Conspiration

Attentat au pays du goulag levant (ex-USA): Le FBI est le premier suspect logique…


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 03:14 La redoutable stratégie des Rothschild pour 2019

Samedi 10 Novembre 2018 - 01:58 Tempora patet occulta veritas


« Vous ne laissez jamais perdre une crise sérieuse. Ce que je veux dire par là c’est que c’est une opportunité de faire des choses que vous ne pouviez pas faire avant. » -Rahm Emanuel, ancien chef de cabinet de Barack Obama -


Tony Cartalucci
Mercredi 17 Avril 2013

Attentat au pays du goulag levant (ex-USA): Le FBI est le premier suspect logique…
Le passif du FBI donnant des explosifs actifs à des “suspects de terrorisme”

A la fin Septembre 2011, l’AFP rapportait qu’un homme avait été inculpé pour avoir “planifié de faire voler des avions radio-guidés chargés d’explosifs sur le Pentagone et le Capitole (congrès) à Washington”. Dans son rapport: « US man charged with Pentagon bomb plot, », l’AFP déclarait:

“Pendant ce supposé complot, des agents infiltrés du FBI s’étaient faits passer pour des complices qui suppléèrent à Ferdaus un avion radio commandé, des explosifs C4 et des armes légères, qu’il envisageait d’utiliser dans un assaut simultané au sol sur Washington.”

Quoiqu’il en soit: “le public ne fut jamais mis en danger par les explosifs, qui étaient contrôlées par des agents du FBI infiltrés”, dit alors le FBI.

Ferdaus fut arrêté à Framingham, près de Boston, immédiatement après avoir sécurisé la nouvelle livraison d’armes dans un container de stockage, a dit le FBI.

Les autorités décrivirent Ferdaus comme étant un diplômé de physique de Northeastern University qui adhérait à Al-Qaïda et était motivé à commettre des actes “jihadistes violents” depuis plus tôt l’année précédente.

En Novembre 2010, un “complot” similiare avait été créé, puis “interrompu” également par le FBI, cette fois-ci à Portland dans l’Oregon. Le soi-disant “terroriste à l’arbre de Noël” tenta de faire exploser à distance une fourgonnette qu’il croyait pleine d’explosifs, fournis par le FBI, avant d’être arrêté durant l’illumination publique d’un sapin de noël sur la place Pioneer Courthouse de Portland. La déclaration officielle du FBI en ce qui concerne cet incident révéla que des agents du FBI avaient fourni et même fait exploser des explosifs avec le suspect piégé, dans le parc du Lincoln County dans une répétition de ce qui fut une tentative échouée.

La déclaration officielle du FBI était intitulée: « Oregon Resident Arrested in Plot to Bomb Christmas Tree Lighting Ceremony in Portland, » et rendue publique par le bureau du ministère de la justice le 26 Novembre 2010 et déclarait:

“D’après l’affidavit du 4 Novembre 2010, Mohamud et les agents du FBI infiltrés se rendirent dans un endroit retiré du County Lincoln dans l’Oregon, où ils firent exploser une bombe cachée dans un sac à dos en guise de répétition de l’attaque à commettre. Ensuite, lors du trajet de retour à Corvallis, les agents du FBI infiltrés questionnèrent Mohamud s’il serait capable de regarder les corps de ses victimes dans l’attaque à venir à Portland. D’après le rapport, Mohamud répondit: “Je veux que quiconque assiste à cet évènement parte soit mort soit blessé.”

Dès leur retour ce même jour, le rapport implique que Mohamud fit une vidéo de lui-même et des agents du FBI dans lequel il lisait une déclaration qui offrait un motif pour son attaque. Le 18 Novembre 2010. Les agents infiltrés du FBI allèrent chercher Mohamud pour se rendre à Portland afin de finaliser les détails de l’attaque.

Plus tôt cette soirée, Mohamud fut arrêté après avoir tenté de faire exploser à distance ce qu’il croyait être des explosifs cachés dans une fourgonnette qui était stationnée près de l’arbre de Noël devant servir à la cérémonie publique.

Une autre opération similaire fut faite par le FBI en Février 2012, où là encore un autre homme-de-paille incapable fut doté d’explosifs réels dans ce qui devait être une attaque suicide échouée sur la capitole des Etats-Unis à Washington. Le journal USA Today rapportait dans leur article, « FBI foils alleged suicide bomb attack on U.S. Capitol, » que:

“D’après un officiel du contre-terrorisme, El Khalifi, exprima son désir de tuer au moins 30 personnes et considérait cibler un bâtiment d’Alexandria et un restaurant, une synagogue et un endroit où des personnels militaires se rassemblent à Washington, avant qu’il ne se décide pour le Capitole après avoir repéré cette zone plusieurs fois”, AP écrit: “Pendant l’enquête qui a durée un an, El Khalifi fit exploser des bombes dans une vieille carrière dans la région de la capitale sous couvert des agents du FBI. Il n’est pas pensé être affilié avec Al Qaïda, on dit des officiels.”

Cette tendance effrayante du FBI à cultiver des suspects terroristes autrement incapables, leur fournissant des explosifs réels, avant de leur en donner des inertes ou des engins qu’ils contrôlent pour passer à l’action sur le public où de grosses pertes humaines sont évitées au tout dernier moment, met en scène pour le moins un potentiel incroyable pour une bavure catastrophique et au pire, pour des attaques fausses-bannières.

Le FBI a t’il présidé sur des “fausses opérations” qui furent en fait exécutées ? La réponse est oui. Le FBI était en charge des terroristes qui perpétrèrent l’attentat à la bombe du World Trade Center en 1993. Le rôle du FBI menant à cette attaque mortelle aurait été ignoré si un indicateur du FBI n’avait pas enregistré ses conversations avec des agents du FBI après qu’il devint très suspicieux durant cette opération infiltrée. Le New York Times rapporta dans son article: « Tapes Depict Proposal to Thwart Bomb Used in Trade Center Blast, » :

“Des officiels de la police apprirent que des terroristes fabriquaient une bombe, qui fut éventuellement utilisée dans l’attentat du WTC et ils planifièrent de tromper les comploteurs en substituant secrètement les explosifs pour des inertes, dit un indicateur après l’explosion.

L’indicateur devait aider les comploteurs à construire la bombe et devait leur fournir la fausse poudre, mais le plan fut annulé par un superviseur du FBI qui avait d’autres projets pour l’indicateur, au nom requis de Emad A. Salem.

Ce rapport des faits, qui est fourni dans le transcript de centaines d’heures d’enregistrement que Mr Salem fit de ses entretiens avec les agents de la loi, fait un portrait des autorités comme étant en bien meilleure position pour déjouer cet attentat à la bombe du 26 Février 1993, qu’il ne transparaissait l’être autrement. L’explosion tua six personnes et plus de 1000 furent blessées, occasionnant des dégâts pour plus de 500 millions de dollars.

Ce qui prend forme est un FBI au centre de la perpétration de la menace terroriste aux Etats-Unis et non pas en première ligne pour la combattre. Avec chaque attaque déjouée ou effectuée impliquant des agents du FBI infiltrés, la présence de ceux-ci ne sont révélés que lors du “succès” de l’opération; dans le cas de l’attentat à la bombe du WTC, seul un témoin embarassant sorti partiellement de l’ombre et révéla le rôle du FBI, le premier et primordial suspect qui doit être considéré lorsqu’une bombe explose sur le sol américain, devrait être le FBI lui-même.

Les explosions récentes lors du marathon de Boston ont fait deux morts et de nombreux blessés. Alors que le public attend de savoir qui sera blâmé et le rôle, s’il y en a un, que le FBI a joué dans les évènements qui menèrent à cette attaque, il serait de bon ton de garder toujours présent à l’esprit le rôle insidieux et / ou incompétent que le FBI a joué dans des évènements similaires, dont certains se sont produits récemment et à proximité des dernières explosions.

Déjà certains à travers les médias occidentaux tentent de dresser un parallèle entre les attaques du 11 Septembre 2001 à New York et Washington et ce malgré le fait que les Etats-Unis financent maintenant délibérément Al Qaïda en Syrie et supportent ouvertement des organisations terroristes reconnues et listées comme les Mujahedeen e-Khalq (MEK) en Iran. Une vigilance doit être maintenue à l’encontre des gouvernements occidentaux toujours à l’affût à la fois d’exploiter ou de perpétrer la tragédie terroriste et même à en fabriquer une si c’est nécessaire.


~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

url de l’article original:

http://landdestroyer.blogspot.fr/2013/04/fbis-history-of-handing-terror-suspects.html#more



Mercredi 17 Avril 2013


Commentaires

1.Posté par No way le 17/04/2013 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bon article. J'aime beaucoup l’appellation "au pays du goulag levant" très drôle , votre blog est juste excellent
.
Sur Islamic intelligence , un article concernant cela a était posté. Deux agents du mossad était sur les lieux de l’attentat.

2.Posté par ConscienceU12 le 18/04/2013 02:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici un message anonyme laissé sur un blog américain par une personne qui bosserait pour la sécurité d’état, et qui donnerait la vraie raison du False Flag de l’attentat de Boston : ( traduction perso http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2013/04/message-anonyme-laisse-sur-un-blog.html )

[« Attention: Les lois sont écrites pour vous serrer.
Je travaille sur une commission de sécurité et je viens de recevoir l’ordre de commencer à faire une campagne sur la campagne sur laquelle on travaillait déjà ces dernier mois et qui maintenant prend tout son sens (avec cet attentat de Boston).
Je vais vous la faire aussi courte que possible.
Il vont mettre cet événement sur le dos d’un jeune homme d’environ 20 ans en disant qu’il l’a fait parce qu’il est instable.
Ils vont trouver des armes à feu et un livre NRA dans sa maison.
Ils vont dire qu'il a utilisé des recharges de poudre pour les explosions et que la poudre de rechargement ne devrait pas être en vente au public.
Ils vont alors dire que parce que la poudre des munitions peut être utilisée pour les explosions, que la quantité de cartouches que vous pouvez acheter devrait être limitée et taxée pour éviter que se reproduisent de tels événements.
Je ne peux rien dire de plus ou je perdrai mon emploi et risquerai de m’exposer à des accusations criminelles.
S'il vous plaît ne les laissez pas s’en sortir comme ça.
Ils ne vont pas trouver le suspect avant la fin de la semaine, vu que le raid est programmé pour vendredi.
C’était un événement programmé.
Les personnes blessées sont réelles, mais l'événement a été planifié.
Ne les laissez pas porter atteinte à nos droits.
Je suis au travail alors j'ai utilisé une copie d’écran à partir d'un autre poste.
Aussi s'il vous plaît, ne me citez pas.
Sinon ça m’atteindrait sérieusement »].

Moi ça me parait crédible surtout par rapport au fait de vouloir aujourd’hui planifier le désarmement de la population ; …de tout façon on saura vite si c’est crédible d’ici vendredi !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires