insolite, humour, conspiration...

Bonne Nouvelle, Les Mouvements De Jeunesse Sionistes En Difficulté Financière Partout Dans Le Monde


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip


Tout n’est pas bleu au pays du Sionisme. Les Jeunesses Sionistes risquent de manquer d’argent pour leurs programmes d’endoctrinement et de propagande un peu partout dans le monde.


Myriam Abraham
Lundi 18 Janvier 2010

Bonne Nouvelle, Les Mouvements De Jeunesse Sionistes En Difficulté Financière Partout Dans Le Monde
Les Mouvements de Jeunesse Sionistes peinent à trouver des financements. Bientôt, si la tendance se confirme, on pourrait assister à la fermeture d’un grand nombre de ces officines où de jeunes Juifs sont endoctrinés et poussés à adhérer à une idéologie politique nationaliste raciste et d’apartheid et à en faire la promotion : faire allégeance à l’état d’Israël et jurer de le défendre en menant à l’étranger des campagnes agressives de propagande et surtout des campagnes visant à accuser d’antisémitisme quiconque critique Israël jusque devant les tribunaux véritable terrorisme intellectuel ou plus prosaïquement pratiques fascistes.

Mais ces jeunes Juifs sont aussi poussés à faire leur « Alyah « (émigrer en Israël) comme c’est le cas de ce jeune soldat franco israélien, Gilad Shalit, qui a passé une grande partie de son service militaire à tirer des obus de mortier dont certains à l’Uranium Appauvri contre la population civile de Gaza. Ce jeune endoctriné, fait prisonnier par la résistance palestinienne, moisit depuis plus de trois ans dans un trou à rat partageant le sort peu envieux des habitants de Gaza privé de tout avec la complicité honteuse de l’Egypte.

Si les financements de ces organisations de jeunesse sionistes se tarissent, ce sont des « centaines de milliers de jeunes juifs qui perdront leur seul lien à l’état d’Israël… » selon le cri d’alarme lancé par les dirigeants de ces organisations telles :

Habonim Dror

World Bnei Akiva,

Maccabi World Union,


Et l’organisation de “gauche” sioniste, Hashomer Hatzair, bien connue pour pousser le Houtzpa (culot en hébreu) jusqu’à revendiquer sa place dans les manifestations pro palestiniennes et à accuser quiconque d’antisémitisme à la moindre pancarte anti israélienne jugée « excessive » selon leurs critères dictés par Tel Aviv.

Ces organisations de jeunesse sionistes qui ont toutes pignon sur rue, sont en grande partie financées par l’Agence Juive, une Organisation para étatique sioniste chargée de recruter des Juifs à l’étranger pour les faire venir s’installer et coloniser la Palestine. Cette Agence Juive – qui est membre du CRIF – est elle-même principalement financée par le gouvernement israélien. Elle vient d’opérer une coupe drastique dans le financement de ses satellites à l’étranger. Donc de nombreuses organisations de jeunesse sionistes sont à court d’argent actuellement.

L’Agence Juive a notamment coupé ses financements pour l’envoi « d’émissaires »- agents sionistes chargés d’endoctriner les jeunes Juifs - d’Israël dans les communautés juives à l’étranger et réduit également de 80% ses financements pour les activités hors Israël.

Certains parlementaires israéliens, dont le président de la Commission éducation au Parlement, Zevulun Orlev, se sont inquiétés de la détérioration des financements de ces mouvements de jeunesse sionistes à l’étranger au point de faire circuler une pétition pour demander au gouvernement de mettre plus de fonds à disposition de ces mouvements. Dans sa lettre d’accompagnement à la pétition, Orlev écrit :

« Personne ne doute que traditionnellement la grande majorité de ceux qui choisissent de faire leur « Alyah » pour des raisons idéologiques sont issus de ces mouvements de jeunesse… Sans le Mouvement Mondial de Jeunesse Sioniste, ces personnes ne vivraient pas ici, et c’est un fait. »

Il est donc clair :

1.Que toutes ces organisations sionistes qui ont pignon sur rue, telles Abonim Dror, Bnei Akiva, Hashomer Hatzair, sont des agences de recrutement sionistes financées par le gouvernement israélien pour coloniser la Palestine, qui agissent en toute liberté dans les pays hôtes- tel la France- fait unique dans l’histoire des mouvements de colonisation.

2.Que ces mouvements ont une démarche d’ endoctrinement qui place les jeunes Juifs dans une situation tendancieuse de double allégeance, au pays où ils vivent, et à l’état d’Israël qu’on leur demande de servir inconditionnellement y compris en faisant l’armée là bas donc en participant directement aux crimes de guerre commis par l’armée sioniste, et ou en allant s’y installer. Les démarches pour émigrer dans un pays étranger sont en général du ressort des ambassades et autres représentations diplomatiques des pays concernés. Hors ces mouvements remplissent ces fonctions sans avoir le statut exigé pour de telles démarches.

Imaginez un peu la réaction si l’Algérie par exemple finançait des mouvements de jeunesse arabes en France pour prôner un « retour au pays » ? On parlerait d’ingérence dans les affaires intérieures du pays de violation de la souveraineté de l’état français etc…

3.Qu’en acceptant sur son territoire ces activités d’endoctrinement et de débauchage pour coloniser la Palestine, le gouvernement français se fait complice une fois de plus de cette colonisation avec toutes les conséquences dramatiques que l’on connaît : vol de terres, nettoyage ethnique, massacres, crimes de guerre…

4.Qu’il devient urgent « d’assécher » un peu plus ces organisations tout simplement en demandant leur dissolution car elles ne contribuent en rien au développement de la nation sont source de multiples tensions surtout lorsqu’elles font passer les priorités d’un état étranger, Israël, avant celui de l’état français, et d’antisémitisme puisqu’elles mettent ces jeunes Juifs dans une position trouble, au mieux de double allégeance, au pire d’allégeance à un pays qui agit en permanence selon ses propres intérêts basés sur une doctrine idéologique elle-même antisémite et auto destructrice :

lutte conte l’intégration des Juifs dans leurs pays d’origine, rassemblement en Palestine dans un vaste ghetto « protégé » de tous côtés par des murs en béton et comprenant en son sein l’un des arsenaux nucléaires chimiques et bactériologiques les plus dangereux de la planète.

Qui va allumer la mèche ?


La dispersion a été au cours des âges un élément majeur de la survie des Juifs et du Judaïsme. Vouloir les enfermer dans un ghetto en milieu hostile c’est effectivement l’un des pires actes antisémites jamais conçus et que seule une doctrine fasciste comme l'a été le Nazisme et comme l’est le Sionisme ont pu engendrer.


Lundi 18 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par WILD EINSTEIN le 18/01/2010 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Mouvemement de jeunesse Sionistes ne sont pas indispensables à l'endoctrinement des jeunes juifs car la plupart des synagogues sont des officines de propagande sioniste, en raison des prises de position politiques de la majorité des rabbins en France.

2.Posté par WILD EINSTEIN le 18/01/2010 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en france ...comme partout ailleurs.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires