Lobbying et conséquences

BOYCOTT : Dexia finance des colonies juives


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 12 Septembre 2018 - 02:00 Produire la dépression suivante



Lundi 19 Janvier 2009

BOYCOTT : Dexia finance des colonies juives
Clients de Dexia : réagisser auprès de votre banque ou changer de banque en signe de protestation et de solidarité avec le peuple palestinien
 

Dexia finance des colonies juives


La banque franco-belge Dexia finance, via sa filiale israélienne, le développement des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés, et cela depuis des années. Ce constat, qui aurait en effet pu être fait depuis longtemps, est mis en lumière par plusieurs groupes de solidarité avec la Palestine, qui lancent la semaine prochaine une action de protestation.

Depuis près de dix ans, Dexia s´intéresse au marché israélien. En plusieurs étapes, la banque franco-belge a acheté une firme bancaire israélienne, Otzar Hashilton Hamekomi (« Trésor du pouvoir local »), spécialisée comme ce nom l´indique dans le financement des communes et des collectivités locales, à l´instar du bon vieux Crédit communal belge, ancêtre de Dexia.

Depuis 2001, cette banque israélienne est contrôlée par Dexia qui détient 65,31 % du capital. La filiale Dexia Public Finance Israel est répertoriée sur le site de Dexia comme troisième en importance sur le marché israélien du financement des collectivités locales (avec un personnel de quarante personnes). La banque a pignon sur rue et est bien connue des Israéliens.

Avec d´autres mouvements, Intal, qui travaille sur divers dossiers de solidarité dans des pays du tiers-monde - Amérique du Sud, Congo, Philippines, Cuba - dont les territoires palestiniens, a décidé de lancer une campagne pour dénoncer l´implication de Dexia dans le financement des colonies juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

« Nous voulons rappeler que la colonisation est contraire au droit international, nous dit Mario Franssen, d´Intal. La Quatrième Convention de Genève interdit l´installation de populations du pays occupant dans le territoire occupé. Avec d´autres groupes, nous sommes engagés par ailleurs dans une campagne de boycott des produits israéliens, pour dénoncer l´occupation, et certains nous reprochent, de manière absurde, d´agir ainsi pour rayer Israël de la carte ou par antisémitisme ! Mais ici nous ciblons une situation bien particulière : le financement, par une banque franco-belge, du développement des colonies israéliennes dans les territoires occupés, toutes illégales. »

« Ce financement n´est guère contestable », dit encore Mario Franssen, dont le mouvement s´est procuré la retranscription d´une séance en commission des Finances de la Knesset (parlement israélien) qui date du 19 juin 2007. Les propos tenus par David Kapah, le directeur de Dexia Israel, ne laissent pas la place à l´ambiguïté : « Pour nous, la localisation géographique n´est pas pertinente. Si on parle de quelque chose au-delà de la Ligne verte (dans les territoires occupés, NDLR), nous, nous avons octroyé une aide financière ces deux dernières années et demie à Alfei Menasheh, Elkana, Beit-El, Ariel, Beit Aryeh, (le Conseil régional de) la Vallée du Jourdain, Givat Zeev, (le conseil régional de) Har Hevron, Kedumim, Beit Aryeh (...). Cela veut donc dire que, oui, c´est nous qui les soutenons financièrement et c´est encore vers nous que l´on vient pour recevoir du crédit. »

Et à la question d´une députée, Esterina Tartman, rapporteur de la Commission des Finances, elle-même résidente d´une colonie (Givon Ha-Hadasha) et désirant « savoir si la dimension de la localisation géographique de la Judée et de la Samarie (la Cisjordanie occupée) complique le processus de décision au sein de la Banque Dexia Israel », la réponse de David Kapah, laconique, se révèle claire : « Négatif. Absolument pas... »

Dexia, à Bruxelles, a été interpellé depuis 2001 par les mouvements belges de solidarité, sans grand succès, les réponses restant incomplètes ou imprécises, et la responsabilité globale de l´achat de la banque israélienne étant renvoyée à Dexia France.

A partir de la semaine prochaine, des actions de protestation seront donc lancées. BAUDOUIN LOOS
samedi 08 novembre 2008, 11:31

http://www.lesoir.be/actualite/monde/proche-orient-des-mouvements-2008-11-08-659132.shtml
Source : http://www.dexiacolonies.canalblog.com/



Lundi 19 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par Childéric le 19/01/2009 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on pense que Dexia a été une des toutes premières banques renflouées sur ordre deSarkozy par les deniers du contribuables français !... Foutage de gueule !!

2.Posté par claudio le 19/01/2009 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est aussi cette banque qui vient de frôler la faillite, n'est-ce pas ? Des fonds publics lui ont été octroyés, n'est-ce pas aussi ?

3.Posté par mani le 19/01/2009 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donc, incorrectement, nos impôts servent à financer les colonies. Merci Sarkozy......... Honte à la France.

4.Posté par Neg8 le 19/01/2009 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pas mieux en Belgique !

5.Posté par souad le 19/01/2009 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elio,( 13.000 euro par an, Dehaane, et l'actuel pm Van Rompoy émargent aussi, au conseil d'administration de Dexia, On se fout pas de nous, nous méritons ceux qui nous dirigent.
je vais de ce pas les bambarder de mail.

6.Posté par José Lopez le 12/02/2009 02:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Je travaille chez Dexia et votre invitation au boycott aurait pour résultat (si il réussi) a provoquer quelques milliers de chômeurs supplémentaires, dont moi. Cela n'intéresse personne. S'il fallait boycotter des sociétés ou des produits chaque fois que l'on découvre qu'ils sont associés à l'une ou l'autre guerre, croyez-moi, on n'achèterait plus grand chose. Vous pensez sincèrement que les palestiniens ou les syriens ou les chinois boycotteraient les produits allemands si nous étions attaqués par l'Allemagne? Foutaises! Le pétrole irakien a-t-il été boycotté par quelqu'un du temps où Saddam massacrait des centaines de milliers de gens? Toutes les grandes banques ont investis un jour ou l'autre dans l'armement. Quelqu'un les a boycotté? Les pays qui exportent de la drogue et assassinent depuis 50 ans subissent-ils des boycotts? Le Congo où j'ai vécu quelques années totalise des millions de morts et aucun boycott n'a jamais été envisagé ! au contraire ... Les palestiniens,on ne parle plus que d'eux. On dirait qu'ils sont les seuls à souffrir sur la planète! Désolé mais moi j'ai d'autres priorités, notre société aussi. La Terre en a d'autres aussi. Vous êtes en train de transformer un conflit extérieur (duquel la majorité des pays arabes s'en fichent d'ailleurs) en un conflit qui risque de s'installer en Europe. L'Europe a vécut ses guerres et elle n'en veut plus d'autres. Nous avons suffisamment de violence, de chômage, de sans abris, de pauvres... Alors votre boycott et tous les problèmes supplémentaires qu'il risque de nous apporter, vous comprenez , je n'y adhèrerai pas et les gens que je connais non plus.
J.L.

7.Posté par chaim le 23/02/2009 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voyez vous entre votre petit confort a vous ou le mein et la mort de personnes mon choix est fait

8.Posté par Sat-Elite le 22/03/2011 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

José Lopez,on ne sacrifit pas une seule vie humaine pour quelques personnes égoistes qui risquerait de se retrouver au chomage.Dexia se rend coupable de soutenir un état voyou,criminel et illégitime en Palestine,mais mise à part cela,l'humanité toute entière devrait non seulement boycotter les banques,mais aussi les détruire car elles sont à l'origine des crises et faillites financières partout dans le monde.Les banquiers n'ont aucun état d'ame à dévorer l'argent des gens,à les plonger dans des prêts à intéret qui leur pourrissent la vie et qui ne servent qu'à enrichir les plus riches et appauvrir les classes moyennes ainsi que les plus pauvres.D'autant plus,et c'est un fait,que ce sont les juifs qui ont fait des banques un véritable marché lucratif dénué de toute solidarité et partage,seule solution,chariah et banque islamique!!!!Au moins le monde vivra enfin en paix sans les alliés de satan pour le gouverner....

9.Posté par ROGSIM le 22/03/2011 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEXIA finance de nombreuses collectivités locales, et des villes dans toutes la France, alors ...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires