Conspiration

Attentat contre Kim Jong-Un: qui en a besoin?


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 03:04 Le diable ne se niche plus dans les détails

Mardi 13 Novembre 2018 - 03:14 La redoutable stratégie des Rothschild pour 2019



Andrey Ivanov
Lundi 13 Février 2012

Attentat contre Kim Jong-Un: qui en a besoin?
Des informations rapports sur la mort du leader Nord-coréen Kim Jong-Un sont apparus sur Internet en Chine dans la nuit du 11 février. Plus tard, cette information a été démentie.
C’est le réseau social chinois Sina Weibo qui est devenu la source de cette information sensationnelle. Selon les informations qui ont été diffusées par ce réseau, le dirigeant nord-coréen aurait été tué près de l'Ambassade de laa Corée du Nord à Pékin, où il est arrivé avec une visite secrète. Ces rumeurs ont été reprises par les utilisateurs de Twitter. Le journal britannique Daily Maila rapporté que l'apparition de cette information a coïncidé avec un autre message sur Twitter. Un homme travaillant près de l'Ambassade nord-coréenne à Pékin, a écrit qu’il y avait beaucoup de voitures stationnées autour de l'Ambassade et a suggéré que cela serait liée avec un événement majeur qui se serait produit en Corée du Nord. Toutefois, les observateurs estiment que le regain d’activité à l'Ambassade de la Corée du Nord peut être associé à la préparation de la célébration prochaine du 70ème anniversaire de Kim Jong-Il.

Les autorités nord-coréennes ne se sont pas pressées à donner une confirmation officielle ou démentir l’information sur le meurtre de Kim Jong-Un, et les analystes sont divisés dans leurs conclusions. Les services secrets américains n'ont pas trouvé de confirmation de cette information: il n'existe aucune preuve de mouvement des troupes nord-coréennes ou toute autre activité qui pourraient être liées à l'agitation provoquée par un meurtre présumé. Les experts américains des services de renseignement ont suggéré que l’apparition de cette information aurait pu être une partie d’un plan de la Corée du Nord visant l'économie sud-coréenne, sensible à toute perturbation de son voisin du Nord. Les signes de l'arrivée de Kim Jong-Un à Pékin, où il serait tué, n’ont pas été trouvés non seulement par les journalistes chinois, mais aussi des journalistes sud-coréens ou japonais qui travaillent en Chine et surveillent de très près les déplacements des dirigeants nord-coréens.

Toutefois, un certain représentant anonyme des autorités américaines a fait allusion dans une interview à la CNN que les rumeurs au sujet d’un attentat contre de Kim Jong-Un ne lui semblent pas si improbables: « Avec une société aussi fermée que celle de la Corée du Nord, on ne peut être sûr de rien à 100% ». En effet, on ne peut pas exclure complètement que quelqu'un voudrait éliminer le nouveau leader nord-coréen.

french.ruvr.ru



Lundi 13 Février 2012


Commentaires

1.Posté par David le 13/02/2012 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un meurtre Fait pour des but Conspiration/Politique !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires