Economie et pouvoir financier

Bitcoin : les premiers distributeurs bientôt installés aux Etats-Unis


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 1 Septembre 2018 - 01:06 ‘Science économique’ – Imposture diabolique

Dimanche 12 Août 2018 - 08:00 Dette mondiale : où en est-on ?



Oleg Obukhov
Vendredi 21 Février 2014

Bitcoin : les premiers distributeurs bientôt installés aux Etats-Unis

 

Les distributeurs de bitcoin feront prochainement leur apparition aux Etats-Unis. Les habitants de l’Etat américain de Texas seront les premiers à les tester.

Cependant si l’on veut échanger des bitcoin, on devra dévoiler son identité en perdant ainsi le bénéfice d’un des principaux avantages de cette monnaie électronique, l’anonymat.

Les distributeurs de bitcoin seront installés aux Etats-Unis dès fin février, a annoncé l’entreprise qui fabriquent les distributeurs, « Robocoin ». Les habitants de Seattle et Austin seront les premiers à pouvoir les utiliser. Le distributeur aura un dispositif de lecture des permis de conduire et des passeports afin d’identifier ceux qui souhaitent acheter ou vendre les bitcoin. Nous avons demander l’avis de Mikhaïl Kouzmine, analyse financier de chez Investkafé, quant aux chances de ces distributeurs d’avoir du succès.

« Il y a déjà une demande pour ce genre de distributeurs. Les gens ont besoin d’utiliser cette monnaie électronique et de pouvoir régler ses achats avec elle. Bien évidemment, la compagnie espère faire de l’argent sur les frais de conversion de devise ce qui la motive en fait d’installer les distributeurs. Si cette expérience se solde par un succès, les distributeurs pourraient apparaître dans d’autres villes au Canada et aux Etats-Unis, voire, peut-être, en Europe. »

On peut donc faire une croix sur l’anonymat des utilisateurs des bitcoin avancé par les créateurs de la monnaie comme l’un des points forts de celle-ci. Pourtant la compagnie « Robocoin » espère que la perte de l’anonymat profitera, au contraire, au bitcoin parce qu’on exclut ainsi des fraudes de toute sorte. Des achats d’armes illicites et de stupéfaits ont auparavant été rapportées.

Le bitcoin est accusé de servir de moyen facile de frauder le fisc, de blanchir l’argent et de financer le terrorisme. C’est pourquoi la Banque centrale russe a déclaré fin janvier que les services d’échange d’une monnaie virtuelle contre une monnaie réelle ou des marchandises seraient considérés par la Banque de Russie comme un indice d’une éventuelle implication dans des transactions douteuses.

http://french.ruvr.ru



Vendredi 21 Février 2014


Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires