Néolibéralisme et conséquences

Au pays du goulag levant (USA), la législation 1867 qui prévoit la détention indéfinie et la torture des citoyens par l’armée passe le sénat avec 93% de voix !


Le sénat approuve la détention indéfinie et la torture de citoyens américains. Si cette législation passe la chambre basse (le parlement), cela constituera le modèle dictatorial pour l’empire avec effets boule de neige dans les pays satellites comme la France. Le supra-fascisme version XXIème siècle est en marche, seul les peuples pourront l’arrêter.


Mike Adams
Dimanche 4 Décembre 2011

Au pays du goulag levant (USA), la législation 1867 qui prévoit la détention indéfinie et la torture des citoyens par l’armée passe le sénat avec 93% de voix !
La législation terrifiante qui permet aux citoyens américains d’être arrêtés, détenus indéfiniment, interrogés et torturés sans avoir été au préalable inculpés de quoi que ce soit, sans procès, est passée au sénat américain Jeudi avec un soutien très majoritaire de 93% des législateurs.

Seulement sept membres du sénat américain ont voté contre la loi National Defense Authorization Act (NDAA) ce Jeudi, malgré les avertissements de l’ACLU (Ndt: Association américaine des droits civiques) et de citoyens concernés à travers le pays, stipulant que les effets de cette législation seraient détrimentaux aux droits civiques et aux libertés de chacun aux Etats-Unis. Sous cette loi, les citoyens américains peuvent être retenus par l’armée américaine pour des accusations en rapport avec le terrorisme et détenus indéfiniement sans procès.

De plus, un autre amendement de ce texte de la législation (NdT: amendement 1031) approuve de nouveau la technique de torture dite de “waterboarding” (Ndt: simulation de noyade) ainsi que “d’autres techniques avancées d’interrogation” qui sont en ce moment hors-la-loi.

“La loi est une menace historique aux citoyens américains” a dit Christopher Anders de l’ACLU à Associated Press.

Pour les plus grands supporteurs de cette loi, quoi qu’il en soit, l’histoire necessite que les Américains sacrifient leur liberté pour leur sécurité.

Le sénateur Lindsey Graham, un des soutiens de la législation, dit que les lois actuelles protégeant les Américains sont par trop laxistes. Au lieu de cela, dit ce sénateur, quiconque est soupçonné de terrorisme (NdT: notons qu’il dit juste “soupçonné”) “ne devrait pas avoir leurs droits Miranda lu. Ils ne devraient pas avoir un avocat.”

Graham ajoute que les suspects de terrorisme “devrait être détenus humainement par l’armée et interrogés sur le pourquoi ils ont rejoint Al Qaïda et qu’est-ce qu’ils voulaient nous faire”, et ce bien qu’un autre législation dans la loi n’est pas exactement humaine. Le supplice de la baignoire, le déni de sommeil et d’autres méthodes mises hors-la-loi dans la loi Anti-torture Act de 2005, seront ajoutés à une liste top-secrète de techniques approuvées d’interrogatoire qui pourront être utilisées contre les suspects, Américains ou autres.

Le sénateur républicain Kelly Ayotte a dit la semaine dernière que “les terroristes ne devraient pas être capables de voir toutes nos pratiques d’interrogatoires en ligne”, et le sénateur Joe Liberman a ajouté durant le débat cette semaine: “Quand un membre d’Al Qaïda ou un autre groupe terroriste associé… Je veux qu’il soit terrifié de ce qu’il va lui arriver entre les mains américaines… Je ne veux pas qu’il sache ce qu’il va se passer”, a ajouté le sénateur et ancien candidat à la présidentielle américaine.

Non seulement ne sauront-ils rien leur cruel futur, mais ils ne sauront pas non plus leur propres droits, pour la simple raison qu’ils n’en auront aucun. “Nous avons besoin que les autorités maintiennent ces individus aux mains de l’armée de cette façon nous n’avons pas à leur lire leurs droits Miranda” ajoute Kelly.

Tandis que les législateurs ont rassemblé un soutien massif pour faire approuver la législation contre les terroristes, ceci peut aussi être appliqué contre n’importe qui. Incluant des citoyens américains qui ne pourraient que juste suspectés de liens avec des terroristes.

Le président Obama a promis dans le passé qu’il imposerait un veto à une telle législation si elle venait à passer le congrès et un officiel de la Maison blanch a dit à AP Jeudi que cette menace tient toujours.

Alors qu’Obama doit faire face à un pays au bord de l’effondrement économique total, si proche des élections, qu’un changement de fusil d’épaule ne serait pas hors de question, surtout que cette législation du NDAA pour l’année fiscale 2012 vient avec une étiquette de prix de près de 30 milliards de dollars de moins que ce qu’Obama avait demandé.

L’Amérique occupée: la loi sénatoriale 1867 permettrait à l’armée de mettre en détention et d’assassiner les manifestants anti-gouvernement dans les villes américaines

Je ne sais pas si tout cela est entré dans vos têtes encore, mais la loi sénatoriale 1867 — la Loi d’autorisation de défense nationale – légalise ouvertement la détention et le meurtre des protestataires d’OWS (Occupy Wall Street, ndt) et l’assassinat de présentateurs d’une émission-débat, de bloggers, de journalistes et de n’importe qui tenant un soi-disant point de vue anti-gouvernemental. C’est une déclaration de guerre ouverte et flagrante contre qui font ne va pas dans le sens des gangsters de TSA (TSA, c’est cet organisme maffieux et pervers qui vous tripote et vous mate à poil dans les aéroports, ndt), de la mainmise de Goldman Sachs sur les nations, de l’arrestation secrète et de la torture des citoyens américains, et autres actes de tyrannie pure faits par un gouvernement hors de contrôle.

Ceux qui avaient enterré leurs têtes dans le sable à propos de l’arrivée proche d’un état policier doivent se réveiller et faire face à la réalité. Les sénateurs des États-Unis essaieraient sciemment et obstinément de voter un projet de loi qui légalise la détention, la torture et le massacre des citoyens américains sans un quelconque jugement en bonne et due forme – et ceci sur le sol américain – ce qui n’est rien de moins qu’une trahison déloyale envers les libres personnes américaines.

Ce sont, nos pères fondateurs l’auraient dit, des actes de guerre contre le peuple. Ils indiquent le plan insidieux pour mettre en place un cadre juridique pour en finir avec la déclaration des droits de l’homme, les protestataires contre le meurtre, et la submersion de l’Amérique par la brutalité totale d’un état policier.

Mais le troupeau de moutons est toujours endormi.

Je me fatigue à essayer d’avertir les américains de se réveiller et de voir ce qui est maintenant juste devant leurs yeux, alors pour ceux qui veulent lire ces mots par eux-mêmes — dans la proposition de loi de sénat — vous pouvez la lire à : http://thomas.loc.gov/cgi-bin/query.

Et OUI, il est maintenant confirmé que les dispositions indéfinies de détention et de meurtre s’appliquent aux citoyens américains dans les rues des villes américaines. Comme Sen. Lindsey Graham expliqué dans la langue plate dans la salle du Sénat : ” … 1031, la possibilité de l’autorité à emprisonner, s’applique aux citoyens américains et il indique le monde comme champ de bataille, y compris le « homeland ».

Cela signifie l’Amérique, pour ceux de vous qui se demandent toujours ce que « homeland » signifie,. C’est une expression empruntée à l’Allemagne nazie (Vaterland, ndt), naturellement, qui est la source de beaucoup de cette législation comme vous pourriez l’avoir noté.

Le pouvoir est si étendu que même des citoyens des États-Unis pourraient être éliminés par les militaires et les militaires pourraient être employés loin de n’importe quel champ de bataille, même à l’intérieur des Etats-Unis lui-même, dit l’ACLU (http://www.aclu.org/blog/national-s…).

Homefront : La guerre du gouvernement des USA contre les personnes

Si cette loi passe et est incorporée dans la législation, cela signifierait que la machine de guerre Américaine a pu alors être retournée contre les citoyens américains — libéraux, conservateurs, libertaires… aucune importance. Si vous remettez en cause le gouvernement, vous êtes soudainement un « combattant ennemi » ; et ils utiliseront cette loi comme justification légale pour vous mettre une balle dans la tête, mitrailler votre petit groupe de protestation, ou courir littéralement au-dessus de vous et de vos copains avec des tanks. (Et ils ne s’arrêteront pas comme la Chine l’a fait Place Tiananmen quand ce citoyen un courageux s’est levé contre la tyrannie là en 1989.) (http://www.youtube.com/watch?v=6inW…)

Le meurtre prémédité des protestataires des États-Unis (Occupy Wall Street, l’un d’entre vous ?) est maintenant codifié comme loi gouvernementale. Naturellement, vos droits au discours libre, à un jugement en bonne et due forme, à posséder une arme à feu et d’autres droits sont effacés dans le processus. Seul le gouvernement a des droits, maintenant, ne le saviez-vous pas ? Les esclaves de la nation (c.-à-d. les citoyens) sont dépouillés de tous les droits, y compris le droit de cultiver leur propre nourriture, de faire un pique-nique ou même d’acheter les produits laitiers frais à un fermier. Apprenez-en plus : http://www.naturalnews.com/034291_SB_1867_war_on_terror.html#ixzz1fMTfzNNU

Les gouvernements assassinent régulièrement bien plus de personnes que les terroristes

En ce moment, chaque professeur d’histoire en Amérique devrait être absolument outragé au sujet du tout ceci, car ils savent ce qui arrive toujours après dans l’histoire des nations. Une fois qu’un gouvernement légalise le meurtre de ses propres citoyens, c’est inévitablement suivi d’assassinats de style holocauste. Les tyrans, vous le voyez, légalisent comme toujours leur assassinat de masse avant de le déclencher. Lisez juste l’histoire de Staline, d’Hitler, de Pol Pot, de Mao et d’autres.

Dans tous les cas, ils ont travaillé diligemment pour installer un cadre juridique pour l’assassinat de masse qui était sur le point d’être lâché sur leurs propres citoyens. Ce cadre juridique ressemble de façon saisissante à la loi 1867, qui est sur le point d’être votée.

Ceci conduit à évoquer la réalité mathématique qui veut que, statistiquement parlant, les gouvernements sont d’un ordre de grandeur plus extrême que les terroristes. Tandis que de terroristes réussissent parfois à éliminer quelques milliers de personnes à la fois, les gouvernements assassinent habituellement des dizaines de MILLIONS de personnes.

Cela s’appelle un GENOCIDE, et il existe une longue histoire documentée sur la façon dont les gouvernements ont engagé le génocide année après année, une nation après des autres : http://en.wikipedia.org/wiki/Genoci..

Voir plus des statistiques à : http://www.scaruffi.com/politics/di…

Ainsi, si le peuple de l’Amérique avait quelque courage, ils courraient vers les barrages routiers à la recherche des armes dans les véhicules de gouvernement ! Ce sont les agents de gouvernement, après tout, qui sont statistiquement le plus gros risque d’un engagement dans l’assassinat de masse, et très bientôt le sénat des États-Unis va probablement légaliser effectivement cet assassinat de masse.

Aux aéroports, nous le peuple devrions rechercher les employés de TSA et les examiner pour déceler les drogues illégales, la pornographie infantile et l’électronique volée. Dans les bâtiments du gouvernement, nous le peuple devrions rechercher tous les employés de l’État qui vont et viennent pour s’assurer qu’ils ne programment pas la démolition de leurs propres bâtiments afin de blâmer quelque ennemi commode qu’ils veuillent discréditer — patriotes, conservateurs, théoriciens de la conspiration ou autre.

Ce n’est plus une théorie de conspiration, vous voyez, que le gouvernement veuille avoir le droit légal d’assassiner ouvertement les citoyens des États-Unis dans les rues de l’Amérique. C’est précisément écrit dans la proposition de loi du sénat. C’est de notoriété publique. Ainsi touts ceux qui se raccrochent toujours à leur pathétique déni de la théorie de la conspiration peuvent maintenant se jeter d’une falaise ou autre chose. Il est temps de faire face à la réalité de toute la tyrannie de l’état policier, c’est maintenant écrit noir sur blanc, clair comme le jour.

Tout ceux d’entre vous qui sont encore hantés par une vision étroite d’un monde dansant avec les étoiles, à la nourriture traitée aux micro-ondes, et aux articles de presse truqués, sont sur le point d’être bousculés hors de leurs chaises confortables et d’être jetés dans le trou sans fond de la tyrannie présente à leur porte. Sachez juste que quand ils viendront pour vous, il n’y aura plus personne pour parler pour vous, parce que vous êtes restés silencieux pendant que tout ceci se déroulait. Et je ne serai pas là pour vous, qui que ce soit, car je serai occupé au Texas, distribuant des approvisionnements alimentaires de secours aux églises locales et pratiquant une médecine d’urgence sur ces protestataires blessés par des attaques de militaires du gouvernement des États-Unis — ceux qui sont seront encore vivants.

Vous pensez que rien de ceci n’arrivera ? Pourquoi le sénat des États-Unis écrirait ceci dans la loi s’ils ne prévoyaient pas de l’utiliser pour assassiner des Américains ? Peut-être que vous devriez dégager les toiles d’araignée de votre tête et ouvrir vos yeux surs ce qui se produit vraiment en ce moment au sénat des États-Unis.

Lisez entre les lignes, brave gens. Ce n’est pas difficile d’obtenir le scénario ici. La simple idée que le sénat des États-Unis considère même une telle loi visant à légaliser la détention et le meurtre des citoyens des États-Unis sur le sol des États-Unis par des troupes des États-Unis est, en elle-même, un crime complet et total contre les personnes américaines.

Le sénat des États-Unis est sur le point de déclarer la GUERRE à des citoyens américains. Ce n’est pas une métaphore. Ils essayent de faire une guerre militaire à quiconque s’oppose au gouvernement des États-Unis — même si elle n’a rien à faire avec le terrorisme – qui devient maintenant une cible de jeu pour des bombardements de précision, des assassinats à l’arme militaire lourde (c.-à-d. des tanks roulant dans votre allée).

Quelques bonnes nouvelles : Le membre du Congrès Dennis Kucinich s’est exprimé publiquement contre la loi (quoiqu’il ne soit pas sénateur). De même le Sénateur Rand Paul. Son père, Ron Paul, a également énoncé son opposition à la clause illégale de détention de la loi. Il y a des avis que si la loi passe, le Président Obama pourrait y mettre un veto. S’il le faisait, ce serait l’une des actions de protection des libertés les plus importantes de son administration, mais ne comptez pas trop là-dessus. Vous ne savez jamais que ce que ces politiciens feront quand ils pensent avoir le pouvoir d’assassiner leurs propres citoyens – ils sont ivres de puissance, après tout, et ils aiment à ordonner aux masses avec ce genre de folie diabolique. Rappelez-vous : Obama a déjà une liste de meurtres des Américains à assassiner outre-mer, mais cette nouvelle loi sénatoriale 1867 légaliserait cela sur le sol des États-Unis.

Ainsi un jour vous appellerez la radio au cours d’un débat et vous exprimerez votre mécontentement contre le président par exemple, et le jour suivant un snipper des marines des États-Unis installera son fusil 338 à 200 mètres de votre maison, attendra que vous vous asseyiez pour lire l’Anderson Cooper en train de vomir sa propagande, et alors il tirera la gâchette et soufflera votre cou au loin, entraînant votre tête dans ce bol de Kraft Macaroni and Cheese que vous essayiez juste de pelleter en bas de votre poitrine parce que quelqu’un vous a dit que c’était de la nourriture. Ce sera entièrement LÉGAL sous la nouvelle proposition de loi de sénat 1867 parce qu’ils proclameront que vous êtes un ” collaborateur” de terroriste qui a remis en cause la sagesse du commandement exécutif de l’Amérique. Une fois qu’un procès en bonne et due forme est éliminé, n’importe quoi peut être justifié par le gouvernement, y compris le meurtre ouvert de ses propres citoyens.

C’est le point important d’une nation légaliste. Les lois décrivent des droits légaux spécifiques accordés aux citoyens, mais d’une manière plus importante elles décrivent les LIMITES de la puissance du gouvernement. Ce sont ces limites que le gouvernement essaye maintenant d’effacer complètement, transformant l’Amérique en dictature militaire complète/nation fasciste où des lois sont seulement appliquées aux personnes, pas au gouvernement lui-même. Ce sont pratiquement les mots exacts récemment proposés par Newt Gingrich pendant une discussion récente, dans laquelle il a dit que le jugement en bonne et due forme et la déclaration des droits devraient seulement s’appliquer aux gens qui s’engagent dans des actes criminels communs tels que des personnes.

Mais aucun tel droit ou privilège de jugement en bonne et due forme ne devrait exister quand il y a une guerre en cours, a insisté Gingrich! Et le sénat des États-Unis est sur le point de déclarer le « homeland” comme étant un champ de bataille d’une guerre interminable, vous pigez ? Vous doutez de tout ceci encore ? Ces tyrans sont sur le point de déclarer les États-Unis comme un champ de bataille où PERSONNE n’a droit à aucun jugement en bonne et due forme, aucune déclaration des droits, aucunes protections en vertu de n’importe quelle loi, rien ! Et si Gingrich devient président — oh mon Dieu svp ne laissez pas ceci se produire — alors nous regardons la militarisation de toute chose en Amérique, y compris construire une énorme unze soi-disant « guerre contre la drogue » que nous avons déjà exposé comme étant un échec total et un canular complet (http://www.naturalnews.com/034289_A…).

Si cette loi passe et est signée par le président, les Etats-Unis seront officiellement en guerre contre leurs propres citoyens, et vous pouvez prévoir que le gouvernement commencera immédiatement à montrer des bombardements sous fausse bannière, et ainsi il pourra justifier une campagne sur plusieurs années de génocide total contre tous ceux qui refusent de se prosterner devant les tyrans anti-libertaires de Washington. Nous sommes sur le point de perdre l’Amérique, mes amis. Je demande : que diable allez-vous faire à ce sujet ? Voici la liste de traîtres au sénat des États-Unis qui ont soutenu cette loi :

http://www.truthistreason.net/sb-18..



Dimanche 4 Décembre 2011


Commentaires

1.Posté par Autopsy le 04/12/2011 08:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le rêve américain...tellement les américains étaient occupés par leur rêve que maintenant ils se réveillent en plein bourbier...en plein dedans , n'ayant aucune idée comment s'en sortir .

2.Posté par Al Dhamir le 04/12/2011 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et dire surtout que les Etats-Unis qui dirigeaient la campagne internationale réclamant la Glasnost c'est à dire la transparence en Union Soviétique, gardent toujours le silence et tout le secret autour de l'assassinat du Président Kennedy le 22 Novembre 1963 et de la liquidation physique en un an des 247 témoins américains du rapport Warren, et n'acceptent de le dévoiler qu'en 2028. les attentats des 2 tours à Newyork répondent à cette préoccupation majeure, qui a permis d'induire tous les américains et beaucoup de personnes en erreur afin de déclencher, au nom de la lutte contre le ''terrorisme'' (qui était en fait de l'intérieur des USA) pour déclencher toute sortes d'agressions ,de conflits et de guerre à travers le monde avec un consentement tacite général, at surtout aussi pour promouvoir des Lois qui sapent toute les libertés collectives et individuelles des hommes

3.Posté par MOSSINGUE_MOUTSINGA le 04/12/2011 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
You believed in this travesty of democracy? Absolutist democracy that flourished there because the USSR? In the land of rising gulag (United States), 1867 legislation which provides for indefinite detention and torture of citizens by the army passed the Senate with 93% of votes!

The Senate approved the indefinite detention and torture of U.S. citizens. If this legislation passes the lower house (parliament), this will be the model for the empire with dictatorial snowball effect in the satellite countries like France. The supra-twenty-first century version of fascism is on, only people can stop it...

4.Posté par MOSSINGUE_MOUTSINGA le 04/12/2011 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
Vous avez cru à ce simulacre de démocratie? La démocratie absolutiste qui prospérait parce que l'URSS existait? Au pays du goulag levant (USA), la législation 1867 qui prévoit la détention indéfinie et la torture des citoyens par l’armée passe le sénat avec 93% de voix !

5.Posté par nini le 04/12/2011 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bienvenue aux u.s.a. pays de démoncratie et de liberté ,,,, maintenant oncle sam peut massacré tranquillement sa populace ...et chuuuut!!! pas un mot. et vous inquiété pas les europeens vous aurez votre demoncratie aussi faut que tout le monde y goute"" because is a american dream.."" que dieu nous en preserve ...le seul qui eteindras ma bouche et mes pensés c'est le tout puissant

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires