insolite, humour, conspiration...

Aux origines du bellicisme yankee


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip

Mardi 4 Décembre 2018 - 11:28 Gilets jaune - Reveillez vous, On ne lache rien !



Djeha
Mercredi 4 Juillet 2012

Aux origines du bellicisme yankee
[1] Selon une étude (de la très sérieuse revue américaine Pediatrics - cf. papier ci-dessous), parue ce lundi, les personnes qui ont reçu des fessées lorsqu'elles étaient enfants ont plus de risques de souffrir de troubles mentaux une fois adultes, que ce soit des désordres comportementaux ou des problèmes d'alcool ou de drogue.
[2] La moitié des Américains déclarent avoir reçu des fessées dans leur enfance.
 
[3] Trente-deux pays dans le monde ont interdit les punitions corporelles pour les enfants, mais pas les Etats-Unis.
 
Sans se lancer dans une psychologie de bazar de mauvais aloi, comment ne pas induire de tout cela une conclusion élémentaire : il est logique que ces tarés, majoritairement victimes de mauvais traitements dans leur enfance, mettent la planète à feu et à sang depuis plus d’un siècle (sans compter qu’ils ont failli faire disparaître – et d’une certaine manière ils y sont parvenus - la forêt nord-américaine, les bisons et les « Indiens »).
 
Question: Jules Ferry (le saint patron philosophique de Hollande), Sarko, Bugeaud, Lamoricière, Salan, Aussaresses... (pour ne s'en tenir qu’à quelques « célébrités » gauloises) n'auraient-il pas hérité de très mauvais travers des empreintes digitales que leurs papas ont laissées sur leur augustes fessiers?
 
Cela expliquerait bien des choses...
L’historien, en ces temps commémoratifs, gagnerait à explorer son sujet sous tous les angles, recto, verso...
 
Djeha,
Mardi 03 juillet 2012




La fessée augmenterait le risque de troubles mentaux
AFP, 02 juillet 2012
Les personnes qui ont reçu des fessées lorsqu'elles étaient enfants ont plus de risques de souffrir de troubles mentaux une fois adultes, que ce soit des désordres comportementaux ou des problèmes d'alcool ou de drogue, selon une étude parue lundi.
Celle-ci, menée auprès de 34 653 adultes par une équipe de chercheurs canadiens, visait à examiner uniquement l'effet des fessées et châtiments corporels légers sur des problèmes psychologiques ultérieurs, en excluant les sévices sévères (qui laissent des bleus ou causent des blessures) ou de nature sexuelle. Les résultats montrent que les personnes ayant reçu des fessées ont entre 2% et 7% de chances supplémentaires de présenter des pathologies mentales une fois adultes.
Ces chiffres, publiés dans la revue américaine Pediatrics, peuvent paraître anecdotiques mais ils démontrent que les punitions corporelles semblent accroître le risque de problèmes ultérieurs, selon les experts, d'autant que la moitié des Américains se rappellent avoir reçu des fessées dans leur enfance.
"Cette étude est importante, elle ouvre un débat sur l'éducation des enfants", estime Victor Fornari, directeur du département de psychiatrie infantile au North Shore-Long Island Jewish Health System, à New York. Les chiffres mis en évidence "ne sont pas très élevés, mais ils démontrent que les punitions corporelles sont un facteur de risque pour souffrir de problèmes mentaux une fois adulte", ajoute M. Fornari en commentant cette étude, à laquelle il n'a pas participé.
Les recherches précédentes sur le sujet avaient déjà démontré à plusieurs reprises que les enfants victimes de châtiments corporels souffraient davantage de désordres mentaux une fois adultes, et étaient plus enclins à présenter un comportement agressif que les enfants ne recevant pas de fessées. Toutefois, ces études se penchaient sur le cas de personnes ayant reçu des sévices plus sévères.
Trente-deux pays dans le monde ont interdit les punitions corporelles pour les enfants, mais pas les Etats-Unis ni le Canada.


Mercredi 4 Juillet 2012


Commentaires

1.Posté par Babylonien le 04/07/2012 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non ! Cela n'a strictement rien à voir avec la fessée. Cet article est un cache sexe. Les US sont des gangsters dans les gênes. Tous leurs ancêtres ont massacré 80 millions d'indigènes amérindiens. Ils n'ont pas de culture ni de civilisation. N'oublions pas que les anglais avaient exilé leurs malfrats et leurs voyous et assassins au nouveau monde et en Australie, qui à leur tour ont décimé les autochtones c'est à dire amérindiens et aborigènes. Les gangsters US, australiens et sionistes assassins qui occupent la Palestine ont le même trait et tout ce beau monde s'entend fort bien ! Ils sont des criminels par naissance. Exactement comme les hollandais sud africains ou les colons anglais en Afrique. Juste des bêtes immondes. Clémenceau avait dit des criminels US c'est le seul pays qui a passé de la barbarie à la décadence sans passer par la civilisation.

2.Posté par joszik le 08/07/2012 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La politesse eut été de mettre les "indiens" avant la "forêt et les "bisons"?

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires