International

BASTA DE GENOCIDIO, Halte au génocide des Guarani Kiowas au Brésil


MASSACRE DES GUARANI-KAIOWAS


Jean Michel Vignot
Jeudi 16 Juin 2016

LE DÉPUTÉ (PT) PAULO PIMENTA SE REND SUR PLACE EN URGENCE

Voilà un homme qui s'engage. Le député Paulo Pimenta (Parti des Travailleurs), vice-président de la Commission des Droits de l'Homme et des Minorités (CDHM), a déjà pris des risques pour son intégrité physique en se rendant déjà 6 fois dans les zones de conflits fonciers du Mato Grosso do Sul, où les fermiers, conquistadors agricoles, tirent à tout va sur les hommes, femmes et enfants du peuple Guarani-Kaiowas avec des armes à feu venus du Paraguay voisin.

Pourtant, en revenant sur leurs terres traditionnelles, les Guarani-Kaiowas ne font qu'appliquer un droit Constitutionnel. Le député Paulo Pimenta est allé rencontrer les blessés indigènes et se rendra ce jeudi, sur la terre indigène spoliée Amambaí Peguá I, dans la région de Caarapó, où un jeune homme Guarani-Kaiowá de 20 ans, Clodioudo Aguile Rodrigues dos Santos, vient d'être massacré par les fermiers assassins et leur milice. Le courage en politique est rare. Il mérite d'être salué.

Rappelons que Aty Guasu, grand conseil communautaire de la nation Guarani déclare sur sa page facebook que les anciens du peuple, au nom des 30 000 Guaranis, ont décidé de se défendre, et préparent une armée de 20 000 guerrièr(re)s.
Le génocide silencieux des peuples indigènes entre dans une nouvelle phase.

Chacun d'entre nous peut prendre sa plume et intervenir auprès de son député national ou européen, et auprès du Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme civilsociety@ohchr.org .

Face à un génocide, chaque acte est important...
 


Jeudi 16 Juin 2016


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires