Politique Nationale/Internationale

Allemagne: un complot d' extrême droite démantelé dans la Bundeswehr


L'Allemagne continue de tenir en laisse l'émergence de slogans et d'organisations nationalistes au sein de son armée. En cause, des commandos des forces spéciales de la Bundeswehr (KSK). La ministre de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, CDU, veut refermer le couvercle sur des tendances qui ont toujours existé en Allemagne et qui ressortent surtout depuis la décision d'Angela Merkel, CDU, en 2015 d'importer des réfugiés dans le pays. L'évidence d'être «un pays occupé» saute aux yeux des soldats.


Olivier RENAULT
Vendredi 3 Juillet 2020

Au cours des 24 années de son existence, cette unité des forces spéciales de l'armée d'élite, KSK, a libéré de nombreux otages, mené des opérations contre des terroristes et capturé des criminels de guerre. Mais toutes ou presque toutes ces opérations étaient secrètes. Ces dernières années, les forces spéciales, en raison d'événements qui se sont produits les uns après les autres concernant du personnel militaire de l'unité ayant des idéaux politiques d'extrême droite ou de la droite nationaliste, sont devenues la cible des média officiels. Eberhard Zorn, le chef d'Etat-Major de la Bundeswehr a déclaré que certaines parties des commandos KSK «sont devenues indépendantes au fil des ans». Le MAD (Der Militärische Abschirmdienst), les services secrets de l'armée allemande parlent «d'un mur du silence» qui s'est dressé devant eux durant l'enquête, apportant la preuve que l'idéologie d'extrême droite est bien partagée dans la troupe. Pour ceux qui connaissent l'Allemagne cela n'a rien d'anormal car c'est dans la tradition de nombreuses Verbindungen, des loges d'étudiants, de s'organiser sur ce modèle.

La KSK a fait, à plusieurs reprises, les gros titres des média depuis 2017. Tout a commencé en avril 2017 avec une fête d'adieu pour un commandant de la KSK au cours de laquelle un concours de lancer de têtes de cochon a été organisé, du rock de droite a été joué et le salut hitlérien a été agité, selon le témoignage d'une call-girl auprès de la police. À Collm, dans le nord du Land de Saxe, un raid contre un instructeur du KSK a eu lieu le 13 mai 2020. Le soldat d'élite était surveillé par les services secrets de l'armée (MAD) depuis au moins trois ans. Des enquêteurs du bureau de la police criminelle de Saxe ont trouvé des explosifs, des armes, des balles «en grande quantité» chez lui. Il a participé à la fête d'adieu du commandant de la KSK et se trouvait depuis lors dans le collimateur du MAD. Mardi, Annegret Kramp-Karrenbauer a déclaré que les enquêteurs n'ont pas encore découvert si les 48 000 balles et 62 kilos d'explosifs avaient disparu de l'arsenal du KSK ou si cela est le résultat d'un vol ou d'une comptabilité imprudente.

Annegret Kramp-Karrenbauer a décidé ce mardi, après une accumulation d'événements et de preuves concernant des activités extrémistes d'extrême droite dans le commandement des forces spéciales du KSK de partiellement les dissoudre. Le reste des forces spéciales sera réformé de façon drastique et sera surveillé de près jusqu'à l'automne. Si le commandement dans son ensemble et les autres soldats, qui restent en place dans l'unité, n'agissent pas d'ici là correctement sur la base des normes et valeurs de la Loi fondamentale, d'autres actions à leur encontre sont envisagées. La dissolution et la réorganisation complète des commandos restent une option. Pour le moment, une unité au sein de la KSK est dissoute. Les autres soldats des autres unités restantes de la KSK devront effectuer des rotations dans d'autres bataillons de la Bundeswehr.

L'affaire de Saxe est le plus récent maillon découvert révélant l'existence d’activités extrémistes d'extrême droite au sein de la KSK voulant se préparer militairement contre «le gouvernement d'occupation dirigée par Angela Merkel». Ces derniers temps, dans la population, des Reichsbürger1 s'organisent également pour dénoncer «l'occupation» de leur pays sous la forme de la République fédérale allemande. D'après le camp socialiste comme, Hans-Peter Bartels, SPD, commissaire militaire du Bundestag allemand jusqu'en au début de juin 2020, cette affaire souligne une fois de plus l'existence d'un complot dans l'appareil d'Etat allemand. Un reportage de la ZDF «Angriff von innen» (Attaque de l'intérieur), diffusé en mai dernier, a montré l'existence du soi-disant réseau «Hannibal» composé de soldats d'élite de la KSK, d'officiers de police des services spéciaux, de juges, d'avocats et de fonctionnaires du Bureau pour la protection de la Constitution, qui ont un accès à de vastes ressources provenant de la Bundeswehr et de la police, notamment des munitions de guerre et des avions de combat Tornado. Selon la ZDF, les réseaux d'extrême droite présents dans l'appareil d'Etat allemand se préparent depuis des années à un coup d'Etat appelé le «Jour X», le jour où les structures d'Etat vont s'écrouler et où le réseau devra prendre le pouvoir par les armes. Le jour venu, les responsables politiques favorables à l'import des migrants devaient être exécutés. Depuis 2015, tout un réseau se serait étendu sur toute l'Allemagne et en Europe.

(1) mouvement politique et patriotique qui remet en cause l’existence légale de l’Etat allemand actuel

Olivier Renault

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs


Vendredi 3 Juillet 2020


Commentaires

1.Posté par saidab le 03/07/2020 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si je comprends un peu : dans de nombreux pays européens, cela fait longtemps que des forces révolutionnaires (!) se préparent pour renverser leurs gouvernements démocratiques ... Au profit de l'état profond aux USA ; au nom du nationalisme en Europe ... Mais les deux options se rejoignent sans doute au niveau de leurs (re)sources ; sans doute sans le savoir pour la plupart. Et, pendant ce temps, ces mêmes gouvernements, démocratiques, vont semer la mort et la désolation dans le monde entier en guise d’aide à l’instauration régimes démocratiques ... On fait mieux que Satan mes frères. On est devenu des compétiteurs de ce dieu super star. D'autant plus que se découvre heu ... se révèlent subitement des pratiques particulièrement démocratisées de pédophilies, vente et sacrifices d'enfants par les classes démocratiques supérieures. Aïe ... La logique élémentaire s’égare ...

Question gratuite : les libéralisants, altermondialisants, laïcisants ... de la dernière cuvée dans les pays musulmans dont l'Algérie, savent-ils qui sont leurs maïtres ? Parmi leurs chefs de files, certains feraient-ils partie des élites de l'ombre ? Parmi eux, combien en seraient-ils de façon volontaire ; combien par naïveté ?

C'est une interrogation ...

2.Posté par jehaislescookies le 03/07/2020 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et la révolution socialiste (propriété collective des moyens de production, je rappelle quel est le vrai sens du terme "socialiste" si dénaturé depuis un demi-siècle !!!) quand est-ce qu'on l'aura la révolution socialiste ?
il est plus que temps de lire Bernard Friot, il nous donnerait des idées !

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires