Le garçon a agi de pair avec la branche québécoise du collectif de pirates informatiques Anonymous en échange de jeux vidéo. Le pirate a comparu devant le Tribunal de la Jeunesse jeudi, pour des dommages estimés à 60 000 dollars par les policiers. 

Le garçon a reconnu avoir piraté les sites du gouvernement chilien, de la police de Montréal et l’institut de la Santé de Québec.

Le ministère de la Justice du Québec a refusé de commenter ces informations.

http://french.ruvr.ru