCHÉ.

8.Posté par la truie qui file le 28/04/2010 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pierre De Chatillon propose des vrais recette de boy-cut -coucounettes des mouches vampires à la vanille ou au chocolat si tous le faisaient ils seraient marrons :

"On en arrive encore aux marges bénéficiaires indécentes prises par les pétrolières sous divers prétextes tous plus ridicules les uns que les autres.

La seule façon dont le peuple arrive aujourd'hui à pratiquer une action de masse envers ces crapules de la piastre, est d'effectuer le boycott d'une compagnie d'essence. Suivant une campagne de promotion, à une journée précise, tous éviteront les stations de distribution de cette compagnie.

Les campagnes de promotion n'ont qu'une portée relative et elles n'atteindront qu'une quantité limitée de participants possibles, qui pour la grande majorité n'auront pas à mettre de l'essence dans leur véhicule cette journée-là. Une telle action risque fort de passer inaperçue et sera bien peu efficace.

Je propose donc en échange une position d'activisme social dans lesquels le message atteindra le gros nerf très rapidement.

5, 10, 50 personnes munies de pancartes débarquent à des heures de grande affluence chez des fournisseurs sélectionnés pour l'abus des prix. Pendant des heures ou même des jours, ils prennent le commerce en otage en ravissant toute sa clientèle pour la rediriger vers d'autres commerçants, sous le prétexte de la cause sociale.


La différence entre les deux méthodes est facile à comprendre. Dans le second cas, il y a quelqu'un pour se lamenter d'une perte.


Le message est simple. Si tu veux vendre dans ma communauté, tu dois te plier à certaines règles. Si tu ne le fais pas, prends tes affaires et fous le camp ailleurs.
"

extrait de http://www.incapabledesetaire.com/predict.htm


pour le yaourt
http://www.cfaitmaison.com/yaourt/ssy.html

la semoule n'est que du blé dur qui pousse dans les champs et il vaut mieux le faire pousser que d'en manquer pour que les vampires cessent de voler :


http://pagesperso-orange.fr/jardins-familiaux/

pour mon premier le partage
mon second le potager & jardin
mon tout ne s'achete pas . Que est que c'est ?

& pour le chocolat ou le cafe on aiderai les gens qui le cultivent dans leur jardin labas il n'y aurai pas besoin de ces vampires pour faire son dessert qui s'appelle bonheur et harmonie pour tous !

http://www.puerto-cacao.fr/Une-nouvelle-filiere-cacao
http://www.zapata.com/brochures/cafe/reseau-solidaire.htm

et comme il y a des parasites il faut toujours ouvrir les deux yeux
bien grand et cultiver convenablement ce qu'il on trouve parfois entre les ensablées !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires