MONDE

Ben Ali se réfugie chez les dictateurs saoudiens ...


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE


Riyad a confirmé l’arrivée de l’ancien président tunisien qui a fui la Tunisie face aux protestations sociales contre le chômage et la corruption.


Al Jazeera
Samedi 15 Janvier 2011

27 décembre à Tunis - Manifestants s’opposant aux flics tunisiens (dont Alliot-Marie proposait encore récemment d’améliorer le savoir-faire...) - Photo : AFP/Fethi Belaid
27 décembre à Tunis - Manifestants s’opposant aux flics tunisiens (dont Alliot-Marie proposait encore récemment d’améliorer le savoir-faire...) - Photo : AFP/Fethi Belaid

L’Arabie saoudite a annoncé officiellement qu’elle donnait asile à l’ancien président tunisien et sa famille pour une période indéterminée.

« Le royaume a accueilli le président Zine El Abidine Ben Ali et sa famille, » a fait savoir une déclaration du palais saoudien envoyée par l’agence officielle de presse saoudienne (SPA) ce déclaré samedi.

Le communiqué indique que la décision de la cour royale d’accueillir Ben Ali a été fondée sur l’appréciation des « circonstances exceptionnelles » vécues par la Tunisie.

« Soucieux de la situation exceptionnelle à laquelle fait face le peuple frère tunisien et en appui à la sécurité et à la stabilité de leur pays ... le gouvernement saoudien a accueilli le Président Zine El Abidine Ben Ali et sa famille dans le royaume », dit le communiqué [ce qui ne veut strictement rien dire, et illustre bien l’inquiétude ambiante ... N.d.T].

Une source saoudienne a annoncé plus tôt que l’avion de Ben Ali avait atterri dans la ville de Jeddah sur les bords de la mer Rouge, mais ne précisait pas qui l’avait accompagné dans le royaume.

Lâché par Sarkozy

Plus tôt, les médias français ont rapporté que Nicolas Sarkozy, le président français, avait refusé de permettre à Ben Ali d’atterrir en France.

L’inamovible président de la Tunisie a quitté le pays au milieu des manifestations violentes et le premier ministre a pris la tête du gouvernement.

Mohamed Ghannouchi, premier ministre tunisien, a déclaré vendredi dans un discours télévisé qu’il avait pris le contrôle du gouvernement et que le président était « temporairement incapable d’exercer ses fonctions ».

Plus tard, il a déclaré à Al Jazeera que comme les circonstances actuelles ne permettaient pas le retour de Ben Ali en Tunisie, il agirait comme président jusqu’à la tenue d’élections.

Ghannouchi a cité le chapitre 56 de la constitution tunisienne comme article par lequel il a pris le pouvoir.

Noureddine Miladi, professeur de sociologie et des médias, d’origine tunisienne, a déclaré à Al Jazeera que ce que Ghannouchi a fait était anticonstitutionnel.

« C’est une manipulation de la constitution. Cela a été démontré par des gens comme Iyad bin Assur, l’un des meilleurs avocats en Tunisie. Celui-ci a fait valoir que le chef du Parlement est le seul en droit de former un gouvernement légitime [de transition], pendant environ 45 jours et puis [ils doivent] appeler à à des élections », a expliqué Miladi.

« Il [le président du parlement] est censé superviser le bon déroulement des élections. Ghannouchi fait partie de la même élite politique corrompue que Ben Ali. Il n’y a rien de nouveau dans ce qui s’est passé aujourd’hui, il n’est qu’une interprétation différente de la même partition. »

Ghannouchi est maintenant président par intérim.

Tensions élevées

Les tensions restent élevées malgré la fuite de Ben Ali, des manifestants ayant saccagé des édifices gouvernementaux dans la capitale, Tunis, et dans d’autres villes. Des citoyens ont lancé des appels pour la protection de leurs biens, plusieurs provinces étaient actuellement en plein troubles.

Les manifestants exigent que le nouveau président par intérim, un proche allié de Ben Ali, se retire.

Au cours de son allocution télévisée, le premier ministre Ghannouchi s’est engagé à respecter la Constitution et à rétablir la stabilité, et il a appelé les citoyens à « maintenir l’esprit patriotique ... afin de faire face à ces moments difficiles ».

Il a également promis de s’attaquer aux problèmes de l’inflation et du chômage « exactement » comme cela avait été récemment annoncé par Ben Ali.

Ayesha Sabavala, une spécialiste de la Tunisie, a déclaré à Al Jazeera qu’avec le président Ben Ali à l’étranger, il y a « seulement ... quelques personnes capables [de gérer le pays] au sein du RCD [le Rassemblement Constitutionnel Démocratique, parti du pouvoir], et Ghannouchi est un candidat idéal ».

Abdel Karim Kebiri, un ancien conseiller à l’Organisation internationale du Travail, a déclaré à Al Jazeera que « le peuple sera heureux » avec le départ de Ben Ali.

Hashem Ahelbarra d’Al Jazeera nous rapporte que les événements de ces derniers jours ont été un « séisme politique » et « quelque chose d’inouï ».

Il a dit ignorer encore quel rôle l’armée allait jouer.

L’armée aurait été déplacée vers la capitale pour « prendre en charge la situation à la place des forces de sécurité, qui sont vues par les Tunisiens comme un problème majeur pour son long passé de violations des droits de l’homme ».

Troubles violents

Les évolutions de ce vendredi font suite à de violents affrontements dans la capitale, Tunis, à cause du chômage et de la hausse des prix des produits alimentaires.

Les manifestations ont touché le coeur de la capitale, Tunis, ce vendredi, alors que la police tiraient des gaz lacrymogènes sur les manifestants rassemblés devant le bâtiment ministère de l’Intérieur. Selon des témoins, la police a utilisé des matraques pour disperser la foule, mais les manifestants ont affirmé ne pas vouloir quitter les lieux jusqu’à ce que Ben Ali se retire.

Sabavala est d’avis que la fuite de Ben Ali va « certainement contribuer à réduire ces manifestations, même si elles ne les arrête pas complètement - la seule chose qui importe, c’est de savoir si le gouvernement intérimaire commencera immédiatement la mise en œuvre des plans pour répondre aux questions qui ont été au cœur de ces manifestations ».

« Faire appel à un président par intérim, et en particulier à celui qui a été proche de Ben Ali ... ne va pas être suffisant », dit-elle.

« Logiquement, il suscite beaucoup de méfiance, parce Ghannouchi fait partie du cercle très rapproché ... de Ben Ali. Les promesses passées faites [par ce gouvernement] n’ont pas été tenues. »

Kamal Ben Younis, un journaliste tunisien, a rapporté qu’il y a eu des manifestations de mécontentement face au choix d’un allié de Ben Ali comme président par intérim.

Les médias d’Etat ont signalé plus tôt que Zine El Abidine Ben Ali, le président, avait imposé un état d’urgence dans le pays et promis de nouvelles élections législatives dans les six mois pour tenter de calmer la vague de contestation qui balaie le pays.

On a également signalé que l’aéroport de Tunis avait été encerclée par les troupes et l’espace aérien du pays a été fermé. Air France, la principale compagnie aérienne internationale dans et hors de la Tunisie a annoncé qu’elle avait cessé ses vols à destination de la Tunisie suite à cette annonce.

Air France, la principale compagnie aérienne internationale dans et hors de la Tunisie, a annoncé qu’elle avait cessé ses vols à destination de la Tunisie après l’annonce de l’armée.

La télévision d’Etat a indiqué que les rassemblements de plus de trois personnes avaient été interdits, et que les contrevenants seraient abattus par les forces [dites] de sécurité s’ils ne tenaient pas compte de leurs avertissements.

Ben Ali, 74 ans, a été au pouvoir pendant 23 ans après sa prise de pouvoir par un coup d’état. Jeudi dernier, dans le but d’apaiser les manifestants, il avait promis de ne pas briguer un nouveau mandat en 2014.

Mais les promesses semblent avoir eu peu d’effet et de nouveaux affrontements ont éclaté vendredi.

Frustration croissante

Les révoltes dans le pays ont commencé le 17 décembre, après qu’un jeune diplômé âgé de 26 ans, chômeur lui-même, se soit immolé par le feu. L’acte de désespoir de Mohammed Bousazizi a symbolisé une frustration croissante du peuple face à une inflation et un chômage en hausse, et a déclenché une vague de protestations à travers le pays.

Ghannouchi, 69 ans, est économiste de formation et a été un proche allié de Ben Ali depuis de nombreuses années. Premier ministre depuis 1999, il est l’un des visages les plus connus du gouvernement de la Tunisie. Il a également servi en tant que ministre pour la coopération internationale et que ministre pour l’investissement étranger [attendons-nous à des révélations sur les pots-de-vin touchés dans l’exercice de ces deux fonctions, et sur les noms des compagnies étrangères impliquées - N.d.T].

Le chapitre 56 de la constitution tunisienne, en vertu duquel Ghannouchi a pris le pouvoir, stipule : « Dans le cas où le Président de la République est incapable de remplir ses fonctions à titre temporaire, il peut déléguer ses pouvoirs et responsabilités au premier ministre, à l’exception du droit de dissoudre le parlement ».

« Au cours de cette période d’incapacité temporaire, le gouvernement doit rester en place jusqu’à ce que cet état d’incapacité disparaisse, même si le gouvernement est désavoué. »

« Le président informe le président du Parlement et le président du Conseil de la délégation temporaire de ses pouvoirs. »




15 janvier 2011 - Al Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/a...
Traduction : Info-Palestine.net


Samedi 15 Janvier 2011


Commentaires

1.Posté par Luc le 15/01/2011 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Sarkozy refuse d'accueillir Ben Ali, est une réponse et une évidence à toutes leurs magouilles. Ils se sont servis de ce Ben Ali, pour le manipuler et le jour ou il eut besoin d'eux. On l'a vu comment ils se sont comportés
Une honte.

2.Posté par Abdulrahim le 15/01/2011 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben Ali se réfugie chez les dictateurs saoudiens ...
Les dictateurs saoudiens sont pire que Ben Ali car eux et leurs palais sont protégés jour et nuit par les bases installées en Arabie-Saoudite.
Il y a souvent des manifestations mais elles sont étouffées d'entré et les médias des sionistes ne disent même pas un mot.

3.Posté par HAMMANA le 15/01/2011 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

-En politique,seuls les intérets comptent.Ce qui est du passé appartient au passé et Mr SARKOZY ,comme n'importe quel autre président d'ailleurs l'aurait fait ,n'est pas disposé à hypothéquer les intérets de son pays en accordant l'asile politique à BENALI ,lui qui est plutot occupé à méditer sur la manière appropriée de faire du futur président tunisien un nouveau tyran à la solde de l'occident.

-Quant à nos amis les wahabites séoudiens qui sont les seuls à ne pas hésiter à accueillir BENALI,il y a un proverbe arabe qui dit(en substance): "Un malheur diminue d' impact lorsqu'il se généralise".Et c'est dans le souci de sauvegarder la solidarité du clan des déchus et des mis au ban de la société que ce geste s'inscrit.On parle aussi de l'escorte libyenne qui l'a accompagné jusqu'à l'aéroport de JEDDAH.

-La leçon semble encore loin d'etre retenue.

4.Posté par ANTAR le 15/01/2011 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


L'Arabie saoudite représente le Vatican qui se veut représentant de l'Islam bourgeois.
Sa chute, sonnera l'heure du début de la libération de la Palestine et le commencement de la Khalifat selon la prophétie de sayidouna wa nabiyouna Mohammed rasoulou Allah salla Allahou âlayhi wa salem.

L'espérence de J.Atali pour un Islam bourgeois ne verra jamais le jour et le temple pour Satan non plus.

Le Maroc qui a osé fermé les madrasas pour plaire à ses maîtres sionistes se mordra les doigts quand viendra l'heure de vérité et le adhan pourra élever la voix vers le divin sans risque d'être inquiété par les corrompus de la mondialisation mercantile et perverse.

5.Posté par Houda le 15/01/2011 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le travail de peuple Tunesien n'est pas encore terminer, il faut achever ce régime criminel et oppresseur. Mais bientôt le peuple des autres pays arabes vont être reconnaissant des martyres tunesiens.
Il ne faut pas avoir peur, il faut bouger et chasser ces régimes néfastes qui bafouent nos droits au profit des sionistes.
Ces régimes n'ont aucune base dans la population et si tout le monde bouge comme en Tunesie, ils vont tomber les un après les autres Inchallah.

6.Posté par Leila le 15/01/2011 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, c'est vrai, il ne faut pas avoir peur de dénoncer ces régimes barbares, criminels et dictatoriales qui sont conttre l'Islam et les musulmans et piliers incontournables des sionistes ennemi d'ALLAH.

7.Posté par Abouzar le 15/01/2011 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous le peuple arabe dans chaque pays, nous devons se soulever et chasser nos ennemis qui sont à l'intérieure et aiment rester au pouvoir pour piller nos richesses. Ensuite depuis le maroc jusqu'à indonesie on peut créer une immense territoire sans la frontière.

8.Posté par Bourgeois le 15/01/2011 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des proches de l'ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, dont une de ses filles, ont quitté cet après-midi le parc d'attraction Eurodisney (Seine-et-Marne), où ils avaient trouvé refuge depuis jeudi, a-t-on appris de sources concordantes.

Parmi ces personnes figuraient Nesrine, 24 ans, fille du président chassé du pouvoir et de sa seconde épouse, Leïla Trabelsi, a-t-on précisé de source sécuritaire française. Ce groupe est arrivé en France dès jeudi, veille du départ de Tunisie de Ben Ali.

Un petit-fils du président déchu était également présent, a ajouté une autre source. Ces personnes, dont le nombre n'a pas été précisé, "sont parties il y a une heure ou deux", a déclaré en milieu d'après-midi un responsable du Disneyland Hotel sous couvert de l'anonymat. "Tout le groupe est parti, personne ne sait où ils sont allés", a-t-il poursuivi sans plus de précisions.

Ils étaient logés depuis jeudi dans des suites luxueuses du Castle club, l'un des quartiers VIP du Disneyland Hotel à Marne-la-Vallée, a-t-on ajouté. Selon une source proche du dossier.

9.Posté par datapower le 15/01/2011 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas mal comme planque, Il faudra s'en souvenir à l'avenir.

10.Posté par Taleb le 15/01/2011 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Arabie-saoudite est devenu la terre de protection pour les assassins des pays musulmans au service des sionistes.

11.Posté par NN le 15/01/2011 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bientôt l'Arabie-saoudite devient le club des criminels dictateurs.

12.Posté par Zohreh le 15/01/2011 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La roue tourne et l'heure de renversement de dictateur saoudien arrive aussi à grand vitesse pour le bien du monde arabe.

13.Posté par Samira le 15/01/2011 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'entité sioniste et les régimes dictatorieux arabes ne peuvent plus caché leurs amertumes et sont très inquiets que le régime criminel de Ben ali est tombé.

14.Posté par Alexandre le 15/01/2011 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelqu'un peut me dire combien d'argent du peuple tunesien à été volé par Ben ali et sa famille et cet argent se trouve dans quelle banque sioniste?

15.Posté par ANTAR le 15/01/2011 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

14.Posté par Alexandre le 15/01/2011 22:29

Quelqu'un peut me dire combien d'argent du peuple tunesien à été volé par Ben ali et sa famille et cet argent se trouve dans quelle banque sioniste?

Peut-être Goldman Sachs va l'aider à mieux placer sa fortune et celle de sa famille.

16.Posté par Kevin le 15/01/2011 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi il y a un dictateur dans chaque pays arabe?
Et dès que celui-ci s'en va par la force des choses, tout de suite il est remplaçé par un autre?
A qui la faute? Le peuple arabe? Ou les évenements extérieures? Ou les 2?

17.Posté par BD le 15/01/2011 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils, se sont les Etats occidentaux qui n’ont cessé, depuis l’élection du président Ahmadinejad, en Iran, de fomenter des troubles, d’envoyer des espions, d’inventer des faits et de commettre des attentats terroristes, pour entraîner la chute du régime islamique et populaire en Iran. Ils ont parlé de démocratie, de peuple, de liberté d’expression. Ils ont manifesté ou laissé manifester dans leurs capitales, prétendant soutenir le peuple iranien, qui serait en révolte contre le pouvoir. Ils ont mobilisé leurs médias, leurs intellectuels, leurs écrivains, les voix de leurs maîtres, pour faire croire que le peuple iranien, mécontent, serait en révolte et prêt à s’emparer du pouvoir. Et ensuite, ils ont transformé leurs ambassades en centres d’espionnage ou en état-majors pour guider les « révoltés ».
Mais la révolte populaire a éclaté en Tunisie, à partir d’un geste désespéré d’un jeune homme qui s’est immolé à Sidi Bouzid le 18 décembre 2010 pour protester contre l’état d’humiliation dans lequel le pouvoir tunisien maintient le peuple.
Et ce fut la révolte, dans un des pays arabo-musulmans du Maghreb, protégé et soutenu par les Etats occidentaux. Tellement soutenu et protégé qu’il est devenu un des pays les plus corrompus et les plus liberticides dans le monde. La Tunisie, le rêve méditerranéen des intellectuels et hommes politiques occidentaux, était un enfer pour le peuple tunisien. Un enfer où croupissent dans ses prisons jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, étudiants, ouvriers, intellectuels, de toutes tendances politiques, islamistes ou communistes, ou simplement démocrates.
La Tunisie n’était plus le pays de ses fils, mais celui des touristes occidentaux (un million de touristes français annuellement). Un régime qui a interdit jusqu’à la communication et la recherche sur internet mais qui a ouvert ses portes à la voix sioniste, en faisant des conférences sur « l’holocauste juif » avec l’aide de l’UNESCO. C’est ce régime pro-occidental qui est en train de crouler, aux portes sud de la Méditerranée.
Ils la voulaient en Iran, mais elle a éclaté en Tunisie, cette révolte populaire qui remet en cause leurs intérêts. A présent, ils courent après : les Etats-Unis veulent à présent la démocratie et la liberté du peuple tunisien alors qu’il n’y a pas très longtemps, le président Ben Ali était l’homme de confiance et le chef d’Etat courageux qui savait gouverner, la Grande-Bretagne attend, alors que pour l’Iran, elle fut la plus directement impliquée et la plus enthousiaste à participer à ce qu’elle avait jugé comme étant un renversement du régime iranien.
En France, ils suivent, craignant pour leurs intérêts dans « le miracle économique tunisien » disant que la Tunisie fait partie de sa zone géostratégique. La ministre française des AE avait suggéré, il y a quelques jours, l’envoi d’une aide sécuritaire au régime.
Mais à présent, ils dénoncent après coup le président et sa gestion qu’ils jugent à présent anti-démocratique, parce qu’il est tombé. Mais ils préparent la suite, pour ne pas tout perdre.
Le premier ministre tunisien prend le pouvoir. Geste anticonstitutionnel, selon certains juristes tunisiens et même internationaux. Mais cela n’a pas d’importance, pour les Etats occidentaux : ils préfèrent la violation de la constitution plutôt que la poursuite de la révolte populaire qui peut balayer tous ceux qui ont profité de l’ancien régime. Cela est à peine étonnant, quand on voit comment ils ont négativement jugé le geste absolument constitutionnel de la démission des ministres libanais de l’opposition, il y a quelques jours. Contre la constitution ici, pour la violation de la constitution là-bas. On n’est pas à une contradiction près. En fait, ce qui est importe les Etats occidentaux, avant tout, ce sont leurs intérêts et seulement leurs intérêts. Si la violation de la constitution permet de les assurer, ils n’y sont pas opposés !
En conclusion, il faut dire que les révoltes populaires véritables ne se font ni sur internet, ni par twitter. C’est le sang des martyrs qui tombent pour une cause juste, la liberté et la dignité d’un peuple, qui est le levier du changement radical. De plus, Les révoltes populaires ne peuvent être dirigées par des état-majors installés dans les ambassades étrangères, mais elles se déclenchent au cœur même des masses opprimées et humiliées. Tous les mensonges vénéneux des médias occidentaux ne peuvent modifier la situation en profondeur dans un pays, ils peuvent à peine entraîner quelques gesticulations, même médiatisées dans tous les pays du monde. Seuls les peuples, avec leur conscience véritable et authentique, sont capables de bouleverser la situation et d’opérer les changements. C’est pourquoi la prétendue révolte populaire en Iran n’a pas eu lieu et que la révolte populaire en Tunisie a réussi à chasser le dictateur, le protégé des Etats occidentaux.

ALLAH fait déjouer les complots de ses Ennemis !!!!!!!!!

18.Posté par Chti Toon's le 15/01/2011 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Seoud ne comprennent pas la leçon

Quand ça leur arrivera seul un dictateur les acceptera, Les français une fois que le vent a tourné ont rejeté Ben Ali et toute sa clique (perso pour moi c'est scandaleux ! La france lui a permis d'échapper à la Justice !)

Donc quand le peuple d'Arabie se soulèvera même les yankkees ricain leur tourneront le dos

A qui le tour au maghreb united ? Algérie ? Maroc ? Lybie ? Egypte ? ou tous en même temps ?

tic tac tic tac...tic tac tic tac...tic tac tic tac...tic tac tic tac...tic tac tic tac...tic tac tic tac...tic tac tic tac...

19.Posté par Chti Toon's le 15/01/2011 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce serait sympa de mettre les citacions de nos politiques français ... Les électeurs s'en souviendront aux prochaines élection.

Sarko et toute sa clique dehors... MAis DSK c'est pas miieux....

20.Posté par BD le 16/01/2011 05:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon, à ma connaissance, il n'y a que de la merde politique qui soit susceptible de prendre le fauteuil de Ben Ali ! Des minables idéologiques juste bons à singer les systèmes parlementaires occidentaux les plus pitoyables. Dans le meilleur des cas on a affaire à des bourgeois intellectuels marxistes au cerveau passé à la moulinette de la dialectique judéo-bolchévique ! La vraie Révolution n'a pas encore eu lieu en Tunisie et Dieu Seul sait si elle aura lieu un jour... Le seul type de gouvernement acceptable, mais au combien improbable, serait un gouvernement islamique dans ses bases spirituelles (islamique pas wahhabite !). La démocratie parlementaire et le matérialisme ne peuvent que nous mener à la ruine !

21.Posté par said le 16/01/2011 08:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle double langage et quel mensonge que celui des Saoudiens, venant de gens qui se prétendent défenseurs des Lieux-Saints: d'un côté, ces serpents du désert disent par la parole, qu'ils sont avec le peuple tunisien, alors que d'un autre ils accueillent par l'acte et à bras ouverts le bourreau de ce même peuple!
Étrange attitude de schizophrènes qui ont besoin de soins psychiatriques.

Vous êtes démasqués sales hypocrites, vous faites trop de bêtises ces dernières décennies, plus que vous n'en avez faites de toute la piètre vie de votre royaume hypocrite, qui veut monopoliser l'Islam pour ses intérêts mondains sordides. Allez en enfer vous et vos prêcheurs et leurs adeptes, car vous êtes aux portes de la géhenne, comme l'a rapporté notre prophète Mohammad (slps). Vous êtes démasqués suppôts de Satan et "Corne du diable".

22.Posté par Nasser le 16/01/2011 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aucun pays arabe est apte a aboutir une révolution. C'est pour ça qu'il y a toujours des dictateurs héréditaires qui se succède.
Vous allez voir que malheureusement le poste vacant du président en Tunisie va être raflé soit par un autre dictateur soit par les militaires dictateurs comme en Algérie avec l'aide de CIA, MI6 et les sionistes.

23.Posté par Houda le 16/01/2011 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le régime wahabite saoudiens disent qu'il coupe les mains d'un voleur. Alors pourquoi ils n'appliquent pas cette loi à Ben Ali qui est un voleur assassin?
En tout cas ce régime wahabite est un régime hypocrite qui fait très mal aux musulmans et l'islam.

24.Posté par Maryam le 16/01/2011 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Occident, les sionistes et les wahabites ne vous laisseront pas tranquil et vont tout faire pour réprimer ce révolte et mouvement populaire.

25.Posté par Png le 16/01/2011 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le président arabe qui avait interdit le voile à l'école et qui se retrouve en sécurité sur la terre sainte ...C'est un monde de oufffffffffffffffffff !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Vous êtes sûr qu'il est en Arabie Saoudite ? Et si son pote Sarko n'atsi pas entrain de couvrir pour des raisons de sécurité , je suis sur qu'il est en France , les gros lards de bédouins flippent assez comme ça pour en plus s'attirer les foudres du monde arabe .


26.Posté par Farid le 16/01/2011 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La nervosité reste palpable à Tunis, notamment à l'aéroport où un millier de personnes ont passé la nuit de samedi à dimanche à cause du couvre-feu, dormant à même le sol.
Et puis Ben Ali dort dans un palais des dictateurs wahabites en disposant l'alcool, les filles, la drogue et des voitures de luxes et tous ensemble protégés par les 2 bases militaires des USA sur la terre sainte. Hahahahha
Quel hypocrite ces wahabites qui sont contre l'islam et les musulmans.
Il faut que le monde arabe se réveille.

27.Posté par loule le 16/01/2011 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben Ali en se réfugiant à Djeddah se met sous la protection des américains et de la soldatesque US
qui campe en Arabie Saoudite. Il finira comme l'ordure Amin Dada, tyran et ancien dictateur ougandais
qui est mort la-bas après 24 ans d'exil, comme un kelb.

28.Posté par Zaheer le 16/01/2011 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Farid

Tu a des infos concernant la situation de Ben Ali en Arabie Saoudite concernant la disposition de femmes d'alcool et d'autres choses .

IL ne me viendraient jamais l'idée de défendre ses hypocrites que sont les saouds et la famille ben ali mais , ils faut cesser de calomnier à tout va c'est contre productif et surtout haram .

Distinguons d'eux mers frères et sans rancune.

29.Posté par PeaceForce le 16/01/2011 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

+1 à Chti Toon's,

Il faudrait mettre les unes à côté des autres toutes les citations des politiques Français, plus les pseudo-penseurs laïcs et compagnie sur la Tunisie et son beau modèle laïc, tolérant et chabada!!

Je vous le dis, là les politiques Français, doivent faire subir des heures supplémentaires à leur conseiller en communication pour trouver une parade et faire oublier tout ce qu'ils ont dit!!!

Là, on va se marrer!

30.Posté par PeaceForce le 16/01/2011 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zaheer, oui en Arabie Saoudite, c'est alcools, prostituées de gamines, etc... qui s'y passent, ça te pose un problème, tu veux des preuves en plus!!

Arrête de te faire l'idée qu'Arabie Saoudite = La Mecque/Médine!! Tu pshicotes mon cher!

La Tunisie ne va pas changer! A partir du moment où il y a les mêmes qui ont bossé pour ce connard de Ben Ali, eux aussi doivent être inculqué pour complicité, ils connaissent le système: ils ne veulent pas d'Islam (ce qui les répugne), ils sont dans la majeur partie des cas affiliés à une loge Maçonnique, ils feront tout pour faire passe-passe de cette révolution en faisant croire au peuple au changement! RDV dans 2 ans si la situation a vraiment changé...

31.Posté par Zaheer le 16/01/2011 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Peaceforce

" Zaheer, oui en Arabie Saoudite, c'est alcools, prostituées de gamines, etc... qui s'y passent, ça te pose un problème, tu veux des preuves en plus!! "

Evidemment que c'est un prolème , Un réel problème .

Relis le post de Farid et tu comprendra se que je voulais dire .Enfin j'esperes .

32.Posté par Zaheer le 16/01/2011 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peaceforce ,j'oubliait . Arrete de te montrer arroguant en écrivant se que je penses .Il faut cessez de diffamer les autres, parce que la c'est toi qui perd en crédibilité ;

Je ne suis pas naif ,l'Arabie Saoudite et se qu'en fait ses pervers donne loin l'image d'une Terre sainte .

33.Posté par Zaheer le 16/01/2011 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sans rancune peaceforce

34.Posté par Abdulrahim le 16/01/2011 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zaheer.
Farid a raison. J'ai été à la Mecque, et j'ai vu personnellement à 4 heures du matin un saoudien ivre. A Ryade il y a même de casino pour les mafisie de saoude. C'est un régime néfaste qui travail main dans la main avec les sionistes et les USA contre le monde musulman.
Les wahabites de saoude ne veulent rien entendre de résistance et ils financent pour les combattre, car ils veulent préserver leur maudit pouvoir.
En tout cas ils divisent bien les musulmans au même titre que nos ennemis.

35.Posté par Souad le 16/01/2011 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zaheer.
Il faut arrêter de se tricher, nous les arabes, on a le défaut de s'autocritiquer, c'est pour ça qu'il y a 22 dictateurs dans les 22 pays arabes qui nous gouvernent. Ils sont tous corrompus et soutenus par les sionistes.

La preuve est que vous n'avez jamais entendu le moindre critique de la part de l'Occident à l'égard de régime saoudien, mobarak, abdallah, m6, extra.

36.Posté par Zaheer le 16/01/2011 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Abdrahman

Je te crois Abdurahman ,mais il faut éviter les éxces en disant qu'en ce moment Ben ali ,sa femmes et des saoudiens tout ébréchés qu'ils sont ,s'ébattent avec des jeunes femmes de mauvaise vie .Dénonçant seulement se que l'on voit ,c'est amplement suffisant.

37.Posté par Houda le 16/01/2011 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Arabie-saoudite est le paradis des dictateurs déchus. ce régime fait honte au monde arabe.

38.Posté par hiba le 16/01/2011 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le monde arabe doit remercier les tunisiens. Car "En Jordanie, nous souffrons des mêmes maux qui ont affecté la Tunisie, et nous devons mettre fin à l'oppression, ainsi qu'aux entraves aux libertés et à la volonté du peuple", a affirmé le chef des Frères musulmans, Hammam Said, dans un discours.

Après avoir fait l'éloge des Tunisiens qui "se sont débarrassés de leur dictateur", il a souligné que le peuple jordanien "n'acceptera pas d'avoir faim".

Si on bouge c'est bien que ça soit pour Allah et non pas pour la faim ou autre chose.

39.Posté par Pasdaran le 17/01/2011 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quoi de plus naturel que le tyran tunisien trouve refuge dans le royaume de la tyrannie et de l'hypocrisie. Il faut bien s'entraider entre voleurs! Quelle gifle que cette dynastie enjuivée des bâtards saoudiens vient de donner au Peuple Tunisien.

Encore une fois le régime wahabite montre son visage hideux, celui de la trahison et du mépris à l'endroit des peuples libres ainsi que de tous les mouvements de résistances à l'Empire. Quelle malédiction que ce régime infâme des double zéro (en référence aux deux ficelles qui servent d'attache à leur turban) qui gangrène le monde musulman. Ces gens là n'ont aucune pudeur ! Même la France fait preuve de "vertu" quant à son refus de ne pas accueillir le despote. Le wahabisme et le sionisme sont à l'humanité ce que le SIDA est au corps humain.

40.Posté par Paradisial le 18/01/2011 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceux qui ont occupé Jérusalem // Al Qods ce sont les mêmes qui occupent l'Arabie.

L'une ne serait pas à libérer sans l'autre.

Bientôt la déferlante populaire brisera toutes ces frontières pour libérer ces terres.

41.Posté par ANTAR le 18/01/2011 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


IL SE TROUVE QU'IL N'Y A AUCUN GOUVERNEMENT LÉGITIME ET CONFORME AUX ASPIRATIONS DES MUSULMANS HABITANT MAJORITAIREMENT UN PAYS MUSULMAN.

CERTAINS ROIS ET PRÉSIDENTS SE COMPORTENT EN PROPRIÉTAIRE DES DITS PAYS ET SES HABITANTS DOIVENT SE COMPORTER EN SUJETS SERVILES PAR LA CORRUPTION ET PAR L'OPPRESSION ET LA MISÈRE LA PLUS CRIANTE ET LA PLUS RÉVOLTANTE.

AU LIEU D'UN HÉRITAGE ISLAMIQUE DANS LA LIGNE DROITE DU MESSAGE PROPHÉTIQUE, NOUS ASSISTONS A LA PROPAGANDE POUR LA PROMOTION DE LA NOUVELLE RELIGION DE LA DÉMOCRATIE MAÇONNIQUE AU POINT QUE CE QUI EST ATTENDU DE CHAQUE MUSULMAN C'EST QU'IL FASSE ALLÉGEANCE A LA MECREANCE LA PLUS DÉTESTABLE QU'ELLE SOIT.



Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires