Société

Belgique : Crimes racistes, avatars des pratiques politico médiatiques...

Qui est responsable de la mort d’un enfant, d’une femme noire, et de la blessure par balle d’une femme turque ?


Une femme noire et une fillette blanche ont été tuées par balles jeudi le 11 mai 2006 en pleine rue et en plein jour dans le centre historique d'Anvers dans ce que le gouvernement belge et la police ont décrit comme une attaque raciste. Le meurtrier présumé est un jeune homme de 18 ans présenté par les autorités comme un skinhead aux sympathies connues pour l'extrême droite.


Zeynel CEKICI
Samedi 13 Mai 2006

Un individu de dix huit ans, décidé à tuer.
Cet événement aurait pu être l’œuvre d’un détraqué, si la Belgique n’avait eu l’affaire du ‘’meurtre pour un mp3’’, puisque c’est ainsi que l’assassinat d’un jeune poignardé dans une gare a été présenté. Le 12 avril 2006, Joe Van Holsbeeck, 17 ans, était tué à Bruxelles par deux jeunes qui en voulaient à son lecteur MP3. Les médias ont insisté sur les auteurs d’origines nord africaines. Même si les auteurs se sont avérés être des blancs, des européens, des polonais en fait, les médias ont noyé le poisson, et l’information fut minimisée et étouffée.

Si cette affaire n’avait pas été aussi médiatisée, si les médias n’avaient pas monté les Belges au point de risquer une chasse aux immigrés, si les désignés coupables n’avaient été pas présentés comme des Arabes, y aurait-il eu près de 100000 personnes pour manifester dans les rues de Bruxelles. Ces crimes odieux contre des étrangers d'origines africaines auraient-ils eu lieu ?

Mais plus grave que le comportement des médias, il y avait aussi des politiciens qui n’ont pas hésité à tenir des discours à la limite du racisme, des propos populistes et démagogiques.
Il faudrait avant tout se pencher sur les responsabilités de l’élite politico-médiatique, avant de se poser les questions habituelles, le tueur est-il détraqué ou pas, appartient-il ou pas à une organisation ?
Si le pouvoir politico médiatique ne créait pas une ambiance lourde qui nous rappelle des époques sombres de l’Europe, si ce pouvoir n’imposait pas une vision unilatérale et bipolaire de la société, un peu comme il se pratique au niveau international, le Mal et le Bien, l’Occident et ses valeurs opposées à celle du monde arabo musulman, une vision étroite et fantasmée de cette culture, il serait plus qu’improbable qu’un individu, aussi raciste et perturbé qu’il soit, puisse trouver le ‘’courage’’ et la détermination nécessaire pour s’armer et, en plein jour, faire une ‘’virée’’ meurtrière.

Le Premier ministre belge Guy Verhofstadt dans un communiqué peut toujours dire que "Ces crimes horribles et lâches sont une forme de racisme extrême".
Il aurait fallu que Verhofstadt eut la clairvoyance de modérer les propos lors du meurtre de Joe. Une fois que l’opinion est marquée par des accusations où fleure le raciste, des meurtres sous-jacents à ces pratiques indignes seront pléthores et récurrents.
"Nous devons éviter que notre société soit aspirée dans une spirale de violence et de haine. La police et le système judiciaire feront tout le nécessaire pour que justice soit faite", a ajouté M. Verhofstadt. "Notre société est tolérante et elle doit le rester."
Pouvons-nous encore parler de société tolérante, quant les politiques et la mass média en tête, se comportent comme des propagandistes acharnés ?
Alors que l’homme politique, au delà de ses intérêts, est censé défendre ceux du citoyen et le journaliste opposer un contre pouvoir; ils se comportent tous deux comme si un compromis secret existait entre eux. Une forme de petit arrangement, un contrat tacite ou plus exactement une complicité, une allégeance des uns vers les autres; parfois c’est le politique qui fait allégeance au patron du journaliste, parfois le journaliste au politique. De toute manière, l’un dans l’autre, c’est le peuple qui subit ces arrangements, et souvent les petites gens!
Le port d'Anvers est un bastion du parti anti-immigration, Intérêt flamand (ex-Bloc flamand), qui a rapidement condamné ces attaques. C’est un peu le vice qui rend hommage à la vertu : "Notre parti est choqué par ces événements que rien ne justifie", a déclaré son président Frank Vanhecke dans un communiqué. Quoi de mieux que de stigmatiser les étrangers, de leur rappeler sans cesse qu’ils ne sont pas chez eux. Exacerber les passions, tenir un discours raciste, se comporter de manière irresponsable tout en affichant des convictions politiquement correctes.
Ces pratiques et ces postures sont légions dans notre beau pays qu’est la France. Nous aussi avons la chance d’avoir des hommes qui se distinguent non par leur honnêteté intellectuelle, mais par le mensonge et la manipulation. Des propos dignes d’un autre âge, sont repris, plagiés, et repris pour compte, afin de montrer que l’on peut être aussi raciste que le plus primaire, et en même temps se donner une image respectable, bien entendu! Cette image est entretenue et préservée par les médias qui auront fait allégeance et preuve de servilité envers un homme qui se bat non pas pour les intérêts de la France, mais on ne sait que trop pour quelle cause obscure. Puisque notre Ministre de l’intérieur, M. Sarkozy, vous l’aurez compris c’est bien à lui que je fais allusion, semble oublier pourquoi il occupe ses fonctions gouvernementales!
Aucune fonction étatique ne peut expliquer les comportements et les pratiques de M. Sarkozy.
Puisqu’il semble être constamment préoccupé par 2007, il en oublie la situation sociale délétère de la France dont il est en grande partie responsable. Et il prétend être l’homme de la situation! Les Français doivent s’en souvenir le moment venu.


Etre en- pré-campagne électorale- ne peut justifier l’irresponsabilité dont font preuve certains de nos hommes politiques qui sans hésiter adoptent une politique populiste et démagogique, quels qu’en soient les risques pour le peuple.

M. Sarkosy, candidat déclaré à la présidentielle de 2007, n’hésite pas à user de cette pratique indigne. Il ne serait pas étonnant que des crimes racistes à l’instar de ce que la Belgique a vécu, voient aussi le jour dans ce pays.
Tôt ou tard, les manipulations et les pratiques douteuses de certains politiciens se retourneront contre eux. Et, si besoin en était, l’affaire Clearstream est là pour le rappeler.

Cependant, il faut faire un parallèle avec les comportements nationaux de nos hommes politiques envers leurs minorités, et une politique internationale qui reproduit à l’échelle planétaire, les accusations et les mises à l’index des pays dont sont originaires la majorité de ces immigrés.
Tous ces événement laissent un doute sur la mise en place d’un plan global , dans le cadre de ce plan, les sarkosy et autres malhonnêtes, utilisent le registre du communautarisme et du crypto racisme pour atteindre leurs objectifs aux détriments des plus faibles.



Dimanche 14 Mai 2006


Commentaires

1.Posté par dirk gonthier le 08/06/2006 05:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

As a Fleming I am very happy to report to you that there has been held a political poll in Flanders, taken shortly after the rascist murders. The results show that the VB has its strongest result in the polls, since their crushing victory at the 2004 regional elections. Futhermore, the white march in Antwerp, that was organised as a result of these murders, was a complete failure. Not even half of the people who were expected to come, did show up.
This proofs that the Flemish population is a lot smarter then you can read on any Frencphone site. :)))
DG

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires